Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Loi des Echanges - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Loi des Echanges - citations

D 25 décembre 2004     H 10:56     A     C 0 messages


Septembre 1973 - 1

Karzenstein : nous fîmes en sorte que vous n’eussiez pas à vous éparpiller dans les inutilités qui s’enchevêtrent dans votre société et que vous ne gaspilliez pas trop la qualité des choses à vivre que vous octroierait la Loi des Echanges.

31 Décembre 1975

Rasmunssen : Vivre les circonstances en l’ambiant qui les propose et être vécu par elles de par le principe donné/reçu émanant de la Loi des Echanges.

La Loi des Echanges ne se structure pas, ne se dimensionnalise pas puisque rien ne peut se figer durablement en elle.

27 Mars 1987

Rasmunssen : La chose, d’essence « fulgurante », ne peut s’enfermer dans des concepts, aussi philosophiques soient-ils. Elle résulte d’un processus pression/attraction dont nous avions débattu au cours de notre entrevue sur la Loi d’Evolution des Espèces et débouche sur la compensation existentielle en la Loi des Echanges. En votre cas précis comme en celui de ceux qu’il n’est plus besoin de nommer ici, il va sans dire que la chose est subie car toujours semi-consciente…

Juin 1988

- Nous devions nous entretenir des « échanges » : dépendent-ils d’une loi ?
- Rasmunssen : La Loi des Echanges est la Loi Universelle par excellence, dans la mesure où elle s’exprime dans la continuité. Tout change de forme(s) mais le principe demeure en les lois volume/Vide, donné/reçu dont dépendent nos systèmes interstellaires et ce, dans la superposition spatio-temporelle, le tout étant englobé dans les fluctuations de la Masse Ectoplasmique en sa fusion constante.

Quant à la prière, elle est transfert de lumière active mais ne peut être considérée comme un processus d’échange. Géométrisée en le mot et en le but inspiré par la pensée, elle ne connaît de « qualité » qu’en la continuité comme tout ce qui « est ». Sa forme réelle est « méditative » et elle réalise le plus souvent l’avènement de quelque chose de non prémédité mais qui a agressé « le mental » en « temps choisi » : ceci évidemment concerne l’espèce qui vous est propre.

Février 1992

Karzenstein : N’oubliez pas que la Loi des Echanges vit votre espèce dans la spasmodicité, Jantel ! L’échange spasmodique pourvoit à l’inconstance et l’inconstance se traduit le plus souvent par le « renoncement »… Les exemples foisonnent dans ce domaine et votre vie consciente du moment en recensera jusqu’à sa rupture…

De toute façon, tout appartenant initialement à la Loi des Echanges et, en aval, au(x) processus de compensation existentiel(s), les renonceurs sont soumis à l’impérieuse obligation de s’adonner, par l’entremise de la conjugaison s’exerçant entre le mouvement et ses ambiants, à d’autres exercices qui se détermineront en tant que valeur(s) de remplacement(s).

Septembre 1992

- Karzenstein : Le tout est originellement inscrit en le principe attraction/pression en la fulgurance de l’Echange et se manifeste selon sa Loi.
- Question : La Loi des Echanges ?
- Karzenstein : En sa vérité multidimensionnelle.

- Question : Vous laissez entendre que nous sommes imprimés en quelque sorte si je comprends bien…
- Karzenstein : Vous êtes imprimés et vous vous imprimez de par la Loi des Echanges et cette impression devient expression toujours selon la même Loi.

Avril 1992 et Février 1993

Karzenstein : Conflits et Cataclysmes vont aller se multipliant et il conviendra que chacun relativise l’importance de ce qu’il fait en fonction des humeurs découlant de ses actes agis, ce pour maintenir une Loi des Echanges d’une certaine qualité, notamment au niveau de l’Association Sportive qui en est dépendante.

Prenez pour exemple l’Astrologie et la Numérologie auxquelles vous semblez accorder, votre Espèce cela s’entend, une certaine importance. L’une a une valeur certaine en fonction de la Loi des Echanges et en marge de l’Astronomie qui cherche à la figer, mais l’autre n’est que symbole en fonction de l’onde de forme qui la géométrise en le dessin du chiffre, support volumique en la circonstance, caricature du structuralisme.

Si les différentes Espèces que vous situez vivent et sont vécues par l’Astrologie de par la Loi des Echanges que nous venons d’évoquer, aucune ne connaît d’influence ni en le « Vivre » ni en le « Vécu » de par la Numérologie.

janvier 1994

- Jantel : Bien que nous ayons déjà abordé le sujet, peut être conviendrait-il de revenir sur certains points qui nous permettraient de mieux apprécier ce que nous exprimons en matière d’Art, de chanson….
- Karzenstein : Tout cela, faut-il le répéter n’est que désuperposition de la Loi des Echanges. Volume/vide, Pression / Attraction, le Perpétuel inhérent et Systématisme Originel.

Octobre 1994

Karzenstein : Il faut néanmoins ajouter, pour demeurer en droite ligne de ce que nous disions, que cet aspect de la Loi des Echanges, comme d’autres du reste, s’exprime dans votre cas personnel plus complètement avec d’autres Espèces qu’avec votre propre Espèce, quand bien même ceci est-il de nature à vous étonner…

29 Juin 1995

Karzenstein : Encore une fois, votre participation trop spasmodique au niveau des échanges, limite, atrophie l’acuité de votre perceptivité et vous interdit une appréciation exacte du mouvement permanent révélant l’existence complète des choses.

La transduction, en les divers supports qui lui échoient, ne peut modifier le cours qualitatif de la Loi des Echanges. Et ce que vos amis et vous-même avez entrepris, dans le cadre d’un structuralisme de l’hygiène de vie, n’est rien d’autre qu’une transduction.

26 décembre 1996

Karzenstein : Nous l’avons vu, c’est « le mouvement spiralien » qui autorise, entre « pression » et « attraction », toutes les formes de reviviscences, à quelque palier que celles-ci se révèlent et, nous venons de le signaler, les divers « ambiants » n’en sont pas exclus dans le « directionnel contrôlable » que propose la Loi des Echanges.

Cela reste une forme de la Loi des Echanges, c’est un facteur du Processus de Compensation Existentiel qui vous est propre, et qui ne dépare en rien l’Harmonie et sa fonction multiplicatrice… à quelque niveau qu’elle s’exerce. Ni mes semblables, ni, a fortiori, moi-même ne pouvons négliger cet aspect de l’équilibre qui vous est dû…

10 novembre 1997

ZILDER : Les semi-géométrisés sont des espèces fort qualitatives par rapport à la moyenne. Nos dires se situent bien entendu en fonction du processus de compensation existentiel inhérent à la Loi des Echanges.

L’espace lui-même est un amalgame cellulaire où se génèrent les pré-cellules sous l’effet de la projection incombable à la pression qui est l’interférence majeure car continue de la Loi des Echanges.

23 juin 1999

Karzenstein : Ceci devant s’interpréter, avec la relativisation qui s’impose, dans le cadre de la conceptualisation que vous avez actuellement de la Loi des Echanges, à travers édaphisme et gestaltisme…

Sinon, ce symbiotisme inhérent à la Loi des Echanges, sitôt la phase de réception consommée, concerne bien entendu chaque individu et, à un stade plus généralisé, chaque espèce, avec les nuances qui s’imposent .

au gré des fluctuations de la Masse Ectoplasmique, tout ce qui se projette - et c’est la nature même de « l’événementiel » - se renvoie avant d’entreprendre un nouveau cycle, toujours axé sur la procédure triadique développée postexistentiellement par la Loi des Echanges, à savoir réception / projection / renvoi…

2 février 2000

Jigor : Parfois, c’est en l’intention qu’il génère, parfois en le verbe (lorsque s’exerce ce type de communication, qui ne figure, vous l’aurez saisi, rien de moins qu’une démultiplication de la Loi des Echanges) que se dessine le décalage dont a rendu, rend ou rendra compte l’acte…

26 février 2000

KARZENSTEIN : Lorsque Jésus dit « Je ne suis pas venu abolir la Loi, je suis venu accomplir la Loi », il ne fait pas référence à la loi édictée par Moïse (lequel connut aussi ce qu’est la véritable Loi). Il est question ici de la Loi des Echanges, de la Loi d’Alternance Osmotique, celle où l’on ne se soucie pas de la réciprocité en tant que profit, en tant que récompense (cogito), celle où l’interaction s’opère dans la justesse et non dans la justice.

27 juillet 2000

l’Etre de Lumière ( MAGLOOW ) nous avise de la venue des journalistes d’ « ICI PARIS » pour le lundi suivant et nous précise que J.C.P. sera accompagné par ses soins et assisté de JADOPHER ; Il ajoute ensuite : « C’est une compensation existentielle, laquelle fait partie de la Loi des Echanges. »

8 novembre 2001

Karzenstein : Tout support, une fois révélé, est voué, de par le mouvement régissant l’originelle Loi des Echanges, à se trouver en phase, au gré du Temps en son choisi, avec ce que nous nommerons occurrentiellement un tropisme.

4 décembre 2001

Karzenstein : Virginie, quant à elle, saura que souffleter son rejeton, quand la situation se propose à « l’élaboration éducationnelle » concernant ce dernier, affectera la confusion en la jugulant momentanément, au gré du « choc en retour » s’ensuivant… Qu’il s’intègre bien dans l’esprit de tous que tout cela appartient à la Loi des Echanges

20 février 2002

Dorénavant, il se verra primordial de maintenir votre souvenance sur le fait que l’Echange, en son législatif postoriginel, concerne à tous les niveaux réverbération et oscillation : du fait, au même titre que l’attraction préévoquée, vous ne manquerez point d’observer que le phénomène de pression s’accentue également.

13 avril 2002

Dany : Tel qu’il est dû, ce « formationnel du mouvement » demeure en permanence lié aux circonstanciels que dessinent les ambiants et aux sous-ambiants que ces circonstanciels, à leur tour, dessinent, « tout » se vivant et « tout » étant vécu par l’interdépendance inhérente à la Loi des Echanges

31 mai 2002

Karzenstein : Ce « rendu » me concerne car il se veut « exercice d’état », pour reprendre un terme qui vous est devenu familier, et, égalitairement à tout produit de la Loi des Echanges, il lui est dû, au gré des ambiants, une réverbération concordant à la qualité d’origine du support l’exprimant…

17 août 2002

Karzenstein : Nombre d’appels à la vigilance vous furent récemment formulés ; il reste évident que ces avertissements se voulaient inhérents à l’ambiant en son démultiplicationnalisme observable, donc à la pourvoyance d’échanges avec des « directionnels » sans conteste contrôlables.

30 août 2002

Dany : Nul ne saurait dénaturer le produit du mouvement sans devoir faire corps avec la dénaturation opérée. Ce concis rappel de la Loi des Echanges interrompra ma scripturalisation de ce jour.

19 septembre 2002

Jigor : Nous dirons que la chose en se recevant procède à un rejaillissement, lequel dispose en transmission semi-différée ce que vous « savez » être les ambiants…Faire corps avec chacun de ceux-ci reste le propre de chaque espèce, dans la diversification que connaît la compensation existentielle inhérente à la Loi des Echanges régissant tout.

8 mars 2003

Karzenstein : terminologiser « désordre des formes » laisse ouïr qu’il se trouve un « ordre des formes », donc la localisation d’un « formationnel », donc d’un « fonctionnel » adéquationné à la Loi des Echanges

17 mai 2003

Karzenstein : C’est cela, le passage à l’état d’Etre, c’est-à-dire à la fulgurance mimétique… Or, vous le savez, la reconductibilité corporéitaire au référentiel corpusculaire ne peut enfreindre la législation quantifiable/densifiable imprimée temporellement par la Loi des Echanges

25 mai 2003

DANY : Rien ne saura jamais illustrer plus parfaitement la Loi des Echanges que le transductionnalisme. Toutefois, je tiens à vous rappeler que le transductionnalisme (la suffixation l’indique) englobe l’ensemble des transductions dont nous a pourvus la Loi des Echanges : ainsi s’exerce-t-il également au plan conscient, notamment dans le cadre de ce qui tient forme d’éducation.

7 juin 2003

La Loi des Echanges dispose le réverbérationnalisme désuperpositionnellement et démultiplicationnellement pour la totalité des spécifismes.

La stratification de l’informationnel pourvoit à l’interceptionnalisme initialement inscrit dans la Loi des Echanges avant de devenir, selon l’édification du formationnel, un mode fonctionnel du processus de compensation existentiel.

La présente scripturalisation, de par son appartenance à la Loi des Echanges l’ouvrant, se complétera avec les civilités d’usage lui donnant clôture.

14 décembre 2003

Karzenstein : Saisissez-vous mieux, Jantel le nuancement dont vous et vos amis ne devez plus vous départir entre La Pensée et le penser, autrement dit le cheminement qu’il y a lieu de relever entre l’état et la fonction et, en désuperposition comme en démultiplication, les exercices qui en découlent, en l’inhérence du fonctionnalisme dont se trouve dépendant tout spécifisme.. au gré de la Loi des Echanges

le mouvement illustrant la Loi des Echanges est présent dans toutes les phases puisqu’à la phase de rupture succède celle de récurrence réadaptatrice…

réescalader vos souvenirs réactualisera ce que vous énonça Rasmunssen, voici une quinzaine de cycles solaires, à savoir que La Loi des Echanges est la Loi universelle par excellence, dans la mesure où elle s’exprime dans la continuité….

3 mars 2004

Karzenstein : Donc, il est de toute véracité que je vous engage à « rendre » puisque l’exercice est inhérent à la Loi des Echanges, mais rendre ne doit pas vous priver de l’aménagement de plages de ressourcement, étant acquis qu’il y a, y compris pour vous, spasmodicité en l’échange et donc « choc en retour », de par le mouvement s’adéquationnant avec votre cogito.

3 décembre 2004

Karzenstein : De par sa dépendance à la Loi des Echanges, il va sans dire que l’enclenchement du déflexionnisme, et donc la prévarication à l’endroit de l’initial s’ensuivant, procède à une modification tangible de ce que l’informationnel de base projette de la qualité des choses à vivre…
En voie de subséquence, la Loi des Echanges ne transigeant point, il en résulte la spasmodicité moult fois citée et, paroxystiquement parlant, de percussion en répercussion, peut se produire, en effet direct ou différé, la cessation d’échange existentiel, et ce, sous quelque forme que la chose entreprenne de se manifester.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0