Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Chansons / La Pensée
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

La Pensée

D 23 juillet 2009     H 11:45     A Jean Claude Pantel     C 2 messages


Dans les premières pages du livret introduisant le Voyageur de l’Orage figure effectivement une chanson, et même un poème (écrit par Guillaume Pagano) consacrés à La Pensée.

 En fait, au fil de ces premières pages, je crois que chacun aura constaté que La Pensée est la véritable « héroïne » de cette « comédie musicale », contrairement à ce que pourrait en laisser envisager le titre.

 Répondant à la demande des visiteurs du site, j’interviens donc pour retranscrire sur Jantel.org les paroles de la chanson. Elle a été enregistrée musicalement en studio, mais il reste à en effectuer le mixage : ce qui reportera à plus tard le fait de pouvoir l’écouter sur le site.

 Idem pour le poème de Guillaume Pagano, lequel fera lui-même parvenir son œuvre au webmestre quand il aura procédé aux retouches qu’il estime devoir faire.

 Je vous souhaite bonne réception des paroles de la chanson dont l’originalité reste due au fait qu’elle aurait été composée - selon certains témoins - dans un état de « demi-sommeil ». Je ne m’étendrai pas sur cette anecdote que j’ai tenu à citer à seule fin de « relativiser le mérite » de l’auteur.

 Bonne lecture et cordiales pensées…  

 LA PENSEE

 
 D’un infini, dont elle eut à se dissocier,
 Mais non se déconstituer :
 Principe de la continuité,
 Sous la praxie de quelque(s) forme(s) à conférer,
 Elle se mit à faire exister
 « Tout ce qu’en rien » n’apparaissait.
 
 A chaque état - fruit d’une localisation -,
 Elle inspira une fonction
 Axée sur un mode d’action…
 Et s’édifia une logique d’information :
 Une intercommunication
 Qui relia tout en son nom…
 
Refrain :  
 La dénommer incombe à cette « intelligence »
 Dont elle nous dote à la naissance,
 Qu’on enferme par trop après…
 La dénommer - par-delà le verbe qui danse -
 Sur le parvis de nos consciences,
 C’est seulement « l’interpréter ».
 
   Elle qui sait légitimer la conjoncture,
 Tous les échanges de la Nature,
 Ce qui inquiète, ce qui rassure…
 Elle qui sait de raisonnements en résonances,
 Harmoniser l’ambivalence
 De nos sporadiques présences…
 
Refrain :
 La dénommer incombe à cette« intelligence »
 Dont elle nous dote à la naissance,
 Qu’on enferme par trop après…
 La dénommer -par-delà le verbe qui danse
 Sur le parvis de nos consciences,
 C’est seulement « l’interpréter »….
 La Pensée…
   

 

Mots-Clefs

2 Messages

  • Le 23 juillet 2009 à 20:09, par Rock en bol

    Comme d’habitude, merci d’avoir répondu si vite à notre requête. Au premier abord, cette chanson est + courte que les autres, mais on voit vite que les termes utilisés sont précis et que la Pensée est la créatrice de tout. Dommage qu’on ne puisse pas l’entendre mais nous attendrons pour la musique comme pour le poème de Guillaume Pagano. A +

    Le 23 juillet 2009 à 21:14, par Isabella

    En plus de nos remerciements, soyez assuré de tout notre respect pour la qualité de cette description, même si elle a été faite dans un état de semi-conscience comme ça semble être le cas. Tous les rêves ne débouchent pas sur de tels souvenirs. Je rejoins l’opinion de Rock en bol et répète qu’il faut garder patience pour l’écoute musicale ainsi que pour la lecture du poème de Guillaume Pagano. Bonnes vacances à Bertrand et à ceux qui partent. Bonne soirée à tous.

    Le 24 juillet 2009 à 07:42, par Isabella

    « Energie créatrice » ou « Intelligence divine ». Il est clair que ces 2 défintions de la Pensée collent au contenu de la chanson. J’avoue être très intriguée par le fait que la Pensée puisse être l’héroïne du VDO. Non pas qu’elle n’en a pas l’envergure mais je ne vois pas comment JCP a pu lui donner une consistance, une personnification dans son film musical. Dans le début du synopsis on apprend qu’elle est représentée par une petite lueur, je suppose donc qu’elle est présente par l’image comme par exemple sur le dessin où figure la lumière sur le cartable ou la sacoche de l’homme (le VDO ?) qui court. On verra bien par la suite, ce n’est qu’un détail et j’ai surtout pensé à ça en associant la Pensée à Dieu lui-même. Comment représenter Dieu sinon par la lumière ? Mais j’ai été encore rejointe par ma culture religieuse. Bon week-end.

    Le 24 juillet 2009 à 08:09, par YOYO

    En fait, cela rejoint la notion « d’énergies » qui se déploient et se replient des chrétiens hésychastes orthodoxes (voir sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grégoire_Palamas )

    Le 24 juillet 2009 à 08:14, par YOYO

    « Par les Pères, nous apprenons que cette grâce déifiante est une lumière, celle qui rayonne autour de Dieu, des anges, mais également des saints. Elle se manifeste aux hommes qui en sont dignes, hommes qui se sont le plus souvent longuement préparés à la recevoir, mais ils la reçoivent sans que l’on puisse dire que cette prédisposition, aussi méritoire soit-elle, est en quelque sorte la cause de leur illumination. L’être humain ne dispose d’aucun moyen automatique pour obtenir et laisser transparaître en lui cette lumière émanant de Dieu. C’est pourquoi elle est toujours une grâce, une faveur que Dieu fait à l’homme, sans que ce dernier ne connaisse le moment de sa manifestation. Les Pères nous enseignent encore que cette lumière répand la joie en l’homme, une joie spirituelle, profonde, ineffable, qui est l’un des signes les plus manifestes de la présence de Dieu en l’homme (Triades 3, 1, 36). En outre, cette lumière constitue la beauté du siècle à venir, du Royaume de Dieu, de la vie éternelle. Nous rejoignons ici l’accomplissement des mystères de l’Évangile dont parlait Grégoire, à savoir la manifestation finale et plénière de la gloire incréée, de la lumière éternelle. »

    Le 24 juillet 2009 à 08:55, par Pique-feu

    Les Textes insistant beaucoup sur le caractère subi de toute forme de géométrisation (y compris la semi), et tous les échecs qui s’ensuivent, il faudrait apposer de gros bémols sur toutes ces idées de béatification humaine, d’un siècle meilleur à venir, de la promesse d’une éternité à attendre… Notre espèce - de par sa dégénérescence - sert à l’évolution d’autres, point barre. Et c’est pas demain la veille que cela changera. La seule solution aurait été la rédintégration de notre androgénéité passée, voire sa non perte. Ils s’y opposent et s’y opposeront toujours car Ils perdraient beaucoup au change. Ceci étant dit, le vocable Dieu provenant du latin Deus, lui-même découlant de Zeus (Le père des dieux du panthéon grec) , on voit bien là à quel point la conservation de l’anthropomorphisme antique a su et saura faire encore d’énormes dégats au sein du Mémoriel collectif de notre humanité.

    Le 24 juillet 2009 à 11:19, par Rock en bol

    A la fin de la page d’introduction du Vdo, Jcp présente l’acceptation comme étant la + grande preuve de l’existence de l’amour. On retrouve également cette philosophie dans le lâcher prise bouddhiste comme dans l’idéologie chrétienne, notamment dans les écrits de Teilhard de chardin que j’ai assez sérieusement étudié. Un des derniers messages (un entretien entre jadopher et jantel) aborde ce principe en marquant les territoires (l’établi et le provoqué). En fait on accepte l’un et on rejette l’autre. Il sera intéressant de voir comment Jcp s’y prend pour faire que la Pensée conduise à ce principe d’équilibrage. Ce qui a suscité mon intervention c’est que je comprends ce que veut dire Yoyo et en même temps je suis comme pique feu pour démythifier tout ce qui pollue intellectuellement nos vies terrestres. A +

    Le 24 juillet 2009 à 11:38, par Maréchal Nouvoila

    Selon Zecharia SITCHIN « La 12em planète » et ses traductions de textes sumériens,babyloniens,assyriens les Dieux -Marduk- appelés« Anunnakis » nous auraient créés , nous surveilleraient et pourraient apparaitre d’ci peu avec la planète X ou Niburu ou autre , alors attendons.Les militaires (certains) et les astronomes (certains) étudient cela de près ; affaire à suivre.

    Le 24 juillet 2009 à 12:03, par Général Ganteaume.

    Voilà, que Le Maréchal me pardonne, mais le VDO est avant tout là pour balayer ce genre de bêtise sous les rafales d’un souffle nouveau, au vent du Vrai.

    Le 24 juillet 2009 à 13:16, par Isabella

    Je suis l’un du groupe d’Isabella qui intervient parfois sur le site. Le message de juin 1999 fait « l’historique » de notre ascendance, en + JCP nous a retranscrit dans son chapitre 3 des VET ce que les différentes religions avaient notifié sur notre origine. Je suis de ceux qui privilégient le fond plutôt que la forme. Ce qui est sûr c’est qu’on n’a pas les moyens de faire marche arrière, de tout recommencer et qu’on voit bien qu’on a de + en + de mal à contrôler la situation. Enfin, on peut épiloguer jusqu’à la fin des temps là-dessus, ce qui compte c’est qu’on peut toujours apprendre et faire petit à petit nos conclusions. La lecture du VDO (en attendant mieux) apportera sa pierre à l’édifice.

    Le 24 juillet 2009 à 13:55, par R+C

    J’ai beaucoup apprécié l’intervention de Yoyo ; à propos de Lumière Magique ,lire : L’art hermétique attribué à T.Vaughan(1651 ?)L’illumination est un vaste sujet, permet-elle de continuer en changeant de dimension ou de revenir pour servir ?


  • A propos de la Pensée comme créatrice de tout - à la 12min. 00s. : https://www.youtube.com/watch?v=BNh…

    Certains s’interrogent sur le qualificatif a attribué au Message, aux Textes (les dialogues entre Jean-Claude Pantel et les V.E.T.). Étant donné les recoupements qu’il est possible d’effectuer avec les textes anciens, il semble que l’on puisse qualifier le Message de « nouvelle forme d’expression complétée de La Tradition Primordiale » ! :) Qu’en pensez-vous ? (D’ailleurs Jean-Claude suggère de visionner cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=7er… )


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0