Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2008 / 1er décembre 2008
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

1er décembre 2008

(Compte-rendu du dernier entretien entre JADÖPHER, JIGOR, MAGLOOW et JANTEL)

D 1er décembre 2008     H 11:30     A Zilder     C 0 messages


JANTEL :

A-t-on le droit de penser que le gestaltisme [1] englobant l’interactivité de tout ce qui se déroule participe à sa manière à l’amplification de « la confusion » qui gagne de plus en plus distinctement les différentes existences ?

JIGOR :

Sans conteste, JANTEL, étant acquis que l’accélération infuse du spiralisme accentue l’incontrôlabilité des directionnels, puis répétons-le, du produit de ce qu’ils existentialisent, tous supports confondus.
Le gestaltisme prend son « essor » au cœur de ce que Karzenstein vous avait fait situer en tant que « tournoiement frictionnel », une décennie auparavant [2]. Il est donc porteur de toutes les données qui vont ensuite « interactiver » leur praxie, par spécifismes interposés [3].

JANTEL :

Au bout du compte, il en ressort que tous les « états » sont appelés, d’une façon ou d’une autre, à entremêler leurs fonctions, sans que cela apparaisse envisageable, du moins pour notre entendement…

JADÖPHER :

D’où « la confusion » à laquelle vous faites allusion, JANTEL, que vous vous devez d’estimer telle une illustration transitoire du faire-corps, et qui, au summum de son expression, aboutit à ce que tout se rejoigne.

JANTEL :

Il n’empêche que les circonstances que la conjoncture agence et les situations que ces circonstances provoquent nous donnent à observer des événements - voire au plan individuel - des attitudes -, qui, en dépit de vos « avertissements », continuent de nous surprendre.

JIGOR :

Cela entérine ce qui vient de s’énoncer : à savoir qu’il s’agit là de la résultante des « effets différés » du réordonnancement magnétique concernant cette portion du Cosmos sur lequel l’Ordre implié active son « déploiement ».
En la démultiplication que ce dernier accomplit, et qui concerne chaque spécifisme, se traduit de la sorte le réactionnel s’enclenchant selon la praxie de la Loi des Echanges au fil du triadisme donné / reçu / transmis.
Ainsi, parmi maints exemples, convient-il de signaler que, lors de chaque aboutissement de cyclique, se constate - émanant de certaines espèces dotées d’un conscient participatif au mouvement - la crainte de ne point figurer, en finalité, ce à quoi elles avaient aspiré durant le déroulement des âges et des revies conscientes ayant matérialisé leur « localisation ».
Cette forme de collectivisation de la souffrance les engage - de civilisations en sociétés - à maintenir, en l’élément de projection que « le cogito » leur confère, une idée de « sauvegarde » de leur chimérique « représentation ». Considérez la chose telle l’expression itérative d’un courant de pensée qui, le plus souvent sous le couvert des « religions », fait croire à ces espèces pensantes à une mansuétude de la part de ce qu’elles évaluent du Systématisme Originel, lequel - chacun l’aura relevé -, ne prête accès à nulle « sentimentalisation » effective [4].

JANTEL :

Ce courant de pensée est-il une désuperposition du Courant Initial de Pensée que nous révéla Karzenstein ?

MAGLOOW :

Indubitablement, JANTEL, puisque l’Initial demeure en tout ce qui survient ! Mais, comme il vous l’a été antérieurement indiqué, la spasmodicité de l’échange s’étant accrue suite à la fissiparité dont votre espèce fit l’objet, celle-ci confine dans l’expression du provoqué la présence subliminale de l’Etabli.

JANTEL :

Vous faites état de cette souffrance dont Karzenstein nous avait appris qu’elle atteignait justement son « paroxysme » dans ce cas précis où l’on s’aperçoit que l’on ne figure pas ce que l’on avait souhaité ou imaginé être.
Dans la mesure où nous ne possédons pas un penser unitaire, comment peut-on concevoir que « cette souffrance se collectivise », Karzenstein ayant par ailleurs fait valoir qu’il fallait nuancer entre « mal à soi » et « mal à l’autre » ?

JADÖPHER :

Karzenstein vous enseigna aussi que la peur savait parfois se montrer élément d’harmonie… L’harmonie se trouvant habilitée à « multiplier », vous déduirez aisément que la crainte précitée, en l’interceptionnisme qui la révèle, ne rencontre point grande difficulté à faire converger des « idées » éparses en un « courant » les uniformisant. Il va sans dire que la qualité de la résolution de ce comportement ne correspond pas ensuite à ce qui ne demeure - en son aboutissement - qu’œuvre du projectionnisme.
En outre, nous vous inclinons à garder sans cesse à l’esprit qu’un positionnement de point de non-retour favorise grandement ce type de réactionnel, ainsi que nous l’exprimâmes lors d’autres occasions.

JANTEL :

Votre démonstration m’invite à « extrapoler » et vous me permettrez peut- être d’insérer ce type de réactionnel - pour reprendre vos termes - dans ce que vécut en son temps l’androgyne, avec les conséquences tragiques, dirai- je, que nous savons…

MAGLOOW :

Et « l’extrapolation » se verra en phase avec la réalité, JANTEL, puisque, tel que vous ne l’ignorez plus, un point de non-retour figure une existence, et qu’en le fait, il ne peut échapper à la récurrence réadaptatrice [5] reconduisant toute « localisation fonctionnalisée ».

JANTEL :

Sans intention de se livrer à un comparativisme pouvant néanmoins paraître de circonstance, à quoi faut-il concrètement s’attendre dans un proche avenir ?

MAGLOOW :

A rien de plus qu’une continuation du développement de l’actuelle ère cataclysmique, selon ce qui vous avait été formulé lors de dialogues antérieurs à l’endroit desquels vous saurez vous reporter.

JANTEL :

Oui, sans se montrer plus « catastrophiste » que naguère…

JADÖPHER :

Cet entretien l’a évoqué précédemment : une mutation d’ensemble se résout par des modifications structurelles… Du reste, votre « Voyageur de l’Orage » ne manque pas désuperpositionnellement, certes, mais efficiemment tout de même -, de mentionner ce principe de réification régissant toute élaboration continuelle d’un agencement, autrement formulé : toute évolution… La planète nous intéressant ici va donc, selon sa qualité de « support » servir - comme elle l’a toujours fait- la praxie de la mue constitutionnelle.
Le processus de « suractivation », à présent bien engagé, vous offre d’ailleurs, en sus de ce dont sut vous prévenir Karzenstein, un aperçu de l’événementiel en devenir…

JIGOR :

En amont, « l’univers » va conjointement « muer » et entrer dans ce qui se définit telle une praxie rétractionniste, laquelle se révélera être « l’apposition » ponctuelle du pendant oscillatoire de l’expansionnisme, expansionnisme que vos scientifiques confèrent inconsidérément au dit « univers », incapables qu’ils sont de délimiter ce qui se définit en tant qu’espace vide et espace volumique. [6]
Se subdivisant de cette rétraction, tout ce qui complexionne ce « système stellaire » (et bien sûr, d’autres alentour) va « resserrer » les divers champs du suspensif et « modifier » progressivement les spécifismes, comme ceci a déjà été le cas. La chose procède de ce que nous vous avons fait entendre sous le syntagme de principe de réversibilité, une réversibilité que nous vous avions engagé à traduire par convertibilité.
Se définira alors en la concordance en l’adaptabilité que positionnera l’Etabli - d’après « le choisi » qui détermine sa prééminence - ce nouveau cyclique qui devrait lui aussi connaître une « simplification » de par la compression qui s’exercera sur la totalité de ce que l’Ordre Implié déploiera.

Notes

[1Gestaltisme : théorie de la forme - qui traite une perception comme un tout plutôt que par parties

[2Karzenstein - Janvier 1998 : Cette coalescence, ainsi constituée, devient ce que vous vous devez d’assimiler à la Masse Ectoplasmique. Elle poursuit sa course au gré de la vitesse que lui confèrent les explosions implosives des particules en fusion qui se projettent, se reçoivent et se renvoient. Ce « tournoiement frictionnel » amplifie, en l’Espace Vide de la sorte fréquenté, les multiples mouvements hélicoïdaux qui vont régir tout ce qui est voué à se « spiraliser volumiquement ». 

[3 spécifisme : cf spécifique, latin species, espèce ; se dit de ce qui appartient en propre à une espèce

[4Jigor n’est vraiment pas chrétien… 

[5récurrence : caractère de ce qui est récurrent - récurrent vient du latin recurrens, -entis, courant en arrière - se dit de ce qui revient, répparaît, se reproduit - la récurrence est donc la répétition d’un phénomène ou d’une situation - dans les Textes, le terme est employé dans la locution « récurrence réadaptatrice », situation de retour à une réadaptation radicale devant laquelle on ne peut reculer ( d’où la notion de « point de non-retour » dont il faut comprendre la non-contradiction avec le concept de récurrence réadaptatrice) 

[6A replacer ce texte dans son contexte de récession économique mondiale 

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0