Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Loi d’Evolution des Espèces - analyse
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Loi d’Evolution des Espèces - analyse

D 18 janvier 2005     H 12:24     A     C 0 messages


La Loi d’évolution des espèces est une Loi, c’est à dire un principe issu directement de l’Initial . Cette loi est simple : “des espèces évoluent autant que d’autres se figent”, nous dit Rasmunssen . Remarquons le « autant » de la phrase . Il rajoute aussitôt que “plus l’évolution est qualitative, plus la stagnation est quantitative” . L’évolution mène à la fulgurance mimétique de l’Initial et, in fine, au non-penser de l’Originel . La stagnation mène à la revie dans la géométrisation et à sa fréquence de plus en plus accentuée .

La qualité se fait au détriment de la quantité : pour notre grouillante et géométrique espèce humaine qui ne vit pas le Temps dans sa réalité mais subit la chronologie implacable des instants et la spasmodicité de l’existence, nous sommes voués à la quantité de plus en plus médiocre au détriment de l’amélioration de la qualité des choses à vivre . Aux fluido-luminescents de réduire cette quantité qui limiterait ou figerait l’ensemble de l’évolution des espèces si elle venait à trop déborder . A la quantité est liée la dérive vers le gigantisme et la modification des formes . De plus, “en croyant multiplier, vous divisez…” car la répartition d’Intelligence divine se dilue . A quoi sert alors l’espèce humaine ? Karzenstein enfonce le clou : “Vous êtes pour les Espèces vraies « le souvenir de leur expérience », c’est votre raison d’être : là se situe « physico-philosophiquement » votre fonction… “ .

Remarque : Cette Loi de l’évolution des espèces est une loi d’évolution spirituelle mais elle n’est pas aussi éloignée que l’on peut penser de la très connue loi d’évolution ( naturelle ) des espèces ou de co-évolution avec ses modifications des formes et sa tendance au gigantisme, loi que l’occident commente et utilise depuis la parution du livre de Darwin, C. en 1859 : On the Origin of Species - John Murray, London

Notons que règle de Cope dit que la taille des organismes tend bien à croître au cours de l’évolution ( la tendance au « gigantisme » ) . Cette règle est vraie à 70% environ, or on devrait trouver 50/50. Cela n’a rien à voir avec une tendance du type sélection naturelle des plus grands mais à une conséquence mathématique de l’occupation d’un territoire limité .

Aujourd’hui, l’éco-évolution est devenu un terme plus global que celui de co-évolution des espèces. Voir l’article de Wikipédia :

L’évolution des espèces se limite à considérer comme évolution, la seule évolution des espèces, ou mutation génétique, et ne prend pas en compte l’évolution des conditions de sélection qui se modifient en fonction de l’évolution des écosystèmes. Elle néglige également le fait que ce ne sont pas uniquement des espèces aptes à survivre dans des conditions données qui sont sélectionnées, mais également tout ce qui favorise la régulation et la réorganisation des écosystèmes, bouleversés par de nombreuses mutations écologiques (submersions, émersions, plissements, surrections, érosions, tropicalisations, glaciations, migrations, surgissements d’espèces nouvelles). Ce ne sont pas uniquement des organismes qui sont sélectionnés, mais des rétroactions positives et négatives qui en se stabilisant deviennent de nouvelles sources de sélection

Il nous faudrait donc mettre, d’après les Textes, l’action de l’espèce des fluido-luminescents comme source de sélection pour l’espèce humaine en suplément des conséquences des cataclysmes réguliers des cycliques …

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0