Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Principe d’Osmose attractive - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Principe d’Osmose attractive - citations

D 23 décembre 2004     H 06:02     A     C 0 messages


mars 1983

Karzenstein : Nous vécûmes des cycliques « spasmodiquement », jusqu’à celui qui nous conféra la dimension qui est nôtre en la période actuelle. Nous subîmes la « pression » jusqu’à faire corps avec elle et l’Harmonie nous limita dans « l’Osmose Attractive » que nous vivions : ainsi l’échange s’opéra et s’opère dans la continuité et « l’Alternance Osmotique » ne nous vécut plus en tant que « support » mais en tant que « parcelle(s) de continuité », nous octroyant la consistance indispensable à l’éternité existentielle, c’est-à-dire à la « vie consciente non discontinue »… Nous vivons en tant que « parcelles ectoplasmiques », nous projetant et nous recevant…

septembre 1984

- Je suis donc plus seul que je ne l’imaginais…
- Rasmunssen : Epouvantablement seul, Jantel… Plus seul que vous ne l’imaginerez jamais, tant que vous existerez dans cette consistance, dans cette géométrisation… …Plus tard vous serez à même de mieux situer ce qui n’est qu’un effet de l’Osmose Attractive mais le fossé se sera fait gouffre, Jantel, un gouffre, précisons-le tout de suite, que votre « vocation anthropocentrique » n’a pas mission de combler, loin s’en faut…

février 1992

Karzenstein : Récitons opportunément Rasmunssen qui vous fit valoir qu’originellement c’est l’être qui appartient à l’environnement et non le contraire ! Toute chose se vit d’après ce principe, en désuperposition comme en démultiplication : c’est le principe d’Osmose Attractive.

octobre 1994

Karzenstein : Toute localisation de matière vivante : géométrique, Semi-Géométrique ou Fluidique est « parcellisation d’Intelligence Divine ». Projetées, renvoyées, ces « précellules » puis « cellules », parcelles de Vie, donc d’Eau et de Lumière, évoluent dans un mouvement qui les fait « exister ». L’état de Vie est le PERE, l’état d’Existence ou « Eccéité » est un produit du PERE. Dans la mesure où il y a « matière à référence » et la création est « matière à référence », puisque si nous voulons, dans le « verbiage », demeurer fidèles à l’inversion dont nous fîmes mention en début de ce sujet de conversation, vous pouvez faire en la situation « référence à la Matière », cette dernière se trouvant situable de par l’onde de forme produite par les amalgames cellulaires, eux-mêmes provoqués par « l’Osmose Attractive » dépendant, comme vous le savez, de la « pression » exercée par les Astres Luminescents, les Soleils, si vous préférez.

29 juin 1995

Ainsi, nous synthétisâmes quelques critères de l’Existence et des existences qu’elle subdivise, en la démultiplication progressive des choses qui la vivent et qu’elle vit. Pour la première fois alors, vous entendîtes parler « de Temps Dimensionnel », « d’Alternance Osmotique », de « systématisme originel », de « Masse Ectoplasmique », de « Mue Constitutionnelle » ou encore « d’Osmose Attractive ».

Parmi ces formes, qui n’omettons pas de le préciser sont fluidiques, quoique consistantes, nous décelons l’Espace Vide puis l’Espace Volumique, plus couramment appelé Cosmos, c’est à dire l’étendue propice à l’amalgame de particules d’Eau et surtout de Lumière. Soulignons à ce propos que ces deux éléments sont multidimensionnels, si vous ne situez pas le second concrètement, le premier offre à vos sens quelques unes de ses possibilités telles la glaciation, la condensation selon les principes de la Loi d’Alternance Osmotique ou encore l’évaporation, par un dérivé de cette même Loi : l’Osmose Attractive

janvier 1998

Karzenstein : Vous ne l’ignorez point : le « cogito » déterminant la caractéristique majeure de votre espèce ne pouvait se soustraire, tel que nous vous l’avions confié, d’autres exemples à l’appui, au mécanisme pression/attraction. La forme de réactivité s’ensuivant, notamment dans les phases « d’osmose attractive », figurait donc ce qu’il sied de décrire ici tels des accès d’obnubilation axés sur un sentiment de redevabilité : sentiment prenant son essor dans un état de conscience, lui-même inhérent à « l’état géométrique » vous ayant échu…

Toutefois, je vous mets en garde à propos du « conséquentiel » dont je vous demande de considérer le rapport en « effet différé ». Pour ce, ne quittons pas l’entrain, très souvent mû par le mécanisme de « l’osmose attractive », qu’on assimilera au passage au plaisir sur le plan sensoriel nous intéressant, et le désenchantement qui, occasionné par la « pressurisation » ambiante, conférera à votre appareil réceptif la notion de douleur, voire de souffrance.

16 février 1999

- Loi d’Alternance Osmotique
- Resuperposition
- Loi de la Gravitation = Osmose Attractive

23 juin 1999

De la sorte, en usant de sa capacité d’éveil, chacun sera versé à comprendre qu’antérieurement à « l’astatisme existentialisateur », de la « parallélisation » du mouvement se déclenche le phénomène de déflexion d’où se démultiplie le mécanisme d’orbitalisation annexé par le spiralisme. Consécutivement à l’entremêlement, l’enchevêtrement de ce qui « s’intertisse » (qui se tisse entre), au gré de l’Osmose Attractive, et qu’il convient de nommer des couloirs, s’établissent alors les positionnements qui « s’intersectionnent » encore, avant de fusionner à nouveau pour « s’équationner volumiquement » entre direction donnée et direction reçue et la liaison qui ne va pas manquer de vous apparaître du « causal » au « conséquentiel »

27 juin 1999

« Espace vectoriel dû à un effet de l’Osmose Attractive. C’est un couloir transductionnel qui se forme. L’Osmose Attractive permet d’exercer une pression à l’endroit de la pression et l’acte est beaucoup plus lié alors à l’agissement …. Penser et geste, c’est le liant entre l’agissement et l’acte. Couloir transductionnel, en l’occurrence bidimensionnel . »

7 novembre 2000

- Oui, je comprends beaucoup mieux, pour ne pas dire parfaitement, où naissent aspiration et, en le cas que nous abordons, inspiration…
- Karzenstein : Captage comme interception illustrent, au gré de ce que vous savez à présent être le déploiement de l’inveloppement, toutes nuances confondues, le phénomène d’Osmose Attractive, les ambiants puis les sous-ambiants en lesquels vous vivez les choses et les choses vous vivent.

novembre 2001

- Karzenstein : Tout support, une fois révélé, est voué, de par le mouvement régissant l’originelle Loi des Echanges, à se trouver en phase, au gré du Temps en son choisi, avec ce que nous nommerons occurrentiellement un tropisme.
- Ah ! Voilà pourquoi cette expression nous a été révélée récemment par écrit…
- Karzenstein : Interprétez-la tel un effet de l’Osmose Attractive, en tenant bien compte qu’à l’instar de chaque existence, la chose ne saurait éclore en marge du réverbérationnisme et, automatiquement, suivant la démultiplication de ce dernier… En ce qui vous concerne personnellement, ledit tropisme se sera déterminé en les deux facteurs précités que figurent transcodage et équation perpétuée…

Karzenstein : Quant aux ruptures collectives, et plus particulièrement celles se positionnant dans l’événementiel de cette période-ci, conservez toujours en souvenance, en filiation directe avec ce qui vient de s’énoncer, qu’elles permettent d’illustrer un des effets de « l’influence mimétique », laquelle, vous l’aurez déduit, se veut une démultiplication du réverbérationnisme. Cette dernière devient, dans le « situationnel » nous intéressant, une configuration de ce qu’il y a lieu de qualifier de processus transductionnel, facette de l’harmonie multiplicatrice… Ajoutez à cela que le « transductionnel », pour s’exercer en parfait accord avec l’Osmose Attractive, dont nous ne tairons pas la variabilité d’intensité, ne saurait, en retour, échapper à l’incontournable permanence de « la pression », laquelle, nous l’avons vu, sept cycles solaires auparavant, se désuperpose et se démultiplie…

la faculté d’intercepter appartient à tout. Nul ne s’étonnera vraiment de m’entendre prononcer qu’elle émane de l’Osmose Attractive et se distingue suivant la capacité d’admissibilité d’impression du support.

20 février 2002

Karzenstein : RASMUNSSEN n’avait point omis de vous signaler que votre vocation anthropocentrique, disponibilité aidant, vous inclinerait à rencontrer nombre d’individus. Il s’agit là, vous le savez, d’un effet de l’Osmose Attractive, tant en sa désuperposition qu’en sa démultiplication.

27 août 2002

Karzenstein : Prenant en considération l’origine des choses, donc les lois physiques générant les ambiants et les situationnels s’en épandant, il devient incontournable de faire référence aux données essentielles du reçu. En aval citons l’Osmose Attractive, l’oscillationnisme, voire le déflexionnisme, et en amont conformons-nous aux données essentiales que sont réverbérationnisme et Alternance Osmotique.

30 août 2002

Dany : Vous conclurez que, quelle que soit la nature du formationnel exerçant une convoitise par le biais du « cogito », ce mouvement désuperposé de l’Osmose Attractive conduit invariablement à des « actes à agir », puis « agis », de piètre qualité, donc porteurs de conflit(s). Nul ne saurait dénaturer le produit du mouvement sans devoir faire corps avec la dénaturation opérée. Ce concis rappel de la Loi des Echanges interrompra ma scripturalisation de ce jour.

19 septembre 2002

Jigor : C’est ce que nous nommerons le diagramme de perceptivité qui établira la situabilité du produit du mouvement pour la résultante de la subparallélisation et de la quantification, que vous saurez également faire valoir en qualité de désuperposition et de démultiplication. Considéré sur un plan individuel pour votre espèce, laquelle ne collectivise pas la Pensée, il va sans dire que la capacité d’admissibilité d’impression préside à la fonctionnalité de ce diagramme. Dans les phases actives d’Osmose Attractive, c’est lui qui va déterminer la stratification du qualitatif dans le situationnel, tant au plan de l’interception qu’à celui du captage.

7 janvier 2004

Dany : La fissiparité évoquée au début de cet exposé conditionnant chez vous le comparativisme dirigé, il s’ensuit une « projection cogitale » du renforcement de l’aptitude, laquelle entretient une excitabilité ponctuelle des données humorales, dont la moindre n’est pas l’envie. Vous n’ignorez plus que cette dynamique consolide l’ipséitaire et favorise l’idéologisme entre osmose attractive et oscillationnisme.

16 juin 2004

Dany (suite à une intervention de Karzenstein nous ayant convié à réviser notre traduction de l’attirance au travers de ce qu’il est coutume d’assimiler à la séduction) : L’alliciance participe de l’onde de forme et à la révélation du charisme. Le mouvement initial, en enclenchant le situationnel, procède en son aboutissement à la révélation du dit charisme . La chose s’établit au gré de l’osmose attractive qui la vit entre interception et captage, elle provient en amont de l’onde de vide.

3 décembre 2004

Karzenstein : Vous et vos amis vous rappellerez aisément que tout se produit au gré des flux et que ces flux s’exercent en stratification au cœur des espaces vectoriels, en totale harmonie avec l’Osmose AttractiveOsmose Attractive qui, de par la diversité actionnelle que lui confère l’Alternance Osmotique, pourvoit à ce qu’il sied de visualiser en tant que rééquilibrage, astatisme s’édifiant, sous le couvert de l’autocorrection, en entière adéquation avec le circonstanciel alors déployé.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0