Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Concept de formationnel / informationnel - analyse
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Concept de formationnel / informationnel - analyse

D 28 août 2004     H 12:10     A     C 0 messages


Formationnel vient du latin forma, forme [1] . Une forme, c’est une manière d’être extérieure, d’où le mot “formation” . Une formation, c’est quelque chose de complexe qui apparaît unifié par un rapport de forme . Une formation en biologie végétale, c’est un ensemble de plantes qui présentent un rapport de forme résultant de leurs situations climatiques et édaphiques communes . Exemple : les plantes du maquis constituent une formation caractéristique, alors qu’elles sont pourtant de nature biologique très diverse . On comprendra alors que le “formationnel”, c’est la conception de cette vision des choses, à savoir que ce qui nous apparaît, ce sont des formations . L’ »informationnel« , par contre, c’est ce qui échappe à cette mise en apparence formationnelle car c’est ce qui donne la forme, ce qui fournit l’information ( dans l’exemple, la nature génétique des plantes ) et non ce qui en résulte, la formation résultant des facteurs liés au sol (édaphiques) et climatiques, comme réunion des »accomodats" . Car c’est cette notion d’accomodat qui permet de faire le lien entre formationnel et informationnel .

Le mot accomodat vient du latin accomodatio d’où le terme “accomodation” ; en biologie, quand un être vivant est déplacé de son milieu d’origine, il peut présenter des modifications d’aspect ou de fonctionnement qui ne sont pas héréditaires mais qui le sont par accomodation ; par exemple de nombreuses plantes de plaines ont une taille réduite si elles sont semées en montagne ; dans le maquis, elles présenteront d’autres modifications typiques du formationnel . Le nombre de ses accomodats traduit en conséquence la plasticité écologique d’une espèce [2]. C’est une réduction des potentialités de l’espèce dans une situation concrète, donc une augmentation de la précarité pour cette espèce .

Nous voyons qu’en biologie végétale, les facteurs liés au sol et au climat mettent en relief la souplesse du génétique . En même temps, la notion d’équilibre entre les espèces s’est imposée avec vigueur dans les considérations écologiques modernes . Une formation n’est possible que si ses composants recréent un équilibre possible entre eux de part leurs échanges . Déjà en situation de précarité, les espèces accomodées vont déterminer une formation dont on voit bien la fragilité conséquente . Sinon, la formation s’effondre et un déséquilibre majeur apparaît avec surgissement inconsidéré de quelques espèces et disparition d’autres . Il y a alors réduction exagérée de la réalité et de la variété vivante une fois dépassée la limite de l’accomodation . L’informationnel se dévoile alors épisodiquement ( de façon récurrente ) afin de réadapter l’équilibre rompu . C’est la notion de « récurrence réadaptatrice » - voir l’analyse de ce concept .

C’est cette notion biologisante de formationnel et d’informationnel qui est étendue ici à l’ensemble de la réalité humaine. Le formationnel, c’est le vide se spatialisant. L’informationnel, c’est le temps se chronologisant.

Notes

[1le concept de “forme” est à rapprocher de la notion en allemand de Gestalt d’où le terme »gestaltisme« , théorie de la forme

[2l’accomodation est aussi en psychologie un processus selon lequel l’organisme se modifie pour s’adapter aux nouvelles données de son expérience

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0