Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Concept de systématisme originel - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Concept de systématisme originel - citations

D 11 janvier 2012     H 06:35     A     C 0 messages


Un système, c’est un ensemble cohérent de notions, un assemblage d’éléments formant un ensemble régi par des lois. Le « systématisme originel », c’est le principe de fonctionnement de la « création », notamment la récursivité inhérente à tout ce qui se produit sous l’effet des fluctuations de la masse ectoblastique.

 mars 1983 

Karzenstein : nous nous devons de respecter et d’assumer « le systématisme originel » : ce qui est appelé à s’autodétruire s’autodétruit, matériellement parlant bien sûr, dans la démultiplication des systèmes de vie des Espèces…

 janvier 1994 

- Bien que nous ayons déjà abordé le sujet, peut être conviendrait-il de revenir sur certains points qui nous permettraient de mieux apprécier ce que nous exprimons en matière d’Art, de chanson….
- Karzenstein : Tout cela, faut-il le répéter n’est que désuperposition de la Loi des Echanges. Volume/vide, Pression / Attraction, le Perpétuel inhérent et systématisme originel.

- En quelque sorte, nous recevons trop de lumière ?
- Karzenstein : Plus exactement, vous accumulez trop de lumière par rapport à votre densité et à votre surface. C’est là, en décomposition du processus du « systématisme originel » qu’entre en fonction ce que vous appelez la « chaîne alimentaire », les « fonctions » élaborant des « états » toujours provisoires en cette répertorisation « psycho-physique ».

- Vous comme nous, sommes l’intérieur d’un « mouvement » et nous le perpétuons pour qu’il se rejoigne en ce que vous appelez « l’immobilisme ». Pourriez-vous me définir à peu près ce que vous entendez par cette notion ?
- Karzenstein : Vide = Temps. Dans le Temps, se crée le Mouvement, mais le Vide ne se meut que constitutionnellement, c’est à dire qu’il « mobilise » le Mouvement. Ce Mouvement n’est perceptible qu’en le facteur « Espace », le systématisme originel« s’interdisant à toute localisation, nous l’assimilons, faute de mieux au situé non situable. C’est un aspect du »ressenti" à notre échelle…

 29 juin 1995 

Karzenstein : Ainsi, nous synthétisâmes quelques critères de l’Existence et des existences qu’elle subdivise, en la démultiplication progressive des choses qui la vivent et qu’elle vit. Pour la première fois alors, vous entendîtes parler « de Temps Dimensionnel », « d’Alternance Osmotique », de « systématisme originel », de « Masse Ectoplasmique », de « Mue Constitutionnelle » ou encore « d’Osmose Attractive ».

Donc, répétons que c’est du Vide que le fixisme originel provoque le Mouvement qui génère l’Agissement par excellence : la Création. La Création est récursive car inhérente au Père, à l’Eternel, à l’Etabli, nous la définissons en tant que systématisme originel. Procédant de la Fulgurance, ainsi que vous le savez désormais, ce systématisme originel ne se modifie que dans les formes, lesquelles formes sont appelées à s’annihiler et à rejoindre la Fusion constante qui les a pourvues et les pourvoit de par le principe autocorrectif de Compensation Existentielle qui lui est inhérent, en la récursivité précédemment évoquée.

 octobre 1994 

Karzenstein : Vous pouvez constater que le « cogito » affirme là ses inextensibles limites en cherchant à figer la Pensée qui, quoiqu’il advienne, demeure, répétons-le, la fonction essentielle de la plupart des Espèces et de la vôtre, en particulier, en l’idée. De par les fluctuations de la « masse ectoplasmique » qui désuperpose les « ambiants, les idées périclitent car rien ne peut se figer dimentionnellement en un « géométrisé » toujours provisoire selon la constance du systématisme originel.

 26 décembre 1996 

Karzenstein : La Fulgurance du Père procède à l’émission de la fulgurance mimétique échoyant aux créatures que nous formalisons en tant qu’Etres, puis ,au fur et à mesure de la volumisation des différentes espèces, elle génère tout ce qui va constituer « l’agissement ». Celui-ci, dans sa démultiplication contrôlée, ne nuira aucunement à la resuperposition dite initiale de par le principe récursif de l’indéfectible récurrence réadaptatrice… D’ailleurs, n’est-il pas de circonstance de bien se rappeler que la Création ou systématisme originel identifie l ’agissement par excellence ?..

- D’où ces interférences que vous aviez évoquées à propos de notre libre-arbitre ?
- Karzenstein : La chose se vit là encore en démultiplication selon la capacité d’admissibilité d’impression inhérente qui la révèle et qu’elle révèle : ceci, nous venons de le préciser, en fonction de l’Alternance Osmotique nous conceptualisons en tant que Loi, puisqu’émanant du mouvement multidimensionnel par l’interactif de l’Echange, en désuperposition de l’Etabli au Provoqué puis en resuperposition, de par la récursivité inhérente au systématisme originel.

 10 novembre 1997 

ZILDER : Il ne peut y avoir d’indépendance proprement dite puisque tout est interdépendant. Toutefois, la rupture d’une géométrisation n’entraîne pas systématiquement un réamalgame à propension volumique. Demeurent en l’Espace-Vide en position de suspens, dit intermédiaire, les cellules appelées à constituer la reviviscence. Ce sont là les supports luminescents de conduction d’intelligence divine ; éternelles de par le systématisme originel, les fluctuations de la masse ectoplasmique répercutent en la densité existentielle le mouvement et les situations qui en découlent.

 janvier 1998 

Karzenstein : Vos semblables se montrant inconstants, de par le « séquentiel » évoqué voici quelques instants, il se révèle obligatoirement un phénomène de constance dans l’inconstance… Cette répercussion du systématisme originel, vous l’aurez noté, génère un effet du « multipliable » inhérent à l’harmonie s’exprimant en tout.

le Processus de Compensation Existentiel fait fi de vos notions spécifiques de morale ou de législation… Il ne se définit pas à travers des concepts traduisant un sentiment d’équité, au sens où il vous a été donné de l’entendre dans votre système, mais un état d’équilibre relevant d’un « astatisme », lui-même dépendant du systématisme originel. Il ne lui appartient donc aucunement de répondre à des critères de récompense, de dédommagement, voire de châtiment.

Il ne peut éclore de « prise de conscience répertoriée » dans le sens où vous l’imaginez, Jantel. Chacun aura admis que les effets des « lois physiques », émanant des « ambiants », dans leur désuperposition, amplifient les interférences en chaque « localisation existentielle », quand un cyclique s’apprête à relayer un autre cyclique. C’est, au plan cosmique, ce que vous pourrez baptiser « l’effet synchrotroniste » lié au systématisme originel. Du reste, Zilder n’a pas manqué de vous faire part de cette réalité en vous parlant du principe de l’accélérateur de particules, lorsque vous vous questionniez sur les raisons de la multiplication inadéquate des individus.

 23 juin 1999 

- Devons-nous comprendre que la fonction peut procéder à l’élaboration d’un état ? J’entends présentement par « état » le positionnement de ce que vous nommez un « cyclique de non-retour »…
- Karzenstein : Bien entendu, Jantel, vu que l’existentialisation se stratifie au gré de la démultiplication rivée au systématisme originel

Karzenstein : Comprenez bien que le Temps n’apparaît « dimensionnel » qu’autant qu’il est loisible d’en enregistrer un exercice d’assemblage… Là, seulement lorsqu’il fait office de « situabilité » de par le mouvement qui l’anime (remémorez-vous l’effet « synchrotroniste » lié au systématisme originel), le donné parvient à se déceler à son stade « préexistentiel », ainsi que nous venons de le voir…

 24 décembre 2002 

Tout se produisant en désuperposition et en démultiplication, il va de soi que le systématisme originel, en l’ordre implié qu’il déploie, va déployer une multitude d’ordres impliés. Vous avez su, pour exemple, vous référer à ce qui vous fut transmis par rapport à « l’équation perpétuée ».

 17 mai 2003 

Karzenstein : A cette fin, au même titre que je vous avais engagé à considérer le Vide en tant qu’Etat de suspens de tous les états de suspens, vous garderez à l’esprit que le systématisme originel doit dès lors s’observer comme « l’exercice d’état de tous les exercices d’état »… De ce dernier dépendent les divers fonctionnalismes de tous les Univers, lesquels œuvrent en interdépendance, ainsi que la chose s’énonça au cours de la première décade ayant révélé nos dialogues…

17 septembre 2006

Jigor : Au gré du systématisme originel dont toute existentialisation découle, Vide/Volume, puis ensuite Volume/Vide, concrétisent (en parfaite harmonie) le « mouvement de variabilité » vous ayant été défini sous le syntagme de Loi d’Alternance Osmotique.

08 octobre 2006

ZILDER : Le mouvement originel qu’illustre la Loi des Echanges possède pour vertu principale la continuité l’animant. D’une façon ou d’une autre, le processus établit sa praxie et « disponibilise », dans tous les sens du terme, les supports que la Vie a voués à l’existence. Sans qu’il se veuille ici question d’un quelconque programme instaurant une « hiérarchie », chaque membre de chaque spécifisme ne saurait échapper aux principes de désuperposition et de démultiplication composant la stratification issue du systématisme originel.

 16 novembre 2006 

S’il semble acquis, pour celles et ceux gardant accès à nos entretiens, que le processus « d’interdépendance cosmique » auquel nous voue le systématisme originel s’exerce, en « désuperposition » et en « démultiplication », il apparaît conjointement que se positionne au regard des précités une délimitation par trop simpliste de ce que figurent les données de cet ordonnancement.

08 janvier 2007

il importe de considérer que cette dernière sait parallèlement vouer l’amalgame cellulaire concerné par la « dynamique » présentement évoquée, à ne plus avoir à se reconstituer, animant par là même un des facteurs préinformationnalisant la mue évolutive, à travers le rejet - de la sorte généré - à l’endroit d’une des données élaborant votre mode de vie, d’après le spécifisme qui l’y détermine… Les fins de cyclique, au gré de l’accélération du spiralisme, favorisent ce situationnel qui ne figure qu’une désuperposition du systématisme originel et de la Mue constitutionnelle lui étant inhérente.

 21 août 2008 

Jigor : Tout se voulant « désuperposé » et « démultiplié », il va sans dire que le systématisme originel conformise cette praxie « subdivisionniste » en la desmodromie [6] qui le caractérise, et qu’en chaque individualité de chaque spécifisme, « ambiant » compris, se compose ce que nous nommerons occurrentiellement le systématisme post-originel…

Jadöpher : … Le mouvement consécutif au réverbérationnisme s’opérant en son immobilisme devient la continuité. C’est sous l’effet de la continuité que se sera scellé le systématisme originel qui aura été l’objet majeur de notre conversation d’aujourd’hui.

Magloow : En ne perdant point de vue ce que vient de vous signifier Jigor , quant à l’existence d’un systématisme post-originel, il n’est pas non plus erroné de prétendre que vous pouvez manifester de la constance puisque celle-ci vous vit - désuperpositionnellement parlant - en « harmonie » avec la continuité que vous manifestez dans ce que vous entreprenez…

 22 août 2009 

JIGOR : Il se confirme donc que vous ne devez en aucun cas omettre de schématiser - même sommairement - cette resuperposition des choses qui, en qualité de désuperposition de la réversibilité graphique - dont nous vous fîmes état -, doit vous permettre de comprendre qu’en l’Ordre implié ordonnancé par le systématisme originel se trouve inclus l’ensemble des préphases d’existentiabilité…

 5 juillet 2010 

JANTEL : Le rendu n’est-il pas l’apanage des « vocations » ?

KARZENSTEIN : Pour ce qui procède de la continuité en le mouvement, indéniablement, Jantel, mais dans la mesure où tout connaît une récurrence, que l’actionnel s’accomplisse de force ou de gré, il faut garder souvenance que tout ce qui émane du systématisme originel s’en retourne au systématisme originel.

MAGLOOW : Souvenez-vous, Jantel : Rasmunssen sut vous faire valoir cette loi en assimilant le systématisme originel au Père de vos religions.

 27 septembre 2011 

JANTEL : En fait, vous reformulez là que « les fonctionnalités » demeurent obligatoirement liées aux « états » en vertu de l’incontournable justesse disposée par le systématisme originel.

MAGLOOW : Plus précisément, selon l’ordre agencé par l’Etabli, Jantel !

JIGOR : En vertu de la justesse inhérente au processus stochasto-apodictique issu du Fixisme Originel, le systématisme originel procède ensuite à cette « disposition » que vous savez être le produit du déploiement désuperpositionnel et démultiplicationnel de « la chose », étant confirmé que le mot « chose » identifie l’expression du mouvement, tel qu’il vous le fut antérieurement indiqué…

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0