Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2007 / 08 mai 2007
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

08 mai 2007

D 8 mai 2007     H 17:33     A Jigor     C 0 messages


En référence à ce qui a été jusqu’ici énoncé, il s’avère loisible de considérer que présenter quelque disposition propice à une mue évolutive transparaît au vu de l’itération confirmée de flagrantes et diverses phases d’inconciliabilité « vivant » un support existentiel, par rapport aux potentialités d’insertion idoines au « spécifisme » auquel ledit support se trouve intrinsèquement voué .

En le cas, il importe de prendre en compte que l’expression de la Loi des Echanges [1] s’établit alors à travers une gamme d’exercices qu’il convient de qualifier de « composition » [2], tout en ne perdant pas de vue que la chose se maintient dans une incontestable « justesse », de par son inhérence à la capacité d’admissibilité d’impression [3].

Ainsi que cela se révèle déductible, cette dernière détermine sa praxie en « réverbération » avec le processus de compensation existentiel du sujet par la mue concerné, selon une « décritérisation » affirmée des données appropriées à la fonctionnalité de son espèce.

Bien qu’au stade de perceptivité alloué à votre humanité, les facteurs entrant en lice dans ce schématisme (qui ne figure que démultiplication de la mue constitutionnelle [4]) savent se discerner au gré de l’élaboration de l’agencement de la concordance en l’adaptabilité [5], votre cogito vous verse à positionner « l’actionnel » du sujet prédestiné à la mue en question dans une connotation de teneur philosophique.

S’il est acquis que cette dernière conserve un incontestable fondement, ne serait-ce qu’au niveau du relationnel s’adéquationnant avec ce qui définit le mode de vie, il sied d’axer le plus constamment possible sa souvenance sur le fait que « l’idiosyncrasisme » [6], au fur et à mesure qu’il renforce « l’ipséitaire » [7], cloisonne l’appréciation des valeurs, en les dualisant purement et simplement, ainsi que nous le soulignâmes récemment.

Vous vous souviendrez que ce point de détail vous fit entendre par la voix de Rasmunssen que chacun jugeait autrui en fonction de lui-même, donc de façon très superficielle. Ceci vous engagera à ne point enfermer dans des concepts, par trop réducteurs, les facteurs prédisposant aux mues évolutives : l’exemple demeurant inhérent à celui qui le vit.

Notes

[2Composition et non inadaptation 

[3Zilder - 22 février 2007 :Le facteur principal destinant à une mue évolutive demeure la capacité d’admissibilité d’impression. 

[4mue : de muer, du latin mutare, changer, qui a donné aussi muter, mutation - “se transformer en quelque chose d’autre”

constitutionnelle : de constituer, du latin constituere, placer , qui vient lui-même de statuere, établir (voir la situation “établie”)

= la “mue constitutionnelle”, c’est la transformation incessante de l’essence des choses 

[5Concordance : de concorder, du latin concordare - avoir des rapports de similitude, de correspondance, d’accord ( cf les règles de concordance des temps en grammaire où le temps du verbe d’une subordonnée dépend du temps du verbe de la principale )

[6Idiosyncrasie : du grec idios, « propre, spécial » et sugkrasis, « mélange » : idiosugkrasia, « tempérament particulier ». Manière d’être particulière à chaque individu , qui l’amène à avoir des réactions, des comportements qui lui sont propres. 

[7Ipséité : ( latin : ipse = soi-même ) en propre, en personne - ce qui fait qu’un être est lui-même et non pas autre chose 

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0