Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Principe de récurrence réadaptatrice - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Principe de récurrence réadaptatrice - citations

D 18 juin 2011     H 13:03     A     C 0 messages


29 juin 1995

Karzenstein : Là se conditionne une densité dite existentielle qui, dans son processus de solidification propre, vient donner naissance à des Systèmes Stellaires, tous interdépendants, jusqu’aux prochaines modifications qu’ils subiront et que conditionnent les « Cycliques » : le Temps Dimensionnel se manifestant de la sorte dans ce qu’il convient de nommer la « Récurrence réadaptatrice ».

26 décembre 1996

Karzenstein : Les Cycliques connaissent aussi la rupture mais l’effet spiralisant dudit mouvement les réordonnance d’après ce que vous savez être à présent la Récurrence réadaptatrice

La Fulgurance du Père procède à l’émission de la fulgurance mimétique échoyant aux créatures que nous formalisons en tant qu’Etres, puis ,au fur et à mesure de la volumisation des différentes espèces, elle génère tout ce qui va constituer « l’agissement ». Celui-ci, dans sa démultiplication contrôlée, ne nuira aucunement à la resuperposition dite initiale de par le principe récursif de l’indéfectible Récurrence réadaptatrice

La Récurrence réadaptatrice, en visitant chacun à son degré de capacité d’admissibilité d’impression, autorisera le cogito à remonter harmonieusement de l’ensemble précité, et non exhaustif, que matérialisent famille, patrie, religion jusqu’à l’individu (support occasionnel de ladite introspection)…

7 septembre 1997

Zilder : Les semi-géométrisés qui interfèrent directement avec vous ne cherchent pas à prolonger leur existence, leur survivance en procédant à des procréations hybrides dans le cadre de leur vie consciente en ce cyclique. Ils songent à l’après-rupture et à l’état de suspens… à un état leur permettant un passage à la bioluminescence. Les sous-ambiants procèdent pour leur resuperposition _ Récurrence réadaptatrice, à une accélération du mouvement.

janvier 1998

Karzenstein : Il s’avère également patent que la totalité des multiformulations du mouvement s’uniformise en la « Récurrence réadaptatrice » du « spiralisme » sur lequel nous reviendrons…

Suite à ce palier évolutif, il va sans dire « qu’inductionnisme » comme « théorétisme » les orienteront, au gré de l’assiduité qu’ils attribueront à ces pratiques, vers une vision plus complète de ce que figure la « Récurrence réadaptatrice ».

Tout ceci vous aura révélé que l’harmonie de la dysharmonie, si patente se veut-elle, se doit de faire corps, en « temps choisi », avec l’inaltérable « récurrence réadapatatrice »…

23 juin 1999

Karzenstein : Son flux poursuit sa course en se « dédimensionnalisant » bien entendu : de ce qu’illustre l’état à ce qui devient la fonction, puis se rejoint au gré de « la Récurrence réadaptatrice » de la fonction à l’état, avant qu’au fil des cycliques, l’existant se réifie en le vivant…

Densifier exagérément le « viabilisme », dans le contexte toujours particulier d’une Récurrence réadaptatrice de la sorte collectivisée, enclenche une forme de désordre qui s’exerce en effet(s) différé(s)…

Récurrence réadaptatrice, vous imaginerez sans peine que la dilution de ces éléments ne pouvait qu’apprêter une altération du produit de la qualité des reviviscences s’interceptant en le suspensif, altération dont nous-mêmes eûmes à pâtir, au niveau du « processus de compensation existentiel »…

22 juillet 2000

Les Visiteurs de l’Espace/Temps nous mirent en communication avec Christian MACE, lequel nous indiqua que les scientifiques avaient récemment fait état d’un feu d’artifice provenant d’une supernova.
- MAGLOOW : C’est un réordonnancement du Vide. C’est le suspensif (état de suspens de tous les états de suspens). C’est une resuperposition de l’Espace-Vide. Il précisa : c’est la Récurrence réadaptatrice. Principe Volume/Vide.

30 décembre 2002

Karzenstein : Disons que dans le processus de réversibilité, dont il n’était pas nécessaire de vous avertir à l’époque, il subsiste toujours une part « d’informationnel » que je qualifierai de « non récupérable ». Nous l’avions un tant soit peu évoqué lorsque je vous fis visualiser au stade de la Récurrence réadaptatrice le point de non-retour, à travers son « positionnement existentiel » ou son « existence » si vous préférez…

17 mai 2003

Karzenstein : Du fait, étirabilité comme comprimabilité sont inscrites dans le même mouvement et procèdent, de par la fusion constante des choses, à chaque processus de rupture enclenchant le principe de Récurrence réadaptatrice

14 décembre 2003

- En quelque sorte, du vivant à l’existant…
- Karzenstein : Plus exactement, entre vivant et existant, Jantel…car le mouvement se poursuit en toutes les phases qu’il génère : éclosion, déploiement, rupture, Récurrence réadaptatrice

Jantel : le mouvement illustrant la Loi des Echanges est présent dans toutes les phases puisqu’à la phase de rupture succède celle de Récurrence réadaptatrice..

5 mai 2004

Magloow : la rupture demeure une existence puisque son avènement ou éclosion se révèle au travers d’une composante de trois phases successives :
- la cessation d’échange du spécifisme avec l’ambiant entrant en adéquation avec ce spécifisme ;
- la périphérisation du semi-particulaire s’enclenchant de par le choc en retour ;
- la Récurrence réadaptatrice veillant aux diverses mutations entrant en lice dans le canevas de répertorisation du « suspensif »

19 août 2004

Dany : dans le conjoncturel d’une fin de cyclique, tout ce qui a trait à la pensée sous ses plis les plus subtils, revêt une importance fondamentale à l’endroit de la Récurrence réadaptatrice .

3 décembre 2004

Karzenstein : Aborder la Pensée dans l’intégralité de son fonctionnalisme postoriginel autorise à faire constat de l’harmonie parant la Récurrence réadaptatrice, Jantel… Du reste, puisqu’il est occurrentiellement fait état des écrits bibliques, je vous conseillerai de vous reporter à la thèse émise par Jésus et rapportée notamment par son ami collecteur d’impôts, thèse selon laquelle plusieurs des premiers se retrouveront derniers, laissant soin aux derniers de se retrouver premiers… Repositionnez ces dires en fonction de ce qu’aujourd’hui vous n’ignorez plus et vous côtoierez une plus complète idée du cheminement de la Récurrence réadaptatrice, en la pourvoyance de la reformationnalisation, tant dans le désuperposé que dans le démultiplié : de la permanence du particulaire au circonstanciel identitaire.

2 mars 2006

Jadöpher : La « Récurrence réadaptatrice », enclenchant une « réadaptabilité massique » localisable, maintient, en une conséquente harmonie, la teneur des principaux facteurs ayant composé les amalgames cellulaires précédents.

10 décembre 2006

JIGOR : Au nom de la continuité s’établissant de cyclique en cyclique, rappelons qu’au terme de chaque « séjour » dans le suspensif, la Récurrence réadaptatrice procède aux « reconductions mémorielles » que le réamalgame cellulaire reste habilité à connaître. En ce processus se « métabolise » ce qui devient sur la durée existentielle la concordance en l’adaptabilité.

8 janvier 2007

JIGOR : Bien que non systématique, la chose se vérifie très régulièrement au cours de la récurrence réadaptatrice et des « réamalgames cellulaires » qu’elle garde pour tâche de « complexionner ».

16 juillet 2007

Zilder : Aussi, convient-il de prendre en considération, et ce avec le plus de constance possible, cet aspect de la rupture par ce type de dynamique conditionnée. En prolongement de cet exercice, il va de soi que la Récurrence réadaptatrice saura, comme en toutes choses, élaborer ce que vous avez appris à considérer en tant qu’intelligence événementielle .

11 décembre 2007

Jantel : Vous aviez énoncé une formule pour ce type de situationnel : introspection / prise de conscience / remise en cause / évolution, formule que résume par ailleurs fort bien votre adage « évaluer pour évoluer »…

Karzenstein : En ne s’égarant pas du fait qu’un décalage existe pour ce qui a trait à l’appréciation des effets de cette dynamique, à partir de l’instant où le cogito ne réceptionne que partie du produit de ce qui ne figure qu’une livide illustration de la Récurrence réadaptatrice, à travers un actionnel vécu…

25 mars 2008

Jadöpher : Tel qu’il vous l’a été signifié, l’exhibitionnisme concrétise une existence - de déploiement en rupture, de rupture en Récurrence réadaptatrice - dont la partie la plus efficiente (pour l’espèce pensante qui vous intéresse) doit en finalité demeurer « la formulation » ayant su autoriser jusqu’à ce jour la relation palingénésique procédant à ce que représente l’élaboration de « l ’existentiel », au travers des spécifismes le configurant.

22 août 2009

KARZENSTEIN : Tout conditionnement reste le produit de la dynamique percussion / répercussion, plus explicitement : l’annexion s’opérant entre la résurgence du mémoriel et l’apport de l’éducationnel. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que la spasmodicité de l’échange peut interférer sur la qualité des choses à vivre par l’intermission du cogito qui, en cédant incidemment au déflexionnisme, perturbe les potentialités habilitant à une correcte contrôlabilité des flux…

JIGOR : Relevez en sus que lors des revies procédant à sa reconstitution, ce mécanisme s’élabore ponctuellement au gré de la Récurrence réadaptatrice qui, simultanément au déploiement des ambiants, dispose ses données en la concordance en l’adaptabilité.

5 octobre 2009

ZILDER : De la non-cessation d’échange que pourvoit ponctuellement la Récurrence réadaptatrice, s’observe aisément la reconduction actionnelle allouée à chaque spécifisme

8 mars 2010

Magloow : Cette « suractivité » va se prolonger édaphiquement et occasionner d’autres réactions dont l’accentuation des failles du sous-sol planétaire, la poursuite du déplacement des plaques et la fonte des glaces ne seront que la partie voyante de ce que sait proposer la mue constitutionnelle lorsqu’elle s’emploie à formuler une Récurrence réadaptatrice, suite à l’échéance d’un point de non-retour .

5 juillet 2010

JANTEL : Le rendu n’est-il pas l’apanage des « vocations » ?

KARZENSTEIN : Pour ce qui procède de la continuité en le mouvement, indéniablement, Jantel, mais dans la mesure où tout connaît une récurrence, que l’actionnel s’accomplisse de force ou de gré, il faut garder souvenance que tout ce qui émane du Systématisme Originel s’en retourne au Systématisme Originel.

7 novembre 2010

Jadöpher : Rappelons que privilégier le provoqué interfère avec la réception de l’Etabli, lequel, convient-il de le remettre conjointement en souvenance, annihile toujours (en finalité) les effets dudit provoqué, selon la variabilité de la prise de conscience effective, sous le couvert de laquelle s’agence la continuité existentielle, en le champ spatio-temporel du suspensif, suite à ce que vous savez être la rupture. D’évidence reconnue, la chose - au su du cellulaire complexionnant le tout existant -, ne se veut cependant point vaine : étant acquis qu’en « le brassage » accompli par la Récurrence réadaptatrice, elle servira cycliquement la praxie de l’intelligence événementielle, en le choisi du Temps.

12 décembre 2010

Dany : Commençons par rappeler qu’en amont des différends initiaux opposant « territoriaux » et « conquérants », une puissante activité tellurique propulsait ses courants. Ces derniers se périphérisaient au travers d’émergences humorales, lesquelles représentaient - dans leur diversité -, et selon le circonstanciel établi, des résurgences (effets de Récurrence réadaptatrice) que vous savez être « manifestations » de l’intelligence événementielle.

14 février 2011

MAGLOOW : …En fonction des masses d’air rencontrées, s’opère alors - ou non - une cristallisation qui s’adonne, soit à ce que vous savez être le parhélisme du suspensif, soit à une reconduction pure et simple se définissant sous la consistance de neige, de grêle, de pluie ou de brume…

JANTEL : En fait, rien n’échappe à la Récurrence réadaptatrice

MAGLOOW : Ainsi qu’aux reconductions s’ensuivant, Jantel… Cette collusion de mouvances fait partie intégrante de ce que vous ne manquerez plus, désormais, d’assimiler à l’assistanat que se portent les divers éléments qui participent de - et à - l’astatisme du « tout existant ».

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0