Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Concept de conscient d’être - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Concept de conscient d’être - citations

D 21 avril 2007     H 17:28     A     C 0 messages


<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article9" class='spip_in'>OCTOBRE 1974</a>

Rasmunssen + Karzenstein : force est d’admettre que l’eccéité qui vous définit n’autorise pas d’accès continu à la chose, de par un échange spasmodique sur lequel, les entretiens à venir sauront progressivement vous éveiller en temps choisi. La preuve flagrante de l’absence de constance en la situation débattue est votre incapacité à reconduire l’acte de façon précise et dirigée en le qualitatif qui le pourvoit. Ce qui est normal, puisque la mémorisation des facteurs entrant en lice, en ce mouvement, ne demeure que la survivance non-situable du support intuito-instinctif, que plagie, en quelque sorte, faute de ne pouvoir faire mieux, votre cogito, c’est-à-dire votre conscient d’être, et ce, en fonction de la géométrisation qui vous dimensionnalise.

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article22" class='spip_in'>juin 1978</a>

Virgins : Que faites-vous de la « fulgurance mimétique » ? Les ténèbres sont lumière ! Ce n’est là qu’appréciation sensitive d’ordre infinitésimal. Ce qui « sait peut ! Ce qui peut est ! » Le fait d’être Eau et Lumière ne vous autorise pas à boire votre propre corps quand vous avez soif ou à se servir de lui, une fois l’Astre Solaire en partance vers d’autres zéniths, pour lire ou pour écrire. Etre jovial ou morose, c’est « être » ! Question : Comment peut-on être conscient d’être ? Virgins : Le « cogito » seul est en cause, il est votre symbole de l’Existence, mais sans plus. La Lumière, pour en revenir à elle, « est », avec tout ce que cela implique de « pouvoir » et nous devons conclure que le « pouvoir » réside, sans contestation possible, dans le « savoir » !

<a href="" class='spip_out'>21 novembre 1978</a>

Question : Vous ne semblez pas inactifs ?.. Virgins : Chez nous, ce n’est jamais dans un but précis… Simplement conscients du peu d’incidence qu’ont nos actes une fois agis, nous les réalisons aux instants que nous percevons le mieux. Les choses réalisées ne doivent pas marquer les périodes de l’existence, elles se situent dans l’Espace et dans le Temps, sans que rien ne puisse rien pour les immortaliser, comme vous avez tendance à le croire. Pourquoi ce désir de vouloir à tout prix laisser une trace de son passage ? Là encore, la notion du « conscient d’être » en porte la réponse… Le « cogito » vous poursuit jusque dans le sommeil par le moyen du rêve..

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article29" class='spip_in'>février 1981</a>

Question : N’est-ce pas aller trop loin Rasmunssen ? Rasmunssen : Je vais où vos pas et votre conscience doivent vous conduire, Jantel : en marge de tout « conscient d’être », je veux dire de tout cogito. Vous « êtes », Jantel ! Votre vocation anthropocentrique est un effet de votre existence, elle n’en est pas le sens profond… C’est la « sagesse » qui déterminera, en grande partie, le but qui vous était promis au début de votre vie consciente actuelle. Vous êtes dans l’Espace, Jantel, vous allez entrer dans le Temps, dans ce qui est le Temps… là où toute présence se définit dans le Présent, là où tout se confond, c’est-à-dire dans l’Infini.

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article55" class='spip_in'>26 décembre 1996</a>

Karzenstein : Du reste, vous abordez en d’autres termes la chose de façon très satisfaisante tout au long de la seconde partie de votre livre, notamment lorsque vous établissez la différenciation qu’il convient d’opérer entre la « Création du Père » et « l’acte dit d’amour ». Cet acte dont vous soulignez par ailleurs la fugacité, laquelle, je vous cite - ne peut qu’engendrer un état provisoire, avec toutes les limites que la chose implique -.
Ce tableau est certes incomplet mais tout bonnement parce que quelques éléments vous font encore défaut, du moins dans ce qui concrétise le relationnel direct établi entre votre « conscient d’être » et certaines cellules mémorielles amalgamées lors d’un « état de suspens » antérieur…

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article53" class='spip_in'>janvier 1998</a>

Question : Vous faites allusion aux « semi-géométrisés » ?.. Karzenstein : Entre autres, Jantel… Car ce qu’il convenait avant tout de prendre en considération, j’oserai dire en charge, pour demeurer dans la notion d’échange propre à toute « volumisation », était et reste ce « rendu » dont nous nous entretînmes à plusieurs reprises. Bien que répondant postoriginellement à une législation d’ordre physique, nous ne pouvions en négliger l’ordonnancement philosophique, lequel ne manquerait pas de se révéler, selon les normes inhérentes à votre « conscient d’être ». Vous ne l’ignorez point : le « cogito » déterminant la caractéristique majeure de votre espèce ne pouvait se soustraire, tel que nous vous l’avions confié, d’autres exemples à l’appui, au mécanisme pression/attraction. La forme de réactivité s’ensuivant, notamment dans les phases « d’osmose attractive », figurait donc ce qu’il sied de décrire ici tels des accès d’obnubilation axés sur un sentiment de redevabilité : sentiment prenant son essor dans un état de conscience, lui-même inhérent à « l’état géométrique » vous ayant échu…

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article91" class='spip_in'>17 février 1999</a>

Jigor : La pensée elle-même est non seulement une partie de la réalité mais doit être considérée comme un tout.
Vous pouvez aller plus loin en quelque sorte pour sentir l’essence même du mouvement que vous sentez dans l’expérience vécue. En réfléchissant à la nature du mouvement concomitamment dans la pensée, dans l’objet de la pensée, vous viendrez inévitablement à l’ensemble de la totalité. Le cogito est au moins en principe complètement séparé de la réalité qu’il pense. Cette notion, bien sûr, est fermement ancrée dans vos traditions. Cette expérience d’ordre général peut être décrite de concert avec une grande partie de la connaissance scientifique moderne qui concerne la nature et le fonctionnement de votre cerveau comme siège de la pensée (centralisation - canalisation).
Une telle division ne saurait être solidement maintenue car comment affronterez-vous cette question très difficile : comment penser avec cohérence à une réalité unique, entière et fluctuante de l’existence comme un tout contenant en même temps la pensée, le conscient d’être et la réalité dite extérieure, telle que vous l’expérimentez ?

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article51" class='spip_in'>23 juin 1999</a>

Question : Oui, je crois comprendre que la dislocation que j’ai évoquée se révèle être une conséquence des différents positionnements acquis dans l’Espace/Temps et la différenciation majeure entre les Espèces incomberait alors au fait qu’en direction reçue lesdites Espèces existant sur notre planète - dont « la vôtre », puisque vous nous l’aviez confié - n’appartiennent pas initialement au même support… Karzenstein : Avec évidemment, n’omettons de le préciser, du flux ondo-particulaire constituant le temporel dédimensionnalisé, tout ce qui « sous-jacente le circonstanciel », à savoir le déploiement de l’ordination impliée de « l’agencement constitutionnel ».
Vous l’aurez déduit : ce processus pourvoit également à l’amalgame des potentialités qui, émanant du « suspensif », génèrent l’ensemble de ce qui devient pour toute cellularisation localisable dite pensante ce que nous vous avons invité à définir en tant que capacité d’admissibilité d’impression… Il s’affirme, parmi tous les positionnements auxquels vous faites référence, que cet ultime état intermédiaire prélude, en effet différé pour chaque « formationnel » avéré, à l’émergence de la conscience ou état conscient.. Ce conscient d’être affichera ainsi ses normes en chaque existence individuelle puis collectivisée, en osmose avec les stratifications provenant du « déflexionnisme » observé par la direction donnée avant qu’elle ne devienne direction reçue…

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article46" class='spip_in'>8 novembre 2001</a>

Karzenstein : En ne perdant pas de vue qu’il est une préexistence pour chaque existence, vous concevrez qu’en la qualité de choses à vivre propre aux humanités, il se révèle une prédisposition à toute disposition, et ce, « desmodromiquement », tel que l’instaure le principe percussion/répercussion du spiralisme avec sa réversibilité. Circonstanciellement, il peut s’ensuivrece qu’il siéra de qualifier d’indisposition, selon l’information du support et suivant sa capacité d’admissibilitéd’impression,s’ils’agit, bien sûr, d’une espèce pensante, c’est-à-dire dotée d’un « conscient d’être »…

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article44" class='spip_in'>31 mai 2002</a>

Question : En quelque sorte, vous remplacez Magloow et Dany quand la situation le demande… Karzenstein : Il sera plus juste de considérer que je prends le relais de Magloow et Dany lorsque le situationnel de votre qualité de choses à vivre le propose, au même titre, dirons-nous, qu’en désuperposition, Virginie eut à prendre le relais de Lucette pour ce qui a trait à la qualité des choses vécues. Question : C’est une manière de « faire corps » avec « le manifesté »… Karzenstein : Sans plus, Jantel, sans qu’il ne s’exige de faire naître une quelconque idée de comparativisme, tel que ne manque d’en faire éclore le « cogito » identifiant « le conscient d’être du formationnel » auquel vous êtes pour l’instant amalgamé.

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article350" class='spip_in'>05 mars 2005</a>

Karzenstein : Je vous engage à revenir sur la répartition des plans de conscience… et aussi sur le fait que vous n’ignorez plus que la Pensée reste universelle, visitant indifféremment les supports qu’elle a initialement constitués… Question : Oui, le donné est permanent… Karzenstein : Exactement… Vous stipulez avec pertinence dans le second volume de votre récit que le Conscient d’être, nous dissemblablisant du vôtre, nous donne de nous situer par rapport à l’universalité de ce qui est, tandis que le cogito vous personnifiant vous convie à vivre l’exercice de ce positionnement en « processus inversé »…D’ailleurs, par la suite, ce point de détail m’aura portée à vous conseiller, entre autres, une pratique du subsumérisme..

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article407" class='spip_in'>06 mars 2007</a>

Jigor : Entreprendre concrètement une investigation à l’endroit de l’élaboration continuelle de l’agencement constitutionnel de l’Univers dont nous faisons partie, passe par un accès conscient à la « réversibilité graphique » , du Temporel Dimensionnalisé. Pour ce, il s’exige (sans nul partage) d’appartenir à une composition totalement « dégéométrisée » autorisant des « incursions » dans ce qu’il convient de nommer « la Récurrence Réadaptatrice de l’Ordre Implié » . Il vous a naguère été donné d’observer que conscient d’être approprié à votre humanité de l’heure axait sa fonctionnalité sur un « registre analytique » se déterminant par une appréciation duale de ce qui se perçoit dans la survenance de l’expression multidimensionnelle de la Vie.

<a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article408" class='spip_in'>03 avril 2007</a>

La chose s’opère au gré du réordonnancement magnétique qui agence quasi-simultanément changements climatiques comme modifications comportementales des espèces minérales, végétales, animales et humaines . Seul le conscient d’être (dont se trouve pourvu votre humanité de l’heure) conditionne cette dernière à considérer qu’elle porte une quelconque responsabilité dans cette évolution qui représente seulement une phase de l’agencement auquel reste voué tout ce qui se révèle produit de l’existentialisation.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0