Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Concept d’initial - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Concept d’initial - citations

D 22 décembre 2004     H 06:00     A     C 0 messages


janvier 1982

Karzenstein : Une situation provoquée est toujours provisoire, la Situation Etablie, elle, s’exprime dans la continuité. Dans le cas d’une disparition, je veux dire de perte de consistance d’une enveloppe charnelle, c’est l’entourage, par les choses vécues ensemble, qui se sent malheureux. La chose en soi est inutile puisque les principales cellules demeurent. L’entreprise qui pourrait assumer le mieux la situation serait la cessation de la vie consciente de l’entourage, étant entendu que l’individu initialement condamné, entre guillemets, demeure insensible à la disparition dudit entourage. Nous naviguons là en plein absurde. Jamais une situation provoquée n’a pris le pas sur une Situation Etablie. Cela doit clore angoisses et doutes…

septembre 1984

Rasmunssen : Magloow vous dit « répéter » car, sans qu’il faille voir là matière à indiscrétion, nous n’ignorons pas qu’au cours de certaines conversations que vous tenez avec vos amis, vous faites régulièrement valoir le nuancement qu’il convient d’opérer entre « l’état existentiel initial » et ce rapport fonctionnel dans lequel se complaisent, depuis des lustres, vos semblables…

Magloow : Assimilez bien, à présent, qu’en tentant « d’unitariser » son eccéité initiale à des fonctions subalternes, l’individu subit l’influence mimétique de son époque… Il ne s’agit là que d’un effet de l’interdépendance démultipliée..

octobre 1994

KARZENSTEIN : Le courant de pensée auquel vous faites allusion est le courant de pensée initial, nous n’irons pas jusqu’à prétendre qu’il est originel, mais il est parcelle de la Pensée Universelle précédemment évoquée.

Le courant de pensée initial, lequel soit dit en passant inspire vos « textes musicalisés », n’est pas lié à l’idéologie.

janvier 1998

Karzenstein : Délaissons momentanément le fait que votre entourage, dans des proportions disons… « nuançables », éprouve, plus ou moins consciemment, le besoin de se voir proposé à des manifestations dites métapsychiques pour vous amener à la causalité initiale de la chose.

Rassurez-vous, les célébrités en la matière auxquelles vous songez n’ont pas su davantage « séréniser » les effets de ce phénomène… A votre image, ils ne gardèrent jamais en permanence à l’esprit « qu’entrain » comme « désenchantement » sont initialement intégrés dans le principe pression/attraction.

Entendez ici de « l’Etabli » au « provoqué », selon la stratification que positionne la conjugaison de la « qualité des choses à vivre » et la « qualité des choses vécues », ou plus explicitement, puisque ces expressions ne vous sont plus étrangères, de « l’initial » au « fonctionnel ». Toute formalisation circonstancielle de ce mode introspectif doit avoir pour finalité de jeter un pont entre « ce qui est » et « ce qui existe ».

Il convient uniquement que chacun de ceux qui vous entourent prenne conscience qu’il y a, présentement, nécessité à « éveiller » son prochain à l’Espérance Initiale.

26 décembre 1996

Karzenstein : Soulignons incidemment au passage qu’Espace Volumique, puis état précellulaire, identifient ici ponctuellement le processus existentiel, à un stade que vos connaissances actuelles pourront raisonnablement qualifier d’initial.

La Fulgurance du Père procède à l’émission de la fulgurance mimétique échoyant aux créatures que nous formalisons en tant qu’Etres, puis ,au fur et à mesure de la volumisation des différentes espèces, elle génère tout ce qui va constituer « l’agissement ». Celui-ci, dans sa démultiplication contrôlée, ne nuira aucunement à la resuperposition dite initiale de par le principe récursif de l’indéfectible récurrence réadaptatrice…

La peur sachant parfois se montrer élément d’harmonie, il s’ensuivait, au gré de la conjuration adoptée, et surtout devrions-nous dire, de par les effets pressurisants inhérents au mouvement initial, un interagissement provoquant à l’image des directionnels opposés une plage d’immobilisme, « astatisme » qui, bien que voué à une indéniable précarité, modifiait certaines données de l’échange : tout procédé sacrificiel faisant intervenir, vous l’aurez déduit, en la conduction émotionnelle donc énergétique qu’il procure, un dérivé de ces « directionnels contrôlables » dont la préexistence transparaît dans tout ambiant.

23 juin 1999

Karzenstein : Aussi, votre interrogation démontrant que vous commencez à intégrer à votre quotidien le « démultiplicationnel » de la Loi d’Alternance Osmotique, délaissons l’aspect palingénésique du sujet et concentrons-nous sur ce que représente sa teneur initiale.

Ceci étant admis, il importe « occurrentiellement » de ne point relâcher votre attention dans le fait qu’aucune localisation matérialisée ne détient le pouvoir de se maintenir en sa densité initiale.

C’est en réfléchissant quelque peu sur l’astatisme résultant de la fulgurance du contact issu « circonstanciellement » de la divergence de ces courants, que vous vous montrerez plus à même d’envisager, du moins intellectuellement, la modification de « la vitesse de la lumière ». Préconisons à l’endroit de ce point de détail une extrapolation axée sur certaines pratiques « inductionnistes »… Menées en bon ordre, celles-ci doivent vous faire aisément comprendre que la lumière s’active au prorata de la calorification émanant du principe enthalpique initial de réverbération.

Un point de non-retour, à quelque strate d’existence se révèle-t-il, se trouve initialement répertorié en l’Etabli et ses cycliques, Jantel ! Si vous préférez, il est intégralement intégré dans l’ordre implié du Temps. Sa praxie le détermine selon l’adéquation des forces générant ces cycliques et leurs ambiants, en leur(s) spécificité(s) volumique(s) existentielle(s)…

2 février 2000

JIGOR : Il s’opère, par la différenciation de la vitesse de ces flux, calorification, luminescence - pour ne citer que ces facteurs - en l’explosion implosive qui s’ensuit et le positionnement qui s’établit pour chaque existence, une désuperposition et une démultiplication ainsi qu’une réverbération de la parallélisation et de la périphérisation des faisceaux tubulaires émanant du particulaire initial.

7 novembre 2000

Karzenstein : Le phénomène de transduction reste identique, JANTEL ! Simplement, le circonstanciel, en le mimétisme émanant du principe réverbérationniste, déplace l’échange en l’événementiel, lequel ne peut échapper à l’ordre implié que vit la pensée, et, dans le cas précis de ce compositeur, il sied de ne point perdre de vue que l’accès de son penser se révèle axé à l’indéflectionnisme du courant initial, donc à l’harmonie multiplicatrice en laquelle s’annihile tout figement, tant en le géographique qu’en l’événementiel…

8 novembre 2001

- Karzenstein : Donc, pour reprendre et confirmer les dires explicatifs de Jigor concernant votre consistance actuelle et sa fonctionnalité, je réitérerai que le déflexionnisme ayant « précontexturé » l’amalgame du semi-particuculaire constituant votre dernier état de suspens contenait, à l’instar de tout fluctuationnisme existensialisateur, un réverbérationnisme totalement approprié à son « essentialité », étant acquis que ce réverbérationnisme initial devient pour tout ce qui advient, en désuperposition comme en démultiplication, ce qui édifie le fondement même de l’incontournable « processus de compensation existentiel ».

- Karzenstein : Sachez bien que nous n’outrepassâmes à aucun instant nos droits, vous laissant pour ainsi dire « vivre » et « être vécu », selon la formulation de pensée émise dans l’un de vos textes musicalisés…
- Cela signifierait qu’idées comme démarches - du pompon refusé sur le manège en passant par la réticence, voire l’incapacité à piloter des engins jusqu’à la mise en disponibilité - m’incombent…
- Initialement, donc en dispositionnement de « pensée vivante », sans conteste, Jantel, puisqu’il s’agit là de manifestation de l’informationnel, suivant les ambiants en vigueur…

Karzenstein : N’accordez pas davantage d’importance qu’il ne s’en réclame aux formes que sait prendre « la rupture », Jantel ! L’origine de la cause se localisant initialement dans l’informationnel, et plus précisément au cœur de « l’apoptosisme » inhérent à toute existence, nous décrirons le causal sous le syntagme d’une incapacité à soutenir « l’échange », le conséquentiel s’établissant, selon le développement de « l’inveloppement » qu’il configure postexistentiellement, en tant que cessation dudit « échange ».

24 novembre 2001

DANY : Les répercussions provoquées par la percussion de l’ensemble de ces conditionnements deviennent à la longue les contrefaçons du réverbérationnisme en sa démultiplication. Autrement dit, une dénaturation de l’influence mimétique se propose « conséquentiellement » à l’endroit des valeurs initiales, provoquant en aval une substitution des éléments « corporéisant » le relationnel.

29 novembre 2001

N’omettons pas de préciser que l’astatisme qui s’instaure alors, suite au choc en retour, entretient, de besoin en nécessité, selon le spécifisme concerné, le processus de compensation existentiel, étant acquis que deux flux se percutant, y compris en la démultiplication de la chose, appartiennent au principe de réverbération puisque, tel que vous le savez, ils en sont initialement issus.

2 mai 2002

Karzenstein : Ce suspensif, tel que vous ne l’ignorez plus, procède à une réadaptabilité cellulaire et du principe réverbérationniste initial. Etant entendu que ce principe identifie la constance de par le caractère d’éternité auquel préside le fixisme originel préfigurant le fameux réverbérationnisme initial, vous aurez conclu de vous-même ce qui reste susceptible de resurgir, mémoriellement parlant, sous les formationnels divers que proposent les ambiants.

31 mai 2002

- Je me sens un peu confus car j’ai l’impression de vous faire déplacer pour des problèmes qui en fait n’en sont pas, au su de tout ce que vous nous avez enseigné.
- Karzenstein : Déplacer la Pensée ne doit pas se juger déplacé, Jantel, dans la mesure où il s’agit de « l’initial » et où « l’initial » ne connaît pas de déflexion… Permettez-moi en aparté de vous répéter une fois encore que quiconque vit l’avènement est à même de vivre la suite en l’événement…

30 décembre 2002

Karzenstein : Voilà, Jantel… Celles et ceux qui recevront votre rendu en la transcription et l’interprétation de ce dont nous venons de converser sauront ainsi qu’il ne suffit pas de vouer admiration au ministère de Jésus, voire, en désuperposition, à la lecture de Victor Hugo, pour se trouver en réverbération avec le courant initial de pensée de manière efficiente…

8 mars 2003

Karzenstein : Les individus présentement concernés par nos propos du jour sont davantage en réverbération avec ce que leur propose l’interception de la « vocation anthropocentrique » que vous manifestez qu’avec le courant initial de pensée auquel leur « capacité d’admissibilité d’impression » leur donne accès…

N’oubliez jamais, Jantel, que le « courant initial de pensée » provient de la Pensée et qu’à son stade originel, celle-ci en tant que « don divin » se veut hors ambiant, autrement formulé, inhérente au Vide.

17 mai 2003

Karzenstein : Tout d’abord, pour demeurer dans ce dont nous venons de débattre, rappeler que l’Univers, « les Univers » devrais-je dire, sont dotés d’un registre apoptosique, donc d’une programmation les prédisposant, puis les disposant à une réintégration au Vide d’où ils se trouvent initialement issus, ceci corroborant ce que vous avait compendieusement souligné Magloow, à savoir que les Univers ne sauraient être en perpétuelle expansion du fait que, précisément, s’exerce le processus de réversibilité…

7 juin 2003

La stratification de l’informationnel pourvoit à l’interceptionnalisme initialement inscrit dans la Loi des Echanges avant de devenir, selon l’édification du formationnel, un mode fonctionnel du processus de compensation existentiel.

Plus le support occasionnel du principe en question s’offre au théorétisme, autrement dit à l’appel du Temporel, plus il côtoie le Vide. L’accession à la souffrance qui en résulte, conséquemment au cheminement que vous savez être celui de la Pensée, de désuperposition en resuperposition, souligne en l’œuvre existentialisée le courant initial de pensée, produit permanent de la réversibilité en son harmonieux effet de convertibilité.

14 décembre 2003

Karzenstein : Le circonstanciel est un pont jeté entre l’Etabli et le provoqué, Jantel, s’il est édifié qu’il n’est la propriété de personne, il ne possède pas davantage de « main mise », dirons-nous sur l’informationnel de base, si celui-ci a maintenu le cap lui étant initialement assigné…Soutenir l’inverse équivaudrait à prétendre que le réagissement n’existe pas…

3 mars 2004

Karzenstein : Vous saisirez aisément que la chose peut s’effectuer en effet différé. Du reste, vous aurez remarqué que rien ne revêt l’importance que vous persistez à accorder à ce type d’expression que figure « la verbalisation », sans quoi, Jantel, le courant initial de pensée qui vous visite aurait, de par l’intelligence propre le caractérisant, inversé les tendances en ladite « verbalisation » de votre espèce du moment.

19 août 2004

Dany : Les directionnels se contrôlent plus efficacement lorsque, à leur encontre, se dispose une densité pressionnelle. Tout se désuperposant de l’initial, vous comprendrez qu’il en va là du multiplicationnisme de l’harmonie issu de la permanence du principe de réverbération précellulaire dont principalement Karzenstein vous a entretenu.

L’espèce à laquelle j’appartiens procède donc à l’agencement de conglomérats, localisations massives de l’informationnel « s’exhalant » de tout formationnel : produit de l’initial en chaque spécifisme.

3 décembre 2004

Karzenstein : Délaissons tetraodion et autres psaumes entonnés en ces instants, selon le doctrinalisme erroné que vous savez, et privilégions du fait ce réverbérationnisme qui, en vertu de son initialité, ne tolère pas le déflexionnisme, ainsi que vous l’exprima Magloow. De par sa dépendance à la Loi des Echanges, il va sans dire que l’enclenchement du déflexionnisme, et donc la prévarication à l’endroit de l’initial s’ensuivant, procède à une modification tangible de ce que l’informationnel de base projette de la qualité des choses à vivre…

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0