Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 1980 / 16 Février 1980
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

16 Février 1980

D 16 février 1980     H 07:37     A Rasmunssen     C 0 messages


Question
- Etant actuellement hospitalisé, tel que vous le savez, j’ai énormément de difficultés à communiquer…

Rasmunssen
- Le dialogue vous manque car il est l’élément majeur du contact.

Question
- C’est compliqué avec des personnes ne possédant pas les mêmes facultés intellectuelles. A ce sujet, pouvez-vous nous dire ce qu’est l’intelligence ?

Rasmunssen
- L’intelligence, s’il fallait lui accorder une définition, semblerait être à la fois la faculté de s’adapter aux circonstances et la possibilité d’apprendre à apprendre. Elle est le jugement d’autrui par excellence, car elle ne se révèle que dans la communication…

Question
- L’intelligence paraît indispensable à l’acquisition de la connaissance ?..

Rasmunssen
- Elle conduit à une forme de « savoir » de par le rôle qu’on lui octroie, mais n’autorise en aucun cas à se sentir pourvu ou nanti par elle de quelque chose d’immuable… N’oubliez pas, les instants ne demeurent pas tels qu’ils apparaissent : ils ne font que figer des situations avec tout ce que cela peut comporter de vicissitudes. Non, l’intelligence ne peut soutenir à elle seule les voûtes de la connaissance. Croire ou imaginer le contraire est chez ceux de votre espèce une convention. Nous avons, pour notre part, une autre conviction quant à sa conception.

Voyez-vous, Jantel, on peut savoir, car les ayant apprises, beaucoup de choses, le plus souvent par recherche de profit pour soi, et malgré ce, se méconnaître totalement : pour accéder au « savoir », il faut se savoir… Se savoir, c’est pouvoir faire abstraction de soi en toutes circonstances ! L’intelligence étant avant tout élément du cogito, ce mot est délaissé chez nous car ayant perdu beaucoup de sa signification réelle.

Nous préférons, n’engageant pas de rapports de force, quels qu’ils soient, parler de facultés intuito-instinctives : la fulgurance s’interdisant à la réflexion agissante.

Question
- Pour apprendre, il faut retenir. Certains ont moins de mémoire : Est-ce une lacune ?

Rasmunssen
- Les facultés mémorielles sont étroitement dépendantes, notamment en matière de perception des facultés sensorielles : amalgame de mitochondries, plus simplement appelées chez nous « précellules ». Dépourvu de véracité en matière d’Absolu, de par les réminiscences d’une part, l’éducation mimétique d’autre part, l’éducation générale ensuite, l’individu s’adonne à sa propre culture de manières diverses, tant par ses aptitudes que par l’environnement. Là interviennent les variantes de convergence provoquées par la lumière active sur les cellules précitées.

Question
- Est-ce l’échange Eau/Lumière ?

Rasmunssen
- L’irrigation a une importance moindre en l’occasion, la phase se déroulant à l’état éveillé. Il faut que vous sachiez avant tout que le volume des cellules de mémorisation est pratiquement semblable chez tous les individus. Les carences n’interviennent qu’au niveau du fonctionnement proprement dit. Lorsque nous disons carences, il ne s’agit pour nous que de donner une interprétation à la conclusion du but que vous vous fixez au préalable : but à caractère instructif, voire initiatique.

Chez tout Etre vrai, il doit y avoir rejet du superflu. Or vous n’êtes pas sans savoir que l’on vous conduit à mémoriser des inutilités flagrantes, que ceux de votre Espèce ne parviennent parfois jamais à oublier, dirons-nous…

Question
- L’oubli est-il une forme de rejet ?

Rasmunssen
- Sans nul doute, Jantel ! L’oubli ne se soucie ni du lieu ni du temps pour s’instaurer. N’omettons pas de préciser non plus que votre enseignement est uniformisé, conventionné. Le conventionnel, comme toute chose structurée qui se respecte, va à l’encontre du fonctionnel. Inculquer en fonction de valeurs et de notions, nuit profondément aux intuitions et instincts… Le contraire est aussi vrai : le non-disponible à la culture généralisée utilise plus souvent les facultés précitées que celui qui subit tout ce qu’on lui enseigne… Voyez-vous, il est nombre de choses qui se savent et ne s’apprennent pas…

Question
- Est-ce un phénomène de sensibilité ?

Rasmunssen
- Ressentir vaut mieux que comprendre ! Ressentir est occasionnel, donc non fixé car non fixable dans le temps. Comprendre est le plus souvent dirigé, donc dépourvu de fulgurance… Ressentir, c’est être disponible pour pouvoir ressentir, donc il y a là continuité… Comprendre, c’est trop souvent vouloir ensuite expliquer… et aussi toujours vouloir comprendre davantage : cela donne accès à l’insatiabilité. Non, Jantel, les choses qui nous entourent ne sont pas toutes accaparables. Nous pensons qu’il faut ressentir d’abord, comprendre ensuite, passer enfin…

Le Maître n’a rien imposé, il n’a rien expliqué, il a dit : « Soyez ! Tout est déjà !.. » Ainsi, sans le vouloir, nous n’avons pas compris mais ressenti, nous n’avons pas inventé mais découvert, nous n’avons pas cherché mais trouvé…

Nous ne possédons pas le « savoir », mais le « savoir » nous possédera toujours : infini qu’il est selon la volonté du Père… Voilà pourquoi il ne faut pas vanter l’intelligence, ni même la mémoire. Tout se remet en question… L’intelligence hésite à le faire, sûre de ce qu’elle sait : encore le cogito ! La mémoire fixe des instants ou des choses à la saveur changeante, le souvenir aide l’expérience, mais l’expérience ne peut rien pour le souvenir…

Sachez pour conclure que la part du « vrai » qui est en nous retient toujours ce qu’il faut retenir, l’ayant perçu en temps choisi. Il est dommage qu’il faille le plus souvent attendre le terme de votre vie consciente pour que ceci resurgisse ! Vous êtes à même à présent d’en ressentir le pourquoi.

Question
- Il ne nous reste plus qu’à cultiver l’humilité…

Rasmunssen
- L’humilité dérange parfois la sérénité, mais elle conduit immanquablement à la « sagesse ». Puissions-nous ne pas nous égarer en chemin !

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0