Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2008 / 02 octobre 2008
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

02 octobre 2008

(par ZILDER suite à l’intervention de JIGOR sur l’écran du téléviseur le 2 octobre 2008)

D 2 octobre 2008     H 11:19     A Jigor + Zilder     C 0 messages


S’il s’avère acquis que la dynamique de projection procède de l’exercice de la pression en la constance qui la détermine, de par la continuité que « produit » le cogito, il est conjointement observable que la dynamique d’interception relève du principe d’attraction : elle s’exprime en « le délai » s’établissant entre le reçu et la conscience de recevoir.

Il s’affirme aisé de constater qu’une « fin de cyclique » prédispose à la projection, au détriment de l’interception [1].

Par ailleurs, il importe de préciser que l’interceptionnisme induisant la continuité dans la dynamique d’interception ne conditionne point votre espèce à le vivre en vertu de l’Etabli [2], dans la mesure où il n’y a pas de « penser unitaire » en la matière : chaque expression de ce mouvement se trouvant liée à la capacité d’admissibilité d’impression impartie à « l’intercepteur » [3].

Toutefois, pour ce qui garde trait au provoqué, un constat de « phénomène de groupe » s’opère selon l’actionnel se révélant du réverbérationnisme, au cours de ses positionnements de désuperposition et de démultiplication, autrement dit : sous le couvert de l’influence mimétique [4].

Philosophiquement parlant, la chose s’identifiera à ce qu’il sied de considérer telle une « vulgarisation » du reçu, mais toujours en accord -cela s’entend - avec la capacité d’admissibilité d’impression des supports. Signalons au passage qu’en la continuité s’effectuant au gré de l’existentialisation de ce processus, se déploie tout ce qui s’englobe dans ce que vous nommez, à bon droit, le conditionnement.

Dans le prolongement, n’oubliez pas que l’harmonie multiplie désuperpositionnellement sa praxie, laquelle s’axe sur l’astatisme pourvoyant à réguler tout « surgissement ».

Il se conçoit donc, de toute « justesse », que la base soutenant l’édifice de votre humanité présente, aille vers des « palliatifs » d’ordre semi-qualitatif, et s’adonne à des interceptions n’ayant pour finalité que la valeur de remplacement propre à maintenir - jusqu’où faire se peut- son compensatoire existentiel [5] [6]

Notes

[1C’est comme si nous créions illusoirement la lumière au lieu de la répercuter… 

[2janvier 1982 - Karzenstein : Une situation provoquée est toujours provisoire, la Situation Etablie, elle, s’exprime dans la continuité.

[3Intercepter quelque chose, c’est l’arrêter au passage, en interrompre le cours direct. Nous restons en fait dans la pénibilité de la discontinuité…

[4Mimétisme : du grec ancien μίμησις, mimèsis (« imitation », « image », « portrait ») ; il y a mimétisme social par l’effet de la même influence sous-jacente

[5 Un processus de compensation est une action de dédommagement pour un préjudice, ici « existentiel », c’est à dire par le fait d’exister… Nous avons besoin pour exister d’un coup de pouce dans des échanges divers afin de rester en équilibre.

[6Ce texte est à replacer dans le temps de la crise financière mondiale inouïe qui déroule ses effets moutonniers et montre les conditionnements sociaux à l’œuvre ; il explique donc cette crise par un effet de ré-équilibrage piloté par l’Ordre implié « jusqu’où faire se peut » dans cette fin de cyclique 

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0