Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2009 / 04 juillet 2009
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

04 juillet 2009

D 4 juillet 2009     H 10:21     A     C 1 messages


Il vous arrive fréquemment de jeter en pâture à « l’explication » - que vous vous efforcez d’avoir sur les tendances comportementales la notion d’ego. Il sied de savoir que l’ego ne figure rien d’autre qu’un façonnage qui s’édifie d’après le schématisme ipséitaire [1] que conçoit - dans une progressivité préétablie - la pluridimensionnalité de l’exercice permanent de la Loi des Echanges [2].

Comme il s’avère logique, cette situabilité - que l’on qualifiera de semi-unicitaire - appartient au principe d’existentialisation [3] . Il va sans dire que se retrouvent divers aspects de cette exacerbation identitaire dans tout ce qui se révèle voué à une « localisation ».

La chose, en l’implié qui la déploie, est inhérente à l’enfermement de la Pensée et s’inscrit en tant qu’état : le cogito [4].

Définir la fonctionnalité de ce « pan de conscience » qui, vous ne l’ignorez plus, reste le plus « exposé » de la triade inconscient / semi-conscient / conscient est tout uniment résumable à la praxie de cette dynamique de résistance primale à laquelle s’adonne élémentairement chaque composante de « l’effet réciproque de comprimabilité » : effet consécutif - tel que vous le savez - à ce que provoquent la claustration de la Pensée et le mécanisme de réverbération élaborant la pression [5]

Conjointement, l’attraction, sous le couvert de ses intermittences actionnelles, confère à la fonctionnalité précitée une dynamique beaucoup plus maîtrisable : elle demeure - « oscillatoirement » parlant - le facteur d’équilibrage affilié à l’astatisme et donc à ses stratifications désuperpositionnelle et démultiplicationnelle [6].

Ce succinct développement, préalablement axé sur l’ego, s’est prioritairement destiné à vous faire « situer techniquement », donc sur un « plan physique », comment s’établit le processus de compensation existentiel, au gré de la concordance en l’adaptabilité à laquelle sa capacité d’admissibilité d’impression l’aura programmé [7]

Notes

[1Ipséité : ( latin : ipse = soi-même ) en propre, en personne - ce qui fait qu’un être est lui-même et non pas autre chose 

[2Loi des Echanges - analyse - l’Echange est échange continu de messages et de transformation de la forme des messages 

[3Principe d’existentialisation = apparition d’un nouveau « principe »

[4Concept d’ « état » en opposition avec celui de « fonction » d’où la définition fonctionnelle qui suit

[5Karzenstein - octobre 1994 : Tout est dans le mouvement. Pression et Attraction s’exercent à tous les niveaux . Ici l’attraction vient corriger les blocages dus à l’excès de pression pour assurer l’équilibre oscillatoire (pérenniser l’astatisme).

[6MAGLOOW - 15 mai 2002 : Phénomènes pressionnels comme attractionnels varient dans le cheminement des « ambiants » qu’ils génèrent et dans lesquels ils se régénèrent, tout « informationnel » créant pour ainsi dire « le formationnel » qui le véhicule, puisque ne figurant rien d’autre, en resuperposition, que le produit du « réverbérationnisme postoriginel », géniteur de toute existentialisation.

[7 Il s’agit d’échapper à l’oppression de l’égo en quelque sorte…

 

Mots-Clefs

1 Messages

  • Le 7 juillet 2009 à 09:47, par Isabella

    Par rapport à la chronologie des messages, il semble que ce sont surtout ces cinq dernières années que Jigor s’est manifesté. Je dois avouer que sa première intervention dans le 1er tome de JCP (1974 si ma mémoire n’est pas trop défaillante) tranche franchement avec les discours des autres VET. Personnellement j’ai beaucoup aimé Rasmunssen, peut-être parce que cette entité faisait autrefois partie de notre humanité. Mais je crois qu’en lisant et relisant les messages on se fait au style de chaque intervenant et puis ça change un peu de notre langage journalier où on se sert de quelques mots, il faut bien l’avouer parce qu’on n’a pas grand-chose à dire ou alors que de très banal. De plus le site est remarquablement conçu et on y trouve tout ce dont on a besoin en cas de panne ou d’oubli. Ce dernier message est une suite des autres, il nous invite à regarder ce qu’on vit sous d’autres angles. Ce que je trouve pour ma part le + difficile, c’est comme à présent de prendre le chemin de mes activités journalières et de retomber dans le ronron des préoccupations secondaires, mais c’est aussi notre dimension et c’est sans doute ce qui nous pousse à faire ces rejets que préconisent les messages. Bonne journée.

    Le 7 juillet 2009 à 11:08, par Rock en bol

    La première fois que j’ai lu sur recommandation d’une amie le phénomène humain de teilhard de chardin, je n’ai pas pu aller au bout. J’avoue que je n’étais pas prêt à faire l’effort et puis avec le temps (comme dit léo ferré) j’ai trouvé le courage de m’y mettre et j’y suis arrivé, même si c’est seulement à la 3e lecture que j’ai commencé à apprivoiser ce vocabulaire particulier. Ca m’a fait un peu pareil avec les messages quand j’ai lu le livre de jcp, mais maintenant avec toutes les indications qu’il y a sur le site, je me suis habitué et j’ai appris à déplacer ma façon de regarder. Je ne prétends pas tout assimiler, mais ce langage résonne en moi et je répète qu’il m’a ouvert plein de perspectives dont je n’avais pas idée. Le dernier message me le confirme. En fait, je me permettrai d’avancer que les messages sont comme les meccanos de notre enfance qu’on démonte et qu’on remonte ensuite. Pour ce qui me concerne, je trouve que c’est un très bon exercice cérébral et je ne cacherai pas que j’en avais besoin. A +

    Le 9 juillet 2009 à 10:53, par Pique-feu

    Je profite du fait que personne ne se fait trop sentir sur le site pour corriger quelque peu une énorme bévue commise par Dakis (Alias Jankis) dans le film de Gimmy Guieu tourné sur Jean-Claude, lorsqu’il affirme que les Êtres (ou Semi-Êtres) qui s’expriment à celui qu’ils nomment Jantel, pouvaient faire parfois jusqu’à 3 mètres ! Il fait une grosse confusion. En réalité, il semblerait - D’après Eux - que cette taille de gigantisme soit celle d’une race de Géant présente sur la terre et dont Magglow fait référence dans un des Textes - en criant notamment : « Les Géants ! Les Géants ! » - qui mentionnent l’existence antérieure d’autres espèces humaines nous ayant précédé ou bien côtoyé la nôtre. Du reste, la Bible les mentionne à travers les fameux Néphilims, tout comme la mythologie grecque par le biais des ses non moins fameuses Gigantomachie (Voire titanomachie, 2 races différentes de Géants ?).


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0