Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Ouvrages / Le Voyageur de l’Orage / Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - suite des dialogues (pages 49 à 54) - en (...)
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Le Voyageur de l’Orage (2e époque) - suite des dialogues (pages 49 à 54) - en texte

D 1er mai 2010     H 18:30     A     C 0 messages


 

Deuxième tableau : Dans le jardin de l’Institut

Etudiants / Professeurs

 

Romain : Voilà… et il est reparti… disparaissant, tel qu’il l’a toujours fait…

Janybel : Subitement ?..

Tatiana : Oui, subitement…

Azélia : Cette intrusion en début de cycle universitaire ne me dit rien qui vaille…

Raphaël : Il est certain que l’effervescence ambiante laisse présager des instants de désordre que nous risquons d’avoir peine à juguler…

Gaëtan : Cette effervescence ne saurait se prolonger au-delà de l’effet de surprise qui l’a suscitée…

Janybel : Sans nul doute, Gaëtan, et au regard de ce qu’il enseigne, j’avancerai que le Voyageur s’emploiera à doser lui-même la flamme…

Azélia : Ce qu’il enseigne ! Tu en as de bonnes Janybel ! A t’entendre, il n’appartient plus qu’à monsieur Dimitri de le recruter dans notre Institut !..

(alerté par les éclats de voix, Dimitri intervient)

Dimitri : Vous êtes bien bruyants ! Que se passe-t-il ici ?

Azélia : Ah ! Monsieur Dimitri, il faut que l’on vous dise !..

Dimitri : Bon… Eh bien, venez donc me le dire calmement dans mon bureau, nous ne sommes pas sur un champ de foire…

(les étudiants s’éparpillent tandis qu’Azélia, Janybel, Raphaël et Gaëtan accompagnent le Doyen dans son bureau)

 

Troisième tableau : Dans le bureau de Dimitri

Dimitri / Azélia / Raphaël / Gaëtan / Janybel

 

Dimitri : Bien, si mes oreilles ne m’ont pas trahi… Le Voyageur serait donc revenu ?

Azélia : Vous vous rendez compte, monsieur Dimitri, alors que la saison universitaire ne fait que débuter !

Raphaël : Au vu de l’agitation que ce retour a provoqué, il est à craindre pour ce que nous réserve la suite…

Gaëtan : Personnellement, je me défends d’anticiper sur l’éclosion de quelconques troubles… Je maintiens que cette agitation reste liée à la joie que l’on éprouve lors de retrouvailles… Elle s’estompera au fil des jours…

Janybel : D’autant, monsieur Dimitri, que vous connaissez le Voyageur : il ne peut qu’apporter à nos étudiants, et j’oserai dire… à nous-mêmes…

Dimitri : Mhm… J’ai toujours considéré qu’il fallait garder mesure en toutes choses, et pour ce, accorder un peu de recul aux événements… Aussi, je vous propose de laisser la nuit nous porter conseil et de nous retrouver demain, en fin de matinée… Nous aviserons alors des mesures à prendre, si mesures doivent se prendre…

 

Quatrième tableau  : Aux alentours de l’Institut.

Dimitri /Sofana /( en présence des Professeurs et des Etudiants)

 

Dimitri : Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, suite à ce qui s’est produit hier, j’ai pris une décison, décision qui, à mon avis, s’avère être, sinon la plus sage, du moins celle qui me paraît la plus convenable pour satisfaire tout le monde… Sofana, s’il vous plaît !..

Sofana : Je vous écoute, monsieur…

Dimitri : De toute vraisemblance, entre tous, ici, il apparaît que vous correspondez - plus ou moins télépathiquement - avec le Voyageur…

Sofana : Disons que le Voyageur « intercepte » en quelque sorte, mes pensées… De là, à prétendre…

Dimitri : C’est égal, Sofana, et c’est pourquoi je viens vous demander de tenir le rôle d’intermédiaire avec lui, quant à la décision que j’ai prise…

(du lointain, proviennent quelques échos de tonnerres, lesquels annoncent, une fois encore, l’arrivée du Voyageur)

Sofana : Je crois que ce ne sera pas utile, monsieur Dimitri…

(dans les instants qui suivent, un dialogue s’établit entre le Voyageur et Dimitri, lequel définit ce qu’il a projeté, afin d’éviter que des situations conflictuelles ne s’instaurent, détériorant le climat d’entente cordiale s’étant établi au terme du dernier cycle universitaire.)

 

Cinquième tableau  : Dans le parc de l’Institut.

Enseignants / Etudiants / Voyageur

 

Gaëtan : Finalement, Azélia, tu n’étais pas loin de la vérité quand tu disais à Janybel qu’il ne restait plus à Dimitri qu’à recruter le Voyageur parmi notre corps enseignant…

Azélia : Je ne trouve pas cela vraiment risible Gaëtan…

Janybel : …Ne sois pas bougonne, Azélia, cette idée de forums inspirée par Dimitri va singulièrement nous épauler dans notre travail…

Gaëtan : Surtout que le Voyageur n’impose rien : il nous abandonne le choix des « thèmes » à aborder…

 

Sixième tableau  : Dans l’amphithéâtre de l’Institut.

Enseignants / Etudiants / Voyageur

 

Voyageur : …Je ne voudrais pas empiéter sur le travail d’ Azélia, j’en parlerai donc à ma façon

…chanson : L ’Amour Divin en .mp3
…chanson : L ’Amour Divin en .doc

Yoanna : L’Amour des Titans que vous nous avez proposé de devenir…

Voyageur : Selon les capacités propres à chacun, Yoanna…

Sofana : Cet Amour qui, tel que vous nous l’avez déjà fait ressentir, s’élabore au gré de la rivalité patience / passion qui nous habite tous…

Voyageur : « La patience » qui se génère en notre for intérieur, et « la passion » que conditionne le monde extérieur : ce savant mélange occasionnant une réaction à l’endroit des événements auxquels nous sommes confrontés…

Alexis : … Les Titans, le Divin : toujours cet aspect suprahumain des choses…

Romain : Nombre d’écrits historiques ou religieux y font référence…

Voyageur : Ajuste titre, Romain, à juste titre…

Vérane : Ceci corrobore bien le fait qu’il n’y a pas de fumée sans feu…

Tatiana : Oui, mais faire la part du vrai en la matière n’a jamais été facile…

Zoltan : Il suffit de déceler ce qui est subjectif et ce qui ne l’est pas : ainsi, pour ce qui me concerne, « le Divin »…

Vérane : Nous connaissons tous ton point de vue à ce sujet, Zoltan…

Romain : Oui, mais nous ignorons celui du Voyageur, il serait opportun…

Sofana : Nous avons eu la même idée, Romain…

…chanson : IL est

(les professeurs et le doyen interviennent tour à tour lors de ce forum consacré, dans un premier temps, à L’Amour, puis ensuite aux notions de bien et de mal).

Janybel : …Votre manière d’identifier les choses tend à tout démythifier…

Voyageur : L’expérience m’a fait valoir qu’il s’agissait là du meilleur moyen pour tenter de réguler la« passion »…

Gaëtan : Suis-je dans l’erreur en considérant que ce concept de « passion » dénote chez vous une notion de « mal » ?.

Voyageur : Bien que je ne prétende pas m’en être totalement dégagé, je crois qu’il faut se départir progressivement de ce « manichéisme » qui nous poursuit depuis toujours …

Dimitri : Ah… Je cerne mieux cette répartie que tu me lanças naguère, Voyageur, laquelle engageait non pas à « se donner bonne ou mauvaise conscience, mais à prendre conscience… »

Azélia : Prenons garde, monsieur Dimitri : « mauvais » comme « mal », ne sont pas simplement des vues de l’esprit, ils existent vraiment…

Voyageur : … En marge de toute moralité excessive, nous dirons qu’ils appartiennent à la même énergie créatrice que le « bon » ou le « bien », et qu’ils se déterminent dès qu’en notre conscience s’érige un conflit…

Raphaël : Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par conflit ?

Voyageur : L’opposition qui naît en nous lorsqu’on s’aperçoit que ce que l’on estime devoir faire ne correspond plus à ce que l’on fait en réalité…

Janybel : …Et nul n’y échappe…

Voyageur : Et nul n’y échappe, du plus humble des hommes au plus célèbre des Anges…

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0