Étude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Citations des « Textes » / Principe/concept de justesse divine - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Principe/concept de justesse divine - citations

D 23 octobre 2012     H 11:55     A     C 0 messages


septembre 1973-2

Le texte tout entier de ce jour est une illustration de ce principe

janvier 1998

Que vos amis ne se méprennent pas, tel qu’ils sont encore trop versés à le faire : il est une « justesse divine » et non pas une « justice divine » ! C’est pourquoi je réitère qu’un « inductionnisme dirigé » favoriserait, pour eux, le rejet de certaines habitudes ou contraintes et les proposerait à plus de « lucidité ».

28 novembre 1998

- PLATON vous a autorisés à croire (à voir) que le contenu de la pensée en désuperposition est en quelque sorte en correspondance réflective avec les choses réelles (sorte de copie d’images ou d’imitation des choses - cartographie des choses)… appréhension des formes essentielles et intimes des choses.
- KARZENSTEIN (L’Etre de Lumière intervient oralement.) : De justesse, de justesse, JANTEL… Se trouver (être garant) d’impunité n’équivaut pas à de la justesse… (KARZENSTEIN utilise alors la formule suivante : « impunité/justice, immunité/justesse » et avise J.C.P. de sa venue prochaine par la phrase qui clôt ce paragraphe). Je reviendrai au milieu du début du prochain cycle annuel.

23 juin 1999

Karzenstein : La dynamique ainsi établie s’exprime selon un phénomène que nous qualifierons d’oscillatoire, phénomène symbolisé chez vos « Anciens » par la Balance : élément caractéristique répertorié sur votre canevas zodiacal, représentant - soit dit en passant - la justesse et non la justice…

26 février 2000

Karzenstein : Lorsque Jésus dit « Je ne suis pas venu abolir la Loi, je suis venu accomplir la Loi », il ne fait pas référence à la loi édictée par Moïse (lequel connut aussi ce qu’est la véritable Loi). Il est question ici de la Loi des Echanges, de la Loi d’Alternance Osmotique, celle où l’on ne se soucie pas de la réciprocité en tant que profit, en tant que récompense (cogito), celle où l’interaction s’opère dans la justesse et non dans la justice.

27 août 2002

Karzenstein : L’oscillationnisme, en sa démultiplication, oppose du reste les deux éléments au gré des flux proposant les ambiants et leur(s) situationnel(s), mais en tous les cas la justesse demeure dans la mesure où le conscient et le semi-conscient définissant les deux opposants sont axés sur la seule adaptabilité

30 décembre 2002

- Karzenstein : Il suffit de se remémorer que déceler le vrai est une chose, que vivre en conformité avec en est une autre…
- Sous le couvert du fameux principe de la justesse divine…

8 mars 2003

Karzenstein : Il s’agit là du déplacement de l’harmonie, laquelle multiplie selon les « ambiants » dans leur « désuperposition », et ce n’est là que justesse, Jantel !

3 mars 2004

- Karzenstein : De toute façon, vous et vos amis aurez relevé qu’il n’est que redite de mettre à nouveau en exergue que ce sont les supports occasionnels du verbe ayant le moins à exprimer qui s’expriment davantage que ceux qui, précisément, nourrissent de plus qualitatives interceptions.
- Nous l’avions remarqué…
- Karzenstein : Délaissez toute « souciance » en la matière, Jantel, il n’est là que justesse !

1 juillet 2004

Jigor : Ainsi, le caractère topique inhérent au déploiement de l’ordre implié, entre l’Etabli qu’il détermine et le provoqué qui le définit, entérinera l’immarcescible prééminence de la justesse du causal sur le puéril sentiment de justice que votre cogito vous incline à traduire, suite à la perception du conséquentiel.

18 juillet 2006

Zilder : Dans l’un comme l’autre cas, l’appréciation de la justesse présidant à tout sait « astatiser » le mouvement de ce qui survient. C’est ce qu’entend Magloow lorsqu’il énonce que tous les ambiants sont propices…

5 novembre 2006

De toute évidence, il ressort que cette pseudo législation - en la « justice » qu’elle propose et impose -, ne confère qu’une occasionnelle ressemblance avec la « Loi des Echanges » [2], laquelle, en la Mue constitutionnelle [3] inhérente à la Fusion Constante des choses, dispose ce que vous avez appris à concevoir en tant que « justesse ». Notons au passage qu’en se montrant attentif, chacun se trouve apte à situer « l’élément de justesse » dans l’expression du mouvement, notamment dans les « désuperposition » et « démultiplication » de ce dernier.

15 juin 2007

Jadöpher : Il y a donc « justesse » en la praxie, puisqu’en tant que produit d’ensemble, la chose, au-delà du concept qui l’identifie, ne s’enferme point, en raison de ce que développe - en amont - le mouvement de la Fusion Constante.

3 juillet 2007

Jigor : Si, en inhérence à cette « justesse », s’avère fondé de considérer que l’astatisme existentialisateur succédant à la percussion des flux ne représente que « désuperposition » de cet « immobilisme concepteur », il faut conjointement garder à l’esprit que la perpétuation du « principe de réverbération » s’effectue pour tous les spécifismes révélés

6 Mai 2009

JADÖPHER : ..il se consacra concrètement à cette « récapitulation » que lui imposa l’interceptionnisme qui l’avait conduit à « apprécier dans la justesse » ce qui avait pu lui paraître - jusqu’alors -inadéquat sur certains points.

OCTOBRE 2010

KARZENSTEIN : Il sied avant tout de faire valoir ici que celle que le comportement de vos semblables vous fait honnir émane de l’effet d’une agitation contrôlée. Ainsi, sous le couvert de la justesse, convient-il, de ratifier, sur le champ, le distinguo s’imposant entre les deux fonctions « éparpiller » et « s’éparpiller »..

Vous omettez aussi de considérer qu’en « dénaturant » analytiquement les praxies des deux éléments que figurent la justice et la justesse, le cogito altère les données du « reçu », diffusant des appréciations approximatives…

…la justesse ne doit pas s’estimer en tant que « support d’équité » mais uniquement comme « pourvoyeuse de complémentarité » …

27 septembre 2011

KARZENSTEIN : La justesse, en l’harmonie qui lui octroie ses capacités multiplicationnelles, doit se « situer » - pour votre espèce - dans l’habilitation à vivre et être vécu par le circonstanciel émanant du conjoncturel, sans plus [1]. Réitérons que « situer » convenablement la justesse relève de la vision inhérente à la capacité d’admissibilité d’impression de laquelle vous n’ignorez plus que s’élabore ensuite l’émissibilité en l’expression…

JIGOR : En vertu de la justesse inhérente au processus stochasto-apodictique [3] issu du Fixisme Originel, le Systématisme Originel procède ensuite à cette « disposition » que vous savez être le produit du déploiement désuperpositionnel et démultiplicationnel de « la chose »,

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

JANTEL.ORG 
1973-2021
Archives | | Contact

RSS 2.0