Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Réponses et Commentaires / Réponse à la question posée par Yoyo sur le Texte du 5 juillet (...)
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Réponse à la question posée par Yoyo sur le Texte du 5 juillet 2010

D 11 avril 2010     H 12:33     A Jean Claude Pantel     C 1 messages


 

> Rappel de la la question : La « marge de manœuvre » est, en fait, d’accepter de consacrer tous ses instants à coller au « courant initial de pensée », en sachant qu’on en décolle sans cesse vu notre manque de constance et de continuité, ce qui rend notre danse spasmodique. Nous collons volontiers à ce qui va bien mais beaucoup plus difficilement à ce qui fait mal… Je demanderais donc à M. Pantel s’il a des conseils à nous donner à ce propos ? [1]

 


 

Réponse de M. Pantel :

 

Comment donner meilleur conseil que ce que propose Karzenstein quand Elle nous engage à nous adonner à l’intuitionnisme ? [2]

Tenant compte des éléments sur lesquels s’édifie notre spécifisme (lequel appartient aux espèces dites pensantes), Elle n’omet pas, au passage, de nous rappeler que notre façon d’appréhender les choses passe régulièrement par le comparativisme.

Elle ajoute que cette « méthode » (fait de comparer sans cesse : le suffixe « isme » induit une idée de mouvement) demeure (pour notre espèce, en tout cas) axée sur le « je », le « moi » (l’ipséitaire).

Karzenstein ne se prive pas de faire état de « préjudice » en la matière, abandonnant à Magloow le soin de nous mettre en garde contre la complaisance à l’égard de soi qui résulte trop souvent de nos introspections.

Sur le moment, cette mise en garde me fait penser à ce que nous avait formulé Rasmunssen dans le même ordre d’idées : « On ne juge les autres que par rapport à soi, donc de façon très superficielle ».

Pour lors, cet avertissement à la non-complaisance à l’égard de soi (déjà émise par les V.E.T) nous remet en selle pour nous livrer à l’inductionnisme, du moins pour ce qui a trait à « la justesse » qu’il nous incombe de respecter dans cette pratique.

Ensuite, il nous faut entériner une fois pour toutes que, quel que soit le degré de « progression » que notre conscience nous laisse entendre -, celui-ci dépend en majeure partie de la disponibilité. [3]

Sans elle, l’inductionnisme ne saurait avoir cours : se rendre disponible demeure la condition sine qua non pour recevoir dans la mesure où il reste loisible de penser que « la mise en retrait » favorisant la pratique de cette démarche ne peut qu’atténuer le délai entre le reçu et la conscience de recevoir (se mettre en retrait évite l’éparpillement et favorise la concentration).

Si « l’application » sus indiquée du procédé devrait nous garantir une relation plus efficiente avec notre informationnel de base, nous nous abstiendrons néanmoins de chanter « victoire ! ».

Pour ce, veillons à nous remémorer le texte du 27 mars 1987, au cours duquel Rasmunssen sous-entendit en quelque sorte les limites de notre marge de manœuvre pour ce qui a trait à notre quête d’Absolu :
-  La Vérité, quelle que soit la matière où l’on veut croire qu’elle s’exprime, est extérieure à nous. Vous êtes en elle en sa constance, elle n’est pas en vous en la continuité.

Nantis de toutes ces indications, il ne nous appartient plus qu’à nous montrer assidus dans le fait de regarder ce qu’il y a lieu de voir . L’exercice est douloureux si l’on se veut bien se souvenir que plus nous voyons et plus nous souffrons , ainsi que le relate dans le chapitre 1 de l’Ecclésiaste le verset 18 : […] celui qui augmente la connaissance augmente la douleur.[…] [4]

Voilà, nous avons, un tant soit peu, récapitulé les données qui sont en notre possession afin de discerner de mieux en mieux ce que figure notre qualité de choses à vivre. Il reste du chemin à parcourir, mais j’ose croire qu’il semble, désormais, un peu moins embroussaillé…

Bien amicalement. Jean-Claude Pantel.

Notes

[1Je mets la réponse sous forme d’article car elle mérite une lecture attentive (Yoyo)

[331 décembre 1975 : Rasmunssen : La Liberté, Jantel ! Il faut que vous sachiez que la seule Liberté consiste à se trouver disponible, à l’unique fin de s’adapter aux circonstances, c’est-à-dire de faire corps avec elles. Vivre les circonstances en l’ambiant qui les propose et être vécu par elles de par le principe donné/reçu émanant de la Loi des Echanges.

[4Ecclésiaste 1:18 : כִּי בְּרֹב חָכְמָה רָב־כָּעַס וְיֹוסִיף דַּעַת יֹוסִיף מַכְאֹוב׃

Car avec beaucoup de sagesse on a beaucoup de chagrin, et celui qui augmente sa science augmente sa douleur (traduction L. Segond)

 

Mots-Clefs

1 Messages

  • Le 11 juillet 2010 à 14:18, par bertrand72

    Jean-Claude est au meilleur de sa forme , encore merci pour la réponse mais aussi à la bonne question ( Yoyo). Inductionnisme et théorétisme sont deux mots que j’aime beaucoup . J’y vois dans les deux beaucoup d’intériorisation . On regarde , on réfléchit ( on pense) et on agit à bon escient si possible . Bien sur mon analyse est trop succinte mais je compte sur vous toutes et tous pour rectifier ou améliorer ce petit texte sans prétention.

    Le 31 juillet 2010 à 22:14, par Esperluette

    ORDONNANCEMENT MAGNETIQUE EAU/FEU : Pakistan, Chine (eau, inondations meurtrières ) / Russie (feu, incendies monstrueux - + de 120000 hectares de forêt carbonisée -). Oscillationnisme.

    Déculottée de l’équipe de france au mondial de football 2010 organisé par l’Afrique du Sud/ Victoire de l’équipe française de football dans les championnats d’Europe des - de 19 ans (Devant l’Espagne !) + Nombreux médaillés français dans le championnat d’Europe d’Athlétisme (2e position devant la Russie) = OSCILLATIONNISME.

    Arrêt des combats taurins en Espagne : Poussée de la plaque ibérique sur la plaque provençale (Edaphisme) : Prise de conscience répertoriée (Sans préméditation, sans concertation antérieure, et donc inférence non programmée) : « Une prise de conscience/ sans qu’elle soit connivence, nous échut, Nous émut, et s’en fut par les rues » (Jean-Claude Pantel, Enfants de Mai 68). Spontanéité ambiante —> Choix totalement inexistant.

    Arène = présence de failles tectoniques majeures (Nîmes, Arles, Fréjus, Barcelone, Marseille/ Lyon [avant], etc). Graben, etc.

    Nationalisme basque en recrudescence = Orogenèse pyrénéenne. Poussée, Pression.

    Plissement métamorphique à venir : Pseudo Pangée.

    Le 1er août 2010 à 06:02, par Yoyo

    Voilà une danse qui danse déjà beaucoup plus sur les contraires en équilibre…

    La difficulté est de danser avec grâce en temps réel, d’avoir le réflexe de s’appuyer en temps réel sur les contraires, dans notre vie quotidienne, là où se trouve notre trajectoire du moment. Dans la corrida, reste un souvenir de cette voltige qui, à l’origine, était de sauter par-dessus le taureau quand il vous chargeait…

    Le 1er août 2010 à 09:48, par Samsâra

    Quand celui-là ne cesse de parler de souffrance ; celui-ci dit tout autre chose et la voie proposée est réalisable et compréhensible… de l’autre côté aucune proposition si ce n’est le « jubilationnisme » et le « déstructissionnisme » se dissimulant sous la voie de la dite connaissance……

    – Nibbaana : extinction de la souffrance par extinction de la haine, de la convoitise et de l’illusion, mettant fin à toute possibilité de production d’énergies susceptibles de manifester des êtres vivants. C’est la Paix ultime dont la saveur peut être expérimentée dans cette vie même. (source Samsâra)

    Le 1er août 2010 à 17:32, par Yoyo

    Je ne vois pas où vous voyez un « déstructissionnisme ». Si vous saviez ce qu’est le nirvāna, même fugacement, peut-être commenteriez-vous autrement ?

    Le 1er août 2010 à 18:31, par Samsâra

    Mais cher Monsieur, il n’y a rien à commenter ; car sur ce site les commentaires se suivent les uns après les autres dépassant même l’au-delà de la pédanterie. Tout cela ne ressemble qu’à un vaste étalage de formule en « isme », de pseudos philosophes maîtres de connaissances. Vous avez simplement perdu le sens de la simplicité et il n’y a pas d’amour dans vos chimères insensées. Vous démontrez que vous êtes en train de jouer dans le bac à sable des mots et quand il n’y aura plus de mots dans le bac après que vous aurez utilisé et usé toutes les formules que restera-t-il ? La paix peut-être ? Le Nirvana ?

    Le 4 août 2010 à 15:50, par bertrand72

    Il se pourrait fort bien que Jean-Claude soit « enfermé » depuis un certain temps , comme l’année dernière,sur son lieu de « vacances », attendons sa libération et peut-être un entretien ? Je t’envoie cher Jean-Claude mes pensées les plus amicales , ainsi qu’à tes amis d’ici et d’ailleurs.

    Le 5 août 2010 à 11:36, par Esperluette

    Oui en effet il semblerait que Jean-Claude soit bouclé pour un long moment encore. Mais ce n’est pas pour lui des vacances. C’est une très douloureuse épreuve, surtout lorsqu’il en sort. C’est en tout cas une inquiétude à chaque fois pour ses amis qui se demandent tous : « Ce coup-ci, n’y restera-t-il pas à jamais ? »

    Je profite de mon bref passage pour encourager Samsara (*) à visionner le film du même nom. Il apprendra beaucoup plus qu’en postant des propos qui n’apportent de toute manière rien à personne et surtout pas à lui.

    Samsara, film indépendant réalisé par l’indien Pan Nalin (2001).

    Le 11 août 2010 à 12:42, par Esperluette

    Champagne et cotillons. 100 poèmes sur mon blog. Portons un toste tout de même : Je lève mon verre en l’honneur du fait que j’ai créé le blog le moins lu de France, du monde, voire de l’univers entier ! Je pense que le blog de la plus inexistante des tribus d’Amazonie aura beaucoup plus de succès. Et celui d’une race extraterrestre perdue aux confins de l’Univers davantage encore ! LOL. Quasiment aucuns lecteurs. Aucune interactivité. Pas de commentaires. Youpi ! Enfin, c’est justesse. A ce rythme, je ne suis pas près de finir pas comme Mikaël Vendetta ! Mdr.

    Le 12 août 2010 à 17:52, par Castor

    Peut-être faut-il penser que cette confidentialité est comme pour Jantel le résultat d’une intervention des VET pour vous préserver de tout ce qui pourrait troubler votre équilibre ou le sien ? Consolez-vous donc avec les Textes, ils sont là au moins pour ça. Certains pessimistes diront qu’ils ne servent qu’à cela.

    Le 13 août 2010 à 07:52, par Esperluette

    Et vous, vous y êtes aller sur mon blog, Castor ?

    Le 13 août 2010 à 11:02, par Castor

    Oui je suis allé sur votre blog à plusieurs reprises, un beau blog en vérité et qui y gagne encore avec cette nouvelle présentation. Sans doute que son ésotérisme et son inspiration pantelienne sont les sources de son insuccès. Ralliez-vous donc à la devise de Guillaume Ier d’Orange-Nassau reprenant l’aphorisme de Charles le Téméraire : « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. »

    Le 14 août 2010 à 10:41, par Esperluette

    Oui on connaît la chanson comme on dit :

    « Atteindre sans attendre, sans chercher donc sans redouter » Les VET.

    NEC SPE NEC METU, devise stoïcienne : Sans espoir, sans crainte .

    Reste à assumer l’immense frustration générée par le grand manque de reconnaissance et c’est loin d’être très facile. Mais le rire, le vin (modérément), la récupération, la joie de vivre et avoir des amis, tout cela conformément à un travail constant (journalier) sur soi-même - Sport et méditation - exercé le plus souvent possible dans un effort lié à la solitude (Non ce n’est pas incompatible avec l’amitié) aident beaucoup.

    Ce qui n’empêche pas hélas ! les excès parfois mais bon on est humain. (Humain, trop humain ? Nietzsche).

    Répétons une maxime de chez Eux : « Il ne faut pas chercher à vivre en étant reconnu, mais reconnaître ce qu’est vivre sans le chercher ».

    Le 16 août 2010 à 13:54, par Esperluette

    Orages et vents violents en Russie (Air/Eau)—> Pendant oscillatoire (atténuateur) de l’Ordonnancement Magnétique (Feu) « d’ordre amplificateur » en cours dans cette partie du monde.

    Directionnel opposé —> A s’attendre donc, en Chine, Pakistan, Inde (Eau) : Ordonnancements à « teneur atténuante » (Feu/Terre) —> Attentats ? Incendies urbains ? Solifluxions ? Séismes ?

    A voir.

    La pendule = Le pendule.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0