Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2002 / 24 décembre 2002
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

24 décembre 2002

D 24 décembre 2002     H 18:12     A Dany     C 0 messages


Bien qu’ayant souscrit au fait que la Pensée est un « processus matériel » (ne serait-ce qu’en constatant que l’idée représente la préexistence de l’acte), votre assimilation en la matière demeure encore trop sommaire par rapport à ce que vos potentialités vous laissent en droit de percevoir sur « l’expression de la chose ». Ainsi les exercices (qu’ils soient d’état comme de fonction) effectués par la Pensée, au gré des flux qui la voyagent (de spécifismes en spécifismes [1] ), sont les géniteurs de l’ensemble des « situationnels » dont vous savez qu’ils sont des « existences ». Ces « situationnels » s’élaborent en accord (c’est-à-dire en interactivité) avec ambiants et sous-ambiants qui, vous ne l’ignorez plus, sont eux-mêmes des « existences ».

Tout se produisant en désuperposition et en démultiplication, il va de soi que le systématisme originel, en l’ordre implié qu’il déploie, va déployer une multitude d’ordres impliés. Vous avez su, pour exemple, vous référer à ce qui vous fut transmis par rapport à « l’équation perpétuée ».

Il vous a été concisément expliqué ce à quoi correspondait une existence et, au gré du déploiement de certains instants, il vous fut rappelé de ne pas omettre de considérer qu’un situationnel, entre tenants et aboutissants, présente en son formationnel le développement de son informationnel, autrement dit le produit du mouvement propre à toute existence révélée.

« Le circonstanciel » vous proposa, entre autres, celui de « la réputation » ainsi que celui du « procéduriérisme », vous autorisant, en leur périphérisation respective, à effectuer les recoupements conseillés par KARZENSTEIN à travers « l’événementiel ». Ce petit rappel s’adresse avant tout à la vigilance de celles et ceux qui fréquentent votre mode de vie en « l’équation perpétuée » qui le définit ; aller plus avant dans la démarche saura se positionner lorsque les fluido-luminescents vous auront entretenu de « la réversibilité ».

Je vous répéterai ici que ce dialogue, surtout de par la disparité circonstancielle des parties qu’il mettra en présence, revêt la plus grande importance pour la semi-géométrisation à laquelle il m’a été donné d’appartenir.

Cet aspect de la Loi des Echanges vous échappe quelque peu mais la dimension vous étant promise vous autorisera, patrimoine mémoriel aidant, à situer en toute précision ce que représente « un pont entre ce qui est et ce qui existe ».

Ma scripturalisation présente touche à son terme : elle saura se poursuivre en instants choisis et en vertu de l’attention que je me trouve versée de manifester à l’endroit de tout ce qui conditionne votre compensatoire existentiel.

Notes

[1spécifisme : cf spécifique, latin species, espèce ; se dit de ce qui appartient en propre à une espèce 

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0