Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Principe de percussion / répercussion - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Principe de percussion / répercussion - citations

D 9 octobre 2004     H 06:56     A     C 0 messages


 23 juin 1999 

Rasmunssen : Son exposé sur l’émission, l’absorption, la réflexion de la lumière, selon la modalité du prisme que nous définirons comme « associé » à votre perception visuelle, souligne idéalement l’infusion de la fusion en la diffusion (rires)… Parachevons en d’autres termes ce que conceptualisa pour lors Jigor en ajoutant que toute percussion enclenchant une ou des répercussions, il se propose donc, en le désuperposé de la temporalité dimensionnelle traversée, une miscibilité des constituants existentiels…

Karzenstein : Une fois le mouvement s’enclenchant du fixisme originel, il s’avère que la Loi d’Alternance Osmotique demeure la « gestatrice » de tout astatisme et ce, reformulons-le en d’autres termes : dans l’intégrale diversité des paramètres se révélant en le choisi de « l’Etabli ». Rasmunssen vous a parlé de « percussion » et de « répercussion » à propos de la Lumière… Je vous convierai pour ma part à entrevoir graphiquement l’Alternance Osmotique à travers le théorème collision/collusion. Collision des flux directionnels en leur « stratification », c’est-à-dire en leur « parallélisation », leur « périphérisation ».

 2 février 2000 

- Jigor : Répétons que dans la spécificité de votre cas, ce processus exacerbe ses effets car il s’agit d’un rendu et donc du produit d’un captage « dénormativisé » selon votre positionnement d’être en devenir…
- MAGLOOW : D’où, comme après toute percussion, une répercussion, soit occurrentiellement vos gestes désordonnés entre guillemets, et « l’interférentiel » s’étendant à d’autres espaces vectoriels auxquels appartiennent ce que vous savez être les semi-géométrisés, dont certains sont présents aujourd’hui…

 8 novembre 2001 

Karzenstein : Intégrez tout uniment qu’à l’instar des « directionnels contrôlables » qui ne sont pas contrôlés, en inversion de données (données dans le sens de « bases »), des pensées peuvent se voir collectivisées alors qu’a priori elles ne paraissaient pas collectivisables…
- Ceci vaut aussi dans le cas de la « rupture existentielle » ?
- Karzenstein : La « rupture » reste due à l’exercice de la pression, lorsque la répartition de cette dernière ne s’effectue plus, la percussion se trouvant limitée dans la répercussion. L’enclenchement du phénomène d’obturation qui s’ensuit pourvoit à une libération non contrôlable de « la Vie » aux dépens de « l’existence »…

En ne perdant pas de vue qu’il est une préexistence pour chaque existence, vous concevrez qu’en la qualité de choses à vivre propre aux humanités, il se révèle une prédisposition à toute disposition, et ce, « desmodromiquement », tel que l’instaure le principe percussion/répercussion du spiralisme avec sa réversibilité.

 24 novembre 2001 

DANY : Il est bon que MAGLOOW maintienne de la sorte l’émergence de votre idée selon laquelle existe une marge de manœuvre, marge de manœuvre que l’ensemble des conditionnements de votre mode de vie a par trop tendance à vous occulter… Les répercussions provoquées par la percussion de l’ensemble de ces conditionnements deviennent à la longue les contrefaçons du réverbérationnisme en sa démultiplication.

 28 décembre 2001 

Dany : Le principe de répercussion n’entre pas en considération dans « le penser » de votre espèce, dans la normativité qui lui est due… S’il en allait autrement, celle-ci n’aurait point à observer tant de disparités entre « qualité des choses à vivre » et « qualité des choses vécues ».

 25 janvier 2002 

Dany : Suite à ce constat, le « quatriadisme » de votre ami Patrick « apprendre, savoir, faire, comprendre » doit s’observer avec davantage de prudence. Il vous a été conseillé de « réversibiliser » produit et cheminement de vos actes de manière à repositionner « l’instant » leur donnant essor, à savoir l’avènement et le dispositionnement de « l’idée ». La chose se trouve aisément décelable chez un enfant dans ses premiers âges, elle se voit beaucoup plus difficile à cerner et à discerner chez un adulte, lequel vit le mouvement de percussions en répercussions.

 19 septembre 2002 

Jigor : Les conversations tenues avec KARZENSTEIN auront permis de déduire que la course des flux s’interrompait de façon provisoire par une percussion, dans la mesure où, cette dernière réalisée, s’ensuivaient des répercussions. Celles-ci doivent se voir définies en tant que périphérisation du mouvement existentialisateur. Nous dirons que la chose en se recevant procède à un rejaillissement, lequel dispose en transmission semi-différée ce que vous « savez » être les ambiants…

 7 juin 2003 

A l’instar de tout ce qui existe, l’éclosion de celle-ci procède de l’astatisme occasionné par le jaillissement, puis la percussion de deux flux. Toute percussion génère une ou des répercussions qu’analytiquement vous considérerez en tant que relation de cause à effet mais qui, au cours de la pratique, déterminent la relation de cause à origine de la cause : la chose se traduit selon la phase compensatoire inhérente à la législation d’échange, c’est-à-dire par le transmis, voire très rarissimement par le rendu.

 13 juillet 2003 

Dany : Ce n’est là que justesse et si je détiens certitude de ne rien vous enseigner en la matière, je demanderai à celles et ceux constituant, de près comme de loin, votre entourage de ne point lésiner à la remise en cause qui s’exigera, sitôt perçue la révélation de la percussion et les répercussions tendant à s’ensuivre…

 7 janvier 2004 

Dany : Rappelons, si besoin est, que l’idée engendrant l’acte, puis l’acte lui-même, figurent le produit d’une existentialisation, autrement dit de deux ou plusieurs flux pressionnels se percutant au gré de ce qu’il convient d’appeler le choisi du Temps, d’après le déploiement de son ordre implié… Or, tel que vous le savez, toute percussion enclenche une ou des répercussions ; chaque répercussion se localise en périphérisation, dans une ordination similaire à celle que produit un galet projeté à la surface de l’onde à des fins « ricochétistes ».

 18 mai 2004 

Dany : Il ne s’agit pas là d’une verbalisation allusive visant à culpabiliser votre espèce humaine en la matière, mais de l’expression d’une rédintégration tendant à orienter opportunément vos « compagnons d’équation » vers une prise de conscience du caractère occurrentiel et crucial de ce mouvement existentialisateur. Ce faisant, celles et ceux vous entourant sauront mieux faire valoir, de percussion en répercussions, combien l’accélération du mouvement cosmique, autrement dit l’ordonnancement magnétique en cours, devra se voir considérée comme tangible origine de la causalité susnommée.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0