Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Concept de convertibilité - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Concept de convertibilité - citations

D 26 janvier 2005     H 11:00     A     C 0 messages


17 mai 2003

Karzenstein : Mais ce qu’il importe prioritairement de vous faire valoir ce jour, à l’instar de ce que vous énonçâtes voici quelques instants, c’est que c’est bien la rupture qui, par la continuité qui la définit, donne essor à l’irréversible réversibilité, clef de voûte de la Loi dite d’Eternité, cette réversibilité que vous considérerez pour l’heure telle la convertibilité inhérente au processus d’existentialisation.

7 juin 2003

Plus l’admissibilité se trouvera en réverbération avec l’éternité de l’Etabli, plus l’émissibilité se rapprochera de l’absolu et s’apparentera à l’exercice d’état. A contrario, plus la réverbération s’opérera avec le provoqué, plus elle se verra « dirigée » et devra se confiner à l’exercice de fonction.

En fait, c’est l’équation Vide/volume qui régit tout en la matière, tant sur le plan de la réception que sur celui de l’émission. Le meilleur exemple pour votre consciensorialité s’avère être le « principe de créativité » auquel s’adonnent les sujets de votre espèce.

Plus le support occasionnel du principe en question s’offre au théorétisme, autrement dit à l’appel du Temporel, plus il côtoie le Vide. L’accession à la souffrance qui en résulte, conséquemment au cheminement que vous savez être celui de la Pensée, de désuperposition en resuperposition, souligne en l’œuvre existentialisée le courant initial de pensée, produit permanent de la réversibilité en son harmonieux effet de convertibilité.

14 décembre 2003

- Ainsi que vous le savez, la Pensée, entre état et fonction, ne se perçoit chez nous qu’en tant que résultante d’un mouvement qui nous échappe dans son intégralité, malgré tout ce que vous-même, Dany , voire David Bohm dans ses dialogues avec Krishnamurti ou encore dans son livre « la Plénitude de l’Univers », avez pu nous en expliquer…
- Karzenstein : C’est la raison qui m’avait fait vous prévenir, du fait que nous aborderions la Pensée et le penser, de façon à ce qu’avec votre entourage, vous puissiez repositionner plus efficiemment événementiel ou situationnel selon le principe de réversibilité à concevoir ici dans son mouvement de convertibilité

Pour ce, je vous engage présentement à bien tenir compte du fait que ce que nous nommerons occurrentiellement la charte universelle concerne primalement le préexistant, lequel, vous ne l’ignorez plus, ne déroge pas au principe de l’échange puisqu’il se trouve initialement vécu par le réverbérationnisme.

21 janvier 2005

Karzenstein : …notre dernière conversation vous a fait, entre autres, valoir que par son enfermement en le spécifisme afférent à votre humanité, le cogito trouvait beaucoup moins d’agrément à côtoyer l’initial qu’il ne rencontrait de risque(s) à s’en écarter.
- Cela me semble irrémédiable…
- Karzenstein : Mais pas irréversible, Jantel, dans le sens où une prise de conscience efficiente reste à même d’enclencher une convertibilité des valeurs entrant en action…
- Oui, la réversibilité en tant que convertibilité
- Karzenstein : Délaissant l’origine de la cause engendrant ce principe, puisque cette dernière n’appartient plus à la strate de contrôlabilité concernant l’humanité en question, vous saurez néanmoins parvenir à la cause en théorétisant, tel qu’il vous l’a été déjà assez souvent recommandé.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0