Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2002 / 27 août 2002
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

27 août 2002

D 27 août 2002     H 15:29     A Karzenstein     C 0 messages


La capacité d’admissibilité d’impression prévaut sur tout ce qui entre en compte dans ce qui se détermine sous le terme de « formationnel ».

Conséquemment, il vous faut donc souscrire au fait que l’intégralité du reçu se trouve interceptée, dirons-nous, par ladite capacité et que le transmis (autrement dit les effets d’expression en découlant) sait faire l’objet de captages de diverses sortes.

Vous déduirez aisément au passage qu’il s’agit là d’une nuance dans la formulation de ce que vous avez appris à identifier sous le syntagme de « Loi des Echanges ».

A partir de ce constat, il faut bien admettre que s’adonner à un quelconque exercice de « comparativisme » ne mettra plus en balance « le conséquentiel » par rapport à la résultante de l’action engagée, puis aboutie (émissibilité en l’expression), mais tout bonnement « le causal », c’est-à-dire la capacité d’admissibilité d’impression elle-même…

Prenant en considération l’origine des choses, donc les lois physiques générant les ambiants et les situationnels s’en épandant, il devient incontournable de faire référence aux données essentielles du reçu. En aval citons l’Osmose Attractive, l’oscillationnisme, voire le déflexionnisme, et en amont conformons-nous aux données essentiales que sont réverbérationnisme et Alternance Osmotique.

Suite à quoi, fonctionnellement parlant, tout ce qui résume l’existentiel n’a d’autre alternative que ce que vous savez être le « faire corps », produit du mouvement dont nous nous entretînmes à plusieurs reprises…

S’il ne se dessine nul besoin de se repencher sur la fulgurance mimétique et autres exercices d’état concernant les divers spécifismes révélés, il n’en demeure pas moins exact qu’en le fonctionnalisme inhérent à votre espèce du moment, le symbiotisme s’opérant entre l’agissement et « le mouvement » au gré de ses flux directionnels, autrement dit la foi, se doit de recueillir et surtout de conserver toute votre attention.

En la matière, le graduationnalisme la définit d’après les nuances qu’il sied d’observer dans les facultés de tout un chacun à se confiner à l’acceptation de ce qui est appelé à survenir, de ce qui survient, de ce qui est survenu…

Au même titre que le cogito, la foi fait partie intégrante du patrimoine informationnel de votre espèce. L’oscillationnisme, en sa démultiplication, oppose du reste les deux éléments au gré des flux proposant les ambiants et leur(s) situationnel(s), mais en tous les cas la justesse demeure dans la mesure où le conscient et le semi-conscient définissant les deux opposants sont axés sur la seule adaptabilité.

Concluez par là même que la foi peut de la sorte se déplacer mais en aucun cas se perdre. Le mémoralisme inhérent à l’informationnel de base la maintient dans toutes les strates concernant l’existentiel, états de suspens inclus.

Je laisse à votre rendu soin de s’effectuer au gré de la disponibilité de ceux voués à le recevoir et vous invite à leur communiquer mes pensées coutumières.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0