Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Ouvrages / Le Voyageur de l’Orage / Le Voyageur de l’Orage 3
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Le Voyageur de l’Orage 3

D 2 octobre 2009     H 10:03     A Jean Claude Pantel     C 1 messages


 Continuons à développer le livret du Voyageur de l’Orage en attendant le moment d’en délivrer les dialogues. Il est possible que l’évidence de la programmation de certaines chansons ne se manifeste pas toujours dans le livret. Récrivons que ce sont les dialogues qui, en « s’articulant » autour des chansons, déterminent la liaison entre ces dernières et la trame.

 En fait, le livret sert - avant toute chose - à résumer le film que continue de tourner et de monter Yvon Raphenne. De l’avis de tous ceux qui m’aident dans la mise en œuvre de ce « spectacle », commencer par diffuser le livret s’avérait être la meilleure formule.

 Insérer les dialogues au fur et à mesure n’aurait pas pour autant simplifié la lecture du récit. Il vaut mieux avoir une idée de la globalité, et entrer dans les détails ensuite, que tenter de tout assimiler d’un coup. 

 N’oublions pas que l’histoire se déroule sur plus de quatre heures et qu’il est difficile de soutenir son attention au-delà d’une heure et demie. Ainsi que ce fut fait auparavant, voici un petit résumé explicatif des trois chansons concernant la partie mise sur le site ce jour.

- Autres temps, mêmes moeurs : Parallèle entre hier aujourd’hui. La qualité de choses vécues dénote une reconduction des actes accomplis via les civilisations, au fil des époques. On considérera la reconduction en question telle une opportune caricature de l’intelligence événementielle .

> Ecouter la chanson en mp3

Word - 27.5 ko
AUTRES TEMPS.doc
PDF - 53.1 ko
AUTRES TEMPS.pdf

 

 

 

 

- Confidences  : Nous nous trouvons là face à la première prosopopée de l’œuvre. Une plage épanche ses souvenirs tout en aspirant au non-figement. En « l’écoutant », on voudra bien se rappeler que toute géométrisation reste provisoire .

Word - 27.5 ko
CONFIDENCES.doc
PDF - 59.9 ko
CONFIDENCES.pdf

 

 

 

 

- Elle partira : L’espérance, la projection d’un devenir moins conditionné. Il s’agit bien sûr de l’aspiration de tout un chacun, mais en l’occurrence c’est de la liberté en personne dont il s’agit ici. Ne l’emprisonnons-nous pas dans les mailles de nos concepts, dans le fatras de nos idées reçues ? La liberté s’accommode très bien du précepte « triadique » dont sut nous gratifier (voici quelques décennies) Rasmunssen « ressentir, comprendre, passer  ». 

Word - 26 ko
ELLE_PARTIRA.doc
PDF - 51.5 ko
ELLE_PARTIRA.pdf

 

 

 

 

 En espérant que ces quelques lignes et les chansons qui les accompagnent vous donneront à vivre d’agréables instants, je vous transmets mes plus amicales pensées.

Jean-Claude Pantel.


VDO_p_21.jpg

VDO_p_22.jpg

 

Mots-Clefs

1 Messages

  • Le 2 octobre 2009 à 19:21, par Pique-feu

    Rio ville organisatrice des jeux olympiques 2016 —> EDAPHISME (Election contrôlée par les Semi-Géométrisés).

    Le 2 octobre 2009 à 20:57, par Isabella

    Merci pour tout. Bonne soirée.

    Le 2 octobre 2009 à 21:57, par Rock en bol

    Les paroles des chansons sont superbes. J’ai une préférence pour « Confidences » même si les 3, comme toutes celles que je connais, sont du même tonneau. Vivement que Jcp finalise les enregistrements. Le scénario est aussi passionnant, on a envie d’aller + loin, c’est très bien amené. Et encore on n’a pas les dialogues ! Merci encore à toute l’équipe du site qui nous fait ce beau cadeau. A +

    Le 3 octobre 2009 à 09:18, par Isabella

    Que dire de + sinon ce qu’on a déjà dit. C’est très fort, on retrouve le fil d’Ariane, le fil conducteur, les thèmes des messages. L’intelligence événementielle, la géométrie provisoire, le mouvement permanent. On ignore comment et jusqu’où JCP a su faire une synthèse des messages dans sa composition artistique, mais je suis d’accord avec Rock en bol quand il dit qu’on a envie d’aller + loin, de découvrir la suite. Le feuilleton est passionnant.

    Le 3 octobre 2009 à 13:01

    Ce week-end, à Aix-en-Provence, est organisée « La Journée Pour La Défense Des Animaux ». Je fais partie des intervenants, avec un stand et tout et tout. Cela se passe dans un amphithéâtre de verdure, elle dure toute la journée de dimanche et est sponsorisée par des Organisations Internationales. Normalement, je voulais leur lire « Le Crapeau » de Victor Hugo, et autres poèmes comme « La Mort du Loup » d’Alfred de Vigny, « Les Hiboux » de Baudelaire, « La Mort de l’Aigle » de Leconte de l’Isle, leur faire écouter la chanson d’Adamo : « Le taureau et l’Enfant » etc, etc…En réalité, je vais tenter de leur lire Noé de Jean-Claude Pantel, et surtout de leur faire écouter la chanson en direct. Priez pour moi, mes amis, parce que niveau public, j’ai beaucoup le trac. Mais c’est un chef d’Œuvre, alors…

    Le 3 octobre 2009 à 14:04, par Enola Gay

    En ce moment, à la télévision, il y a Barbelivien qui chante « Que je t’aime » de Demis Roussos avec une certaine Tatiana Platon (Celle-là, elle n’écrira aucun Timée, c’est sûr !) Quelle originalité ! Et dire que celui qui est en train d’enregistrer son album est le même qui s’occupe en ce moment de l’orchestration du Voyageur De l’Orage ! Et dire qu’il fait passer le chef-d’œuvre en question bien après le gros crétin sans cheveux qui chante ses conneries de merde avec une dinde qu’il a sans nulle doute sautée ! Alors, ça rame le Voyageur ?…Tu m’étonnes !

    Le 3 octobre 2009 à 14:25, par Général Ganteaume.

    Faites patience, Enola Gay. Il est vrai que Jean-Claude est en ce moment bloqué dans son œuvre artistique à cause du fait que Barbelivien occupe un studio qui ne peut se libérer pour faire avancer le VDO. Mais un peu de patience ! ça Viendra…

    Le 3 octobre 2009 à 16:52, par Rock en bol

    C’est l’époque qui veut ça, et on a toujours privilégié ce qui est facile du moment que c’est ça qui plaît à la masse. Barbelivien ça passe encore, il a fait des morceaux accrocheurs, c’est sûr mais ce sont des chefs d’œuvre à côté de certains clips d’illustres inconnus qu’on peut voir tous les jours à la télé. Sans parler de l’opéra rock sur Mozart que 2 de mes amis ont vu et qui est paraît-il une vraie soupe. Je ne crois pas que Jcp attende quoi que ce soit de son vdo, il en fait profiter quelques uns dont on fait partie et on ne peut pas décider pour les autres. On tomberait aussi dans les mêmes travers si on cherchait à l’imposer. Je pense (mes amis sont ok avec moi) qu’il a la force de ne pas se disperser et c’est pour ça qu’il ne perd pas le fil de sa vocation quand il met les messages des Vet en chansons. A +

    Le 3 octobre 2009 à 20:24, par Isabella

    Je pense qu’il ne faut pas comparer. Les messages de JCP parlent d’interception et quand ils expliquent qu’il y a « interception et interception » c’est pareil que quand ils disent « chacun a les occupations qu’il mérite ». Avec mes amis je crois qu’on a assez bien intégré « la réverbération » qui indique « la qualité de choses à vivre ». En tout cas, notre opinion est que JCP doit continuer ce qu’il fait sans s’occuper de notre façon de vivre. Se mettre à notre place ça le parasiterait et ce serait, excusez-moi l’expression, « tuer la poule aux œufs d’or ». C’est du fait qu’il navigue dans son monde qu’il est différent et quand on le pollue trop, ses « guides » l’isolent. Sa vie est tout sauf simple, mais de ses épreuves il sait tirer les conséquences. Il nous fait profiter de ce qui lui est enseigné et nous ne devons pas le regarder comme un gourou, un artiste ou lui coller Dieu sait quelle étiquette. Avec mes amis, nous le remercions et nous nous fichons complètement de l’opéra rock de Mozart ou des œuvres Barbelivien. On comprend vite que les valeurs recherchées ne sont pas les mêmes. J’ai beau être une béotienne en matière de chanson, j’ai une idée de la culture et on ne me fera pas adhérer à n’importe quoi. Bonne soirée.

    Le 3 octobre 2009 à 21:45, par Rock en bol

    J’ai suivi votre conseil Isabella et je suis allé chercher sur le site le message de 1994. Il y en a 2, c’est celui de janvier qui parle de chanson. C’est édifiant ! Qu’est-ce qu’on peut dire après ça ? Karzenstein a mis les points sur les « i » et les barres sur les « t ». Enola gay, vous devriez le relire si vous ne l’avez pas fait. A côté des arguments de Karzenstein, il n’y a + de place pour discutailler de tel artiste ou de tel autre. Moi, je m’en tiens à ce que je ressens, c’est sûr qu’il y a sûrement en France des amoureux de la chanson qui ont envie d’entendre autre chose que ce qu’on leur passe sur les ondes et je ne suis pas le dernier à penser au vdo, mais le monde du showbiz privilégie ce qui se vend, ce qui plaît à la masse comme je l’ai dit tout à l’heure. Quand on voit que dans certains établissements scolaires, on motive les élèves avec de l’argent pour que ces jeunes gens ne fassent pas l’école buissonnière, on ne s’étonne + de la tournure que prend notre société. On a pu lire dans les messages de Jcp que la « dégénérescence » est là. Dans son livre, Jcp cite une phrase des Vet qui résume ce qui nous attend « la société de consommation sera la consommation de la société ». On en a un aperçu de + en + net. Isabella qui nous a dit avoir reçu une éducation religieuse pourrait nous rappeler cette maxime de Jésus-Christ qui dit, si je m’en souviens bien, « Tu ne serviras qu’un maître, ce sera Dieu ou l’argent ». Ne soyons pas + royalistes que le roi, ce qui doit arriver arrivera. On a de la chance d’entendre un autre discours que celui qu’on nous rabâche depuis des années et des années, c’est un privilège, je pense que c’est ce qu’il faut se dire. A +

    Le 5 octobre 2009 à 19:08, par Enola Gay

    Vous n’avez pas saisi : Je déplore le fait que JCP ait à céder sa place au studio d’enregistrement devant Didier Barbelivien dans la mesure où, lorsque je parle du chef d’œuvre en question, je fais référence bien entendu au VDO, pas aux stupidités beublés par le super copain à notre président actuel. Je crois au VDO, de toute mon âme. Et j’ai lu aussi l’extrait de Karzenstein dont parle Isabella. Donc n’interprétez pas mal mes propos.

    Le 5 octobre 2009 à 19:50, par Rock en bol

    A Enola gay. On ne s’est pas compris. Je déplore comme vous que notre système artistique marche sur la tête, tout comme le reste d’ailleurs. Moi, quand je n’ai pas trop le moral et que je m’énerve par rapport à tout ça, je me retranche dans ce que disent les messages de Jcp. Au sujet de la chanson, j’ai suivi les conseils d’Isabella et c’est vrai qu’en reprenant le texte de janvier 1994, j’ai vu que nos arguments et nos réactions sont bien éloignés de la sagesse que témoigne Karzenstein. Les pontes du showbiz seraient bien embarrassés s’ils devaient argumenter en face de cet être qui a un parler juste et + que précis. Je comprends votre réaction puisque ça m’arrive quelquefois aussi, mais comme je vous le dis, les messages me recadrent dans ma mauvaise humeur, mais attention je ne dis pas non + que ça fasse le même effet pour tout le monde. Voilà je crois q’au bout du compte, on est ok, le vdo est un chef d’œuvre et je suppose que vous en savez + que moi à ce sujet, vu que déjà vous connaissez l’endroit où ça se fait et avec qui. J’espère qu’Isabella ne m’en voudra pas de me voir modifier une parabole « Laissons à Barbelivien ce qui lui appartient et à Jcp ce qui est à Jcp ». A +

    Le 6 octobre 2009 à 18:25, par bertrand72

    Auriez-vous la gentillesse de nous dire comment ça c’est passé pour Noé ? Bien ,sans doute .Merci

    Le 6 octobre 2009 à 19:19

    Hélas, je n’ai pas pu la lire, ni la faire écouter, car les badauds du parc où se déroulait La Journée de Défense des Animaux étaient peu nombreux, de même pour l’amphithéâtre qui était quasiment vide. je n’ai pu lire que Le Crapeau de Victor Hugo, qui figure d’ailleurs en annexe sur ce site je crois (Devant au moins 7 personnes !). Mais L’Hymne à la Terre résonne encore à mes oreilles. Dans l’hémyclique tout en brique, j’imaginais alors une troupe jouant la version théâtrale du VDO, avec Janybel, Sophana, Tatiana, Dimitri…Ce serait simplement génial. 4 heures de bonheur ! Et y entendre chanter « Quand » qui fait référence aux arênes, ce serait du direct. D’ailleurs j’ai appris que dans les loges souterraines de l’amphi, des banlieusards organisent régulièrement, durant la nuit, des combats de chiens, avec quel clef pour entrouvir leurs portes, je ne le sais. Quant à nous, nous étions là ce jour, entre autres, pour la défense des lévriers afghans qui, en espagne, sont copieusement massacrés par leur maître qui s’en sépare lorsque ces chiens ne sont plus bons à la chasse (C’est une tradition espagnol à ce qu’il paraît !). On voit bien en tout cas que les lieux attirent des événements particuliers et on retrouve bien ce phénomène oscillatoire pour/Contre que l’on retrouve dans tout éclosion « événementielle », quelle qu’elle soit.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0