Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2007 / 06 mars 2007
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

06 mars 2007

D 6 mars 2007     H 13:40     A Jigor     C 0 messages


Entreprendre concrètement une investigation à l’endroit de l’élaboration continuelle de l’agencement constitutionnel de l’Univers dont nous faisons partie, passe par un accès conscient à la « réversibilité graphique » [1], du Temporel Dimensionnalisé. Pour ce, il s’exige (sans nul partage) d’appartenir à une composition totalement « dégéométrisée » autorisant des « incursions » dans ce qu’il convient de nommer « la Récurrence Réadaptatrice de l’Ordre Implié » [2].

Il vous a naguère été donné d’observer que le conscient d’être approprié à votre humanité de l’heure axait sa fonctionnalité sur un « registre analytique » se déterminant par une appréciation duale [3] de ce qui se perçoit dans la survenance de l’expression multidimensionnelle de la Vie. Inhérente à l’immarcescible [4] « dynamique projectionniste » du compensatoire existentiel alloué à l’humanité en question, cette appréciation édifie principalement sa praxie sur le « comparativisme dirigé », sentimentalisant de façon outrancière ce qui, au demeurant, ne correspond qu’à des effets de l’Alternance Osmotique, et donc de l’Oscillationnisme.

Ainsi, intervient la philosophisation des principes physiques enclenchant « le notionnel » qui fait alors office de « législation », si approximative se révèle-t-elle à l’usage, et dont seule, la limitation de votre longévité avalise la maintenance, de générations en générations, par « revies » interposées. D’ailleurs, ce dernier point ne fait qu’illustrer la justesse conforme à tout spécifisme, qui, de quelque teneur que se révèle la qualité d’un échange, « astatise » ce qui représente en finalité désuperposition et démultiplication du noumène pression / attraction [5].

Vous réitérer avec notable insistance que « le dimensionnel » de votre espèce demeure le produit d’une seconde nature, suite au dommageable « scissiparitisme » que vous savez, n’interdit cependant pas à la Pensée de l’investir, et donc à l’Initial de se manifester (par intermittence) au support occurrentiellement visité.

Le procédé s’exerce d’abord en phase directe sur « l’Inconscient » par l’intermédiaire du ressenti qui, au gré de ce qui ne constitue qu’une miniaturisation du spiralisme existentialisateur [6], périphérise les données dudit Initial avant de les centraliser sous d’autres couches du cortex cérébral, lequel, au terme de la répartition s’érige en tant que « siège du penser ». A travers ce schématisme très réducteur du principe donné / reçu attribué à votre humanité présente, il vous est accordé de mieux concevoir comment « le post-originel » en arrive à se manifester aux espèces pensantes, lesquelles s’emploient à le positionner en fonction de la perceptivité dont elles s’avèrent nanties.

Nous revenons donc à l’ouverture du débat de ce jour, et à la compatibilité acquise ou non du « faire-corps » avec le reçu afin d’en restituer son expression, entre l’ordonnancement de son déploiement et le réordonnancement de son impliement.

A propos de ce qui a suscité l’intervention présente, vous êtes à même de déduire qu’en le réordonnancement de l’impliement se situe l’ensemble des « vestiges » définissant le produit de l’exercice permanent du réverbérationnisme, dont précisément le lignage des espèces, mais aussi des climats et autres facteurs environnementaux [7].

Le déroulement de votre œuvre musico-verbale énonce, en franche convenabilité, le concept du « recommencement » en toutes choses. Simplement, vous fait-il défaut l’élément de mobilisation réificatrice  [8] s’opérant selon le principe de récursivité, autrement dit, le réamalgame de la déclinaison stratificatrice en le resuperpositionnel établi. Sous le couvert de son opportunité, cette remarque (qui ne se veut en rien une critique) tend à vous faire valoir ce qui vous a déjà été signifié, voici quelques cycles solaires, à savoir que les Univers ne peuvent se trouver en perpétuelle expansion, la rétraction sachant contrebalancer cette mouvance, et ainsi agencer la densité viable qu’impose toute existentialisation.

Uniquement un changement de consistance idoine à une « récupération » - telle celle dont vous saurez faire l’objet - autorise un amalgame cellulaire post-rupture à visualiser le cheminement du particulaire au fil des flux, et la biodiversité cosmique qui, de cyclique en cyclique, en sera éclose. Comme cela s’avère constatable, nous nous relions ici à la phrase prononcée par Rasmunssen :
- Les espèces disparaissent spatialement, mais demeurent temporellement.

Voilà plus de trois décennies qu’en réponse à la question d’un de vos amis du moment, il m’avait été offert de répondre :
- Si l’homme descendait du singe, pourquoi resterait-il encore des singes ? - Il s’agit toujours aujourd’hui d’un efficient exemple illustrant « le comparativisme dirigé » dont il a été fait mention ce jour.

Faut-il de nouveau préciser que la majeure partie de ce « mode analytique » (et des carences qu’il recèle) reste imputable à l’action du tubicolisme fissipariteur [9] qui amenuisa l’extrasensoriel au profit du sensoriel  ?

A l’instar de ce que vous conseilla parfois Karzenstein, l’important - notamment pour celles et ceux gardant accès à nos entretiens -, se confirme être la détermination qui les animera dans la pratique du théorétisme [théorétisme]. Seule cette pratique - et bien sûr, l’assiduité dont ils feront montre en son application -, leur permettra de « réunifier » ce qu’ils auront diversement « butiné » de l’Initial, dans la dispersion de leurs vies conscientes précédentes.

Qu’il soit entendu que les pensées d’usage que j’émets à leur égard, ne se fixent point mission de les incliner davantage qu’il ne leur est dû à « théorétiser ».

Notes

[1Notre vision de l’univers est géométrique, notamment depuis les élaborations de la Relativité générale

[38 février 1999 - Magloow : Cette réalité tridimensionnelle tient ses projections bidimensionnelles à l’intérieur d’elle-même. C’est un ordre implié. 

[4immarcescible ; du latin marcescere = se flétrir - se dit de ce qui ne peut se flétrir 

[5Wikipédia : Le noumène (du grec nouménos, tout ce qui existe et que la raison ne peut atteindre) ou la chose en soi, est le nom qu’Emmanuel Kant donne aux faits tels qu’ils sont absolument et en eux-mêmes, Le noumène n’est effleurable qu’aux confins de l’intelligence, lorsque l’agitation des mots et des concepts cesse, lorsque l’intelligence à l’état pur n’est qu’intuition silencieuse, ou lorsque les mots ne sont plus des mots et alors toute tentative d’accéder au monde nouménal relève davantage de la poésie et de l’art. 

[6Miniaturisation vis à vis du spiralisme des galaxies… 

[7Visions d’une évolution « dirigée » 

[8réification : lat res, rei , chose et -fier . Action par laquelle qqn transforme qqch de mouvant, de dynamique en être fixe, statique - ici sous forme de réamalgame 

[9Evocation de la perte de l’andogynie - Tubicolisme : mot inconnu . Tubicole : qualifie un organisme (animal) qui vit dans un tube qu’il a secrété lui-même. Fissiparité : Mode de reproduction par scission ou division cellulaire des bactéries ( on peut dire aussi « scissiparité » ) - Dany (7 janvier 2004) : Rappelons en premier lieu que lorsque les fluido-luminescents vous énoncèrent « Où trônent les sens, l’esprit est esclave », vous n’aviez pas eu accès au commentaire sur la fissiparité à laquelle votre espèce s’était trouvée offerte, suite au « non-respect » des facteurs inhérents à l’exogénisme et au tubicolisme s’en étant postériorisé. 

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0