Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Ouvrages / Le Voyageur de l’Orage / Les dernières pages de la première époque du Voyageur de l’Orage
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Les dernières pages de la première époque du Voyageur de l’Orage

D 8 janvier 2010     H 11:58     A Jean Claude Pantel     C 5 messages


(pages 32 à 38 - sous le texte)

Voici donc les dernières pages de la première époque du Voyageur de l’Orage. Ensuite, vous me ferez savoir par Régis dans quelles conditions souhaitez-vous recevoir les dialogues de l’époque en question. Ils s’étendent sur 18 tableaux et je pense personnellement qu’ils pourront être lus d’une traite, étant donné que vous connaissez à présent le livret. 

En attendant, trois chansons vont clôturer cette première époque, et comme nous l’avons fait jusqu’à présent, un petit résumé explicatif les accompagne.

Dialogue : Un petit jeu « questions / réponses » au cours duquel (n’en déplaise à l’ego) s’aborde la fragilité de ce que nous représentons. S’ensuit la problématique de la démarche idoine à accomplir dans la spirale de ce que nous impose le mouvement créateur. Privilégier l’interception aux dépens de la projection, selon le principe du ressenti, tout en observant le caractère éphémère de ce qui se trouve « intercepté ».

> La chanson “Dialogue” en .doc

> La chanson “Dialogue” en .mp3

Desmodromie : Ne point oublier que l’intelligence événementielle - qui nous donne (entre autres) à « réitérer nos actes » - nous interdit souvent de prendre du recul par rapport à ceux-ci, et par ce, de remettre en question leur nature trop encline à nous faire passer pour les « souverains de l’univers ».

> La chanson “Desmodromie” en .doc

> (non-enregistrée)

Devenons : Jeter à bas « le conditionnement » du mode de vie qui entrave l’Amour : se rendre ainsi compte que la Création ne nous limitera pas à ce que nous sommes aujourd’hui. Une « vision » ? Un « voeu pieux » ? Cessons de nous confiner seulement à ce que nous voyons…

> La chanson “Devenons” en .doc

> La chanson “Devenons” en .mp3

Bien entendu, si vous jugez bon de poser des questions supplémentaires, je ferai en sorte d’y répondre avec (en principe) le délai habituel. 

J’adresse à tous mes meilleures pensées pour cette année qui débute.

p32

p33

p34

p35

p36

p37

p38

 

Mots-Clefs

5 Messages

  • Le 8 janvier 2010 à 21:14, par Pique-feu

    Merci Régis, Rock en bol va pouvoir se faire plaisir avec ce nouvel arrivage. Qu’en retiendra-t-il ? J’espère un baume apposé sur son cœur, voire sur sa douleur.

    Le 15 janvier 2010 à 12:42, par Régis

    Voilà maintenant 12 jours que Jantel a été « capté » - Pas de nouvelles de lui pour l’instant.Il n’a pas encore dépassé son score de 21 jours, mais je trouve la « durée indéterminée » annoncée par Karzenstein préocupante, car la notion de temps des VET est bien différente de la nôtre ! Dans quel état va-t-il nous revenir ? En attendant son retour, la dernière expédition suscite peu de commentaires. Régis

    Le 16 janvier 2010 à 12:31, par espéranto

    Régis, que signifie ce terme « capté » que vous employez souvent. Dans mon dictionnaire nous lisons : ’obtenir par artifice’ ; artifice pose question ? Nous rapprochons aussi ce terme à captivité pour quelqu’un qui est prisonnier ou dont l’esprit est assujetti à quelqu’un ou à quelque chose propose encore la définition du dico…

    Le 17 janvier 2010 à 09:25, par Pique-feu.

    (Le mot) Esperanto : Dans mon dictionnaire (Edition Olympe) —> Langue artificielle créée par Lejzer (ETC)…Que penser, cher Espéranto, de ce artificielle ?

    Le 18 janvier 2010 à 12:01, par Castor

    Langue qui n’est pas crée par Lejzer mais par Ludwik Lejzer ZAMENHOF. Et « Espéranto » peut aussi signifier tout simplement « celui qui espère ». En outre, les langues artificielles ou les langues naturelles sont in fine toutes des créations de l’espèce humaine. Il n’y a donc pas de différence de nature entre elles. L’espéranto est crée pour faciliter la communication entre personnes étrangères. Au lieu de chercher à faire des remarques tendancieuses sur les noms des intervenants, tâchez de ne pas éviter les questions et, si vous le pouvez, facilitez notre compréhension en y répondant au lieu d’obscurcir le débat avec ces allusions fâcheuses et ridicules.

    Le 19 janvier 2010 à 18:41, par espéranto

    Remercions Castor d’exprimer clairement ce que nous disions d’une autre façon, mais le fonds est identique. Et c’est sur des réponses précises et sans polémiques que nous pourrions tous, et nous le répétons une nouvelle fois, aller vers un peu plus de compréhension de ce qui est, et vous ne pouvez le nier, particulièrement complexe. Nous remercions également Régis pour avoir apporté un peu de lumière sur le sens qu’il « faudrait » donner à « capté ». Ceci ouvre des voies de débats et peut-on s’interdire de proposer de mettre un peu de rationnel dans tout cet « irrationnel » (qui pourrait ne pas en être un). Ainsi pour ces disparitions y a-t-il des témoins dignes de foi. Disparaître souvent les week-end nous fait penser que le sujet ne veuille pas subir les pressions de son (de ses) entourage(s) et il semble peut-être aisé pour celui-ci de fuir foule ou tracasseries du quotidien ? Entendre des bruits ou voix derrière la porte peut aussi nous autoriser à penser que le sujet lui même pousse des petits cris ou fait d’autres bruits puisque la porte est fermée, donc pas de témoins. Il nous revient une anectode trouvée dans un des livres de monsieur Pantel, celle de la penderie et des bruits « étranges » qui valurent de déposer des noix (ou des fruits secs) à l’intérieur, puis d’entendre les craquements des coques !!! Nous vivons dans une vieille maison de campagne et souvent la nuit nous sommes réveillés par grattements, petits cris et autres… Or il se trouvent que nombres de loirs et de souris s’amusent la nuit et perturbent nos rêves… Quand pique-feu voudrait s’adresser aux scientifiques pour faire avancer le dossier cela est intéressant. Il reste quand même surprenant que le monde scientifique ne se soit pas penché sur le sujet au bout de quatre décennies déjà et même les scientifiques dits marginaux à l’exception du (ou de l’équipe)du webmestre et un autre intervenant qui devait en référer à sa hiérarchie. C’est tout cela que nous et d’autres encore voudrions mettre dans le champ de nos réflexions dans le m^me temps que nous aurions aimé des explications plus claires au sujet des textes que monsieur Pantel devrait rendre admissible pour le simple passant et cela démontrerait une réelle compassion pour nous autres pauvres sots (mais dans l’espérance, plutôt « espéranto »… de comprendre).

    Le 18 janvier 2010 à 16:02, par espéranto

    Toujours irascible pique-feu, et vous savez bien que nos joutes internétisées ne servent à rien. Dans ce ping-pong stupide on semble trouver un défenseur convaincu et d’autres personnes qui posent et se posent des questions. Pour espéranto on peut aussi lire : « …que cette langue artificielle a été fondée avec l’espérance de faciliter les échanges internationaux avec une »langue« dont le fonds du vocabulaire est formé de racines communes à presque toutes les langues, avec une grammaire très simple… » Voilà pourquoi ce pseudo, qui en même temps se voulait porteur d’espoir pour de futurs échanges cohérents et constructifs autour d’un langage simple et commun à tous pour rendre admissible et compréhensible à chacun le développement de cette structure que nous devons reconnaître comme assez complexe. Dans cet espoir il y a eu quelques interventions qui nous ont parues très intéressantes et enrichissantes comme celles de ssirov. D’autres avaient précédé la ssirovienne analyse. Or il se trouve que rien ne semble trouver grâce à vos yeux et c’est l’ensemble du processus qui s’en trouve altéré, voire pénalisé. Dans nos propos ne cherchez aucunes polémiques et ne cherchez pas systématiquement à vous défendre ; faites-vous seulement mieux comprendre en vous adaptant tout simplement à la pensée des autres. Celle-ci n’ayant pas encore rejoint la pensée génératrice et globale.

    Le 18 janvier 2010 à 10:06

    Par « capté », je veux dire que de temps en temps, Jantel est « aspiré », « récupéré » par les VET dans une autre dimension qui sans aucun doute le rapproche d’eux - comment ce phénomène se passe -t-il ? de plusieurs manières : soit il disparait à la vue des personnes qui l’entourent pour se retrouver plus tard, voire quelques heures après à plusieurs kilomètre de l’endroit de sa disparition, ne se souvenant de rien, mais portant toujours un témoin (livre, croix, bougie) de l’endroit où il a été amené, soit, impulsivement il est dirigé vers sa chambre dont la porte claque, sans qu’elle puisse être ouverte par quiconque, on y entend des bruits de voix - Il en ressort quelques heures ou jours plus tard, assez fatigué physiquement, un peu « déphasé » temporellement avec du mal à se concentrer - souvent il ne se souvient de rien, mais un txt arrive parfois pour résumer ce qui s’est passé pendant son « captage » (dans la mesure où nous pouvons en avoir connaissance, si les VET le veulent bien) les « captages » habituels sont de l’ordre de la fin de semain, mais il a disparu déjà pendant 21 jours et maintenant cette durée "indéterminée annoncée est un peu inquiétante- voilà de quoi vous satisfaire - Régis

    Le 19 janvier 2010 à 09:12, par Pique-feu.

    Je ne suis pas homme buté. Seulement, je n’aime pas du tout la façon qu’ont certains à avancer à pas feutrés, une fleur à la main, et un marteau dans l’autre planqué dans le dos prêt à amorcer une charge de cavalerie…Et non, je ne trouve pas que les arguments bêbêtes de Ssirov soient très pertinents. Une fois, je me souviens qu’une internaute a dit que Rasmunssen s’était trompé à propos des « précellules » qu’Il avait tenues alors pour « parcelles de mitochondries » (Je crois). Je ne me souviens plus de la démonstration de cette internaute (En avait-elle vraiment une ?) mais qu’importe, là elle avait touché du doigt quelque chose de concret, à savoir un point précis des Textes avec lequel elle n’était pas d’accord. Saluons sa démarche. Elle ne parlait pas dans le vide comme d’autres. Elle voulait discuter sans « gober », mais sans polémiquer non plus dans le vague. Elle n’était pas d’accord et le faisait savoir, naturellement. Personne ne lui a fait un seul reproche (Et surtout pas moi). A l’époque, je ne sus pas quoi répondre, le pourrais-je aujourd’hui ? Son attitude était positive et était susceptible de faire avancer un débat d’idées. Esperanto semble vouloir jouer (de manière quand même très puérile) avec les mots parce qu’il ne croit pas à cette histoire. Bien. C’est son droit le plus naturel. On ne le force à rien de toute manière. Mais sa conduite ne fait rien avancer du tout. Qu’il aille dans les Textes, et qu’il expose les concepts qu’il juge faux, et là on avancera sans joute aucune. Et de mon côté, j’apprendrai aussi des choses intéressantes comme tout un chacun. Mes limites sont grandes. Je tiens pareillement à d’autres à les…délimiter quelque peu. Et je sais que les scientifiques sont ceux qui pourraient aider le plus sur ce site. Or où sont-ils ? En tout cas, la porte de JANTEL.ORG leur est grandement ouverte…

    Le 19 janvier 2010 à 11:30, par anonyme

    Capter renvoie (avant toute autre chose) autant à un phénomène d’interception ondulatoire qu’à une saisie énergétique comme l’eau. Le moment ne se prête pas à disserter sur ce qui sépare « captage » et « interception » mais à remettre les choses à leur place : Pique-feu n’a fait qu’exposer l’enfantillage linguistique auquel s’adonne Esperanto en le lui remettant sous le nez. Rappelons donc qu’extraire une des nombreuses définitions d’un mot en l’excluant de l’intégralité de son champ lexical est une technique souvent utilisée par certains media sans scrupule pour leurrer quelque populace avide d’amères soupes. Mais personne n’est dupe, du moins je l’espère.


  • Le 19 janvier 2010 à 22:06, par Maréchal Nouvoila

    Si Mr PANTEL est enfermé dans une pièce il serait trés facile de faire un trou dans la porte et de placer une caméra et d’enregistrer ce qui se passe .Faute d’être scientifique cela apporterait des informations telles que reste-t-il ou disparait-il , mais les VET laisseraient-ils l’opération se faire ? Qu’en pensez-vous Régis ?

    Le 20 janvier 2010 à 19:57, par bertrand72

    Maréchal vous faites les questions et les réponses si J.C veut apporter des preuves il le fera sinon il nous informera et chacun pensera ce qu’il veut,ça lui est égal.

    Le 21 janvier 2010 à 10:15, par Pique-feu

    Je comprends la démarche du Maréchal Nouvoila. Si je n’avais pas connu Jean-Claude, jamais je n’aurais cru un seul mot de l’histoire, étant au départ athée. Le problème réside dans le fait qu’à son contact, on n’a plus besoin de preuve. On le croit c’est tout parce que l’on voit bien que, certes, certains magiciens (2 ou 3 dans le monde ?) pourraient faire la même chose, mais que lui n’a aucun talent dans la matière et qu’il est souvent totalement dépassé parce qui se passe alors. Et puis, ces magiciens sont suivis par un staff technique nombreux, un matériel lourd (Miroirs géants, cordes d’escalade, objets truckés, ustentiles à double paroi, etc) et une parfois technologie de haute envolée (Matériel électronique, émetteurs radios, récepteurs audios, etc) tandis que Jean-Claude Pantel ne sait même pas envoyer un sms avec son portable et qu’il n’est entouré de personne, en dehors de ses amis (Il ne pourrait pas payer le personnel en question de toute manière vu ses revenus). Une fois (A Paris), je lui confiai que Geist en allemand signifiait « esprit ». Lui soutenait que cela voulait dire autre chose. Jean-Claude Pantel ne parle pas l’allemand, bien qu’il ait fait son armée dans certaines casernes allemandes comme celle de Baden-Baden (1 mois au plus, il y a 40 ans à peu près). Et bien, le téléphone sonne et voici que Jean-Claude s’emporte (Pas méchamment) contre une actrice du Voyageur de l’Orage qui commençait sérieusement à agacer tout le monde depuis quelque temps. Et bien, vous auriez vu ma tête lorsque je m’aperçus enfin qu’il lui parfait depuis quelques instants déjà en…allemand ! Et dans un naturel déconcertant, un débit rapide, une expression sans interruption, à l’aise Blaise quoi. Je comprends un peu l’allemand, ayant vécu en Allemagne pendant 3 années. Il a parlé comme ça pendant plus de 2 minutes ! Je dus lui arracher le combiné des mains pour qu’il puisse aller se reposer, et continuer la discussion avec cette femme qui se montrait toujours extrêmement désagréable. Alors, qu’est ce qu’il va faire le savant sceptique ? Le super expert ? Me faire croire que Jean-Claude a avalé un micro multi-langue pendant que je tournais le dos, qu’il l’a branché sur mode langue teutonne, pour s’exprimer dans une langue que ne parle de toute façon pas la personne qui est au bout du fil et qui elle entend du français (La personne me l’a dit) ? Super ! Et bien qu’il le fasse mais qu’il nous fiche la paix après ça !

    Le 21 janvier 2010 à 12:51, par Régis

    Je pense qu’il faut rester à l’écart de ces phénomènes qui nous dépassent - le "captage de JCP par les VET est une affaire entre Eux et lui, et nous n’avons accès qu’à ce qu’il nous est donné de voir ou d’entendre - Lorsque KARZENSTEIN se manifeste, quiconque est présent peut l’entendre si Elle en a ainsi décidé, sinon, seul JCP intercepte la communication (comme par exemple lorsqu’il lui est arrivé de communiquer en portant une commande de téléviseur ou un extincteur à l’oreille). Je suis certain que beaucoup d’autres échanges et manifestations ont eu lieu, mais nous n’avons eu accès (par télécopie, ou mesages) qu’à ceux pouvant nous élever un peu. Ils ne sont jamais anodins et il faut revenir sans cesse dessus pour s’en imprégner et peut être commencer à comprendre. percer un trou dans la porte ? Ils ne nous laisseraient peut être pas faire. Placer un enregistreur ? il ne fonctionerait peut être pas. - je crois qu’il faut prendre comme cadeau tout ce qui est offert à notre portée (et il y a à faire !)sans chercher à en avoir plus. Toute curiosité me semble déplacée et la seule action raisonnable est de se fondre dans les événements qui se présentent - Régis

    Le 23 janvier 2010 à 14:22, par Pique-feu

    Ce que ne comprennent pas certains internauts de Jantel.org, c’est que, pendant qu’on espère un jour mettre des caméras et des micros dans la pièce où Jean-Claude est capté pour voir ce qui s’y passe, de notre côté nous nous rongeons les ongles nuits et jours en espérant qu’il sorte enfin de son « trou » sans trop de « dégât », et en tout cas vivant…

    Le 24 janvier 2010 à 14:09, par bertrand72

    Michael Werner (All) affirme ne pas se substanter depuis plus de 10ans…il s’est soumis pendant 10jours à tous les examens,tests et vérifications que la « médecine » a bien voulu analyser à l’hopital enfermé et sous haute surveillance . Résultat : Dossier classé …Pique-feu , Régis, Martine et tous les amis de J.C se contentent d’AIMER Jean-Claude à distance, en souhaitant le rencontrer le plus vite possible, tant pis si cela déplait à certains des tracteurs.

    Le 25 janvier 2010 à 12:17, par Castor

    Pouvez-vous m’en dire plus ? Que signifie « dossier classé » ? Et dix jours seulement est-ce concluant ? Pourquoi le test n’a-til pas duré plusieurs semaines pour vraiment être validé ? N’a-t-il perdu aucun poids pendant ces dix jours ? S’est-il au moins abreuvé ? On sait que le corps humain peut se passer de manger pendant plusieurs semaines, certes en perdant du poids, mais sans dommages sur la santé si on peut néanmoins boire. Est-ce à la portée de tous le monde de ne se nourrir que de lumière ? Et comment est-ce possible ? Quelqu’un parmi vous qui y croyez est-il prêt à tenter l’expérience ?

    Le 25 janvier 2010 à 13:55, par bertrand72

    M.W est un scientifique(chimiste) qui a écrit un livre « Se nourrir de lumière » aux éditions aethera(2008) il habite en allemagne ce n’est pas loin…

    Le 25 janvier 2010 à 19:21, par Pique-feu

    A Castor : Si cela fait partie « d’aptitudes » détenues par certains êtres humains, en aucun cas il ne s’agit d’une « attitude » semi/in-consciente accessible à tous. Car elle n’est pas provoquée par ces individus qui la vivent (dans le sens de subir) à leur insu. Pour ma part, je serai à l’article de la mort au bout de quelque temps et pour rien au monde je ne me risquerai à tenter une telle expérience (Et d’abord pour prouver quoi ?). Ces cas d’inédie (inésie dit Yoyo, merci à lui je ne connaissais pas cette variante) demeurent exceptionnels et ne sont pas le lot du vulgum pecus ! D’autres parlent de respiriarisme, de pranisme, mais bon c’est comme pour les cas de xérophilie humaine chez des personnes qui s’exercent à des efforts extrêmes, parfois sous des régimes atmosphériques de type caniculaire, sons avoir besoin de s’alimenter outre mesure en eau : la science saurait-elle vraiment expliquer la totalité du phénomène ? Ce fut le cas pour Théodore Monod qui ne buvait qu’une quantité dérisoire de thé le matin avant de traverser des déserts à des températures inimaginables à supporter chez le commun des mortels. Ce fut aussi la cas pour la première compagne de Jean-Claude Pantel, Lucette, qui a battu un record du monde de distance parcourue à course à pied en 48 heures sans boire quasiment. Il n’y a là aucun miracle quand il est vrai que l’eau existe sous bien des formes que nous ne connaissons pas (Bosons notamment), en marge de la forme - reconnue par tous - la plus présente sur notre planète : la forme liquide.

    Le 3 février 2010 à 16:56, par Castor

    Le problème c’est que beaucoup présentent cela comme une aptitude à notre portée, voire à la portée de tous et que cela n’est pas raisonnable, quand bien même on peut douter que ce soit possible de vivre de photosynthèse, l’être humain n’étant pas une plante qui elle-même a besoin de boire et d’éléments nutritifs qui proviennent du sol, alors que certains disent même être capable de se passer de boire totalement. Donc le problème n’est pas tant de savoir si c’est une aptitude ou une attitude ou de savoir si c’est même possible, mais de vouloir partager cette expérience (c’est pour cela que par provocation je vous ai demandé si certains étaient prêts à essayer et votre réponse m’a rassuré ) et de faire croire comme certaines sectes, en premier lieu celle de Jasmuheen, que c’est généralisable et d’en faire un business qui a conduit certains à la mort. Il ne faut donc pas parler de cela à la légère. Werner lui-même, se targuant de son titre de scientifique, donc au moins d’un sérieux et d’une objectivité, par son approche scientifique en parle comme d’une expérience qu’il a tentée, donc d’une attitude accessible à tous. Par ailleurs ce « phénomène » n’est pas expliqué, donc le dossier ne saurait être classé (comme le croit Bertrand72 qui n’a pas répondu à mes questions). Et personne ne s’est soumis à plus de dix jours de tests, et dix jours ce n’est pas très concluant quand on voit qu’à Haïti on a retrouvé un nouveau-né au bout de sept jours et d’autres jusqu’à 15 jours après sans avoir bu ou mangé, et il n’étaient pas installés confortablement dans un hôpital. Quant à Lucette il n’y a là rien d’exceptionnel même si ce genre d’effort n’est pas à la portée de tous et nécessite certaines aptitudes et beaucoup d’entraînement, beaucoup de femmes ne serait-ce qu’en France ont fait beaucoup mieux, même si cela n’enlève rien à sa performance, et ce n’est d’ailleurs pas sans boire quasiment que cela a été réalisé : certains ont moins besoin de boire que d’autres parce qu’ils transpirent moins et font de la rétention d’eau, comme certains ont moins besoin de dormir, de manger, aptitudes qui en outre peuvent changer avec le temps. Il ne faut pas laisser croire qu’on peut s’abreuver ou s’alimenter simplement en respirant ou pourquoi pas par les pores de la peau. Et ce n’est pas parce que l’eau existe sous d’autres formes que l’état liquide que cela expliquerait des « aptitudes » à s’en passer totalement. Quant au fait que certains pourraient s’en passer totalement cela reste à prouver et à expliquer. Ce qui est sûr c’est que certains peuvent s’en passer par aptitude en en ayant moins besoin ou à force d’entraînement pendant plusieurs jours, mais d’une part cela ne constituerait pas un exemple à suivre car dangereux et d’autre part ces cas voudraient prouver par là l’existence d’autre chose qu’un principe matériel de vie, mais cela ne prouve que leur faculté de résistance.


  • Le 24 janvier 2010 à 19:55, par Isabella

    J’observe pour le moment un certain silence par ce que je suis un peu déboussolée par ce début d’année 2010. JCP qui est enfermé, notre ami Rock en bol dont nous n’avons + de nouvelles, sans compter les attentats en Angola, le séisme d’Haïti, et tout ce qu’on nous cache. On a connu mieux pour redémarrer une année avec le moral. Aussi, je maintiens que les interventions sur le site doivent uniquement concerner les messages et l’analyse du VDO, sans revenir toujours à des polémiques de basse guerre sous des pseudos différents. On a suffisamment à faire sur nous-mêmes pour évoluer comme il le faut. On a le pain et le couteau avec ce qui est exposé sur ce site par Yoyo, Régis et Pique-feu. Je crois qu’il ne faut pas perdre d’énergie inutilement, on en aura sûrement besoin dans l’avenir qui ne s’annonce pas brillant. Bonne soirée.

    Le 25 janvier 2010 à 11:24, par bertrand72

    Je pense que les polémiques sont nécessaires pour représenter la dualité des choses.Mais lorqu’on vogue vers l’Unité ça fatigue .Yoyo a raison de nous faire part des interventions inutiles et stériles de certains et puis ça nous permet « d’entendre » Pique-feu..Chère Isabella il faut Œuvrer et ne jamais perdre courage pendant que nous sommes « T’es rien » mais un petit coup de mou est tout à fait permis quant au silence il est recommandé. J.C et Rock en bol vont bientôt revenir et le printemps aussi ( je fais ce que je peux) mais c’est vrai , je rame.Bien cordialement.

    Le 25 janvier 2010 à 14:06, par Yoyo

    L’inédie ou l’inésie sont anciennes et ont toujours « alimenté » la polémique…

    Pour Michael Werner :

    http://www.mollat.com/livres/michae…;

    Le phénomène est connu depuis longtemps : il a existé et il existe aujourd’hui encore des êtres humains qui sont capables de se passer totalement de nourriture matérielle et de s’alimenter par d’autres moyens. Par curiosité autant que par intérêt scientifique, Michael Werner, docteur en chimie et directeur d’un institut de recherche sur le cancer, a voulu faire cette expérience. Depuis sept ans, il ne mange plus et se sent parfaitement bien. Il continue de travailler normalement. Dans le cadre d’un projet de recherche universitaire, il s’est soumis dix jours durant à un contrôle strict, basé sur des mesures scientifiques, dans une clinique. Ce livre est son témoignage. Son but n’est pas d’inciter ses contemporains à ne plus manger, mais de les aider à changer leur manière de penser. En prenant appui sur un cas concret aussi impressionnant, l’auteur veut d’abord contribuer à ouvrir de nouvelles questions en repoussant les limites de nos modèles actuels de pensée. « L’image matérialiste du monde peut être facilement réfutée. Mais aujourd’hui cela ne suffit plus. On a besoin de la preuve pratique, tout à fait concrète. » (Michael Werner)

    Le 25 janvier 2010 à 18:50, par (dé)espéranto

    Dans l’espérance que le webmestre ne coupe pas (encore) nos propos qui ne sont pas polémiques mais interrogations… Que penser de Anne-Catherine Emmerich, Marie-Madeleine de Pazzi, Thérèse d’Avila, Catherine de Sienne, Georgette Faniel, Padre Pio, Thérèse Neumann (qui cessa de s’alimenter le 29 avril 1923 jusqu’à sa mort en 1962), Marie-Julie Jahenny, Hélène Kowalska, Gemma Galgani, Marguerite-Marie Alacoque, Angela de Foligno, Gerthrude d’Helfta… enfin tous ceux et bien d’autres encore que l’on considère comme « Grands Mystiques ». (voir l’étude tout à fait accessible de Pierre Jovanovic dans son best-seller : « enquête sur l’existence des anges gardiens »). La plupart d’entre eux furent « étudiés » par la science et l’église, même si les résultats furent déconcertants pour les enquêteurs et ne firent pas plus avancer l’attitude et les comportements des rois, des princes de l’église et des sociétés. En tous les cas ces enquêtes fiables et inattaquables ont le mérite d’exister et le chercheur objectif peut et doit s’y référer. Voilà en gros ce que veulent dire les interrogations de ceux que vous nommez les détracteurs. Et les détracteurs voulaient tout simplement dire : « levons le voile sur tout cela ». La mariée n’en sera que plus belle… Vous savez bien qu’Un certain disait : « Tout sera dévoilé ». … Alors cessons ces querelles d’Ayatolla convaincus, vous les détenant d’une « Vérité » certaine mais incomprise et les détracteurs (dont vous pensez que nous sommes) d’une « autre vérité » se voulant le contraire ou l’opposé de « l’autre » ! Ce n’est qu’après cette autre approche que les « textes » pourront s’appréhender et se comprendre dans toute leur lumière et leur dimension, ou « autre dimension »

    Le 25 janvier 2010 à 21:37, par Pique-feu

    Le webmestre ne vous caviarde pas, si vous connaissez l’expression…Quand à votre demande visant des individus stigmatisés ou ayant vécu le phénomène dit de lévitation, allez sur le Texte de Rasmunssen daté de 1988. Et si vous doutez, et bien retournez à vos préoccupations du moment, personne ne vous en voudras pour votre désistement ; on commence à avoir l’habitude. Merci. Et salut à Rock en Bol. Il est gravement malade, alors pour les autres, respectez son état. A plus tard. Et ne vous ratez pas dans vos questions parce que moi je ne vous raterez pas les autres Esperanto et Castor et le reste…merci.

    Le 27 janvier 2010 à 19:39, par (dés)espéranto

    le webmestre ne caviarde pas, pire que cela ils lui arrive de censurer tout simplement certaines de nos interventions qui se veulent toujours des questions (certes ne concernant pas directement les textes). Sinon nous constatons pique-feu que par vos propos et interventions vous vous positionnez tel l’épé de jcp. On dirait que vous vous placer en pourfendeur de qui voudrait espérer s’interroger simplement sur toute cette aventure. Ainsi vous ne répondez pas auxquestions, vous détournez celle-ci en nous renvoyant toujours sur des textes. Semble-t-il votre libre-arbitre a disparu car nous aimerions que vous répondiez vous même ainsi ne ne vous avons pas parlé de stigmatisés mais de ceux que l’on appellent les « grands mystiques » et nous vous rappelons queceux-ci ont fait l’objet de longues (voire très longues) et douloureuses enquêtes autour des phénomènes qui entouraient leurs existences. Nous vous rappelons encore que ces dossiers existent et sont consultables par tous chercheurs et ceux-ci semblent ou démontrent la crédibilité des cas observés. Tel est le sens de nos questions, ainsi en est-il de jcp qui jusqu’à aujourd’hui se détourne de ces investigations et pourrait donc perdre toute crédibilité. Cela est dommageable pour toute une recherche digne de ce nom. Qu’en pensez-vous ?Merci.

    Le 27 janvier 2010 à 20:19, par Yoyo

    Le webmestre est simplement intolérant aux messages mal polis et aux procès d’intention… C’est tout !

    Etre en ligne, ne doit pas faire perdre les règles minimales du savoir-vivre. Cela commence par les règles d’orthographe et doit se continuer dans la rétention des interprétations souvent délirantes. Merci !

    Le 28 janvier 2010 à 10:28, par Pique-feu

    ainsi ne ne vous avons pas parlé de stigmatisés mais de ceux que l’on appellent les « grands mystiques » dixit Espéranto…Alors, mon cher espéranto, je pense que vous ne prenez pas la peine de lire avec attention les ouvrages que vous référencez dans la mesure où la plupart des personnages que vous avez cités (D’Avila, Neumann, Pio, Emmerich, C. De Sienne, etc) relève de cas dits de stigmatisation. Alors, un peu plus de sérieux dans votre démarche, si ce n’est pas trop demander, merci.

    Le 29 janvier 2010 à 11:24, par (dés)espéranto

    Bon il serait temps que cesse entre nous toutes ces chamailleries et nous allons vous dire pourquoi. Nous sommes un groupe de 4 personnes et nous intéressons à toute cette aventure que nous voulons mieux comprendre si on nous l’explique aussi, simplement, voilà aussi le sens de nos questions et interrogations. Mais hier soir vers 18 heures nous rédigions une réponse à Pique-Feu, réponse-question assez classique et un peu virulente. Nous sommes tous les quatre dans la pièce et allons procéder à l’envoi de cette réponse. A ce moment là l’ordinateur s’éteint complètement, écran noir, puis, à peine quelques secondes après les lumières de la pièce s’éteignent aussi (sans que personne actionne les interrupteurs)… mais ce qui reste surprenant c’est que TOUTES les autres lampes de la maison sont restées éclairées (en tous les cas la cuisine attenante), vérification dans les chambres : tout marche. Nous pensons que le fusible qui commande la pièce principale a laché vérification faite il n’en est rien. Puis 5 à 6 minutes après la lumière revient SEULE dans la pièce. Bien sûr il faut réenclancher l’ordi et le message-réponse est effacé. Nous prenons la décision de ne pas le réécrire pour attendre ce jour et dire ce qui s’est passé. Nous ne tirons aucune conclusion mais avons été impressionné par l’instant et cette synchronicité… C’est pourquoi il vaut mieux cesser ces querelles stupides et sûrement qu’il vaut mieux que nous joignons nos pensées pour la sortie de l’enfermement du sujet qui occasionne tous nos troubles.

    Mais donnez-nous votre avis sur le sujet suivant : après le terrible drame du peuple haïtien on retire encore des survivants des décombres 15 jours après le séïsme, au regard des textes que doit-on penser de ces souffrances et de ces privations (eau, nourriture et lumière (celle du jour)) et de cette capacité à survivre ? Et toujours au regard des informations que vous détenez que pouvez-vous nous dire au sujet de l’avortement. Un embryon est un amalgame de cellules que nous détruisons pour empêcher la vie de s’exprimer (en tous les cas dans une forme). Le choix que les parents (et si souvent la femme) doivent faire quant à cette destruction peut-il être lourd de conséquences pour ceux-ci (elle) et la forme qui était, en gestation, en « devenir » ? Merci


  • Le 29 janvier 2010 à 13:01, par Pique-feu

    De pique-feu (qui emploie pour la dernière fois ce pseudo : maintenant c’est Esperluette). Effectivement, vous avez bien assisté - en groupe - à une interventioun du Paranormal. Les VET gèrent toutes les formes de communication humaine, et pour eux un ordinateur les renvoie à un âge de pierre. Il y a là interception de votre penser de l’instant qui ne leur échappe nullement (Notion de libre-arbitre à revoir totalement au passage). N’y voyez là aucune mise en garde ou autre moyen de faire pression. Ils appellent cela une Connexion de Pensée Vivante visant à rallier les spécificités terrestres : Minérales, végétales, animales (Les 3 peuvent être dissociées de votre espace vital du moment, peu importe, et Espèces humaines - au pluriel bien entendu) dans un même Continuum. C’est l’impression de l’Harmonie universelle qui décide et du lieu et de la chronologie de la chose exprimée. Nous sommes tous reliés d’une manière ou d’une autre car notre monde est comme un gigantesque Cyber space ouvert à l’échelle planétaire et n’excluant personne. Nous n’obéissons pas sur ce site à une dictature de l’idée contrairement à ce que vous croyez. Ainsi, sur les personnages cités par Espéranto, ma réponse était claire et faisait apparaître la réalité d’une initiation reçue par ces exceptions de la nature humaine que sont Catherine de Sienne, Thérèse D’avila, Neumann,…etc concernées, je le répète, par le phénomène dit de stigmates, lequel relève d’un transfert Lumière/matière en fonction d’un Idéal de rupture qu’incarnait à leurs yeux la visualisation semi-consciente du crucifiement (le mot existe) de Jésus. Encore une fois, référez-vous au Texte et discutez ce qui vous semble fallacieux ou contradictoire. Et non pas nos modestes personnes qui faisons ce que nous pouvons…

    Le 30 janvier 2010 à 09:42, par Esperluette

    L’embryon, comme toute forme de vie, existe mais n’est pas. Il en va de même pour pour son prolongement dans la forme infantile, pubère, adolescente, adulte, sénescente : Tout ce qui se formalise étant voué un moment donné à la rupture. Ainsi, « surviabiliser » la Vie revenant à la « déviabiliser », plus de naissances conduit immanquablement à plus de ruptures. C’est ce qui est arrivé à Haïti avec ce tragique tremblement de terre, comme en Indonésie avec un raz de marée. Quitte à choquer les défenseurs de la morale en vigueur, logique semblerait par ailleurs plus de mise que tragique, puisque en réalité au départ tenue pour « cosmo-logique », la chose obéit à une équation non mathématisable dans la mesure où la Quantité Viable à référer pour une Espèce se doit d’être revue et corrigée en fonction de cette norme fluctuante qu’est la Fusion constante des choses.

    Le 2 février 2010 à 17:39, par Castor

    Pour le dire plus simplement, vous dîtes que tout ce qui naît est destiné à mourir, et plus il y a de naissances plus il y a de morts. Soit. Mais vous êtes hors-sujet, la question qui vous a été posée concernait le problème de l’avortement. Mais peut-être avez-vous perdu toute humanité pour n’y voir là aucun problème, comme l’atteste votre manière de voir le séisme en le qualifiant de logique plutôt que tragique, vous en choquerez certes plus d’un j’espère, à commencer par JCP.

    Le 3 février 2010 à 11:30, par Esperluette

    Je ne suis en rien hors-sujet puisqu’il est formellement stipulé que la cause du malheur humain est et demeure la surprocréation. Les effets dévastateurs sont multiples, à quoi bon les épiloguer ? Dès le départ, il fallait respecter une quantité viable de l’Espèce liée intimement à un contrôle des naissances. Cela étant fait, nos sociétés auraient été beaucoup plus justes. Nous sommes désormais bientôt 7 milliards d’êtres humains (Vraiment humains ?), quand va donc s’arrêter ce délire ? N’oublions pas que les VET ont aussi mentionné que tout est éternel, et que par conséquent l’embryon allant la rupture (La mort) - dans l’optique de cette cosmogonie de la ré-existence universelle à laquelle se réfère un des ultimes tableaux du Voyageur de l’Orage - fera comme tout le reste : Il revivra, dans le sens où il existera à nouveau (Excepté cas de Mue évolutive où il Sera). Cela induit en conséquence qu’il deviendra tôt ou tard un nouveau nouveau-né, dans un autre berceau, choyé par d’autres géniteurs, etc…Rappelons ce que disent les Vet, à savoir « qu’il importe peu pour un individu de perdre sa vie consciente du moment puisque les principales Cellules (Les Réviviscences, ces fameuses cellules Mémorielles) de l’individu en question demeureront à jamais » (je cite de mémoire). Et donc Castor, oui Logique si je m’en réfère à Leinitz et à son Harmonie préétablie sur lequel vous avez travaillé sur un plan purement intellectuel, mais sans jamais en aborder la substance émotionnelle et la compassion s’en suivant. Et Jean-Claude ne se choquera aucunement de cela, il le sait assez, depuis longtemps déjà, pour avoir passer des heures entières à pleurer sur ceux que les VET appellent ses semblables du moment.

    Le 29 janvier 2010 à 13:58, par bertrand72

    Il n’y a pas de querelles, pour cela il faut être deux ou plus et vous vous battez tout seuls alors arrêtez de vous entrebattre et les lumières ne s’éteindront plus…En ce qui concerne sur un plan général la VIE et l’importance de la VIE je vous signale le Texte de Septembre 1973 de RASMUNSSEN dont la fin :une « vie » est égale à une « vie ».Chaque vie est importante il est bon d’en prendre conscience, aprés la vie n’est pas toujours simple,et il faut savoir surfer et agir en conscience avec une marge d’erreurs.Merci d’avoir eu le courage et la sincérité de raconter votre « aventure » à laquelle je crois sans preuves.

    Le 3 février 2010 à 17:51, par Castor

    Pourquoi tant de haine ? Où avez-vous vu quelqu’un se montrer irrespectueux envers l’état de Rock-en-bol ? Personne ne vous en voudra non plus de votre désistement parce que vous ne répondez pas aux questions posées et cela nous épargnera votre agressivité. Et dans vos menaces apprenez au moins à respecter l’orthographe : « je ne vous raterez pas » !

    Le 4 février 2010 à 05:44, par Esperluette

    A Castor : Votre questionnement est à ras les basquettes…J’ai répondu à toutes vos interrogations. Je n’ai absolument aucune haine mais vous ne lisez manifestement pas mes réponses. C’est surtout cela qui me pèse sur les nerfs. Vous divaguez dans le vide des banalités de gazette. Philosopher pour combler le vide abyssal d’une existence misérable ? peuh ! Et d’abord, comment savez-vous ces informations sur Lucette ? Vous l’avez déjà rencontrée ? Vous ne jouez pas franc jeu depuis le départ. Comment connaissez vous les détails quant à son entrainement de course à pied ? Ok pour mes fautes d’orthographes mais vous, appliquez vous à formuler des propos un peu plus intelligents que ces truismes nuls concernant l’avortement et le barda papal qu’ils sous-entendent. Merci.

    Le 4 février 2010 à 15:18, par Castor

    Qu’est-ce qu’une existence non misérable selon vous ? Décrivez donc votre vie qui doit être sûrement exemplaire pour pouvoir juger celle des autres sans la connaître.

    Le 4 février 2010 à 22:14, par Esperluette

    Comment connaissez-vous ces détails sur Lucette ?

    Le 5 février 2010 à 10:12, par Castor

    1. Lisez les Textes : cela vous évitera de passer votre temps à dire des bêtises (impolitesse, procès d’intention, interprétations délirantes, arguments fallacieux) et à dénigrer au lieu d’avancer des raisons : c’est plus facile mais pas sérieux, vous gagnerez en sérénité en laissant tomber ce rôle d’inquisiteur gardien de la foi pantelienne. Pourquoi dire que Lucette ne s’abreuvait quasiment pas quand elle courait 48 heures ? Votre réaction montre bien que vous avancez des choses sans savoir. Je vous renvoie donc au Texte du 3 septembre 1982 : « Tout minéral, végétal, animal et être n’ont, dans l’absolu, qu’un seul besoin réel : boire. (…) Lucette, de par sa constitution, a davantage de possibilités de rétention d’eau que Jean. Cela l’autorise à mieux ordonnancer son ravitaillement liquide ». 2.Lisez ce que les intervenants écrivent : où avez-vous vu que j’ai avancé des « truismes nuls » ou du « barda papal » concernant l’avortement, j’ai seulement dit que la question posée concernait le problème de l’avortement. Et je n’ai jamais détaillé l’entraînement de Lucette : j’ai dit que ce genre d’effort nécessite beaucoup d’entraînement, ce qui est évident. 3.Répondez aux questions posées au lieu d’y répondre par d’autres questions, et évitez de dénigrer (« vide abyssal d’une existence misérable »), de supposer les gens malhonnêtes (« vous ne jouez pas franc-jeu », alors même que vous vous permettez d’avancer l’argument fallacieux de Lucette ne s’abreuvant quasiment pas), de manquer de respect en disant que les opinions émises sont banales, pas intelligentes, les questions "ras les basquettes etc. Merci.

    Le 6 février 2010 à 11:40, par (des) espéranto

    Pouvons nous intervenir modestement dans l’échange un peu ferme entre castor et esperluette. Esperluette qui semble sans concessions face aux évènements actuels et intransigeant également pour qui se questionne. Il se pourrait que Monsieur Pantel lui demande un jour de calmer ses ardeurs car à le lire on dirait qu’il se sente investie par la mission qu’il découvre à l’intérieur des textes comme s’il les vivait lui-même directement. Notre propos du jour est celui-ci : nous avons été nous-même fortement impressionné par les exploits que nous avons lus à propos des remarquables efforts physiques des courses à pieds de l’ex compagne de monsieur pantel, à savoir lucette puisqu’elle est citée. Impressionnés donc car nous pensions que tout cela était réservé à des êtres d’une forte personnalité et d’une énorme capacité de dépassement de soi. En tous les cas, et de la façon dont cela est tourné dans le livre, on pouvait penser et croire que sans une forme « d’intervention » des vet cela n’aurait été point possible. Nous considérions lucette comme choisie et protégée. Mais depuis nous avons analysé la chose plus finement et nous vérifions jour après jour qu’une foultitude de personnes de tous âges, de tous sexes, et même des handicapés sont capable de telles prouesses. Ainsi cet hiver un jeune français s’est engagé à faire le tour de l’europe en courant pendant trois mois à raison de 70 kilomètres par jour. Où puise-t-il cette force ? Dans les vet ? Chez nous il se trouve un garçon de 50 ans connu pour être un bon vivant très souvent fortement alcoolisé (patron de bar), il faut le voir certains jours… pourtant 2 à 3 fois par an il s’inscrit à des marathons et boucle la boucle. Où est sa force quand sa démarche de tous les jours n’est d’aucune recherche spirituelle ? Autre chose encore, nous aimerions que s’ouvre un débat… (déballage) sur le Mensonge. Qu’est-ce donc que le mensonge et la puissance qu’il développe depuis la création d’une humanité pensante. Le mensonge est l’énergie primordiale de ce temps, la science ment, les religions mentent, les comportements mentent, la politique est mensonge, l’économie est mensonge, la spiritualité ment, les pouvoirs mentent et même le silence ment. Khalil Gibran ne disait-il pas dans le Prophète : « Ne dites pas j’ai trouvé la Vérité, mais j’ai trouvé une vérité… » (notez bien la majuscule et la minuscule) Merci.

    Le 6 février 2010 à 19:08, par Maréchal Nouvoila

    Le silence ment ????


  • Le 6 février 2010 à 20:44, par Castor

    Vous avez raison en constatant que ce genre d’efforts n’a rien d’extraordinaire voire de surnaturel, même si comme je l’ai dit, pour faire du grand fond il faut certaines aptitudes mais surtout beaucoup d’entraînement et de volonté pour dépasser ses limites. Souvent les limites sont celles que nous nous fixons, et on a tendance à interprêter trop vite ce qui nous dépasse comme étant surnaturel, il n’y a pas si longtemps que l’homme interprêtait les éclairs comme la manifestation de la colère de Dieu. C’est là tout le sens de la question que pose Spinoza : Que peut un corps ? Avant d’imputer certains événements mystérieux à des manifestations divines, extraterrestres etc., avant d’expliquer certaines facultés (la conscience, l’intelligence, la pensée) par la présence d’une âme, il faut explorer toutes les voies rationnelles possibles pour comprendre ce qui s’offre à nous et découvrir ce que peut la nature, qui d’ailleurs peut-être ne se limite pas à la matière, car il ne s’agit pas non plus de se limiter dans l’autre sens et de faire office de rationalisme ou de scepticisme borné. Pour ce qui est des performances physiques on constate régulièrement qu’elles sont dépassées (que ce soit du 100m avec Usain Bolt jusqu’au marathon avec Haile Gebreselassie), performances qui il y a 30 ou 40 ans nous auraient paru difficilement imaginables. Et pour ce qui est de l’ultra fond, en matière de performances impressionantes on peut aussi citer les récents adeptes de l’ultra-triathlon dont le record d’une des épreuves qui est le décatriathlon (38kms de natation enchaînés avec 1800kms de vélo et 422kms à pied) est détenu par un français en tout juste 8 jours et un peu plus de 10j pour une femme ! C’était donc aussi le sens de mon intervention concernant ceux qui sont capables de s’abstenir de manger ou de boire, pendant un temps certain : cela ne prouve que leur capacité exceptionnelle de résistance. Donc ne vous fixez pas de limites, ni physiquement, ni intellectuellement, bien que cela corresponde à un besoin de se rassurer, à un besoin de sécurité. Il est plus rassurant d’avoir des réponses certaines que de se poser des questions, de détenir la vérité que de se remettre en cause. Rien de plus dangereux que cela, cela conduit à ne plus penser par soi-même et à ne plus penser du tout, et peut produire des comportements fanatiques (si effectivement la mort ou l’avortement n’a aucune importance puisqu’on revit, alors pourquoi avoir des scrupules à éliminer ce qui nous semble nuisible et pourquoi ne pas se réjouir des tremblements de terre ?) . Voilà je pense l’attitude honnête qu’il convient d’avoir, ce qui n’implique évidemment pas l’absence de limites, mais le fait qu’elles sont indéfinies. Pour ce qui est du mensonge, s’il est si répandu, si général mais peut-être pas universel, c’est qu’on a un intérêt plus ou moins conscient à mentir. Quant à celui dont l’éthique consiste à essayer de ne pas mentir, ou dont la croyance le porte à penser qu’il ne ment pas, elle ne lui donne pas forcément accès à la vérité, car il se peut tout simplement qu’il se trouve dans l’erreur. Ce que je dis est peut-être banal, mais pourquoi la vérité ne le serait pas ?

    Le 7 février 2010 à 18:44, par Yoyo

    Il ne faut pas oublier deux choses :

    • La pensée rationnelle (le cogito) est une pensée de la réduction, c’est à dire qu’elle réduit le bruit du réel pour trouver des relations stables et une intelligibilité permettant une prédictibilité expérimentale ; la science expérimentale actuelle est ainsi la dernière des techniques de prédiction.
    • Deuxièmement, elle ne sélectionne, dans ses expériences, que ce qui correspond à ses attentes et rejette ce qui y est aberrant, donc ce qui pourrait falsifier ses conclusions, y compris les expérimentateurs un peu trop curieux.

    Cela fait un double filtrage nécessaire pour que les rationalistes puissent être rassuré de la volatilité du réel. Mais cela peut angoisser d’autres qui pensent que fonctionner avec un filtre épais devant les yeux, n’est pas la façon la plus sûre d’avancer dans la vie. Des idées qui peuvent sembler imparfaites, ou même fantastiques, sont, pour eux, des manières de limiter la réduction et d’approcher plus près du réel. Donc, de prendre moins de risque.

    La vie peut montrer, à chacun, que les deux façons de procéder ont des avantages et des inconvénients. Marcher sur deux pieds peut être plus intéressant que de clopiner sur un pied…

    Ces Textes lient de façon passionnante les deux approches. Prendre parti pour une des approches plutôt que l’autre, est perdre l’intérêt même de ces Textes. Evitons-donc une dispute sur ces sujets.

    Le 7 février 2010 à 20:03, par bertrand72

    « Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien »disait un certain Socrate qui à sa décharge n’avait pas lu les textes des V.E.T à moins que !…

    Le 8 février 2010 à 00:21, par Castor

    Passons pour le moment sur le fait de savoir si la pensée rationnelle (que vous semblez limiter d’ailleurs à la pensée scientifique, expérimentale, ce qu’en outre je n’ai pas fait puisque j’ai justement dit qu’il ne fallait pas se limiter à un rationalisme borné) est réductrice ou pas (la raison ne peut-elle penser le mouvement ?). Je ne comprends pas bien quelle est cette seconde façon de procéder que vous ne nommez pas explicitement et qui apparemment à ce que vous dîtes ne contredit pas la raison, ne l’exclut pas, mais contribue à ce qu’on puisse « marcher » ? L’intuition, l’expérience, la foi, le sentiment … ? Et peut-on se fier à ces façons de procéder ? Il n’est aussi pas évident que ces deux façons de procéder nécessaires pour marcher comme vous dîtes ne se contredisent pas, au moins en partie, au moins circonstantiellement. En ce cas alors laquelle des deux doit primer ? En outre les Textes ne veulent-ils pas exprimer rationnellement les choses, en quoi ils sont compréhensibles, en tout cas il faut l’espérer ? Dans le cas contraire les Textes exprimeraient-ils des idées imparfaites ou fantastiques (pour reprendre vos termes) ? Pour finir en écho à votre conclusion je dirai que toute prise de position ou parti-pris ne doit pas nécessairement déboucher sur une dispute, ce qu’Esperluette j’espère comprendra, c’est ce qui s’appelle la tolérance, ou au moins le respect.

    Le 8 février 2010 à 11:17, par Yoyo

    La raison se borne toujours volontairement ; c’est même sa grandeur et ses limites logiques ; bien sûr, elle peut penser le mouvement mais toujours dans une conception de causes et d’effets, donc de façon temporelle. C’est de l’empirisme rationnel.

    Vous voyez discuté sur ce site une autre approche qui est celle du Vide (approche devenant « spatiale » en qq sorte). Elle n’est pas opposée à la première, elle est la deuxième jambe nécessaire à l’équilibre du corps.

    Par exemple, dans les expériences en physique sur les particules corrélées, vous avez un défaut de la compréhension temporelle ; il n’y est plus question de cause et d’effet, à moins d’élaborer un délire scientifique positiviste comme de la téléportation instantanée d’informations entre particules ou que le signal devrait même remonter le temps dans le référentiel d’une des deux particules.

    Il faut, en fait, une autre approche qui est pragmatique et incompréhensible aux positivistes. La « désuperposition et démultiplication » est, dans ce cas, spatiale et non temporelle…

    Le 25 janvier 2010 à 20:10, par Rock en bol

    Bonsoir je suis la compagne de Rock en bol. Il commence à aller mieux après une période très dure. Il m’a demandé de vous transmettre son bonjour et remercie Régis et Yoyo pour la suite du VDO. Pour moi qui le connais depuis + de 30 ans et vis avec lui depuis 25 ans, il est un esthète en matière de chanson française et je peux vous dire que je ne lui ai jamais vu manifesté autant d’enthousiasme pour des chansons que depuis qu’il connaît le travail de Mr Pantel. Je vous dis donc aussi un grand merci car vous lui avez été d’un grand secours dans les moments qu’il vient de traverser. Si tout va bien comme on l’espère, il reprendra contact avec le site en février.

    Le 26 janvier 2010 à 07:20, par Isabella

    Avant de rejoindre mon travail, je voudrais dire merci à la compagne de Rock en bol qui nous a donné de ses nouvelles. On se réjouit tous qu’il aille mieux et nous lui donnons rendez vous pour février. Qu’il se repose en attendant. Je voudrais aussi donner mon avis sur la mise sur le site des dialogues du VDO. J’opterais pour la totalité puisque nous avons déjà le résumé de la 1re époque, mais ça dépend peut-être aussi du nombre de pages. Régis et Yoyo feront pour le mieux. Bonne journée.

    Le 26 janvier 2010 à 21:23, par Isabella

    A Pique-feu. Le « siences et avenir » de janvier réserve un article et un DVD sur Alexandre le Grand. On n’y apprend pas vraiment grand-chose, il y a beaucoup de spéculation et une conclusion très personnelle basée essentiellement sur des déductions puisque nous n’avons pas de traces du corps qui a dû être incinéré sur un bûcher comme c’était l’usage chez les macédoniens et les grecs d’un certain rang. J’en profite aussi pour dire à Maréchal Nouvoilà que dans la cassette de Jimmy Guieu des portes du futur réservée à JCP, Jimmy Guieu et Alain Le Kern font allusion aux caméras qui se bloquaient au moment de filmer les phénomènes. Ca confirme ce qu’avance Régis au sujet de l’enfermement de JCP. Je pense qu’on ne pourrait sûrement pas + filmer aujourd’hui qu’il y a 40 ans. Mais peut-être que JCP nous en dira + quand il se retrouvera parmi nous. Bonne soirée.

    Le 27 janvier 2010 à 10:25, par Pique-feu

    Il y a tout de même un document filmé où l’on voit Jean-Claude Pantel, en tant qu’organisateur de la course à pied Marseille-Toulon, interviewé par les caméras de France 3. En arrière plan, on y verrait un poteau électrique se courber comme un roseau sous l’effet d’une rafale de vent. Le problème est qu’il faut payer la chaîne de télévision pour récupérer le document en question. Personne donc n’a jamais pu le récupérer. Je serais curieux de le voir. Pour Alexandre le Grand, comme pour les personnages cités par Espéranto, il y a là une initiation inhérente à sa situation « d’Être en devenir » (Je pense). J’engage donc Espéranto à lire le Texte de Rasmunssen daté de 1988 où sont mentionnés les cas de stigmatisation et autre lévitation (Etat de symbiose avec la force d’Attraction) en fonction de la dimension hautement spirituelle des individus concernés. Il y est mentionné notamment un transfert de la Lumière en la matière selon une visualisation d’un Idéal de rupture lié à la crucifixion. Si Espéranto n’est pas d’accord avec ce qu’il y est dit, il pourra tout à fait critiquer librement sur le site Jantel.org les points avec lesquels il se sent en total désaccord, sans nulles contraintes.

    Le 28 janvier 2010 à 07:18, par Isabella

    Je n’ai pas relu le texte de 1988 dont parle Pique-feu mais je me souviens que les VET ont dit dans un message à JCP que « l’exemple est inhérent à celui qui le vit ». Ce ne sont pas les enquêtes ni les recherches qui procèdent davantage de la curiosité que d’une vraie quête qui nous aident dans notre vie de tous les jours. Les cas qui vivent des expériences de jeûne prolongé ou des lévitations appartiennent à ceux qui sont capables de les vivre. J’ai appris comme tout le monde que Jésus a fait des miracles mais comme l’écrit JCP dans son livre, c’est + important pour nous de voir ce qu’on a fait de la parole de Jésus, ce que nous en appliquons dans notre vie de tous les jours que d’essayer de comprendre comment notre Seigneur a pu réaliser ses prodiges. Mais comme disent les messages « chacun a les préoccupations qu’il mérite ». Je ne prends pas ça comme une critique mais comme un constat. Aussi comme je suis incapable de jeûner très longtemps et que j’ai besoin de manger comme la plupart d’entre nous, je vais vous quitter sur ces bonnes paroles pour aller gagner mon pain quotidien. Bonne journée.

    Le 28 janvier 2010 à 19:47, par Rock en bol

    Je ne serai pas très bavard. Ca va revenir progressivement, pour le moment je voudrais remercier tous ceux qui ont un peu pensé à moi dans cette période compliquée et puis répondre à Jcp. Quand il reviendra parmi nous vous pourrez lui dire que je suis ok pour la mise sur le site de l’intégralité des dialogues du vdo. Merci encore et à +.

    Le 29 janvier 2010 à 10:57, par Pique-feu

    Pour des raisons d’anonymat, Pique-Feu devient à présent Esperluette. Bon retour à Rock en Bol ! Ps : Toujours aucune nouvelle de Jantel mais nous croisons les doigts.

    Le 29 janvier 2010 à 11:04, par bertrand72

    Bon rétablissement cher Rock en bol et bienvenue sur le site.

    Le 29 janvier 2010 à 16:03, par Isabella

    Bonne continuation à Rock en bol et bon week-end à tous.

    Le 1er février 2010 à 10:29, par bertrand72

    Bonne nouvelle , Jean-Claude est de retour parmi nous .


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0