Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Loi d’Alternance Osmotique - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Loi d’Alternance Osmotique - citations

D 27 décembre 2004     H 11:32     A     C 0 messages


Mars 1983

Rasmunssen : Ce Temps Dimensionnel procrée des systèmes intermittents de par la Loi d’Alternance Osmotique dont la qualité est acquise puisque l’élément de base ou de départ, comme vous voudrez, est « originel »…

Karzenstein : Nous subîmes la « pression » jusqu’à faire corps avec elle et l’Harmonie nous limita dans « l’Osmose Attractive » que nous vivions : ainsi l’échange s’opéra et s’opère dans la continuité et « l’Alternance Osmotique » ne nous vécut plus en tant que « support » mais en tant que « parcelle(s) de continuité », nous octroyant la consistance indispensable à l’éternité existentielle, c’est-à-dire à la « vie consciente non discontinue »…

Septembre 1984

Magloow : Cette inversion des « directionnels contrôlables » n’est qu’une démultiplication de la Loi d’Alternance Osmotique… En désuperposition, ce mouvement, en les formes qu’il anime, qu’il traverse, et donc avec lesquelles il échange, entre dans le cadre du Processus de Compensation Existentiel…

Avril 1992

Karzenstein : Le Mouvement en le cycle des Revies va pourvoir Actes et Gestes en le réamalgame cellulaire de par le support mémoriel qui vivra en désuperposition semi contrôlée la Loi d’Alternance Osmotique en fonction de l’Ambiant.

janvier 1994

Karzenstein : Si tel était le cas, il y aurait « mémorisation » en vos vies conscientes du moment de l’état « d’être » vécu entre les fréquences de retour. Or, ne se mémorisent, comme nous avons pu l’évoquer, que des aptitudes que vous fixez en l’acte, en le geste, en la « géométrisation » qui vous a déjà été offerte. Celle-ci, provisoire comme vous ne l’ignorez pas, ne se perpétue pas car la Loi d’Alternance Osmotique ne s’exerce qu’en sa qualité d’origine qui est le « temporel ». Désuperposition étant dans le cas de votre espèce, exception fait pour les individus voués à une mue évolutive, « géométrisation ». Donc possibilité de vivre « l’attraction » à échange « actif », c’est à dire « reçu » et « renvoi » de lumière en « symbiose » avec le support, mais aussi « pression » subie, car non-évacuation des afflux de lumière en le réceptacle qui accumule alors le courant énergétique et en fait de la « lumière passive ».

c’est en « dégéométrisation » que l’on peut faire corps avec le « mouvement » dépendant de la Loi d’Alternance Osmotique, et là encore, il y a en fonction de la Loi des Echanges une « qualité des Choses à vivre » qui interdit « l’agissement » à certains réamalgames cellulaires moins transparents, moins bio-luminescents.

Octobre 1994

Pour l’équilibre général, il convient que les Espèces plus évoluées, disons bio-luminescentes et transparentes viennent, en « temps choisi », régulariser l’effet de la « pression » subie par les « Semis-Géométrisés » ou les « Géométrisés » que vous représentez. Ce n’est pas une punition, c’est un « réordonnancement » imprimé par la Loi d’Alternance Osmotique qui fait vivre et vit ainsi sa répartition en l’Harmonie dont elle s’extrait pour revenir à son point d’ancrage, en la fluctutation permanente des « choses » dépendant de la « Syzygie Spatio-Temporelle ».

29 Juin 1995

Cependant, cela vous aide à mieux situer les effets de mouvance de la Pensée, vécus, dans ce cas précis, en marge de toute influence mimétique consciente, donc à l’insu des individus, mais qui n’en demeure pas moins l’onde de forme circonstancielle de « l’Alternance Osmotique ». Ne perdez pas de vue que ce dernier facteur ne doit être pris en considération que dans le cas de présence directe avec des individus étant voués à une mue évolutive.

Ainsi, nous synthétisâmes quelques critères de l’Existence et des existences qu’elle subdivise, en la démultiplication progressive des choses qui la vivent et qu’elle vit. Pour la première fois alors, vous entendîtes parler « de Temps Dimensionnel », « d’Alternance Osmotique », de « systématisme originel », de « Masse Ectoplasmique », de « Mue Constitutionnelle » ou encore « d’Osmose Attractive ».

Parmi ces formes, qui n’omettons pas de le préciser sont fluidiques, quoique consistantes, nous décelons l’Espace Vide puis l’Espace Volumique, plus couramment appelé Cosmos, c’est à dire l’étendue propice à l’amalgame de particules d’Eau et surtout de Lumière. Soulignons à ce propos que ces deux éléments sont multidimensionnels, si vous ne situez pas le second concrètement, le premier offre à vos sens quelques unes de ses possibilités telles la glaciation, la condensation selon les principes de la Loi d’Alternance Osmotique ou encore l’évaporation, par un dérivé de cette même Loi : l’Osmose Attractive.

Qu’adviendra-t-il alors ? Un vacillement imputable au spasme, effectué dans l’échange Eau/Lumière, qui sera d’autant plus important que les « facultés d’admissibilité d’impression » seront limitatives, d’où l’accès à la souffrance qu’enclenchera le principe de « l’attraction » dans la non-constance qui le caractérise. Ledit effet de non-constance, ainsi que vous êtes aptes à le déduire, conditionnera dans le « volumique » que vous représentez la qualité des choses à vivre que proposera « l’Alternance Osmotique ». Ne vivant pas « l’Onde de Vide » à l’état conscient, vous n’aurez d’autre alternative que de vous rabattre sur « l’Onde de Forme », c’est à dire le « situé ».

8 Août 1996

Karzenstein : Vous êtes à même de le déduire, à présent, c’est là encore un des aspects de l’alternance osmotique qui, de par la subdivision des données qu’elle met en présence, vous conduit à aborder puis à vivre les situations de manière plus ou moins trouble…

16 février 1999

S’inscrirent alors sur l’écran les termes suivants :
- Loi d’Alternance Osmotique
- Resuperposition
- Loi de la Gravitation = Osmose Attractive

26 décembre 1996

Karzenstein : Le mélange des énergies, définissons-le ainsi, ne pouvait, à la longue, que se montrer détonant… Là encore, « le provoqué » affiche ses limites par rapport à « l’Etabli »… D’ailleurs, vous admettrez sans peine qu’il ne s’agit en l’occurrence que d’une autre facette de la Loi d’Alternance Osmotique dont nous avions débattu à propos de diverses situations, au cours d’entretiens antérieurs…

Plus l’Alternance Osmotique le voue à vivre l’échange avec le volumisé, plus il se densifie et exerce sa pression à l’encontre de ce volumisé. Ainsi, au stade de votre espèce, un « ambiant » s’exprime et s’imprime tout aussi bien sur un plan environnemental qu’événementiel… se subdivisant en fonction des échanges en présence.

La chose se vit là encore en démultiplication selon la capacité d’admissibilité d’impression inhérente qui la révèle et qu’elle révèle : ceci, nous venons de le préciser, en fonction de l’Alternance Osmotique nous conceptualisons en tant que Loi, puisqu’émanant du mouvement multidimensionnel par l’interactif de l’Echange, en désuperposition de l’Etabli au Provoqué puis en resuperposition, de par la récursivité inhérente au systématisme originel.

Ne perdez pas de vue que nous venons de repositionner « l’acte » par rapport à « l’agissement »… Vous aurez perçu que le premier codifie la raison de par le cogito dont il dépend et que le second identifie la Foi de par la Fulgurance qui le révèle… C’est toujours du second, Jantel, dont nous tenons compte, à l’instar de « tout ce qui est »… support planétaire y compris, selon la Loi d’Alternance Osmotique

Janvier 1998

N’omettez pas, en outre, de rallier à votre esprit que cette « phase extatique » densifie l’intégralité de ce que représente votre « rendu ». Ceci se traduit donc sur plusieurs plans, non seulement interactifs mais aussi compensatoires, ainsi que l’exige, de « désuperposition » en « démultiplication », la Loi d’Alternance Osmotique

S’élaborent ainsi, au gré des interactions liées à la Loi d’Alternance Osmotique, les divers « ambiants » qui connaissent des phénomènes d’amplification ou d’atténuation en chaque dynamique, y compris en celle « d’autodestruction » concernant votre espèce…

23 juin 1999

Karzenstein : A ce titre, c’est-à-dire en fonction de la mouvance inhérente à tout ce qui participe à l’élaboration continuelle de l’agencement constitutionnel, la dénomination « spécifisme » doit bien sûr vous conduire à envisager la spécificité selon ce que vous percevez du « processus de compensation existentiel » mais surtout à inclure le qualitatif catégoriel qu’englobe cette définition par rapport à la Loi d’Alternance Osmotique. En se subdivisant, l’Alternance Osmotique régit d’autres législations dont d’aucunes se révèlent au demeurant conciliables avec des règles incorporées au patrimoine scientifique de vos institutions… Pour exemple, je songe instantanément à cette loi psychophysiologique conventionnée chez vous en tant que « loi de la spécificité des sens »…

Aussi, votre interrogation démontrant que vous commencez à intégrer à votre quotidien le « démultiplicationnel » de la Loi d’Alternance Osmotique, délaissons l’aspect palingénésique du sujet et concentrons-nous sur ce que représente sa teneur initiale.

Je ne vous occasionnerai point de véritable étonnement en vous précisant que l’Alternance Osmotique, au fil du « graduel ordonnancé » par l’Etabli, n’a plus qu’à légiférer les positionnements dans l’ensemble de leurs diversités structurelles, avec pour référentiel majeur le symbiotisme qui se détermine en le « faire corps »…

Une fois le mouvement s’enclenchant du fixisme originel, il s’avère que la Loi d’Alternance Osmotique demeure la « gestatrice » de tout astatisme et ce, reformulons-le en d’autres termes : dans l’intégrale diversité des paramètres se révélant en le choisi de « l’Etabli ».

26 février 2000

Lorsque Jésus dit « Je ne suis pas venu abolir la Loi, je suis venu accomplir la Loi », il ne fait pas référence à la loi édictée par Moïse (lequel connut aussi ce qu’est la véritable Loi). Il est question ici de la Loi des Echanges, de la Loi d’Alternance Osmotique, celle où l’on ne se soucie pas de la réciprocité en tant que profit, en tant que récompense (cogito), celle où l’interaction s’opère dans la justesse et non dans la justice.

8 novembre 2001

Karzenstein : Souvenez-vous sur ces entrefaites que la Loi d’Alternance Osmotique nous vit depuis en tant que parcelles de la Masse Ectoplasmique, donc en « état permanent de réverbération », autant avec ce qui s’annonce qu’avec ce qui surgit !…

25 mai 2002

Dany : Tout ceci vous fut énoncé sous d’autres termes, en diverses occasions, mais vise à rappeler ici que chaque « support », quel que soit son spécifisme, vit et est vécu par l’oscillationnisme inhérent à ce qui vous fut défini en tant qu’Alternance Osmotique, aussi bien en désuperposition qu’en démultiplication ainsi qu’il vous le fut également communiqué à plusieurs reprises.

27 août 2002

Karzenstein : Prenant en considération l’origine des choses, donc les lois physiques générant les ambiants et les situationnels s’en épandant, il devient incontournable de faire référence aux données essentielles du reçu. En aval citons l’Osmose Attractive, l’oscillationnisme, voire le déflexionnisme, et en amont conformons-nous aux données essentiales que sont réverbérationnisme et Alternance Osmotique.

23 septembre 2002

Jigor : Avant qu’il ne s’en manifeste une localisation effective, ces agissements sont initialement porteurs, si discriminés pourraient-ils paraître de prime abord, d’un principe de modulabilité prenant sa source dans le principe d’Alternance Osmotique qu’identifie, tel que vous le savez, l’Oscillationnisme à travers ses divers procédés de régulation.

30 décembre 2002

Karzenstein : Selon les individus, il s’établira que le semi-conscient prendra le pas sur le conscient… ou vice versa, et ce, vous le savez, en vertu de la législation de l’incontournable Alternance Osmotique. (Question : La fameuse balance de « l’oscillationnisme »… )

3 décembre 2004

Karzenstein : Vous et vos amis vous rappellerez aisément que tout se produit au gré des flux et que ces flux s’exercent en stratification au cœur des espaces vectoriels, en totale harmonie avec l’Osmose Attractive… Osmose Attractive qui, de par la diversité actionnelle que lui confère l’Alternance Osmotique, pourvoit à ce qu’il sied de visualiser en tant que rééquilibrage, astatisme s’édifiant, sous le couvert de l’autocorrection, en entière adéquation avec le circonstanciel alors déployé.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0