Vous êtes ici : Accueil » Textes connexes et commentaires divers » Quand
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Quand

(chanson)

D 9 juillet 2009     H 10:24     A Jean Claude Pantel     C 2 messages


> la chanson « Quand » à écouter en .mp3 : www.jantel.org/chansons/Quand.mp3

Quand s’éteindra la rumeur,
Que violence, sur l’heure,
Jettera sa clameur,
Vox Populi en son réceptacle :
Corrida ô spectacle
A la pourpre couleur !


Quand, de la voûte céleste,
Pour ne point être en reste
Et se joindre à la liesse
Hélios baignera de sa lumière
La « force » légendaire...
Ephémère valeur...
 
 Quelque part, dans le tourbillon des nuits
 Et des jours qui bâtissent l’Histoire,
 Dans la superposition établie
 De ces vies que tait notre mémoire,
 Du tréfonds de l’arène s’élèvera,
 Impalpable relent de conscience,
 Un geste : un pouce qui se baissera,
 Peut-être pour que soient en présence
 Aujourd’hui...
 Et jadis...
 
Quand, du fond d’une geôle,
Quelques pauvres paroles
Aideront en leur rôle,
La peur, le repentir, la vengeance
A vivre la sentence :
La suprême du nom...
 
Quand se sera conjugué,
Au Présent, au Passé,
Le verbe « expier »,
Que vindicte aura, en le supplice,
Accompli son office :
Assouvi la passion...
 
 Là-bas, au loin, dessus le Golgotha,
 Tel Phénix renaissant de ses cendres,
 Un arbre étirera ses bras en croix,
 Ressuscitant au bout de ses membres
 Deux millénaires de « justice talion »,
 De bien inopportunes prières,
 Où le délit de Messie, de Larron
 S’acquitte au tarif héréditaire :
 Au seul prix
 De la vie !..
 
Chœurs :
 
 Sempiternellement, nous restons les sujets du Royaume du Temps !
 Chronologiquement, nous sommes les projets que figent les instants !
 Dimensionnellement, nous sommes, en le courant, les Stigmates du Temps !
 Originellement, nous sommes les sujets du Royaume du Temps !
 
Quand, la Marche de la Paix,
Au pas mal assuré,
Foulera à ses pieds
Le « rameau d’olivier », la « colombe »
Et poussera en tombe,
De l’Age, la « raison »...
 
Quand, bactéries et neutrons
Tariront l’illusion
De la dissuasion,
Que « l’ambiant », en son humeur guerrière,
Embrasera la Terre
Du feu de nos canons !
 
 D’Hissarlik, droite ligne de l’Iliade,
 Un souffle inspirera en le drame,
 Un « aède » dont les mots, en cascade,
 Consumeront au corps de leurs flammes
 Tant de « héros » qu’immortalisera,
 Qui peut dire au nom de quel exemple,
 Notre pensée, qui pour ce, conduira
 Au Futur ce qui unit ensemble :
 Le « subi » !
 Le « choisi » !
 
Quand, nos « savoirs », nos « notions »,
En la déréliction,
Se désagrègeront
Pour qu’une « intelligence nouvelle »
Nous chante, nous rappelle
Ce qu’est l’Evolution !..
 
Quand, de cette propension
A l’Autodestruction,
Nos civilisations
« Point de non-retour au paroxysme »,
Feront au « Cataclysme »
Don de leurs dimensions...
 
 En l’infini de l’Espace et du Temps,
 De la « Création » en provenance,
 Comme ce Monde surgissant du « Néant »,
 D’une ère dont nul n’a souvenance,
 Quelques cellules, en des formes diverses,
 S’amalgameront en le Silence,
 Pour que se perpétue, en les Espèces,
 L’éternelle Loi de l’Existence...
 En qui « Tout » recommence !...
 
Chœurs :
 
 Sempiternellement, nous restons les sujets du Royaume du Temps !
 Chronologiquement, nous sommes les projets que figent les Instants !
 Dimensionnellement, nous sommes, en le courant, les Stigmates du Temps !
 Intemporellement, demeurant les sujets du Royaume du Temps,
 Perpétuellement, nous sommes les « escales » du Voyage des Ans !
 Invariablement, leur « support zodiacal » que chiffrent les Décans !
 Dimensionnellement, nous sommes, en le courant, les Stigmates du Temps !
 Originellement, nous restons les sujets du Royaume du Temps !..
 

Paroles et Musique : Jean-Claude PANTEL

 

Mots-Clefs

Dans la même rubrique

10 octobre 2019 – STANCES À L’EXISTENCE

5 avril 2017 – LES FILLES DE LA RAISON

24 mars 2016 – Commentaires à l’intervention de Zilder du 29 février 2016

22 juillet 2014 – Aspects de la prise de conscience et du rejet chez les mues évolutives

9 mai 2011 – Réponse à la question sur la contrôlabilité des « flux directionnels »

6 mai 2011 – Croquis préparatifs

7 avril 2011 – Réponse à la question sur un sentiment de manipulation

3 avril 2011 – Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - fin

3 avril 2011 – Le livret du VDO - pages 29 à 33

3 avril 2011 – Explications des chansons du VDO - fin

13 février 2011 – Le livret du VDO - pages 71 à 76

31 janvier 2011 – Les dialogues du Voyageur de l’Orage - pages 23 à 18

31 janvier 2011 – Présentation des chansons des pages 71 à 76 du VDO

10 janvier 2011 – Réponse aux questions sur le rire de Virgins et les activités de Mme Dany

8 janvier 2011 – VDO - pages 63 à 70 du livret

5 janvier 2011 – Poursuite de la diffusion du VDO - dialogues 2e époque - p18 à 22

29 décembre 2010 – Réponse aux questions posées suite au texte de Mme Dany du 12 décembre 2010 (2)

29 décembre 2010 – Tampon encreur

18 décembre 2010 – Réponse aux questions posées suite au texte de Mme Dany du 12 décembre 2010 (1)

29 novembre 2010 – Le Voyageur de L’Orage - dialogues des neuvième et dixième tableaux

24 novembre 2010 – VDO - pages 56 à 62 et les chansons correspondantes

26 octobre 2010 – LA VERACITE DU MOT REVIE (3) (1re partie)

15 octobre 2010 – LA VERACITE DU MOT REVIE (Suite)

15 octobre 2010 – Eléments de réponse concernant la question sur la compatibilité (ou non) des « Textes » des Visiteurs de l’Espace- temps avec le Christianisme

11 octobre 2010 – La véracité du mot « Revie »

21 septembre 2010 – Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - suite (pages 50 à 55)

20 septembre 2010 – Dialogues du VDO - pages 11 à 14

15 septembre 2010 – Petits résumés accompagnant habituellement les chansons

26 juin 2010 – Petite étude visant à développer « l’étrange retour de Zidane » (article antérieur rédigé en août 2005)

26 juin 2010 – ENFANTS DE MAI 68

30 mai 2010 – Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - suite des dialogues (pages 49 à 54)

22 mai 2010 – Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - suite (pages 43 à 48)

21 mai 2010 – LE COMPLEXE DE BABINET

1er mai 2010 – Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - suite des dialogues (pages 49 à 54) - en texte

18 avril 2010 – Le Voyageur de l’Orage (2e époque)

11 avril 2010 – Réponse à la question posée par Yoyo sur le Texte du 5 juillet 2010

30 mars 2010 – A PROPOS DE LA PARTITION DE LA CHANSON « A FERRAT »

23 mars 2010 – A propos de l’Hommage à Jean Ferrat

16 mars 2010 – Hommage à Jean FERRAT

15 février 2010 – VDO - Les dialogues (1re époque) = en texte

14 février 2010 – Le Voyageur de l’Orage (dialogues 1re époque)

3 février 2010 – La passion : ce qu’elle génère (entre amour et haine) dans la spiritualité

1er février 2010 – Après cette petite « escapade » non prévue

21 janvier 2010 – Personnages du Voyageur de l’Orage

8 janvier 2010 – Les dernières pages de la première époque du Voyageur de l’Orage

4 janvier 2010 – A PROPOS DU DESSIN DE PAUL QUILIQUINI INTITULE « L’ULTIME EXISTENCE DRUIDIQUE DU SAGE RASMUNSSEN. »

21 décembre 2009 – A propos du « choix » et de nos capacités en la matière

12 décembre 2009 – VDO - pages 27 à 31 et les chansons correspondantes

8 décembre 2009 – Quelques lignes concernant l’absence des dialogues

7 décembre 2009 – Quelques lignes en réponse à une anecdote racontée par Bertrand

3 décembre 2009 – A propos de « Qui donc fait quoi ? »

20 novembre 2009 – A l’attention de Bertrand et Isabella, au sujet de leurs interrogations sur le Futur

16 novembre 2009 – Après une longue semaine d’isolement... la suite du VDO

2 novembre 2009 – Réponse de M. Pantel sur l’espace et le temps

29 octobre 2009 – Réaction de M. Pantel au forum de son article

19 octobre 2009 – Réponse aux questions d’Isabella, Uranus et Yoyo

2 octobre 2009 – Le Voyageur de l’Orage 3

24 septembre 2009 – Réponse aux dernières interrogations figurant sur le site

17 septembre 2009 – Le Voyageur de l’Orage - suite 2

11 septembre 2009 – Réponse à la question posée par Isabella le 8 septembre 2009

9 septembre 2009 – Réponse de M. Pantel à une question de Bertrand

3 septembre 2009 – Lettre ouverte à qui cherche à comprendre les Textes

12 août 2009 – Le Voyageur de l’Orage - suite 1

29 juillet 2009 – L’Amour divin

24 juillet 2009 – ALLOCUTION DE LA PENSEE

23 juillet 2009 – La Pensée

20 juillet 2009 – Le Voyageur de l’Orage - présentation

17 juillet 2009 – Le Voyageur de l’Orage - lettre

9 juillet 2009 – Quand

29 juin 2009 – Extrait du chapitre 3 du tome III des Visiteurs de l’espace-Temps

26 juin 2009 – Réponse sur la durée d’un cyclique + texte de la chanson « L’Hymne à la terre »

25 juin 2009 – SAIS-TU BIEN ?

24 juin 2009 – Lettre du 24 juin 2009

11 juin 2009 – Chapitre 2 du Tome III des V.E.T. + lettre d’accompagnement

23 mars 2009 – Lettre ouverte du 23 mars 2009

2 juillet 2008 – Commentaires extraits de la narration effectuée par la petite héroïne Allie, au cours de la série « DISPARITION »

6 mai 2008 – SONNET POUR UNE DESTINEE + ABYSSE + SONNET A JANTEL

5 janvier 2008 – PORTRAIT

19 avril 2005 – Le serment de M. Bernard Bidault

27 décembre 2004 – A propos de la communication du 3 décembre 2004

19 novembre 2004 – Lettre et serment

18 novembre 2004 – LE CRAPAUD

18 novembre 2004 – LE SOMMEIL DU CONDOR

17 novembre 2004 – L’âne

9 septembre 2004 – Non pas convaincre mais transmettre

1er mai 2004 – Sénèque - lettres à Lucillius

19 avril 2004 – DEUX DIFFERENTES MANIERES D’AIMER

19 avril 2004 – ABIME

15 juillet 1975 – Entretiens inauguraux avec les voix retranscrits dans le livre

31 décembre 1973 – Des débuts à l’année 1973

2 Messages

  • Le 9 juillet 2009 à 12:33, par bertrand 72

    Merci à tous et à Jean-Claude ,dans un récital j’ai l’impression - peut -être à tort- qu’elle terminerait le tour de chant...

    Le 10 juillet 2009 à 07:50, par Isabella

    Je ne suis pas spécialiste en matière de chanson mais il y a incontestablement dans cette chanson une énorme émotion qui se dégage. Le rapport présent / passé / futur est un perpétuel surfing sur le temps. Personnellement, c’est celle que je préfère par rapport à celles qui ont été mises sur le site et je rejoins ce que dit Bertrand. Bravo à JCP et aussi bravo à toute l’équipe musicale qui a collaboré à l’enregistrement de cette œuvre. Merci à tout le monde et bon week-end .

    Le 10 juillet 2009 à 11:01, par Rock en bol

    Ca change tout d’avoir les paroles sous les yeux, mais si je suis parvenu à chantonner les autres chansons, j’avoue que ça m’est impossible pour celle-là. Je n’arrive pas à cerner la mise en place, on dirait que jcp improvise tout le long sauf dans les passages où ce n’est pas récitatif et où avec les choristes il respecte un tempo. En tous cas, pour moi qui suis un peu musicien c’est un morceau de bravoure et les paroles sont en accord avec ce que disent les messages sur l’intelligence événementielle et à ce que je crois avoir compris de la récurrence réadaptatrice qui remet le couvert au fil des époques. Bertrand et Isabella parlent d’un final pour cette chanson, ce qui signifie qu’elle résumerait la comédie musicale dont parle Pique-feu à qui je pose donc la question, puisqu’il semble en savoir + que nous tous sur l’histoire. Merci de répondre. A +.

    Le 10 juillet 2009 à 13:10, par Pique-feu

    « C’est en l’événement/ Que se situe le temps :/ Aucun calendrier/ Ne suspendra jamais/ Ne surprendra jamais/ Ce qu’est sa vérité. »

    Le 13 juillet 2009 à 11:45, par Pique-feu

    A Bertrand —> Nous cherchons des illustrations de l’androgyne (ou de l’hermaphrodite) pour la comédie musicale Le VDO : Tableaux, sculptures, dessins, gravures... Envoyez à Jantel.

    Le 13 juillet 2009 à 19:41, par Anonyme

    Si le VDO est une comédie musicale, c’est surtout un long métrage filmé, durant plus de 4 heures, en 2 parties, clips vidéo à l’appui pour chaque chanson, toutes intégrées dans une thématique précise liée à la progression d’un scénario. Le montage est en cours, toutes les scènes ne sont pas filmées. Il reste beaucoup à faire, et la tâche est pour certains des intervenants très lourde à assumer.

    Le 13 juillet 2009 à 20:25, par bertrand 72

    Oui , mais Spielberg est aux manettes...lui , ou son hologramme ?

    Le 14 juillet 2009 à 20:47, par Isabella

    Je ne perçois pas vraiment la situation. je pense que Bertrand fait preuve d’humour mais à vrai dire ce qui retourne de ce spectacle (film ou comédie musicale ?)m’est totalement étranger, mises à part les chansons qui ont été gentiment portées sur le site. Merci à ceux qui savent de nous en dire +.

    Le 14 juillet 2009 à 21:58, par Rock en bol

    Avec les 10 chansons qui sont sur le cd (voyageur de l’orage extraits) + l’hymne à la terre et ce que nous a résumé pique-feu, j’ai essayé de concevoir l’histoire du vdo mais je dois avouer que je n’y suis pas parvenu. Je crois avoir cerné les thèmes des chansons mais en + je ne suis pas sûr que le cd les présente dans l’ordre du déroulement. De toutes façons si ça dure + de 4 heures et que ça se déroule en 2 parties, je suis vraiment loin du compte et il me manque obligatoirement des pièces dans le puzzle. Désolé pour l’hermaphrodite mais je ne possède pas de gravure. Pour l’instant, je ferai comme isabella et je me contenterai d’attendre que ceux qui savent nous donnent + de renseignements. A +

    Le 15 juillet 2009 à 07:39, par Isabella

    Je n’ai pas non plus de documents sur les androgynes mais je pense qu’on doit pouvoir trouver ça sur internet. Bonne journée.

    Le 15 juillet 2009 à 17:53, par Rock en bol

    A Bertrand, Pique-feu et Anonyme. Savez-vous le nombre de chansons que comporte le vdo ? Si oui, peut-être pourrez-vous nous établir une liste. Avec cette liste, je pourrai demander à mon ami méridional d’essayer de se procurer une partie des enregistrements. Pour le moment il n’a pas donné suite à ce que je lui avais demandé sur le story-board du vdo, mais peut-être n’en sait-il pas davantage que nous (exception faite de vous 3) à l’heure actuelle. Merci et bonne soirée.

    Le 15 juillet 2009 à 19:15, par Pique-feu

    40 chansons. 1er Tableau : La Pensée/ Entre Existence et Vie/ Introspection/ Choisir/ L’Alchimiste/ Mal à L’Homme/ Noé/ Souvenir du Futur/ Autres temps, mêmes moeurs/ Confidences/ Elle Partira/ Qui donc fait quoi ? / La Peur de Vivre/ Au-Delà/ C’est au nom de l’Amour/ Départ/ Rencontre/ Dialogue/ Desmodromie/ Devenons.

    Le 15 juillet 2009 à 19:21, par Pique-feu

    2e partie du VDO : Caspar David Friedrich/ S’émerveiller au Mystère/ L’Eclipse/ L’Amour Divin/ Il Est/ La Tristesse du Diable/ Les Blocs Erratiques/ De vie en vie/ Sais-tu bien ?/ Métamorphose/ Le Tour de « l’Inutile »/ Inférences/ Echos de Béotie/ Délire ou Prophétie/ A l’Age Nouveau/ Pages du Voyage/ Le doute/ L’Hymne à la Terre/ Entre Existence et Vie (Version II)/ Quand.

    Le 15 juillet 2009 à 19:38, par Pique-feu

    Story board : Grosso modo, cela se passe dans une sorte d’université un peu originale - Centre d’enseignement - appelé Institut de Concordance où les élèves vont faire la rencontre, notamment dans le parc, voire à la clairière de l’institut, de ce personnage-voyageur qui apparaît à chaque fois que gronde un orage au dessus de leur tête. De ces « contacts » s’ensuivront moult discussions, et au travers des diverses questions posées par les élèves, les réponses s’exprimeront par le biais de chansons. Ce qui est surtout abordé en tant que problématique central, c’est les raisons de l’échec cuisant d’instaurer un état de paix digne de ce nom dans le cœur des hommes depuis la nuit des temps : Des causes qui prennent ancrage dans les Lois issues directement de la Cosmogonie. Bien entendu, le schisme séparera très vite qui y croit de qui nie. Ce qui n’empêchera nullement le Voyageur d’espérer que quelqu’un prenne, après son départ, son relais. Voila. Je n’en dirai pas plus.

    Le 15 juillet 2009 à 21:22, par Isabella

    Merci beaucoup, Pique-feu mais quel programme ! Tout ce que vous décrivez dénote une connaissance complète de l’œuvre et je n’aurais jamais imaginé qu’il s’agissait de quelque chose de si important. On sentait bien que les chansons mises sur le site avaient reçu une forte influence des messages, mais tout ce que vous énumérez donne une autre dimension à l’œuvre. En tout cas, ça donne très envie de la découvrir, mais je me doute un peu des difficultés qui doivent entourer la mise en scène (je ne possède aucune expérience en matière de chanson mais j’ai fait un peu de théâtre en amateur). J’attendrai patiemment que JCP nous permette d’apprécier ce que vous connaissez déjà si bien. Je tiens à vous remercier encore, Pique-feu. Bonne soirée.

    Le 15 juillet 2009 à 22:10, par Rock en bol

    40 chansons ! J’ai failli tomber à la renverse. Une 1re lecture m’a fait constater que le cd des 10 extraits ne concerne que 4 chansons de la 1re partie. Et dire que j’ai essayé de constituer la trame de l’histoire avec ce cd + l’hymne à la terre. Evidemment que ça dure + de 4 heures m’avait un peu mis la puce à l’oreille, mais n’empêche que j’ai été ridicule en me lançant comme ça dans une pareille projection comme disent les messages. Je vais avertir mon ami des titres qui me manquent, mais je crois savoir qu’il n’a que les 10 extraits qu’il m’a copiés. Enfin merci pour votre dévouement, pique-feu, il ne nous reste + qu’à attendre comme le dit si bien isabella. Bonne nuit et à +

    Le 16 juillet 2009 à 19:18, par Chou

    « C’est mon tour ; et la nuit emplit mon oeil troublé/ Qui devinant, hélas, l’avenir des colombes/ Pleure sur des berceaux et sourit à des tombes. » Victor Hugo, A Théophile Gautier (qui venait de mourir). Ce que Victor Hugo a vu en tant que vieillard, Jean-Claude Pantel le vit dès l’adolescence, tandis que près de chez lui, faisant un tour de pâté de maison en courant, son regard attentif alternait entre le cimetière et les nombreux landaus que par trop de mères avaient peine à pousser dans le vacarme et la fumée des pots d’échappement.

    Le 17 juillet 2009 à 07:25, par Isabella

    D’accord avec vous, Chou. JCP dans le 1er tome des VET cite la maxime de Sophocle « Le comble du bonheur c’est de ne pas naître ». Comme je l’ai déjà dit, je suis maman et j’ai des problèmes de conscience d’avoir mis au monde deux innocents dans ce chaos. J’assume cependant la situation avec des fortunes diverses et je l’assumerai jusqu’au bout de mes forces. Les messages m’aident beaucoup et je ne saurai jamais assez exprimer ma reconnaissance à ceux qui ont entrepris de les mettre sur ce site. Nous sommes là, il nous reste encore du chemin à faire, tâchons de faire pour le mieux, je crois que c’est tout ce qui nous est donné pour notre évolution et aussi celle de nos proches. Bonne journée.

    Le 17 juillet 2009 à 12:03, par bertrand 72

    En quoi notre terre serait plus cahotique en ce moment qu’à d’autres époques ? Nous sommes tous et toutes des « innocents »pour moi il n’y a rien de changer seules les expériences changent et le niveau de conscience aussi.Etant né en 1945 je me vois mal râler sur notre époque en tous cas pas devant les anciens...La vie a toujours été difficile dans la « vallée des larmes » mais ce n’est qu’un mauvais moment à passer et puis il y a de joyeux quart d’heure en attendant de retrouver notre « maison » ( paradis ou devachan).


  • « Que faut-il dire aux hommes ? », (Lettre au général X, 30 juillet 1944)

    « Aujourd’hui, je suis profondément triste. Je suis triste pour ma génération qui est vide de toute substance humaine¹. Qui n’ayant connu que les bars, les mathématiques et les Bugatti comme forme de vie spirituelle, se trouve aujourd’hui plongé dans une action strictement grégaire qui n’a plus aucune couleur.

    On ne sait pas le remarquer. Prenez le phénomène militaire d’il y a cent ans. Considérez combien il intégrait d’efforts pour qu’il fut répondu à la vie spirituelle, poétique ou simplement humaine de l’homme. Aujourd’hui nous sommes plus desséchés que des briques², nous sourions de ces niaiseries. Les costumes, les drapeaux, les chants, la musique, les victoires (il n’est pas de victoire aujourd’hui, il n’est que des phénomènes de digestion lente ou rapide) tout lyrisme sonne ridicule et les hommes refusent d’être réveillés à une vie spirituelle quelconque³. Ils font honnêtement une sorte de travail à la chaîne. Comme dit la jeunesse américaine, “nous acceptons honnêtement ce job ingrat” et la propagande, dans le monde entier, se bat les flancs avec désespoir.

    De la tragédie grecque, l’humanité, dans sa décadence, est tombée jusqu’au théâtre de Mr Louis Verneuil (on ne peut guère aller plus loin). Siècle de publicité, du système Bedeau, des régimes totalitaires et des armées sans clairons ni drapeaux, ni messes pour les morts. Je hais mon époque de toutes mes forces. L’homme y meurt de soif (4).

    Ah ! Général, il n’y a qu’un problème, un seul de par le monde.

    Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles, faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien. On ne peut vivre de frigidaires, de politique, de bilans et de mots croisés, voyez-vous ! On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour. Rien qu’à entendre un chant villageois du 15 ème siècle, on mesure la pente descendue. Il ne reste rien que la voix du robot de la propagande (pardonnez-moi). Deux milliards d’hommes n’entendent plus que le robot, ne comprennent plus que le robot, se font robots (5).

    Tous les craquements des trente dernières années n’ont que deux sources : les impasses du système économique du XIX ème siècle et le désespoir spirituel. Pourquoi Mermoz a-t-il suivi son grand dadais de colonel sinon par soif ? Pourquoi la Russie ? Pourquoi l’Espagne ? Les hommes ont fait l’essai des valeurs cartésiennes : hors des sciences de la nature, cela ne leur a guère réussi.

    Il n’y a qu’un problème, un seul : redécouvrir qu’il est une vie de l’esprit plus haute encore que la vie de l’intelligence, la seule qui satisfasse l’homme (6). Ça déborde le problème de la vie religieuse qui n’en est qu’une forme (bien que peut-être la vie de l’esprit conduise à l’autre nécessairement). Et la vie de l’esprit commence là où un être est conçu au-dessus des matériaux qui le composent. L’amour de la maison -cet amour inconnaissable aux États-Unis – est déjà de la vie de l’esprit.

    Et la fête villageoise, et le culte des morts (je cite cela car il s’est tué depuis mon arrivée ici deux ou trois parachutistes, mais on les a escamotés : ils avaient fini de servir). Cela c’est de l’époque, non de l’Amérique : l’homme n’a plus de sens.

    Il faut absolument parler aux hommes. »

    Antoine de Saint-Exupéry

    Merci Jean-Claude.

    Antoine de Saint-Exupéry

    ¹ – Même si le propos n’est guère original, il est affirmé avec conviction et détermination : eh oui, l’homme véritable c’est l’homme « entier », corps & âme – esprit. L’homme qui n’est que corps & âme, ce « body/mind complex », n’est tout simplement pas encore … humain … C’est un peu difficile à entendre, mais ce n’est qu’à partir de ce terrible constat qu’il est possible d’avancer, de re-trouver notre complétude, notre « grandeur » …

    ² – Et, comme chacun le sait parfaitement, il est impossible de polir une brique pour en faire un miroir !

    ³ – Ce « quelconque » signifie sans doute : d’une forme ou d’une autre, qui importe finalement assez peu. Mais soyons bien persuadé qu’une vie spirituelle n’est jamais « quelconque », qu’elle relève du « miracle » … et que, paradoxalement, c’est notre véritable nature la plus intime, notre état « naturel » (sahaja).

    4 – Je préfère l’expression originale et paradoxale du logion n° 28 de l’Évangile de Thomas :

    « … Je les ai trouvés tous ivres. Personne parmi eux qui ait soif, et mon âme s’est affligée sur les fils des hommes, car ils sont aveugles dans leur cœur. Ils ne voient pas. … A cette heure ils sont ivres. Quand ils auront vomi leur vin, ils retrouveront leur esprit. »

    5 – Cf. aussi le texte de Bernanos : « La France contre les robots » .

    St-Ex. et Bernanos s’inquiètent et s’insurgent contre cette dérive … respectivement en 1944 et 1947 ! Qu’est-ce qu’ils diraient aujourd’hui dans notre « Brave new world » numérisé …

    6 – Re-découvrir l’anthropologie ternaire : corps & âme – esprit, telle que re-proposée, notamment, par Michel Fromaget.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher

Rubriques

 

Dernières brèves
  • 16 janvier 2016
     Décès de Régis B.

    Le grand ami de Jean-Claude , Régis B. nous a quittés récemment . C’est lui qui transmettait les Textes . Que tous ceux ou celles qui l’ont connu aient une petite pensée pour cet homme discret mais engagé . Toutes nos condoléances à sa merveilleuse épouse Annie (...)

  • 24 juillet 2014
     Note de webmestre : Google est parfois plus...

    Note du webmestre : Google est parfois plus performant que le moteur de recherche du site à cause de sa souplesse inégalée ; il suffit de demander un mot ou une expression à la page http://www.google.fr/advanced_search++cs_INTERRO++hl=fr en ajoutant la référence « jantel.org » dans la case demandée pour le (...)

  • 23 juillet 2014
     Autres sites intéressés par « Jantel »

    Je rappelle les sites d’Esperluette : http://vdo-jantel.over-blog.com http://www.jantel-esperluette.com/ http://jantel-les-vet1.over-blog.com/

  • 11 septembre 2013
     Le pianiste Gilbert Pagano nous a quittés ce...

    Le pianiste Gilbert Pagano nous a quittés ce mercredi 11 Septembre 2013 à l’âge de 70 ans. Que tous ceux et celles qui l’ont connu aient une petite pensée pour lui. Voir le site d’Esperluette : http://www.jantel-esperluette.com