Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Ouvrages / Le Voyageur de l’Orage / Le Voyageur de l’Orage (2e époque)
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Le Voyageur de l’Orage (2e époque)

D 18 avril 2010     H 15:47     A Jean Claude Pantel     C 5 messages


Régis m’a fait savoir qu’Esperluette avait annoncé la prochaine mise sur le site de la 2e époque du Voyageur de l’Orage. Eh bien, cela va être chose faite.

Nous procéderons différemment dans cette seconde partie, dans la mesure où nous ne dissocierons pas le livret des dialogues.

Nous allons, pour ainsi dire, entrer dans le vif du sujet en abordant des thèmes que nous qualifierons de fondamentaux.

De fait, il s’avère donc évident que la complémentarité des chansons, des dialogues et du livret limitera un certain caractère différé de la compréhension, tel que cela avait pu être parfois le cas lors de la diffusion de la 1re époque.

Totalement empreint des quatre décennies de « contact » avec les V.E.T., l’échange entre le Voyageur de l’orage et ses interlocuteurs de l’Institut devrait même permettre une meilleure « approche » des Textes.

En tous cas, c’est le voeu que je formule en rédigeant ces lignes.

Notons que la présentation des chansons, quant à elle, n’a pas changé, voici un petit résumé des trois premières de cette 2e partie. 

Caspar David Friedrich :

Les voies, pour le moins abstraites, que suivent les potentialités extrasensorielles offrent à certains artistes de nous faire don d’une créativité où « le sacré » transpire en chacune de leurs œuvres. Remercions donc au passage dame réverbération qui autorise ces « instants magiques » où ce qui éclot touche à la fois les « donneurs » et « ceux qui reçoivent »… 

> Le texte de la chanson : Caspar David Friedrich

> La chanson “ Caspar David Friedrich “ en ligne (.mp3)

S'émerveiller au Mystère :

Aussi loin que remonte notre connaissance de l’humanité, nous avons été offerts au sentiment de peur : jadis, peur de ne pas pouvoir comprendre ce que nous découvrions, aujourd’hui, peur de ne pas pouvoir expliquer ce que nous avons découvert… Et si, une fois pour toutes, nous apprivoisions « l’apaisement » en nous laissant simplement glisser dans l’enchantement ?

> Le texte de la chanson : S’émerveiller au Mystère

> (pas de musique pour « S’émerveiller au mystère » - Il n’existe qu’une bande de travail que M. Pantel ne diffuse pas pour le moment)

L'Eclipse :

L’interprétation que nous faisons de certains de nos dires se veut quelquefois approximative. Cette ancienne légende indienne s’en vient nous le rappeler. Ainsi pouvons-nous, une fois encore, nous rendre compte que le mot n’est pas la chose, enfin pas toujours…

Bonne lecture à tous et bonne écoute pour les morceaux enregistrés, même s’il est prévu d’en améliorer le mixage.

> Le texte de la chanson : L’Eclipse

> La chanson “ L’Eclipse “ en ligne (.mp3)

Bien amicalement. Jean-Claude Pantel.


page 39

page 40

page 41

page 42

page 43

page 44

 

Mots-Clefs

5 Messages

  • Le 18 avril 2010 à 10:25, par Rock en bol

    Merci à tous les responsables du site. On va bien étudier tout ça. A +

    Le 18 avril 2010 à 12:09, par Esperluette

    Il va sans dire que le nuage de silicates (Cendre lavique) craché par le volcan islandais Eyjafjöll ou (Eyafjalla), entré en éruption la nuit du samedi 20 mars 2010 (même si la majeure partie de sa densité volatile demeure en suspens au sein de la haute atmosphère et reste par là-même indétectable à nos sens), va à sa façon perturber le « comportementalisme » des Espèces Géométrisées par le biais d’une notable altération du processus gazeux existentiel. En effet, poussières et gaz, même s’ils se meuvent pour le moment sur une orbite les éloignant à une distance respectable du sol planétaire, ne pourront définitivement échapper aux lois dites newtoniennes, sans ne subir de conséquentes retombées « particulaires ». L’intégralité du système nerveux ne pouvant lui échapper aux éléments chimiques transmis par l’air que nous respirons, il est donc logique de s’attendre à maints excès comportementaux à venir, excès qui, si on se réfère à de nombreux Textes accessibles d’ores et déjà sur Jantel.org, ne demeurent qu’une partie infime de la Mutation d’ensemble programmée pour et par le Système stellaire abritant la planète Terre, ainsi qu’en bien d’autres évoluant au pourtour de celui-ci. Aussi, « apprendre » aux lecteurs les plus assidus des Textes qu’une centaine de crapauds, gonflant de plus de trois fois leur taille, ont littéralement explosé dans la région de Hambourg le samedi 23 Avril 2005 (tandis qu’ailleurs, le même jour, s’émaillaient quasiment partout dans le monde divers événements d’une violence inouïe*) ne sera pas de trop pour visualiser un tant soit peu le mouvement d’ensemble affectant l’entièreté de la Chaîne Alimentaire terrestre, lorsque s’amorce à notre insu une de ces nombreuses phases chronologiques terriblement « déréglées » par ce que les VET nomment un Ordonnancement Magnétique. Enfin, noter que la sonde Voyageur enregistra ce jour-ci , à la frontière de notre amas planétaire, un gigantesque son d’ondes plasmas en provenance de lointaines constellations, ne sera pas non plus vain**.

    • Sans faire un catalogue, on notera notamment que ce même jour, jugé particulièrement dense, s’est déroulée la pire inondation que la Serbie Monténégro ait eue à pâtir depuis 40 ans, ainsi qu’un attentat à la voiture piégée ayant fait 9 victimes à Najaf en Irak, pendant que d’importants épisodes de la politique mondial décidait de l’avenir humain sur des plans sociaux-économiques. ** Je profite de cette intervention pour stipuler le fait que je n’ai pas trouver ces informations dans les œuvres de Platon, mais en visionnant tout simplement le film de Douglas Gordon et Philippe Parreno intitulé « ZIDANE UN PORTRAIT DU 21 SIECLE ». Eh oui ! Comme quoi l’Attention se passe souvent de l’intellect !

    Le 18 avril 2010 à 19:19, par G. Ganteaume

    Ah bon ! Je vois que Jean de La fontaine n’a alors rien inventé avec son crapaud qui voulait se faire aussi gros que le bœuf !

    Le 18 avril 2010 à 12:47, par Rock en bol

    On a lu et relu la reprise du VDO et c’est comme on pouvait s’y attendre du même tonneau que le début. Personnellement, je donne une mention spéciale à « l’éclipse », il faut dire que je ne connaissais pas le peintre « Caspar David Friedrich » et qu’on n’a pas la musique de « s’émerveiller au mystère ». On a quand même relevé le rapprochement qu’on peut faire avec ce qui se passe actuellement avec les volcans dans le couplet qui parle du feu. « Dans l’âtre du centre du monde Bouillonne le sang des volcans, Magma en ton cœur abonde Le feu des veines du temps ». On est déjà avides de connaître la suite et en même temps on n’a pas vraiment envie que ça finisse. C’est curieux comme sensation mais ça me rappelle une phrase dans une chanson de Jacqueline Dulac « quand on est heureux, on devrait pouvoir arrêter le temps ». Merci encore pour tous ces beaux moments et on espère aussi que d’autres les partagent avec nous. A +.

    Le 18 avril 2010 à 17:11, par bertrand72

    Lire les textes puis les chansons avec la musique et la voix de Jean-Claude ,comme dirait ce cher Léo : « C’EST EXTRA ! » Merci à tous .« L’éclipse » est trés réussie surtout en fumant le calumet de la paix . A ce sujet , chère Esperluette laisse ce pauvre Castor il ne te mérite pas .

    Le 18 avril 2010 à 19:03, par Esperluette

    J-C.P. m’a d’ores et déjà donner l’autorisation de passer le clip de l’Éclipse sur Jantel.org. Mais il me reste à apprendre à l’extraire du CD et à le positionner sur du format MP4 (Ce que je ne sais pas faire pour le moment). Alors, on verra bien.

    Le 22 avril 2010 à 18:09, par Régis

    Attention, Esperluette : ! cette initiative présente un risque : En effet, si les paroles et la chanson appartiennent à JCP qui en est l’auteur, et les a déposées à la SACEM,les images du DVD n’appartienent pas au réalisateur (Yvon) qui les a prises sur Internet, et divers ouvrages dont les auteurs ou propriétaires pourraient demander des dommages et intérêts - d’où gros risques pour l’instigateur et le webmestre… et je ne fais que retransmettre la position de JCP à ce sujet. Régis

    Le 23 avril 2010 à 18:19, par Esperluette

    OK Régis mais ce n’est pas faire ombrage à notre ami Jean-Claude Pantel que de dire qu’il s’y connait autant à internet que moi je suis capable de piloter un sous-marin nucléaire d’attaque et encore avec une seule main ! Je voulais au départ mettre le clip de l’Éclipse (oh comme ça sonne bien !) sur You Tube et Dailymotion. Or, comme tous les internautes le savent bien, la quasi totalité des clips présentés sur ces deux sites de promotion vidéo sont du pur piratage : Reprises d’images et de musiques la plus part illégales, mais tolérées car sans cela leur site ferme boutique et met la clef sous la porte sur-le-champ (Ce n’est pas la porte qu’on ouvre avec la clef des champs !). Jusque là, seul le « Warner Boss Music Group » a osé censurer You Tube en coupant carrément la musique de fond utilisée pour des petits films amateurs qui pourtant ne font pas bien de mal ! Parfois ils suppriment de but en blanc le clip en question. Même en prenant en compte les lois drastiques du marché, c’est carrément scandaleux. Mais bon, qu’on se rassure, personne n’a eu à payer d’amendes, personne n’est allé en prison. Au passage, G.Gantaume a mis sur Jantel.org des petits clips réalisés par des amateurs qui utilisent des images protégées. Ce n’est pas pour autant, je pense, que Yoyo croulera demain sous les procès (Parce qu’alors il faudrait attaquer bientôt la Terre entière !). De plus, le Voyageur de l’Orage est et restera un projet à BUT NON LUCRATIF. Il faudrait que des gens avertis en matière de droits privés nous apprennent si oui ou non l’on est susceptible d’être poursuivi dans ce cas unique de gratuité pour une œuvre artistique. De toute façon, dans la mesure où c’est moi qui dépose le clip sur You Tube et le lien le concernant sur Jantel.org, c’est uniquement ma pomme qui risque de subir la suppression d’une de mes vidéos sur mon compte You Tube. Mais il y a peu de chances. Et franchement, le risque n’est pas bien gros. Il mérite d’être pris, eu égard à l’extrême qualité de la comédie musical concernée. Je comprends par ailleurs que cela puisse se discuter. Mais je crois que là Yoyo, qui commande au site, est le seul à accepter ou non la diffusion du lien sur Jantel.org. De toute manière, je n’arrive pas à obtenir pour le moment la conversion du DVD en format MP4, alors…

    Le 23 avril 2010 à 20:25, par Yoyo

    Pas de pb pour le lien ; mais de quoi est-il question exactement dans la phrase : « Au passage, G.Gantaume a mis sur Jantel.org des petits clips réalisés par des amateurs qui utilisent des images protégées. Ce n’est pas pour autant, je pense, que Yoyo croulera demain sous les procès (Parce qu’alors il faudrait attaquer bientôt la Terre entière !). » ??

    Le 24 avril 2010 à 08:56, par Esperluette

    Oui Yoyo les petits liens déposés sur Jantel.org par le Général et parfois moi-même renvoient à des diffussions assurées par des particuliers sur You Tube ou Dailymotion mais qui restent théoriquement illégales comme le petit film sur Edgar Cayce qui est la propriété de la chaine de télévision française TF1 par exemple (C’est idem pour le court-métrage sur Marthe Robin qui est la propriété d’une grosse boîte de prod). Mais bon c’est toléré. Et les concernés ferment les yeux parce sinon il n’y a plus de liberté d’expression. Je vais donc tout faire pour mettre au moins l’Eclipse sur le net et vous envoyer le lien sur Jantel.org. Merci.

    Le 18 avril 2010 à 20:56, par Isabella

    Que dire sinon encore un énorme merci à JCP, Régis, Yoyo, Esperluette et tous ceux qui nous permettent de participer à de si belles choses. Mes amis et moi sommes aussi d’accord avec Bertrand et Général Ganteaume. Castor n’est rien qu’un provocateur, il est là comme d’autres avant lui (ou dont il faisait peut-être déjà partie) pour saboter quelque chose de trop beau pour lui. Il est tellement + facile de détruire que de construire. Aussi, Esperluette doit se contenter d’être ce qu’il nous fait passer grâce à son expérience dans l’affaire Pantel, Castor se calmera bien tout seul mais on peut aussi penser qu’il reviendra parasiter le site sous un autre pseudo, mais toujours avec les mêmes pauvres limites. Bonne soirée à tous.

    Le 19 avril 2010 à 10:23, par Isabella

    Je suis l’ancien professeur de philosophie appartenant au groupe d’Isabella. J’interviens donc sous son pseudo pour ne pas encombrer le site avec de nouveaux noms d’emprunt. Nous avons beaucoup apprécié les dernières chansons de monsieur Pantel qui ont été mises sur le site et je pense que nous aurons l’occasion de les commenter un de ces jours prochains. Aujourd’hui, nous avons spécialement relevé l’intéressant parallèle à faire entre l’intervention de monsieur Esperluette du 16 courant sur l’émission « Thalassa » et la chanson « la Pensée » qui fait l’ouverture du VDO. « La peau qui pense », sous-titre de l’émission, correspond tout à fait avec ce que relate la chanson quand monsieur Pantel écrit : « A chaque état - fruit d’une localisation -, Elle inspira une fonction axée sur un mode d’action, Et s’édifia une logique d’information, une intercommunication Qui relia tout en son nom ». Je dois avouer humblement qu’à l’époque où j’étais dans l’enseignement, je ne me serais jamais investi dans une telle approche de la Pensée. Je ne la percevais pas alors sous cette définition de « matrice universelle de tout ce qui existe » à laquelle nous invite le VDO. Il faut donc rendre hommage à ce site et à ses intervenants qui nous permettent de compléter nos connaissances de si belle façon.

    Le 20 avril 2010 à 12:56, par Rock en bol

    On voulait en savoir un peu + sur Caspar David Friedrich que ce que mentionne le dictionnaire et internet. On a acheté un superbe livre « Aux sources de l’imaginaire romantique » où on peut voir les œuvres du peintre. Le livre est de Gabrielle Dufour-Kowalska. Je ne force personne mais je le conseille à ceux qui étaient dans mon ignorance, ça permet de comprendre dans le détail ce qu’a écrit JCP. Je tiens aussi à dire qu’on voit bien que le refrain de la chanson découle directement des messages des VET. C’est un grand moment d’inspiration. A +.

    Le 20 avril 2010 à 20:09, par G. Ganteaume

    Pour ceux-là qui douterait de l’influence géologique sur le comportement humain, cliquez le lien suivant et faites les recoupements qui s’imposent entre l’éruption du volcan Laki en Islande durant l’année 1783 et la révolution française advenue en 1789 : http://www.lemonde.fr/planete/artic…; Dérèglement Minéral —> Climat modifié —> chaîne alimentaire touchée : Végétale (Ravage des cultures céréalières) > Animale (Destruction des troupeaux) > Humaine (Famine, Émeutes).

    Le 21 avril 2010 à 15:32, par G. Ganteaume

    Juste pour faire découvrir aux lecteurs de Jantel.org un des voyants les plus connus de la planète, Edgar Cayce, au cas où certains ignoraient son existence (L’émission était sur TF1, ce qui explique que le reportage s’en tient - comme d’habitude - à la surface et ne creuse pas assez mais c’est mieux que rien (Et surtout ce n’est pas très long) : 1re partie : http://www.youtube.com/watch?v=u9XJ…; 2e partie :http://www.youtube.com/watch?v=LYej…; On peut lire ses travaux sur l’Atlantide et bien autres encore…

    Le 22 avril 2010 à 11:14, par bertrand72

    Pardon Général mais Edgar CAYCE est réputé comme excellent medium mais pas comme voyant , en effet beaucoup de ses voyances -notemment sur l’avenir de notre planète- se sont révélées fausses …Lire ’ La porte des étoiles" de Lynn Picknett et Clive Prince.Mais entre les clichés astraux et les plans paralléles la voyance est un métier difficile .

    Le 22 avril 2010 à 14:37, par G.ganteaume

    Je le sais, Bertrand. Mais il faut retenir l’exactitude hallucinante de ses pronostiques vitaux en matière pathologique et en rester là. Edgar Cayce n’eut quand même pas la vie de tout un chacun. Il a été manifestement INITIE. Car si mes souvenirs sont bons, il aurait au moins prévu, et ce, suite à un basculement de plaques tectoniques au niveau du plancher de l’océan atlantique qu’il aurait aussi prévu 20 ans à l’avance (?), que l’archipel des Bahamas révélerait sur un plan sous-marin les traces archéologiques d’une cité antique engloutie de type « altlantidéenne » , ce qui s’est révélé parfaitement exact ? j’en ai déjà visualisée des photographies : Escaliers cyclopéens, débris d’immenses colonnes, mosaïques géantes, etc. Si cela est vrai, comment il s’y est pris pour détenir cette vision ? Tout seul ? Et sans scaphandre !! Le fond ultramarin des Bahamas, c’est profond et pas vraiment à côté…

    Le 22 avril 2010 à 15:17, par bertrand72

    Edgar CAYCE a eu des successeurs Ian BORTS -canada- mort en 1988 ? et à l’heure actuelle David WILCOCK -USA-dont certaines prédictions sont contestées ….arrivée imminente des ETOBAMA déclarant à la télé l’existence des ET…nouvelle crise économique ???

    Le 21 avril 2010 à 20:43, par Isabella

    Est-ce qu’il faut associer ce que vous dites à un de ces excès de lumière active dont parlent les messages, Général ? Nous, c’est ce qu’on pense en tout cas. Bonne soirée.

    Le 22 avril 2010 à 09:50, par G. Ganteaume

    Dont l’effet principal est la rétention corporelle de Lumière passive (Puisque la Lumière active n’est pas contrôlée), et par là même l’amenuisement de ce qu’on nomme l’espérance de vie (On devrait dire plutôt, comme l’a déjà déjà relevé - je crois - un intervenant de Jantel.org, « l’espoir d’exister »). On notera donc l’amplification du phénomène de rupture, qu’il soit isolé (Il ne l’est pas en réalité : il ne l’est que « spatialement » mais non « temporellement ») ou groupé.

    Le 22 avril 2010 à 13:48, par Esperluette

    Je ne sais pas si, de votre côté, vous voyez des conséquences probantes au niveau d’une modification du comportement (Suite au dégazage massif du volcan islandais) mais moi, depuis la Provence, j’en vois déjà moult s’organisaient « autour » d’un énorme accident de la circulation survenu ce matin de 22 Avril sur l’Autoroute reliant Aubagne et Marseille. Et cet « œil du cyclone » continue à déployer autour de lui une spirale de désordres - J’en tairai la liste - dont, hélas ! (Comme à l’accoutumée) je n’ai pas su, comme les autres êtres humains, me départir…Même en sachant consciemment ce qu’il en est ! Le Subi, toujours le Subi inhérent à l’influence Inconsciente et Semi-consciente. Isabella parle d’un surplus de Lumière active. C’est on ne peut plus exact. La Lumière active n’étant plus correctement renvoyée, il s’en suit un « accumulat » de lumière passive qui, obstruant, comme une gangue de ténèbres, les réseaux « diamantins » de la chaîne psychosomatique (Les médecins en décèlent au moins 5), nuit au bon déroulement des hématoses entrant en lice dans le cadre d’une efficiente respiration compensant les pertes énergétiques (Dont la fameuse perte hydrique) enregistrées par tout organisme digne de ce nom. Et Platon là, franchement, on s’en passe bien volontiers.

    Le 22 avril 2010 à 15:41, par Esperluette

    J’aurais dû dire « réseaux adamantins » et non « diamantins ». Pardon.

    Le 22 avril 2010 à 14:28, par Rock en bol

    A Général Ganteaume et Bertrand, à propos de la voyance. Si on prend pour référence les messages des VET, je crois qu’on peut + parler de « projection » que « d’interception » dans ces cas et on peut même dire, en tout cas à mon avis, toujours en référence aux messages que nous donne JCP qu’on est dans ces cas là + dans « l’exercice de fonction » que dans « l’exercice d’état ». A +.


  • Le 23 avril 2010 à 17:29, par Esperluette

    (Amorce de) réponse à Rock en Bol à propos de sa question sur le don de voyance et de médiumnité : Je ne pense pas qu’on puisse parler de « projection » dans un état de semi-conscience comme l’est l’état hypnotique accaparant le psychisme d’un voyant, voire d’un médium, comme Edgar Cayce. Cependant, la raréfaction des liaisons synaptiques inhérente à l’arborescence d’un cortex cérébral rendu réellement déficient (suite à cette trop fréquente « palingénésie » essuyée par notre humanité), - faisant prendre un retard probant à la course du flux chimio-électrique emprunté par l’Informationnel perdu dans un dédale filandreux de circuits neuroniques, - tendrait à habiller l’Idée, véhiculée entre cerveau et corps, des « haillons » de ce que les VET appellent la Déflexion. Ne pouvant plus emprunter d’antiques « raccourcis » noétiques (Ceux-là même qui bâtissaient jadis les ponts encéphaliques du feu androgyne), la quintessence de cette énergie ne pourra que s’étioler très vite à mesure où elle se verra glisser le long de ce colimaçon vertigineux (*) au bas duquel sévit le cloaque nauséabond où vient (dé)choir la plupart de nos vulgaires pensées sans éclat. En physique on parlera « d’Hystérésis(**) », et on constatera que même les génies n’y échappent pas non plus complètement. Et si, par ailleurs, la Vision octroyée à quelques exceptions de la nature humaine se révèle parfois patente, nous assisterons le plus souvent au fait qu’elle ne dépassera pas une certaines constance dans la durée du temps imparti à ces individus. Ainsi, Arthur Rimbaud n’est plus le même en Abyssinie à trafiquer l’or, l’ivoire, les armes, qu’à Paris à écrire avec ses compagnons de bohème. Car son cerveau n’est plus tout à fait identique, ne pouvant plus assumer, en qualité de matrice, cet état direct de réception de « l’Idéel » que Rock en Bol rappelle lorsqu’il parle « d’Interceptionnisme ». De même pour l’application corporelle s’en suivant. « Résistances » fortement altérées de certaines ramifications corticales obligent, celui qui fut tenu pour superbe Voyant se contentera donc par la suite d’assurer une des nombreuses formes du « projectionnisme » que lui proposera hélas ! un effet différé de réception de « l’Information », et pour cause : la persévérance de sa démarche artistique n’aurait fait que provoquer à la longue un total (Voire létal) court-circuitage de telles fonctions cérébrales suractivées un temps par le grand poète. (***) On notera au passage que l’abus de drogue et d’alcool n’aura rien fait pour sauvegarder un tant soi peu la bonne transmission des synapses concernées au cours de la conduction des grands et nobles signaux émis par ces Dames les Muses alors en présence(****). (*) Je dois dire que le cas Pantel est miraculeux en ça qu’il tient le coup encore ! Et ce, malgré son âge qui commence à avancer. On se demande comme il n’a pas fait pour ne pas griller ou bien ne pas péter les plombs ! (**) Je me demande si le terme « hystérique » qu’on rapproche « d’utérus » (Notamment chez les néo-freudiens) n’est pas plutôt à rapprocher du grec « husterein » (être en retard) du fait du délai constaté, chez les gens atteints d’hystérie, entre l’agression perçue et l’émotion défoulée. (***) On peut imaginer aussi que la dégradation de la gaine myélinique entourant les neurones, ne jouant plus correctement son rôle d’isolant, est susceptible de déclencher cet « arc électrique » responsable de bien des « court-jus » affectant, avec plus ou moins de séquelles graves, l’équilibre général de la psyché humaine. (****) Je n’arrive pas à retrouver le Texte dans lequel un des Êtres (Il me semble que c’est Gigor) expose la structure d’une spirale se désuperposant pour décrire la forme réelle du cortex cérébral humain. Que Dieu me pardonne si j’en ai vaguement retenu l’aspect d’une épluchure d’orange !

    Le 23 avril 2010 à 20:21, par Yoyo

    « Je me demande si le terme »hystérique« qu’on rapproche »d’utérus« (Notamment chez les néo-freudiens) n’est pas plutôt à rapprocher du grec »husterein« (être en retard) du fait du délai constaté, chez les gens atteints d’hystérie, entre l’agression perçue et l’émotion défoulée. »

    Oui, l’hystérie (de caractère) est simplement l’hyper-réflexion cognitive ; c’est donc une des formes de l’inhibition (avec l’hyper-émotivité).

    Le 22 avril 2010 à 16:29, par Isabella

    Merci beaucoup, Esperluette pour toutes ces précisions. On est bien d’accord pour affirmer que la véritable vocation de Jantel.org se trouve là et pas dans ces jeux de basse guerre que certains essaient d’alimenter avec leurs polémiques. Bonne fin de journée.

    Le 23 avril 2010 à 11:20, par Rock en bol

    Bertrand, à l’image de plein d’autres personnes que nous connaissons + intimement, se fait du tracas pour la situation de notre monde. Je dois dire et je sais que je l’ai déjà dit que ma maladie m’a obligé à voir les choses sous un angle différent. Disons que je relativise ce qui se passe sans pour autant me désintéresser de ce qui se passe. Qui sont les ET ? Les VET qui parlent à JCP ? C’est possible. Dans ce cas ils n’ont pas à venir, ils sont déjà là. Peut-être vont-ils un de ces prochains jours intervenir. C’est encore autre chose. A mon avis, c’est probable étant donné que Karzenstein a parlé pour son espèce d’un entretien ou d’une gestion des « espaces vectoriels ». Si on lit bien les messages, on voit que la terre a un processus d’autocorrection et ces êtres en font partie, je pense, en tant que « supports ». Notre problème c’est qu’on ramène tout à l’homme et qu’on est obnubilés par tout ce qui concerne notre espèce et un peu notre environnement. Une mutation d’ensemble comme son nom l’indique touche tout. Alors une nouvelle crise économique pourquoi pas ? Déjà on peut se demander si on est sortis de la présente. On a tous lu dans le livre de JCP que « la société de consommation serait la consommation de la société ». Gardons courage, la peur n’empêche pas le danger. A +.

    Le 23 avril 2010 à 14:56, par bertrand72

    Je suis d’accord avec votre analyse Rockenbol . Les E.T sont sans doute trés nombreux et trés distincts selon leurs« dimensions » en termes terriens..et ils se manifestent chacuns a leurs façons..sans laisser de preuve formelle..mais beaucoup d’indices concordants…les militaires d’un certain niveau sont forcément au courant..mais désarmés…Ce qui est intéressant dans l’Aventure de Jean-Claude c’est la communication que les V.E.T veulent bien entretenir avec Jantel depuis 1973. Pour moi ils en disent le minimum à nous de combler les vides .D’accord pour le courage mais surtout garder confiance et bien sur pour ceux qui le souhaitent travailler sur les vertus théologales -Foi-Espérance-et Charité .Je vous souhaite sincérement une amélioration pour votre santé .A+.

    Le 24 avril 2010 à 09:14, par Esperluette

    Un minimum, Bertrand, qui m’apparaît bien plus comme un maximum ! Relisez les Textes et vous verrez que c’est véritablement là l’Univers qui nous est offert sur un plateau d’argent ! Il y a tout et je ne fais pas là mon lèche-botte. Rock en Bol a raison : Si l’on se réfère à leur présence ici-bas, qui ne datent pas d’hier, il faudra alors parler plutôt d’intraterrestres ! Et non, Ils ne déclenchent pas des cataclysmes. Bien que je sache qu’Ils provoquent parfois des catastrophes, à l’image d’un immense incendie en Corse durant les années 90 dont Ils sont bel et bien les responsables (Mais pas coupables) pour les besoins d’une forme de réordonnancement terrestre spécifique à leur fonction qu’ils ont eux-mêmes qualifiée, aux oreilles de Jean-Claude Pantel, d’ORDINATION MAGNETIQUE. (OM, ce qui pour l’Organisation Magnifique est plutôt normal !). Il n’y a dans ce cas rien de mauvais. Ce n’est pas de la pyromanie. Ils agissent dans une (cosmo-)logique implacable qui, pour le moment et je crois à jamais, nous échappe complètement.

    Le 23 avril 2010 à 16:22, par G.ganteaume

    Nous sommes déjà, du point de vue de la planète Terre, un futur lointain mauvais souvenir…

    Le 23 avril 2010 à 16:41, par Neotrouve

    Bonjour Pour ceux que ça intéresse, mon dernier article « Au delà du miroir » pose la question de savoir comment définir ce qu’il y a de l’autre côté de ce que nous appellons « réalité » et propose quelques pistes de réflexions … http://www.neotrouve.com/?p=666 @+ NT Voir en ligne : http://www.neotrouve.com

    Le 23 avril 2010 à 20:18, par Yoyo

    « La nature du temps est très complexe », oui, mais l’espace aussi : ce sont deux façons de lutter contre l’entropie

    Le 24 avril 2010 à 10:59, par G.Ganteaume

    Salut NeoTrouve ! Je suis allez sur votre site : C’est très intéressant, surtout ce travail autour des miroirs révélant à notre consciente tout ce que l’Ambiant a capté et gardé en mémoires depuis des siècles et des siècles amen ! Je le conseillerais donc aux lecteurs de jantel.org. Enfin une intervention intéressante qui ne vient pas là pour polluer le site. A bertrand 72 : Les VET sont aller jusqu’à remettre en cause nos sacro-saintes vertus théologales foi-espérance-charité dans un Texte daté du Décembre 1977 ! Et oui ça semble monstrueux mais c’est comme ça ! Mais bon ce n’est pas pour autant qu’il faut exhorter les exactions ! Les VET montrent les limites de nos actes et surtout des espoirs qu’ils suscitent, voilà tout. Je tiens à dire en passant que les majuscules usitées pour foi espérance et charité me semblent, aux « lèvres » si sages de Rasmunssen, complètement erronées. Il faudra dans ce cas précis les supprimer (J’en parlerai bien entendu à Jean-Claude). Rasmunssen : La Charité ne justifie pas de présence. La Foi et l’Espérance se confondent, mais elles tendent à nous laisser attendre un épanouissement de notre être, donc indirectement un profit, si noble soit-il. Ces actes, une fois réalisés, je dirais agis, ne se suffisent plus, car il y a remise en question, la chronologie et l’incidence de leur vertu dans l’Absolu en détruisent l’harmonie. L’acte ne peut être harmonieux que s’il ne dépend de rien.


  • Le 24 avril 2010 à 18:36, par bertrand72

    Vous avez raison , Général, mais en attendant d’en être à leur niveau contentons-nous de ces vertus en miniscules et« faisons corps avec tout ciconstanciel survenant »14.12.2003, d’accord aussi pour la qualité du site précité j’ai bien aimé l’article sur le voyage temporel qui serait possible à l’heure actuelle.

    Le 25 avril 2010 à 16:15, par Neotrouve

    merci à vous deux en ce qui concerne le voyage temporel, une étape préliminaire indispensable me parait être la réalisation de « chronoviseur » permettant de vérifier certaines théories. J’ai quelques idées la dessus.

    • L’utilisation de 2 miroirs se reflettant à l’infini dont l’un serait courbe et l’autre comporterait un orifice pour une petite web cam de PC
    • la génération d’un champ électromagnétique entourant ce système pour créer cette distorsion électromagnétique propre à créer l’apparition d’image Pour reprendre la terminologie VET, le principe du Réverbérationisme appliqué à l’ambient :-) @+ NT

    Le 26 avril 2010 à 11:20, par bertrand72

    A propos d’expérience espace-temps il me semble me rappeler d’une vidéo de Jimmy GUIEU sur les vortex et aussi l’expérience de Philadelphie…on ne nous dit pas tout.

    Le 5 mai 2010 à 20:47, par Esperluette

    Je viens de parler de l’expérience de Philadelphie avec Jean-Claude Pantel (Qui dormait à la maison) : Téléportation d’un cuirassé de la marine américaine entre deux ports situés à plusieurs kilomètres de distance. Quelques grands physiciens auraient participer à l’expérience dont Einstein et Tesla. Ça a marché mais l’équipage qui en est ressorti vivant est devenu complètement fou, se congelait sur place ou disparaissait aux yeux des êtres autres humains. Le reste a fini fusionnée dans la tôle du bateau. Mot de JCP : Ils n’ont pas les cellules pour ressortir indemne du Vortex. Présence - très présente - des semi-Géométrisés. A rapproché des miroirs d’Archimède au siège de Syracuse—> Laser.

    Le 23 avril 2010 à 16:48, par Isabella

    Nouveau tremblement de terre au Chili. Décidément ça n’arrête pas. Quelqu’un aurait-il déjà eu vent d’une statistique équivalente à celle de ces 4 premiers mois de 2010 ? Dans mon entourage, il n’y a personne qui se souvienne d’avoir entendu parler d’une telle accumulation de catastrophes. Je comprends Bertrand et tous ceux qui sont préoccupés par notre devenir, bien que je souscrive aux messages que reçoit JCP qui nous disent de ne pas être catastrophistes. On se rassure comme on peut.

    Le 23 avril 2010 à 22:13, par Rock en bol

    A Yoyo, Régis, Esperluette et JCP. Je crois que le problème de la protection des œuvres s’est posé au moment de la mise sur Jantel.org du VDO. Avec ma compagne et mes amis, on passera peut-être pour de doux rêveurs mais on pense que tout ce qui fait partie de l’affaire Pantel est supervisé par les VET. On va dire qu’il y a un type de protection particulier qui est compris dans « l’équation perpétuée » et qu’il n’y a pas de risque encouru par quiconque en faisant passer les clips du VDO. Maintenant, bien sûr on peut me rétorquer que c’est ma curiosité qui parle à travers le désir de découvrir le clip, mais je suis convaincu qu’il n’y aura aucun problème si Esperluette arrive à nous extraire les images de son film. La parole est à vous tous les responsables, ce n’est là qu’un avis personnel que j’ai émis, ne le considérez pas comme un conseil ni quelque chose de ce genre. A +.

    Le 24 avril 2010 à 10:49, par bertrand72

    Il ne faut surtout pas oublier ce cher Yvon (Spielberg) . C’est lui qui a travaillé des milliers d’heures sur la réalisation du VdO …Cependant la dernière solution d’Esperluette me semble bonne et non dangereuse surtout pour un seul clip et c’est vrai la protection des VET existe mais c’est surtout que si ils ne veulent pas ça ne marchera pas ,mais un chef d’œuvre mérite d’être vu par le plus grand nombre.

    Le 24 avril 2010 à 11:44, par G.P. Chœur des hommes modernes : « Nous sommes les barbares, Les amoureux du sang ; Que nous font cœur et art ? Nous n’aimons qu’en tuant.« Chœur des Mânes célestes : »Vous fûtes les barbares, Serviteurs du néant ; Demain le cœur et l’art Iront vous piétinant. » Vers jetés d’une main vague comme des graines au vent. Ps : Ce n’est pas le film d’Esperluette, Rock en Bol !

    Le 24 avril 2010 à 19:24, par Régis

    Bien sûr, mais personnellement je vois dans cette démarche une provocation d’Esperluette pour diffuser contre le gré de JCP et du réalisateur une œuvre qu’il ne tenait pas à faire connaître … se reférer d’ailleurs aux commentaires non déguisés d’Esperluette à son encontre - De toutes manières, si ce document ne doit pas être diffusé,Esperluette n’arrivera pas à l’extraire ou les VET y mettront le au-là - Régis

    Le 24 avril 2010 à 18:43, par Isabella

    Général Ganteaume, c’est vrai que ce message de décembre 1977 (JCP l’aborde dans le tome 2 des VET) est au départ un peu déroutant, mais avec les messages venus ensuite, on voit bien que c’est « l’agissement » qui prime chez les VET et pas du tout « l’acte » qui nous renvoie au cogito et donc à une autosatisfaction. Un de mes amis (qui est intervenu récemment sur le site) me rappelle aussi que l’entité Karzenstein fait référence à « la constance » en matière de générosité (« oboler » dans un message de septembre 1992). Il me rappelle également que la défintion que donnent de « la foi » les VET « symbiotisme s’opérant entre l’agissement et le mouvement au gré de ses flux » exclut toute forme d’intention. L’extraordinaire message de juin 1999 réserve aussi une belle part à « la foi ». C’est pour Karzenstein une désuperposition de la « fulgurance mimétique ». On peut espérer que JCP nous développera cela un de ces jours, il est + accoutumé que nous à toutes ces nuances, mais ça ne nous empêche pas de réfléchir et de nous investir chacun de notre côté.

    Le 24 avril 2010 à 20:35, par bertrand72

    Oui Isabella, attendons Jean-Claude pour y voir plus clair .Il me souvient qu’une fois Jean-Claude est passé devant des gens qui n’avaient plus d’essence sans s’arrêter ,les VET lui ont reproché….et ce n’était pas lui qui conduisait.

    Le 24 avril 2010 à 21:11, par Rock en bol

    On ne va pas chipoter pour un clip. Bien sûr, on dira que c’est regrettable car si la qualité de l’image est de la même veine que les paroles et la musique de la chanson, on passe à côté de quelque chose. Mais pourquoi le réalisateur du film que semblent connaître Régis et Bertrand ne s’exprime-t-il pas directement sur le site ? Enfin, comme le dit Régis et comme on est tous en droit de le penser, ce seront toujours les VET qui auront le dernier mot. Allez, il faut relativiser tout ça, on a déjà beaucoup de chance d’accéder à de si beaux moments, partageons-les en paix, avec ou sans calumet comme le dit Bertrand. A +.

    Le 26 avril 2010 à 12:52, par Régis

    Il s’agit avant tout d’honnêteté intellectuelle -le réalisateur du VDO n’est pas connecté à Internet - C’est un cinéaste amateur qui depuis 5 ans travaille sur le montage du VDO après un investissement lourd en matériel, des déboires, mais aussi des satisfactions, réussissant à rassembler des acteurs qui peu à peu se sont désistés, le conduisant à imaginer des montages … de professionnel. Ce qui est réalisé pour le moment du VDO figure sur un DVD qu’il ne tient pas à diffuser pour le moment parce que pas fini(un peu comme son bien propre, son enfant..et simple outil de travail) - Il semblerait en marge de son habileté, qu’il ne se soit pas entièrement investi dans les textes, ce que certain ose lui reprocher … mais à chacun de cultiver ses penchants … mais comme je le disait si l’initiative d’Esperluette doit voir le jour, c’est que les VET le voudront bien - Régis

    Le 26 avril 2010 à 20:24, par Esperluette

    Le clip de la chanson l’Éclipse est totalement achevé (D’après les dires du monteur lui même). Et réussi je dois bien avouer. Le problème n’est donc pas un soucis de fignolage si une personne (Voire deux) se refuse à le voir partagé avec d’autres… Le Voyageur de l’Orage est un cadeau offert à l’humanité. Le reste n’est que le fruit de notre propre égoïsme.

    Le 27 avril 2010 à 05:27, par Esperluette

    Je te rappelerais en passant, Régis, que le monteur d’images du Voyageur de l’Orage s’est diamétralement opposé à ce que je mette les dialogues du VDO sur Jantel.Org (C’est même pas lui qui les a écrits !) alors que c’est toi, Régis, qui les as mis sur le site. De toute façon je n’ai pas de scanner pour ce genre d’opération. Mais peu importe car, quoi qu’on en pense, le résultat est bien là : La Pensée passe…

    Le 26 avril 2010 à 20:00, par Rock en bol

    Il n’est pas pas question de tenir rigueur au réalisateur du film de manquer de penchant pour les messages. J’en ai connu quelques uns autour de moi qui y sont venus progressivement. En tous cas, si JCP l’a choisi pour mettre en images son opéra c’est qu’il a dû voir que la personne était capable d’aborder les messages puisque l’inspiration des chansons vient d’eux. Tout ça n’est pas grave, ça se résoudra avec le temps comme le chantait Léo Ferré. A +.

    Le 27 avril 2010 à 07:11, par Isabella

    Je suis d’accord avec Esperluette, la qualité de l’œuvre de JCP doit dépasser les tiraillements qu’il y a entre les uns et les autres. Je ne connais pas grand chose à la législation pour ce qui concerne le droit à l’image mais on peut aussi comprendre la réticence du monteur du VDO qui craint de subir une réaction des détracteurs de JCP. On a vu ça sur le site avec tous ces parasites qui viennent souiller de temps en temps le travail du webmestre. Maintenant, j’adhère tout à fait à ce que pensent Régis et Bertrand : la balle est dans le camp des VET. Bonne journée.

    Le 27 avril 2010 à 22:15, par G.Ganteaume

    J’ai appris de source sure qu’un des intervenants de Jantel.org qui, de temps à autre, démontre un grand effort et un réel engagement pour sortir de son ancien « hamac de confort dogmatique au trois quart séculaire » pour intervenir sur ce site, le fait très honnêtement après avoir quitter une secte où le fait de manier des épées en simili plastique, engoncé dans des grosses armures en aluminium, lui faisait croire jadis qu’il appartenait à une race humaine située largement au dessus du lot de l’humanité, tout ça parce qu’il se voyait alors adoubé dans un château en tant que grand descendant des chevaliers de la table ronde. Je salue aujourd’hui son rejet et sa réelle progression en ayant cotôyé de très près Jean-Claude Pantel. Respect et chapeau bas l’ami ! Continue, ça t’est salutaire. Tu es le bienvenu ici. Et à bientôt j’espère.

    Le 28 avril 2010 à 10:15, par Rock en bol

    A général Ganteaume. La quête de spiritualité est un sujet tellement vaste qu’on est obligé de tâtonner, de « butiner » comme l’a dit l’entité Jigor et on a vite fait le tour des différents mouvements spiritualistes. Pour ma part, j’ai déjà dit que j’étais passé par là et je n’ai pas peur ni honte d’admettre qu’à part des rencontres avec des gens intéressants, je n’ai rien appris de ce qu’on peut trouver dans les messages de JCP. Maintenant aussi, il ne faut pas oublier qu’on a tous un chemin à accomplir, il passe par des expériences et il ne faut pas les renier. J’aime beaucoup une phrase de l’entité Rasmunssen qui disait « ce qui doit se savoir se sait ». Ca veut dire que dès le départ on est nanti d’un savoir qu’on met un certain temps à retrouver au milieu de tout ce qu’on nous enseigne et qui s’avère pas toujours utile. La spiritualité aide à dépoussiérer ce savoir inné et la démarche reste personnelle pour chaque individu. En tout cas je répète qu’avec ma compagne et mes amis, on est tous reconnaissants à l’égard de ceux qui gèrent ce site. A +.

    Le 29 avril 2010 à 08:32, par G. Ganteaume

    A Rock en Bol. Pardon, mais je ne faisais pas référence à votre personne quand je parlais d’un ancien membre de groupuscule sectaire à mouvance médiéviste, mais à une toute autre qui est aussi un intervenant du site Jantel.org.

    Le 28 avril 2010 à 14:24, par Castor

    Pour tous ceux qui ne sont pas encore végétariens et qui pourront admirer la belle supériorité de l’homme sur l’animal, une vidéo à voir jusqu’au bout : L’homme, l’animal et la fabrication de cadavres sur www.paris4philo.org/article-2778338…;.


  • Le 2 mai 2010 à 14:12, par Esperluette

    Ce texte extrait des TRAVAILLEURS DE LA MER de VICTOR HUGO est vraiment à méditer longuement. On y retrouve ce thème précieux de la diaphanéité des êtres vivants, à travers le prisme biologique de l’Homochromie - si chère au Espèces Semi-géométrisées - car les gratifiant, aptitude aidant, d’une démultiplication de la Fulgurance mimétique vécue par les races supérieures tenues pour Races Transparentes dont fait très noblement partie, et ce, au premier chef, l’Entité Karzenstein : "Gilliatt n’était ni si haut, ni si bas. C’était un pensif. Rien de plus. Il voyait la nature un peu étrangement.

    De ce qu’il lui était arrivé plusieurs fois de trouver dans de l’eau de mer parfaitement limpide d’assez gros animaux inattendus, de formes diverses, de l’espèce méduse, qui, hors de l’eau, ressemblaient à du cristal mou, et qui, rejetés dans l’eau, s’y confondaient avec leur milieu, par l’identité de diaphanéité et de couleur, au point d’y disparaître, il concluait que, puisque des transparences vivantes habitaient l’eau, d’autres transparences, également vivantes, pouvaient bien habiter l’air. Les oiseaux ne sont pas les habitants de l’air ; ils en sont les amphibies. Gilliatt ne croyait pas à l’air désert. Il disait : Puisque la mer est remplie, pourquoi l’atmosphère serait-elle vide ? Des créatures couleur d’air s’effaceraient dans la lumière et échapperaient à notre regard ; qui nous prouve qu’il n’y en a pas ? L’analogie indique que l’air doit avoir ses poissons comme la mer a les siens ; ces poissons de l’air seraient diaphanes, bienfait de la prévoyance créatrice pour nous comme pour eux ; laissant passer le jour à travers leur forme et ne faisant point d’ombre et n’ayant pas de silhouette, ils resteraient ignorés de nous, et nous n’en pourrions rien saisir. Gilliatt imaginait que si l’on pouvait mettre la terre à sec d’atmosphère, et que si l’on pêchait l’air comme on pêche un étang, on y trouverait une foule d’êtres surprenants. Et, ajoutait-il dans sa rêverie, bien des choses s’expliqueraient. (…)

    Bon, les amis, je vais directement me jeter dans les Goudes, comme on dit à Marseille, parce que face à ce Texte, je me sens largement moins qu’absolument rien du tout. Ps : Et dire que Magglow parle de la médiocrité de Victor Hugo ! Grand Dieu, il n’y a que Lui qui peut se permettre un tel luxe !

    Le 3 mai 2010 à 10:26, par G. Ganteaume

    Pour les Semi Géométrisés, on pourrait même parler « d’Homotypie* » (C’est à dire Homochromie + Homomorphie = Adaptation et des couleurs et des formes). On pourrait de même rajouter des sons (Car - entre autres - ILS parlent absolument toutes les langues).

    • Pour un végétal ou un animal, rendre la couleur et forme du substrat. (Homochromie : Seule la couleur. Homomorphie : Seule la forme).

    Le 5 mai 2010 à 20:23, par Esperluette

    Oui général. Ajoutons à cela que les Espèces semi-Géométrisées « s’autotomisent ». PRESSION —> « Démolécularisation » (« Tronquage » du « corporéitaire »)—> « Holomorphose par Remolécularisation (Phase de récupération du »corpusculaire« ) = Reconstitution par »Cellules Néoblastes". Comme pour les lézards, les astéries, les annélides (ETC.) mais de façon beaucoup plus élaborée. VICARIANCE. Bonne nuit les petits.

    Le 3 mai 2010 à 11:33, par bertrand72

    Maglow parle vraiment de médiocrité pour Victo Hugo ?

    Le 3 mai 2010 à 12:12, par G.P. De G.P.à Bertrand 72 : Extrait du Texte retranscrit par Zilder, 19/20 Octobre 2007. JANTEL :

    • Eh bien, par exemple, je me servirai de l’appréciation de Magloow, en présence de mon ami Patrick, à propos de Victor Hugo… En quelle action particulière, en marge de toute notion « manichéiste », peut-on déceler cette médiocrité, qui, selon nos critères humains, dénote tout de même un caractère « négatif » ? MAGLOOW :
    • La médiocrité est une existence qui ne se révèle qu’à la faveur de situationnels au cours desquels « le support » qu’elle identifie marque une résistance routinière du « cogito » et du provoqué que ce dernier entretient à l’encontre de l’Etabli, Jantel ! L’ambiguïté qui se dessine alors entre l’appréciation que le sujet reste susceptible de porter sur la Vie et « l’intérêt » qu’il persiste à accorder à l’existence, détermine le caractère « médiocre » dudit sujet par le situationnel opportunément concerné… JANTEL :
    • Nous sommes tous dans ce cas : je parle bien entendu de mon espèce… MAGLOOW :
    • Là, intervient « le nuancement » dont vous avez fait état, voici quelques instants… Dans le cas précis de Victor Hugo, « la médiocrité » s’exprime davantage au vu de « l’interception » de l’Initial caractérisant son œuvre… Cela doit vous aider à maintenir l’observation qu’il vous incombe d’effectuer sur la qualité des choses à vivre et la qualité des choses vécues… JANTEL :
    • N’est-ce pas là un effet de l’Oscillationnisme « vécu » au stade du paroxysme qui nous fut mentionné à propos de certaines aptitudes de ces personnages voués à une mue évolutive ? JIGOR :
    • C’est cela, Jantel… Et vous saisissez bien mieux pourquoi le fait d’être médiocre n’interdit pas à un individu, de devenir un Etre…

    Le 3 mai 2010 à 20:06, par bertrand72

    Merci Guillaume il faut que j’aille me racheter de la mémoire et quelques neurones …

    Le 3 mai 2010 à 11:57, par G.P. Cet extrait des Travailleurs de la Mer de Victor Hugo, posté par Esperluette, m’inspira, il y a de cela déjà quelques années, la huitaine d’alexandrins que voici : « - Membre protéiforme et cellule arlequine, / Histochimie passée, cytologie future, - / S’il nous fallait pécher, loin des eaux smaragdines, / D’un filet inconnu, ces sombres Créatures / Se cachant par milliers parmi nos « atmosphères » / Et dont le « derme » luit du teint de la Lumière, / Il est sûr que la nasse, en craquant sous sa peine, / Aurait gagné au change à charrier des baleines  Extrait du Poème »Homochromie ».

    Le 2 mai 2010 à 14:39, par Esperluette

    Suite des Travailleurs de la Mer de Victor Hugo (Qui fera plaisir à Desesperanto). Vous noterez la référence à l’influence de la pression atmosphérique sur les corps physiques (La fameuse « colonne atmosphérique de 15 lieues de haut ») très largement stipulée ( - et ce, en long, en large et en travers - dans les Textes gracieusement offerts par jean-Claude Pantel aux lnternautes de Jantel.org), en tant qu’une des nombreuses démultiplications de la force de Pression régissant, dans une parfaite continuité omniprésente, les rouages actifs de l’intégralité des machines obscures qui meuvent les Noirs Univers. De même pour la référence à la semi-conscience inhérente au sommeil (« Pas tout à fait inconscient ») : (…) "La rêverie, qui est la pensée à l’état de nébuleuse, confine au sommeil, et s’en préoccupe comme de sa frontière. L’air habité par des transparences vivantes, ce serait le commencement de l’inconnu ; mais au delà s’offre la vaste ouverture du possible. Là d’autres êtres, là d’autres faits. Aucun surnaturalisme ; mais la continuation occulte de la nature infinie. Gilliatt, dans ce désœuvrement laborieux qui était son existence, était un bizarre observateur. Il allait jusqu’à observer le sommeil. Le sommeil est en contact avec le possible, que nous nommons aussi l’invraisemblable. Le monde nocturne est un monde. La nuit, en tant que nuit, est un univers. L’organisme matériel humain sur lequel pèse une colonne atmosphérique de quinze lieues de haut, est fatigué le soir, il tombe de lassitude, il se couche, il se repose ; les yeux de chair se ferment ; alors dans cette tête assoupie, moins inerte qu’on ne croit, d’autres yeux s’ouvrent ; l’Inconnu apparaît. Les choses sombres du monde ignoré deviennent voisines de l’homme, soit qu’il y ait communication véritable, soit que les lointains de l’abîme aient un grossissement visionnaire ; il semble que les vivants indistincts de l’espace viennent nous regarder et qu’ils aient une curiosité de nous, les vivants terrestres ; une création fantôme monte ou descend vers nous et nous côtoie dans un crépuscule ; devant notre contemplation spectrale, une vie autre que la nôtre s’agrège et se désagrège, composée de nous-mêmes et d’autre chose ; et le dormeur, pas tout à fait voyant, pas tout à fait inconscient, entrevoit ces animalités étranges, ces végétations extraordinaires, ces lividités terribles ou souriantes, ces larves, ces masques, ces figures, ces hydres, ces confusions, ce clair de lune sans lune, ces obscures décompositions du prodige, ces croissances et ces décroissances dans une épaisseur trouble, ces flottaisons de formes dans les ténèbres, tout ce mystère que nous appelons le songe et qui n’est autre chose que l’approche d’une réalité invisible. Le rêve est l’aquarium de la nuit. Ainsi songeait Gilliatt."

    Bon là je vais effectivement aller me noyer ! (Rires !).

    Le 3 mai 2010 à 13:44, par Esperluette

    J’ai regardé ce midi le volet de « Nous nous sommes tant aimés » sur France 3 consacré à Pierre Bachelet. On voit bien là - Sans dénigrer personne - la caricature de cet « exercice de fonction » dont fait état Rock en Bol dans une de ses dernières interventions : Musique pour des publicités vantant le mérite d’une marque de saucisse, de collants féminins (et autres marques de consommation courante), chansons pour des films érotiques qui, s’ils constituent tout de même un genre artistique à part entière, ne révèlent pas vraiment à la conscience humaine Ce qui est, mais ce qui existe (« Ce qui est » parce « qu’on a bien voulu que cela soit ». Ce qui est provisoirement au profit de ce qui nous apparaît sur des plans sensoriels uniquement). En revanche, l’Exercice d’État est bien présent dans le Voyageur de l’Orage : cette réverbération de ce qui demeure à jamais, après notre passage ici-bas, l’Éternité de l’Être, cette « mort de ce qui meurt » promise dans la chanson Délire ou Prophétie qu’on retrouve dans la deuxième partie de la comédie musicale.

    Le 6 mai 2010 à 15:09, par Esperluette

    Je voulais recopier en passant ce à quoi se réfère G.P. dans son « Allocution de la Pensée » lorsqu’Elle dit : (…) "Guidant, par pluies et vents, les voix des monts qui grondent, des plaines et des mers criant paix et tempêtes, je m’en viens, des vers mêmes de l’un de vos poètes(*), vous heurter à nouveau sur la question profonde : - « Homme ! Libre penseur - te crois-tu seul pensant dans ce monde, où la Vie éclate en toute(s) chose(s) : Des forces que tu tiens ta liberté dispose, mais de tous tes conseils l’univers est absent … » (*)Gérard de NERVAL (1808-1855) Vers dorés Homme ! libre penseur - te crois-tu seul pensant Dans ce monde où la vie éclate en toute chose : Des forces que tu tiens ta liberté dispose, Mais de tous tes conseils l’univers est absent. Respecte dans la bête un esprit agissant : … Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ; Un mystère d’amour dans le métal repose : « Tout est sensible ! » - Et tout sur ton être est puissant ! Crains dans le mur aveugle un regard qui t’épie A la matière même un verbe est attaché … Ne la fais pas servir à quelque usage impie ! Souvent dans l’être obscur habite un Dieu caché ; Et comme un oeil naissant couvert par ses paupières, Un pur esprit s’accroît sous l’écorce des pierres ! Ce poème devrait mieux faire comprendre la Chanson « La Pensée » de Jean-Claude Pantel et sa réelle universalité touchant absolument toutes les Espèces terrestres, minérales, végétales, animales y compris.


  • Le 10 mai 2010 à 14:34, par bertrand72

    Pour ceux que ça intéresse à noter sur vos tablettes : COLLOQUE ASTRONOMIE-ESPACE-OVNIS à STRASBOURG les 16 et 17 OCTOBRE 2010 organisé par l’excellent Michel PADRINES avec la participation d’excellents spécialistes mondiaux et aussi J.P PETIT et toute l’équipe d’UFO-SCIENCES .

    Le 11 mai 2010 à 16:38, par Esperluette

    Arthur Rimbaud a, dans ses Illuminations, posé une énigme - d’après la lettre H - dont jamais personne n’a vraiment trouvé la réponse. Le sauriez-vous ? H Toutes les monstruosités violent les gestes atroces d’Hortense. Sa solitude est la mécanique érotique, sa lassitude, la dynamique amoureuse. Sous la surveillance d’une enfance, elle a été, à des époques nombreuses, l’ardente hygiène des races. Sa porte est ouverte à la misère. Là, la moralité des êtres actuels se décorpore en sa passion ou en son action. - O terrible frisson des amours novices sur le sol sanglant et par l’hydrogène clarteux ! trouvez Hortense.

    Le 16 mai 2010 à 18:55, par Isabella

    J’ai une question qui me tarabuste depuis quelque temps sur ce qui inspire les poètes, notamment ceux du XIXe siècle. On sait que les messages de JCP parlent d’interception, mais on peut aussi penser, à la qualité de leurs écrits, qu’ils sont aussi des contactés comme V.Hugo qui lui a officiellement participé aux tables tournantes pendant son exil. Ca n’est pas une question fondamentale mais ça peut éclairer un peu nos lanternes. Bonne soirée.

    Le 17 mai 2010 à 00:07, par Yoyo

    Les messages des tables tournantes des séances de spiritisme à Jersey sont en chargement (payant) sur le web ; c’est assez émouvant. Cela continue toujours dans le mouvement spirite qui, malgré une quasi-extinction en France, a bien continué ailleurs, notamment au Brésil ; en voici un témoignage très récent, qui parle aussi de ce moment de changement intense que nous vivons actuellement (une fin de cyclique) : LE MOMENT DE LA GLORIEUSE TRANSITION 

… Nous sommes à présent dans une nouvelle période. 
Ces jours annoncent une date très spéciale, la date du passage de monde d’épreuves et expiations à monde de régénération. La grande nuit qui s’était abattue sur la Terre cède lentement la place à une aube pleine de bénédictions.

Revenir en arrière n’est plus possible. Filles et fils de l’âme, vous avez pris un engagement envers Jésus avant de revêtir le vêtement de chair, l’engagement de le servir avec abnégation et dévouement.

Vous avez promis de lui être fidèles, quand bien même cela exigerait de votre part le sacrifice.

Tandis que les horizons de cette aube qui chemine vers la plénitude du jour s’agrandissent, nous exultons ensemble - les Esprits désincarnés et vous autres qui transitez par le monde d’ombres - mais au-delà de la joie qui nous domine tous, ayons à l’esprit les graves responsabilités qui stimulent notre existence, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du corps.

Nous devrons revivre les jours inoubliables de l’époque du martyrologue. Nous serons non seulement conviés aux applaudissements, à l’enthousiasme, aux réjouissances, mais également au témoignage. Le témoignage silencieux dans les paysages intérieurs de l’âme. Le témoignage par amour envers ceux qui ne nous aiment pas. Le témoignage d’abnégation dans le sens d’aider ceux qui se complaisent encore à créer des difficultés dans une vaine tentative d’entraver la marche du progrès.

La grande transition commencée, nous atteindrons son point culminant, et parce que la planète vit ses changements physiques, géologiques, les changements moraux ne peuvent être remis à plus tard. Soyons ces Esprits-spirites qui démontrent la grandeur de l’amour de Jésus dans nos vies.

Que d’autres réclament, que d’autres se plaignent, que d’autres parlent avec amertume. Gardons dans les tréfonds de l’âme l’engagement d’aimer et d’aimer toujours, ramenant Jésus avec toute la force de ces jours iront loin et qui sont tout proches… Jésus, filles et fils bien-aimés, nous attend ! Que notre bouclier soit l’amour, que nos outils soient l’amour et que notre vie soit un hymne d’amour.

Ce sont les vœux que formulent les Esprits-spirites ici présents, Esprits qui me suggérèrent de les représenter devant vous. Avec beaucoup de tendresse, le serviteur humble et paternel de toujours,

Bezerra.

Paix, filles et fils du cœur ! 
(Message psychophonique reçut par le médium Divaldo Pereira Franco lors de la côture des commémorations du Centenaire de la naissance de Chico Xavier, réalisées au Centre des Conventions Ulysses Guimarães, à Brasilia, le 18 avril 2010.) 


    Le 17 mai 2010 à 10:33, par Esperluette

    D’aucuns s’inquiètent du fait que certaines périodes voient s’estomper quelque peu les interventions de nos « amis » les VET et leur retranscription sur le site Jantel.org. Je pense que la masse de Textes accumulés depuis 1973 suffirait déjà, et plus que très largement, au « labeur » d’une vie entière consacrée à leur étude. De plus, Il faut savoir que chacun des Échanges vécus entre J-C.P. Et les Entités lui coûte autant de fatigue que d’amertume, au vu de la triste constatation que - malgré ô combien d’efforts transpirés par lui pour la cause humaine ! - , nulle progression ne transparaît au niveau du « comportementalisme », tant sur le plan général de l’Espèce (qui est sienne encore aujourd’hui), que sur le plan particulier des individus la constituant, qu’ils fassent partie ou non de l’entourage proche de notre cher ami contacté (« Visionné » aurait dit Victor Hugo). Mais pour combler notre insatiabilité viscérale imputable au subi de la « Pression », je mets aujourd’hui en ligne un petit film retraçant (une infime partie) des rencontres qui ont pu faire avancer le bon déroulement du projet de (tragi) comédie musicale « Le Voyageur de L’Orage » . Les Internautes n’auront ainsi qu’à cliquer le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=pLdB…; Cordialement, Esperluette. Ps : Je dois avouer hélas ! que le passage sur You Tube a singulièrement assombri la pellicule.

    Le 17 mai 2010 à 19:42, par Isabella

    Merci Yoyo pour le résumé sur les tables tournantes et merci Esperluette pour le petit reportage sur la confection du VDO. C’est bien de pouvoir mettre un visage sur les personnages qui participent à cette œuvre remarquable. Bonne soirée.

    Le 8 juin 2010 à 17:30

    J aime beaucoup l avis des visiteurs à propos de La souffrance, si on en comprend les raisons,elle est une grande initiatrice si nous ne nous perdons pas dans ses méandres et que nous la considérions simplement comme un signal. Je vous décris ici une aide spirituel pour celui qui veut accéder au royaume des immortels.et celui qui veut comprendre c est quoi l évolution, tout est à l intérieur. Très Loin de la science actuelle. Je vous parle de la voix de réalisation : l’éveil septuple de la triple flamme de la Kundalini .

    • l’éveil de la sphère de la tête comme les 2 autres sphères se produit par l’accomplissement de 7 étapes : + éveil par un contact avec la mort, souvent de proches ; + désemparement, souffrance, crise intérieure et remise en cause fondamentale. L’être ne se sent plus à sa place dans le monde ; + des questions sur le sens de la vie, sur le pourquoi des choses s’imposent à lui et vivent intérieurement avec force ; + l’être se met en quête ; + il obtient des réponses et sa pensée se restructure. Il capte des pensées lumineuses et idéales. La vision intelligible se développe ; + il perçoit et cultive en lui la conception vivante de l’Être véritable qu’il est éternellement ; + il sépare le subtil de l’épais, il différencie sa nature « inférieure » de sa nature « supérieure » pour commencer le processus alchimique intérieur. Certaines de ces étapes peuvent être imbriquées. Nous n’y faisons pas suffisamment attention. Une fois cette étape atteinte, l’éveil de la sphère du cœur débute : + la 1° étape est le revirement fondamental dans la sphère des sentiments, du ressenti intérieur. Cette étape est appelé le « bon retournement du cœur ». L’être ayant clairement identifié toutes les influences de sa nature « inférieure » décide d’opérer la transformation intégrale. Uni à la lumière des centres supérieurs, il « descend » et illumine sa nature inférieure. C’est la méthode de « Jeûner et prier » de la Bible. Il est assez difficile de décrire ces expériences avec des mots… ; + la 2° étape réside dans la capacité à se détacher de toute négativité. L’être a compris que la source du « mal » réside dans la limitation de conscience de la nature « inférieure » et consciemment, il renonce à cette limitation et à tout ce qui l’engendre ; + la 3° étape prend la forme de l’énergie du pardon. C’est comme un grand sentiment de compassion envers tout. Ce pardon n’a rien voir avec le karma ; + la 4° étape est appelé « Régénération ». L’être est amené à vivre l’expérience de l’arbre qui sent de nouveau la sève circuler en lui au printemps. Tout est rajeuni, l’être goûte une nouvelle vie ; + la 5° étape est appelée la « deuxième naissance ». A ce stade, l’être est amené à connaître les mystères de l’univers et il expérimente l’Amour sans limites comme force et état de conscience ; + la 6° étape est « l’initiation du cœur ». Une lumière intérieure apparaît. Il se reconnaît comme faisant partie intégrante du Tout. Il devient un « Fils-Fille de Dieu » ; + la 7° étape est la « Résurrection » qui marque la « victoire sur la mort » et le début de l’éveil dans le centre fondamental de la vie sous le nombril. Les 7 étapes du 3° éveil (de la volonté, du ventre) ne seront pas décrites ici. Disons simplement que tout l’être est transformé en pure substance divine (corps de gloire manifesté, intégration de tous les aspects supérieurs de notre être dans tous les univers, montée de l’énergie de la Kundalini jusqu’au chakra de la couronne, au final Ascension). « Et maintenant, Père, glorifie-moi de la gloire que j’avais auprès de Toi avant que fut le monde ». Si l’appel n’est pas suivi d’une profonde métamorphose intérieure, c’est qu’il n’a pas été reçu correctement. Il est très dangereux de tenter d’éveiller précocement cette formidable énergie. Le feu de la Kundalini est lié intimement à l’énergie sexuelle. Il est très difficile actuellement de canaliser cette énergie vers le haut car la sexualité telle qu’elle est pratiquée n’est pas saine ni naturelle (Il faut vivre ses fantasmes ! Les gens croient ainsi se libérer mais ils s’enchaînent plutôt à leur nature « inférieure »). De même que la force sexuelle peut créer un enfant à « l’extérieur », elle peut aussi créer un enfant spirituel à « l’intérieur ». Les 3 courants de l’énergie de la Kundalini (triple flamme) correspondent aux 9 premières dimensions, chaque courant représentant les courants de 3 dimensions. Chaque courant est séparé des autres par une zone de répulsion magnétique (ce qui est tout à fait logique puisque chaque « feu », courant représente un Univers Harmonique et que chaque univers est séparé des univers adjacents par cette zone de répulsion magnétique ,à propos de l’illusion des distances ce que les scientifique ignorent c est que tout est dans la spiritualité , si on veut comprendre l univers et voyager dans l espace on doit être spirituel (pour la race humaine),les distances mesuré par nos astronaute sont complètement erronée .rien à voir avec la réalité du cosmos.que ruine de conscience.lol Chaque courant est enroulé à la base de la colonne vertébrale, là où réside les 8 premières cellules de chaque être humain. La conscience incarnée s’ancre dans ses 8 premières cellules et initie ensuite le processus de l’intégration fétale. L’activation de ces 3 courants induit progressivement l’intégration des dimensions supérieures et l’éthérisation de la structure moléculaire (dé-densification). Lorsque toutes les fréquences de ces 3 courants sont intégrées, le 4° courant (non incarné) est activé et permet la communion avec l’état christique et au-delà. Les fréquences des 12 premières dimensions universelle s’ancrent dans le corps, initiant le le processus de la transmutation cellulaire. Ceci permet une « dé-manifestation » intentionnelle et l’ascension dimensionnelle l ultime but de la vie. Le lien avec ce courant commence dès la conception, avec la construction de la Kundalini (3 premiers courants) et la « corde d’argent » (assez souvent abordé dans tout ce qui aborde le voyage astral). Cette « corde d’argent » est un « pont » qui relie le fœtus à l’âme (nature supérieure dans le deuxieme univers harmonique ). C’est ainsi que l’essence de l’âme dans le fœtus se produit progressivement. Quand la conception de l’enfant a lieu, les énergies provenant de l’âme pénètrent dans les 8 cellules primordiales à la base de l’épine dorsale. Ces 8 cellules deviendront le foetus et l’enfant. La quantité d’énergie emmagasinée dans le foetus est déterminée par la capacité du code génétique de l’entité (son degré de développement et d’activation de l’ADN) . Le reste sera emmagasiné à la base de la colonne vertébrale en attente d’être libéré si possible. D’où le danger très important d’activer ces énergies de la Kundalini artificiellement avant que l’être ne soit prêt ; car il s’agit d’énergies très puissantes. Une fois que le foetus croît et voit sa fréquence vibratoire augmenter, par l’intermédiaire des stimuli envoyés par l’âme, la partie des énergies de l’âme au taux vibratoire le plus élevé forme les 3 les courants incarnées de la Kundalini qui sont enroulés à la base de la colonne vertébrale. En même temps, d’autres liens s’opèrent dans les régions du nombril, du cœur et du chakra de la couronne (7° au sommet de la tête) et dans la glande pinéale, la thyroïde et le thymus. Ainsi est créé la « corde d’argent » qui ouvre le chakra de la couronne pour une intégration fétale complète. Chez la plupart des Humains contemporains, les énergies de la Kundalini restent à l’état dormant. La Kundalini, reliée à la « corde d’argent » et à la glande pinéale, ne peut s’activer efficacement que lorsque cette dernière reçoit suffisamment de stimulation d’énergies des dimensions supérieures. Le processus de l’intégration de l’âme et au-delà a lieu ainsi. Lorsqu’une personne a suffisamment épuré son karma (qui est en fin de compte de l’énergie « usée » de très basse fréquence, entravant le fonctionnement des différents corps et chakras, et entraînant par là-même des conséquences sur la vie de la personne), l’énergie de la Kundalini s’élevera en ligne droite. L’énergie peut monter directement au chakra de la couronne ou s’arrêter à n’importe quel chakra. Si elle monte jusqu’au 1° chakra, le restant de karma est transformé et la vie devient plus aisée, même d’un point de vue matériel. Mais si l’énergie dévie à gauche de ce chakra (à cause de la présence de l’énergie karmique entravant le processus), cela va stimuler de façon débordante le désir. A droite, l’être ressentira des sentiments d’angoisse, de dépression, d’hypersensibilité. Pour le deuxième chakra, l’être va propager le joie autour de lui. Il acquiert aussi des connaissances ésotériques profondes. Ceci dans l’hypothèse où l’énergie n’est pas déviée. Si elle dévie à gauche, la personne va devenir très boulimique. A droite, cela cause des sensations de vertige et la personne va se sentir dispersée, éclatée en elle-même. Pour le 3° chakra, l’être devient plus énergique, plus endurant. Il n’éprouve plus ni faim, ni fatigue. Toujours dans l’hypothèse où l’énergie monte correctement. Si elle dévie à gauche, la personne va avoir des tendances intenses à dominer les autres de façon étendue et vaste. A droite, cette envie de domination intense sera concentrée sur une personne en particulier. Si l’énergie atteint correctement le 4° chakra, la personne va expérimenter l’Amour Inconditionnel, la Compassion, la sagesse. Si l’énergie dévie à gauche, la personne privilégiera l’amour charnel, sexuel sans retenue. A droite, la personne deviendra intensément avide d’argent. Pour le 5° chakra, il est possible de se rappeler sa « trajectoire karmique », toutes ses vies passées. A ce stade, qui est déjà difficile à atteindre, l’énergie ne déviera pratiquement jamais. Néanmoins, si elle dévie à gauche, la personne se trouvera indécise, en situation d’instabilité psychologique. A droite, elle aura une sensation d’insécurité intense. Les autres chakras ne sont pas sujet à déviation éventuelle de l’énergie. Lorsque l’énergie attient le chakra de la couronne, le reste du corps est quasiment dépourvu d’énergie et les extrémités (mains et pieds) tendent à devenir froides. Il s’agit d’un phénomène qui n’est pas désagréable mais une forme d’extase. Donc la réalité tridimensionnel du cosmos si vous avez compris signifie que vous n avez pas activé votre flamme de la Kundalini , tout est à l intérieur, si on veut rester dans le livre de dieu on doit suivre sa voie loin des théories flous.

    Le 8 juin 2010 à 21:47, par Yoyo

    Je crains que vous restiez prisonnier d’une croyance à des niveaux inférieurs et supérieurs. C’est tout à fait différent de la conception de l’ordre implié (et du déploiement comme réduction progressive) qui est décrit ici. Il n’y a rien de supérieur ou d’inférieur, il y a la pulsation qui se recentre ou se périphérise…


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0