Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Lois, Principes et concepts / Principe de répartition - citations
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Principe de répartition - citations

D 8 juin 2007     H 07:06     A     C 0 messages


La répartition comme « principe » n’arrive que dans le texte du 09 mai 2007. Les citations ci-dessous montrent l’emploi du mot « répartition » dans différents contextes (essentiellement comme principe de répartition d’Intelligence divine) :

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article36" class='spip_in'>mars 1983</a>

Karzenstein : Ainsi s’opérèrent ce que vos religions qualifient de « miracles » : des procréations sans échanges corporels… La « vérité », en la colère qui occasionna le « déluge » avec lequel, en fin de course, nous fîmes corps, éclaboussa toutes les Espèces en une sorte de « Volonté Divine » de modification spontanée. Mais la répartition d’Intelligence Divine, en son inexplicable cheminement, délaissa la plupart des Espèces afin de se rejoindre : elle ne demeura en le facteur « quantité » qu’en tant que philosophie et intellectualisme « conventionné » chez votre espèce et en tant qu’instinct(s) chez d’autres espèces…

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article37" class='spip_in'>septembre 1984</a>

Rasmunssen : Prenons l’exemple de la ruche, Jantel : il s’y révèle une répartition du « reçu » et cette répartition, si harmonieuse soit-elle, implique des inégalités puisque l’Intelligence Divine, en son législatif désuperpositionnel, ne visite pas, dirons-nous, les abeilles dans un identique registre informatif…

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article66" class='spip_in'>juin 1988</a>

Rasmunssen : Vos sens, en les situations que vous vivez, s’adaptent ou plutôt s’accomodent mal de ce qui les surprend et que vous pouvez disons localiser. C’est une explosion qui va en ses décibels agresser votre ouïe, c’est un éclair qui va vous aveugler momentanément mais dans le cas d’un enfant venant de naître et que l’on place, pour une raison quelconque, sous un dispensateur électrique d’oxygène, la chose, bien que se vivant pour l’individu à l’état semi-conscient, l’agresse et vient provoquer des perturbations importantes quand la répartition ne s’établit pas, favorisant souvent une rupture des sens pouvant aller de la cécité à la paralysie totale.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article186" class='spip_in'>SEPTEMBRE 1992</a>

Karzenstein : Vous apportâtes à chacun et apporterez encore de par le support de votre vocation et en fonction de votre Reçu mais pas par rapport à votre Subi. Vous fîtes et faites ressentir, il reste aux autres à comprendre puis à passer. Là se situe la difficulté car la répartition d’Intelligence Divine en est la cause. Comprendre et passer s’expriment du fait sporadiquement car en le Temps Chronologique et altère la conviction intuito ascensionnelle.

Remémorez-vous vos lois et vos religions, les nuances que vous devez exercer à l’égard de leurs écrits ! Rien n’est à sauver JANTEL ! Tout se sauvera ! Comprenez bien que si « justice » il y avait dans la répartition des « actes à agir » qui vous sont proposés par le « mouvement » que vous êtes à même de vivre, l’Espèce Humaine n’aurait pas crucifié JESUS.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article178" class='spip_in'>OCTOBRE 1994</a>

Karzenstein : Pour l’équilibre général, il convient que les Espèces plus évoluées, disons bio-luminescentes et transparentes viennent, en « temps choisi », régulariser l’effet de la « pression » subie par les « Semis-Géométrisés » ou les « Géométrisés » que vous représentez. Ce n’est pas une punition, c’est un « réordonnancement » imprimé par la Loi d’Alternance Osmotique qui fait vivre et vit ainsi sa répartition en l’Harmonie dont elle s’extrait pour revenir à son point d’ancrage, en la fluctutation permanente des « choses » dépendant de la « Syzygie Spatio-Temporelle ».

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article55" class='spip_in'>26 DÉCEMBRE 1996</a>

Karzenstein : Certes Jantel, mais à seule fin de vous voir bien prendre en compte le multidimensionnalisme que génère la répartition d’Intelligence Divine, puisque nous noterons que nombre d’individus, dans l’Histoire de votre espèce, ont pris conscience du caractère interactif des entités en présence.  Ceci vient à point nommé pour formaliser, en quelque sorte, un aspect de la répartition d’Intelligence Divine que l’entretien d’aujourd’hui ne saurait contourner, à savoir la « capacité d’admissibilité d’impression »

Comprenez ici que mon procédé, pour le moins intrusif vis à vis de votre mental, autorise une meilleure répartition de l’échange, auquel vous êtes confiné lors de nos entretiens…

Non puisque votre position intermédiaire ne peut prétendre, dans ses potentialités actuelles, à une meilleure répartition de l’échange…De surcroît, ce genre d’accommodat qui vous vit, revêtant un caractère unique et unitif, tel que je viens de vous le dire, ne peut s’enfermer dans un concept quel qu’il soit…

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article51" class='spip_in'>23 JUIN 1999</a>

Karzenstein : Sinon, ce symbiotisme inhérent à la Loi des Echanges, sitôt la phase de réception consommée, concerne bien entendu chaque individu et, à un stade plus généralisé, chaque espèce, avec les nuances qui s’imposent . « Diagrammez » donc la chose d’après la dynamique de sa configuration généralisée, comme la révélation des limites de la répartition particulière et globale d’Intelligence Divine et ce, dans le déroulement de chaque cyclique, au gré des « ambiants » qui en découlent…

Je vous convierai pour ma part à entrevoir graphiquement l’Alternance Osmotique à travers le théorème collision/collusion. Collision des flux directionnels en leur « stratification », c’est-à-dire en leur « parallélisation », leur « périphérisation ». Vous en avez conscience : de la collusion résulte l’équationnel prorogeant l’interactivité qui ne configure qu’une répartition harmonieuse du réverbérationnisme en sa démultiplication…

Conséquemment et d’après ce que je vous ai expliqué tout à l’heure, suite à votre questionnement sur une éventuelle dislocation du « programme établi » - pour reprendre vos termes - l’hétéromorphisme dont nous débattons, consécutivement à la répartition des réminiscences dont nous fîmes état voici quelques instants, révéla, en ce que vous assimilerez à une valeur de remplacement, une fragilisation d’ensemble des espèces humaines géométrisées que l’on finalisera : psychiquement par un surcroît d’hétéronomisme et physiquement par une létalité augmentant sans cesse (les deux facteurs se voulant étroitement liés, comme bien vous vous en doutez)…

En réalité, de par la subparallélisation ambiante, en l’interférentiel des phénomènes « advectifs » liés à ce type de situationnel, s’était opérée durant toute cette période une décentralisation du donné : une répartition diluant « circonstanciellement » sa qualité d’origine, réduisant non seulement le reçu mais la capacité à le capter, d’où une déperdition dans le transmis…

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article124" class='spip_in'>7 NOVEMBRE 2000</a>

Karzenstein ; Du transmis, JANTEL… Dans le cadre de la musique « rozsalienne », il ne s’agit que d’un transmis ; sur ce, je vous inviterai une fois de plus, suite à l’abordement présent de cette strate précise du ressenti, à ne point vous soucier si fort que vous l’avez vécu ces derniers cycles de ce qui advient de votre rendu, en la répartition qu’il vous est donné d’en effectuer situationnellement - ou occasionnellement si vous préférez.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article46" class='spip_in'>8 NOVEMBRE 2001</a>

Karzenstein : La « rupture » reste due à l’exercice de la pression, lorsque la répartition de cette dernière ne s’effectue plus, la percussion se trouvant limitée dans la répercussion. L’enclenchement du phénomène d’obturation qui s’ensuit pourvoit à une libération non contrôlable de « la Vie » aux dépens de « l’existence »…

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article44" class='spip_in'>31 mai 2002</a>

Karzenstein : « Tout ce qui est », Jantel ! L’existant, en le formationnel qui le spécifie, appartient au « désuperpositionnel » et au « démultiplicationnel » de « l’informationnel » que constitue l’Etabli, autrement dit à « ce qui est ». Stratifiquement parlant, la répartition de l’échange s’exerce par effet de réciprocité aussitôt que le particulaire enclenche le mouvement, et ce, sans qu’il y ait lieu de déceler une quelconque souciance en la matière, si vous voulez bien m’autoriser ce trait d’iconisme verbal… Postoriginellement parlant, concevez que cet informationnel, qu’il sied de qualifier « de base », se dispose à se disposer en tant que « capacité d’admissibilité d’impression ». La chose s’édifie d’après le réverbérationnisme autorisant l’expression en l’échange, selon la répartition appropriable au « constitutionnel », et donc appropriée au « fonctionnel », au gré de l’exercice auquel se trouve circonstanciellement offert chaque support…

 <a href="" class='spip_out'>13 juillet 2003</a>

Dany : Nous partirons donc de l’appréciation selon laquelle vous n’ignorez plus que lorsqu’il s’observe un accroissement du « formationnel » (ainsi que la chose se produit actuellement), « l’informationnel » se dilue. Diluer signifie qu’il s’en opère une répartition. Cette répartition modifie considérablement la « capacité d’admissibilité d’impression ».

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article193" class='spip_in'>10 novembre 2003</a>

Dany : La répartition du « fonctionnalisme », en l’équation perpétuée vous concernant, fait que la période durant laquelle vous allez être convié à exister dans un autre espace géographique, dans une succession de sous-ambiants peu prédisposants à la sérénité vous étant due, a enclenché sous le couvert de ce que vous savez être l’oscillationnisme une présence plus rapprochée et plus active des supports que les fluidoluminescents et certains de mes semblables représentent.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article297" class='spip_in'>19 octobre 2004</a>

Dany : Je confie soin à Karzenstein de vous apporter, si Elle le juge opportun, d’autres édifications informatives quant au processus de répartition de la densité existentielle qu’Elle et les siens étalonnent à travers les espaces vectoriels, dans leur stratification respective.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article350" class='spip_in'>7 mars 2005</a>

Karzenstein : Je vous engage à revenir sur la répartition des plans de conscience… et aussi sur le fait que vous n’ignorez plus que la Pensée reste universelle, visitant indifféremment les supports qu’elle a initialement constitués…

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article356" class='spip_in'>27 juin 2006</a>

Jadöpher : Ce nuancement, en l’expression du rendu précité, autorisera les celles et ceux en question à moins céder au comparativisme cloisonnant trop souvent leur perception des choses, et donc à mieux considérer que tout procède de la répartition initiale : tant pour ce qui concerne les espèces, qu’à l’égard de ce que modulent les ambiants, au gré des flux qui les constituent.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article381" class='spip_in'>23 août 2006</a>

Jigor : Or, n’ignorant plus que le compensatoire existentiel en question demeurait axé sur l’immarcessible « concordance en l’adaptabilité », il devrait aller sans dire qu’en amont de toute expression de ce que nous nommerons occurrentiellement une « mobilisation énergétique », se positionne « l’habilitation à l’implicabilité », l’instant seul pourvoyant à déterminer l’acuité de ce qui se reçoit alors, en « la répartition » toujours légitimement allouée. De fait, tout le reste, en le verbalisme visant à analyser « le situationnel », s’avérera identifier l’œuvre de l’élément de projection dont nous débattîmes naguère.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article407" class='spip_in'>06 mars 2007</a>

Jigor : Le procédé s’exerce d’abord en phase directe sur « l’Inconscient » par l’intermédiaire du ressenti qui, au gré de ce qui ne constitue qu’une miniaturisation du spiralisme existentialisateur , périphérise les données dudit Initial avant de les centraliser sous d’autres couches du cortex cérébral, lequel, au terme de la répartition s’érige en tant que « siège du penser ».

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article413" class='spip_in'>09 mai 2007</a>

Magloow : Loin de cette analyse sommaire qui néglige, de par la limitation de votre perceptivité présente, l’accès au véritable principe de répartition, il importe de se remémorer que, lorsque la souffrance atteint son paroxysme, il se produit - tel que vous ne l’ignorez plus -, une cessation d’échange : la rupture.

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article443" class='spip_in'>24 janvier 2008</a>

L’ échec majeur émanant de la fonctionnalité de sujets voués à une vocation anthropocentrique réside en leur « incapacité » à concilier - dans la durabilité - les « rassemblements » qu’ils conditionnent (au gré du « quatriadisme » conjoncturel / circonstanciel / situationnel / événementiel [7] ) en marge de leur présence effective.

Cette résultante, qui donne à relever une absence flagrante de continuité , les traumatise en quelque sorte, concrétisant ainsi la contribution à laquelle les alloue le principe de répartition [8] selon lequel - de spécifisme en spécifisme - s’étalonne la souffrance .

Jadöpher : En la localisation mouvante qui le détermine, l’Ordre Implié figure une « existence ». Au gré du « conjoncturel » que celui-ci déploie (de« circonstenciel » en « situationnel »), se positionne ce que représente « le principe de répartition ».

 <a href="http://www.psy-desir.com/jantel/spip.php?article486" class='spip_in'>22 août 2009</a>

- KARZENSTEIN : Etayez votre propos ! Positionnez efficiemment votre ״penser״…
- JANTEL : Eh bien, je songe à l’intelligence événementielle qui est capable d’englober plusieurs individus dans le quatriadisme dont vous nous avez appris à tenir compte… Auquel cas, le ״chacun a les préoccupations qu’il mérite״ deviendrait pratiquement - enfin, toutes proportions gardées - un tout le monde…
- JIGOR : Circonstanciellement, sans conteste, Jantel, puisque selon la densification de la qualité des choses à vivre et à faire vivre contenues par l’ambiant, l’expression du conditionnement nécessitera plusieurs supports.
- KARZENSTEIN : La chose appartient au principe de répartition. Mais cela n’exclut en rien ce que je vous avais confié sept cycles solaires auparavant, à savoir que si tout se trouve à sa place dans la globalité par rapport à l’Etabli, il convient d’estimer que chacun détient l’aptitude de remettre en cause sa qualité de choses vécues, plus concrètement : d’exercer une meilleure contrôlabilité des flux.
- JANTEL : Cette notion de répartition m’interroge, Karzenstein…
- KARZENSTEIN : Il ne s’agit nullement d’une notion, Jantel, mais d’un principe avéré.
- JANTEL : Je n’en doute pas, mais le principe nous paraît assez peu équitable pour ce que nous en discernons et il serait bon que vous nous permettiez d’apprécier la chose plus distinctement…
- KARZENSTEIN : Il incombe pour ce de concevoir que, si le principe de répartition s’exerce lisiblement dès que s’organise un rassemblement cellulaire, son actionnel se trouve déjà inclus dans le fluxionnel existentialisateur de par son inhérence au constitutionnel initial.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0