Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Réponses et Commentaires / Réponse à la question posée par Isabella le 8 septembre 2009
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Réponse à la question posée par Isabella le 8 septembre 2009

D 11 septembre 2009     H 12:17     A Jean Claude Pantel     C 1 messages


Isabella :
- Pourrait-il nous traduire ce que Jigor entend quand il déconseille les « pseudo-sollicitations de l’intuition provoquée » ?

M. Pantel :

Descartes affirmait :  L’intuition pure et attentive fait parvenir au vrai .

 Une sommaire analyse nous fera prétendre que cette « dynamique » stipule une incursion de « l’avant » dans « l’après », autrement dit : l’anticipation d’une situation que nous qualifierons de situable , sans qu’elle soit véritablement  située .

 Cette capacité se traduit diversement : chez l’artiste, ce sera l’inspiration, chez le médecin, on s’accordera à dire que c’est le diagnostic et, chez la plupart d’entre nous, ce seront de vagues prémonitions visant des événements nous tenant plus ou moins à cœur.

 Dès 1974, nous relevons dans les Textes des V.E.T. plusieurs allusions à nos potentialités intuitives, des potentialités dont nous conviendrons tout de suite qu’elles demeurent l’apanage de notre  ressenti .

 Ainsi, les Textes nous dotent de « qualités intuito-instinctives  », relatant également de sporadiques accès à ce qu’ils dénomment la «  conviction intuito-ascensionnelle  » : toutes aptitudes qui se seraient fortement émoussées, suite à « l’extinction » de nos ascendants, les Androgynes.

 Enoncer cette déperdition nous induit à nous reporter à l’entretien de juin 1999, au terme duquel Karzenstein, dénonce un incontestable amenuisement de notre «  extrasensorialité  » au profit de la «  sensorialité  » nous déterminant aujourd’hui.

 Pour rappel et - en guise de petite conclusion -, nous ajouterons que c’est en mars 1978 que les Textes (sous le couvert d’une intervention de Virgins) font pour la première fois référence à  l’intuition provoquée . En février 1981, Rasmunssen, en utilisant de nouveau ce vocable, ne manquait pas (déjà) de nous laisser entendre qu’il ne fallait pas « programmer » l’intuition.

 Dans d’autres circonstances, et sous une autre formulation, le même Rasmunssen nous permit en outre de comprendre que cette « programmation » n’était pas franchement réalisable en nous demandant […]  où se situe votre intention de ressentir ?  […]

 En fait, tel que le souligne Virgins dans le Texte de mars 1978, il nous faut admettre que cette praxie reste purement et simplement du domaine du  semi-conscient .

 Comme chacun l’aura relevé,  le cogito  demeure de la sorte en retrait de ce qui ne figure qu’une « pratique très occasionnelle » s’effectuant - en grande partie - à notre insu.

 Voilà donc pourquoi Jigor, lors de l’entretien du 22 août dernier, s’emploie à « fustiger »  les pseudo-sollicitations  auxquelles nous risquerions de nous livrer par des moyens s’avérant du fait inappropriés.

 En espérant avoir répondu à peu près à votre attente, j’adresse à tous mes cordiales pensées.

Jean-Claude Pantel.      

 

Mots-Clefs

1 Messages

  • Le 13 septembre 2009 à 20:24, par Isabella

    Quelle bonne surprise de trouver cette réponse après un week-end où, sans aller sur le site, nous avons quand même travaillé sur les messages. Merci beaucoup, JCP d’avoir fait diligence pour répondre à ma question. Nous allons étudier tout ça de près. Bonne soirée.

    Le 15 septembre 2009 à 18:34, par Rock en bol

    Moi j’aurai une question à poser à Jcp, avec l’impression d’avoir une partie de la réponse. Au bout de combien de temps arrive-t-on à jongler comme ça avec les messages, à les relier entre eux en dépit des années qui passent ? Je suis conscient de moins perdre le fil qu’a début où j’ai lu les livres mais je suis loin, très loin de regrouper les idées spontanément comme le fait Jcp dans sa réponse à Isabella. J’avoue que c’est une des raisons qui me fait attendre impatiemment le tome 3 des V.e.t. et aussi du vdo. A +.

    Le 16 septembre 2009 à 12:39, par Pique-feu

    Jean Platania a attendu grosso modo 25 ans d’études longues et ardues des Textes avant de se permettre d’en élaborer une « exégèse », synthèse de toute une vie réservée à la méditation…C’est très très long et les moins patients flanchent, c’est comme ça…le bon grain de l’ivraie quoi.

    Le 16 septembre 2009 à 16:23, par bertrand 72

    Jean-Claude est tout à fait d’accord avec la réponse de Pique-feu et nous prépare la suite du V D O pour le week-end si tout va bien .

    Le 16 septembre 2009 à 20:57, par Rock en bol

    Merci Bertrand pour cette excellente nouvelle. Ca va permettre de décompresser un peu. Pique-feu nous a mis une sacrée pression avec ses 25 ans d’étude. Mon état de santé me permettra-t-il de tenir encore + de 20 ans, je ne le pense pas. Si le vdo est comme je le crois une synthèse des messages, ça donne une perspective un peu + optimiste pour tout ce qui reste à comprendre. Merci encore et à +

    Le 17 septembre 2009 à 07:41, par Isabella

    A Rock en bol. Je suis certaine aussi que le VDO est une synthèse des messages, mais ça n’exclut pas le travail que chacun d’entre nous doit faire pour arriver à « surfer » sur les messages comme dirait Yoyo ou « jongler » avec comme vous le dites. Pique-feu et Bertrand pour ne citer qu’eux ont une expérience qui les autorise à évaluer grosso modo le temps nécessaire pour comprendre et relier tous les thèmes abordés. Il faut garder courage, Rock en bol, peut-être que vous n’aurez pas besoin de 25 ans pour comprendre comme vous le souhaitez. Et puis rien ne vous oblige à faire ce qu’a fait Jean Platana que semble bien connaître Pique-feu. Moi, en tout cas, je ne projette pas d’écrire une exégèse, je me contente avec quelques amis de prendre des notes et de voir à mon niveau comment peut se gérer la vie de tous les jours en fonction de ce qui est dit. Ca n’est pas du tout facile et je ne vous apprends rien. En tout cas,avant de me rendre à mon gagne-pain, je me réjouis de savoir grâce à Bertrand qu’on aura la suite du VDO ces jours-ci. Bonne journée.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0