Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Ouvrages / Tome III / Chapitre 2 du Tome III des V.E.T.+ lettre d’accompagnement
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Chapitre 2 du Tome III des V.E.T.+ lettre d’accompagnement

D 11 juin 2009     H 17:40     A Jean Claude Pantel     C 1 messages


> Les documents ci-dessous

La lettre d’accompagnement

Monsieur le webmestre du site Jantel.org

Voici environ un mois, j’ai sollicité par courrier mon éditeur de sorte qu’il m’autorise à faire passer sur le site Jantel.org un chapitre de mon livre (en cours d’écriture), à la requête de quelques internautes que je salue, du reste, au passage. A ce jour, je n’ai reçu aucune réponse.

Aussi, sans assimiler ce silence au vieux dicton « qui ne dit rien consent », je prends la liberté de passer outre l’accord demandé.

Je fais donc parvenir à l’ami qui fait suivre les messages au responsable du site les pages se rapportant au 1er Texte qui succéda à ceux commentés dans les deux premiers tomes : un entretien datant de mars 1983.

Je tiens à préciser que le compte-rendu dudit entretien est traité selon la logique de l’entendement en vigueur à l’époque, car nombre d’éléments se sont ajoutés depuis. J’ai toujours agi de cette manière jusqu’à présent afin que le lecteur vive le déroulement de l’histoire dans sa chronologie réelle, sans me livrer vraiment à une quelconque anticipation.

Bien sûr, les internautes visitant Jantel.org ont eu accès aux autres Textes qui ont suivi. Ils peuvent donc étudier, de leur côté, l’évolution du message à leur guise.

Ma présente intervention a pour seule finalité de leur offrir la possibilité de cibler des questions qu’ils jugeront opportunes de me soumettre. Mes amis ayant accès à internet ne manqueront pas de me les transmettre. J’y répondrai sous forme de lettre et cela occasionnera bien entendu le petit délai nécessaire entre la réception et l’émission.

Je vous souhaite donc à tous bonne lecture et espère vous être un tant soit peu utile bien que je tienne à répéter que rien ne remplacera jamais (en la matière) le travail personnel qu’il faut axer sur ses propres expériences et sur les recoupements susceptibles d’être faits avec d’autres lectures (je citerai ici entre autres : la cosmogonie de Victor Hugo, la monadologie de Leibniz, les œuvres de Teilhard de Chardin, celles de David Bohm et de son ami le philosophe Krishnamurti, mais la liste n’est évidemment pas exhaustive).

Bien cordialement.

Jean-Claude Pantel.

 

Mots-Clefs

1 Messages

  • Le 11 juin 2009 à 23:59, par bertrand 72

    Tout simplement , merci jean-Claude et bonne lecture à tous et on en reparle .

    Le 31 janvier 2011 à 20:01

    Bonjour, Étant nouveau sur le site, j’aimerais savoir si le tome 3 est sortis ou en cours de rédaction. Cordialement. merci d’avance pour votre réponse Mon Email : sanchezch@hotmail.fr

    Le 12 juin 2009 à 07:29, par Isabella

    Tout d’abord, merci à Jean-Claude Pantel. Et merci aussi à Yoyo, à Bertrand,à Pique-feu qui ont (avec d’autres peut-être) contribué à ce que JCP nous fasse le don de cette expérience exceptionnelle qu’il vit. J’ai lu une première fois le chapitre exposé et je dois dire que cette première lecture m’a donné le vertige. C’est immense et pourtant JCP a l’air de ne pas perdre le fil de cet enseignement qui est vraiment complexe. Ce soir et ce week-end nous relirons tout ça avec mes amis. Je pars travailler avec la tête ailleurs. Bonne journée à tous et merci encore.

    Le 12 juin 2009 à 08:02, par YOYO

    Rappelons la doctrine d’Héraclite d’Ephèse, philosophe grec de la fin du vie siècle av. J.-C. (selon Wikipédia) :

    La pensée d’Héraclite, parfois désignée sous le nom de mobilisme, est l’extrême opposé de l’éléatisme. En effet, pour Parménide, l’unité de l’être rend impossible la déduction du devenir et de la multiplicité ; pour Héraclite, au contraire, l’être est éternellement en devenir. Héraclite nie ainsi l’être parménidien.

    Les choses n’ont pas de consistance, et tout se meut sans cesse : nulle chose ne demeure ce qu’elle est, et tout passe en son contraire. « À ceux qui descendent dans les mêmes fleuves surviennent toujours d’autres et d’autres eaux. »

    Tout devient tout, tout est tout. Ce qui vit meurt, ce qui est mort devient vivant : le courant de la génération et de la mort ne s’arrête jamais. Ce qui est visible devient invisible, ce qui est invisible devient visible ; le jour et la nuit sont une seule et même chose ; il n’y a pas de différence entre ce qui est utile et ce qui est nuisible ; le haut ne diffère pas du bas, le commencement ne diffère pas de la fin :

    « La mer est l’eau la plus pure et la plus souillée ; potable et salutaire aux poissons, elle est non potable et funeste pour les hommes. »

    « Joignez ce qui est complet et ce qui ne l’est pas, ce qui concorde et ce qui discorde, ce qui est en harmonie et en désaccord ; de toutes choses une et d’une, toutes choses. »

    Rien n’est donc plutôt ceci que cela, mais tout le devient. Les choses ne sont jamais achevées, mais sont continuellement créées par les forces qui s’écoulent dans les phénomènes. Les choses sont des assemblages de forces contraires, et le monde est un mélange qui doit sans cesse être remué pour qu’elles y apparaissent :

    « La guerre est le père de toute chose, et de toute chose »

    Le 12 juin 2009 à 14:35, par bertrand 72

    Bonjour Yoyo, Je ne comprends pas votre denière phrase : « La guerre est le père de toute chose et de toute chose » ??

    Le 12 juin 2009 à 17:00, par YOYO

    Oui, c’est repris de Wikipédia (article : Héraclite d’Éphèse) et il y erreur ; en grec : Πόλεμος πάντων μὲν πατήρ ἐστι = le conflit des contraires donne lieu à l’homéostase en quelque sorte, plénitude qui surnage paradoxalement sur le vide oscillatoire… Bien à vous,


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0