Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 2010 / 20 octobre 2010
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

20 octobre 2010

D 20 octobre 2010     H 15:59     A REINHARDT     C 4 messages


 

Bonjour à tous,

 Ce « petit » Texte (apparu sur l’ordinateur) a fait instantanément suite à une discussion familiale basée sur nos comportements individuels en fonction des problèmes rencontrés par notre société.

 Reinhardt qui, par rapport à « ses semblables », s’exprime très rarement, nous ramène - comme eux - au point de départ des dits « problèmes ».

 La clarté des propos donne à penser que ces derniers ne devraient pas soulever beaucoup de questions, ils semblent se suffire à eux-mêmes.

 Cependant, je reste toujours (en fonction de ma disponibilité) à la disposition de quiconque jugera bon d’en poser.

 Bien amicalement.
 Jean-Claude Pantel.

 


 

Par rapport à la conversation que vous avez eue avec Karzenstein et Magloow au sujet de la dispension [1], il ne faut pas omettre de se souvenir que tout ce qui émane du reçu (dans sa désuperposition), s’il n’est pas « donné », sera - tôt ou tard - « repris ».

Ceci équivaut à énoncer que la seule possession dont peut se targuer « le possédant » se limite à « la variable conviction » qu’il porte à l’égard de ce qui lui est accordé d’entreprendre.

En cela, et seulement en cela, se situe ce qu’il aura pu considérer tel « un acquis », sachant que le caractère éphémère de la chose fera que « l’acquis » en question demeurera ponctuellement lié aux diverses valeurs de remplacement que ne manquent pas de disposer les ambiants à la faveur de leur démultiplication.

Il s’avère toujours intéressant de « regarder » les choses sous tous les angles les concernant, même si cela vient à déranger « la quiétude illusoire » du cogito.

 

Notes

[1Texte du OCTOBRE 2010

 

Mots-Clefs

4 Messages

  • Le 22 octobre 2010 à 13:58, par Rock en bol

    Ok, c’est vrai qu’il faut bien regarder pour mieux voir qu’il faut posséder le moins possible pour ne pas être trop possédé comme le disait Confucius. A +.

    Le 22 octobre 2010 à 23:01, par trouvésurlilith ?

    Savez-vous que Charles de Gaulle parlait comme Confucius en disant : « les possèdants sont possédés par ce qu’ils possédent ». Puisque Rock en bol demande de mieux regarder, je m’autorise ce regard là à propos de cette autre entité qui viendrait d’intervenir sur un ordinateur. Soyez honnête dans votre analyse, ne trouvez-vous pas que TOUTES les entités emploient les mêmes tournures, la même dialectique, les mêmes intonations. On dirait que le fond comme la forme sont identiques, cela me fait penser à des clones reproduis à l’infini (mais totalement déshumanisés, plutôt sans âmes) pour véhiculer la même information dépourvue du moindre sentiment, de la moindre émotion ou compassion. Ne pensez-vous pas qu’il se trouverait le même moule qui en copié-collé raconte la même histoire ? Cela m’intrigue vraiment, pas vous ?

    Le 23 octobre 2010 à 07:26, par Yoyo

    Non justement ; c’est pour ça que j’avais commencé un classement par auteurs présumés ; ce travail d’analyse reste en grande partie à faire entre ce qui est vocabulaire commun et préoccupations propres.

    Le 23 octobre 2010 à 22:02, par Esperluette

    Très pertinente analyse Yoyo. les Êtres ne communiquent pas dans un même moule langagier. Chacun a sa personnalité. Et sa spécificité. Rasmunssen est les plus humain (Le plus indulgent), l’ayant été…

    Dépréciation sans fondement —> (Enormes) Chocs en retour à attendre…et ruptures précipitées pour certains (SDQ en visue).

    Le 24 octobre 2010 à 10:51, par trouvésurlilith ?

    D’abord permettez-moi de nommer l’esperluette tel un oiseau de mauvais augure. Pourquoi est-il toujours si hargneux ? Pourquoi proférer certaines menaces s’inspirant de ses ténébreux messagers ? Tiens que dites -vous à cela, trouver cet écrit dans un écrin : « Le véritable noyau de vie EST INDESCRIPTIBLE, toujours identique, non soumis au changement. Totalement en dehors de tous les processus de vie et de toute individualité. Dans le NOYAU véritable il n’existe pas de différence entre la plante et l’homme. Pas de différence entre les hommes non plus. La forme et l’individualité de la vie ne sont que des voiles qui se sont déposés autour DU intouchable. La production de ce voile résulte d’une intéraction entre la vie et la matière… »

    Réinvestissez, père Luette, la modestie, la tolérance et l’humilité pour que prenne forme le REEL discernement et vous cesserez de colporter des théories au nom de l’INDESCRIPTIBLE….

    Le 24 octobre 2010 à 21:38, par Esperluette

    Moi je réponds à cela : Retournez vers vos grands amis (Très tolérants) Les Sceptiques du Québec, car on ne peut plus rien pour vous manifestement, comme pour Castor qui ne lit même pas ce que j’écris pour lui…Quant à votre témoin V.S., envoyez-là sur les Sceptiques, je l’attends de pied ferme…

    Le 25 octobre 2010 à 10:29, par trouvésurlilith ?

    Bon puique vous attendez tout le monde de pied ferme, cher esperluette (ou G.P) que pensez-vous de cette simple idée (déjà proposée au webmestre mais sans réponse sérieuse à ce jour) organiser enfin une rencontre et réunion de travail complète sur le cas qui nous intéresse. Vous pourriez donc vous ramener avec vos sympathisans et autres dossiers et nous pourrions débattre en espérant que vous seriez à même d’instaurer un climat de liberté et de dignité. Ainsi et puisque vous êtes à même de remuer ciel et terre pour faire entendre le voix (du chanteur-poète), et les voix des visiteurs d’outre-là vous serez tout à fait capable et sûrement désireux d’apporter une bonne fois pour toute et sans contradictions toutes les lumières sur cette aventure que nous devons reconnaître comme atypique et très bizarre. J’espère qu’il ne vous viendra pas à l’idée de vous réfugier derrière la main mise secrète des vet pour la gestion de cette entreprise car il me semble que nous pourrions entendre : « ILS » ne le veulent pas… Nous serions alors des clowns entre leurs mains, une vile piétaille. Ainsi nous serions tous à même d’appréhender la forme tout autant que le fond et tous malentendus devraient être levés ; mais pour cela il faut connaître et vivre le vrai courage. Et s’il vous plaît, dépassez votre colère… Qu’en pensez-vous ?

    Le 25 octobre 2010 à 12:55, par Esperluette

    Je m’en fiche complètement. Pour moi, même pas vous existez. Jean-Claude Pantel offre gratuitement ce qu’il reçoit des VET.

    Si cela ne vous sied point, dès lors, bye bye…

    Ici, on travaille sur les Textes, afin de tenter d’éclaircir leur sens, certes difficile, mais pas inaccessible, et ne s’apparentant surtout pas à du charabia pompeux, et pas du tout pompé d’ouvrages de vulgarisation scientifique, comme l’affirment les Sceptiques du Québec qui n’y comprennent rien parce qu’ils ne cherchent jamais à comprendre, mais à conspuer systématiquement. C’est tellement facile, avec la bouilloire à mamie posée sur les pieds et le paquet de chips à portée de main. Ils appellent cela un travail d’investigation. J’aurais, pour ma part, tout autre nom à leur proposer.

    Ne sont-ils pas aller jusqu’à poursuivre leurs diatribes infectes dans la qualité artistique des chansons de J-CP, sur laquelle ils soulagent - comme ils peuvent - le petit derrière de leur conscience ?

    Nous ne sommes pas des singes tentés derrière des barreaux par vos cacahouètes, telles que ces 1 millions de dollars proposés par les SDQ pour qui prouverait que le surnaturel existe.

    On ne fait de mal à personne mais, à l’instar de ce qu’affirmait déjà Georges Brassens en son temps : « Les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux »…

    Les Textes sont un message de paix et d’Amour, et n’incitent pas à la violence, mais à l’acceptation de l’état actuel du monde, dans un esprit de compassion.

    Et si ma plume se montre parfois acerbe, c’est juste pour évincer du site des gens qui, comme vous et Castor, n’ont vraiment pas leur place.

    Mais je dois toute de même prendre acte, honnêteté de pensée oblige, de certaines critiques émanant des SDQ qui furent très intéressantes (En marge de leur grande méchanceté), notamment cette remarque venant d’un certain J-F qui (Répondant à Enola Gay) remet vivement en cause un dire karzensteinien ayant affirmé jadis que la « vertébrisation » concernait la majeure partie du règne animal, alors que, actuellement, notre biologie l’expose comme étant une très grande minorité.

    En effet, nous nous trouvons là devant une véritable pierre d’achoppement, et un point très litigieux sur lequel il nous faudra, tôt ou tard, discuter.

    La biologie moderne est-t-elle en marche vers de nouvelles conceptions, à l’image des botanistes qui, en ce moment, remettent totalement en cause les taxons de bon nombre d’espèces végétales qu’ils dé-classifient, à l’exemple de certaines coronilles qui, aujourd’hui, ne sont plus considérées comme telles ?

    Nous verrons bien.

    Mais le reste ?

    Stercus suum cuique bene olet


  • Le 25 octobre 2010 à 14:16, par Castor

    Oui, monsieur Esperluette, au risque de vous décevoir, j’ai lu et relu vos réponses, mais peut-être pas aussi vite que vous l’espériez, mes ennuis de santé (entre autres préoccupations) expliquant ce retard que vous qualifiez de désintérêt coupable. Mais je dois dire que vos réponses ne m’ont guère satisfait. Votre réponse en somme était de dire que les mots « réincarnation » et « résurrection » (ma question ne portait pas sur ce terme) auraient pu être en eux-mêmes appropriés mais à cause de leur référence à une religion précise ce ne l’était pas, essentiellement parce que la revie n’implique pas de prolongement identitaire, sauf en cas de mue évolutive (c’est-à-dire accès à la vie éternelle). Il faut donc un autre terme. Mais le problème que j’avais soulevé tenait essentiellement à cet emploi du terme « revie » qui ne me semble pas plus justifié ( même du point de vue des Textes) que celui de réincarnation (au contraire), et vous ne le justifiez d’ailleurs pas. Vous n’objectez donc rien aux arguments que j’avançais : l’emploi de « revie » n’est pas approprié car la vie fait référence à La Vie (la vraie et l’unique) : dans la note [2] de votre texte vous dîtes que la mue évolutive est accès à la Vie. Justement, pour distinguer ce qui est la vie (la vraie) de ce qui n’est pas vraiment elle, les Textes ont recours au terme d’« existence ». C’est pourquoi au terme de « revie » il aurait fallu employer celui de « réexistence » (ce que vous semblez aussi employer à la fin de votre texte : « Postulat du Cycle des Réexistences ».) Je lis aussi que les VET ont dit que « Jésus céda sa vie consciente pour une existence plus vraie ». Il semble encore ici y avoir ici plus qu’un simple manque de précision dans le choix des mots (ce qui est étonnant pour ces entités dont le choix du vocabulaire semble très recherché) mais une véritable confusion. Enfin, votre réponse ne justifie nullement l’autre problème que j’avais soulevé, c’est-à-dire la justification de l’opposition vie-existence (voir chanson de Jean-Claude, Entre existence et vie). Mais votre réponse a soulevé un autre problème : vous dîtes que la mue évolutive est l’accès à une vie consciente définitive avec conservation du patrimoine cellulaire et en partie le patrimoine identitaire. Or si l’évolution est effectivement l’accès à la Vie, à l’Etre dans ce qu’ils ont d’indifférencié, qu’est-ce qui justifie cette conservation identitaire, alors même que ceux qui revivent perdent cette identité alors que, justement, puisqu’ils retrouvent une existence terrestre (et comme vous le dîtes revivre c’est vivre à nouveau la même qualité des choses vécues) ils devraient en toute logique conserver (re-vivre = répétition) ou retrouver ce qui fait leur identité, leur individuation. L’Etre étant l’opposé de l’individu, donc de l’identitaire, le privilège de l’être accédant à l’immortalité devrait logiquement être le privilège de perdre tout ce qui fait son identité. De plus ce privilège devrait être aussi celui d’accéder à une forme d’inconscience définitive et non une conscience définitive : comme il est dit dans le tout premier Texte : « après la rupture, ces cellules demeurent à l’état inconscient ». Une question encore pour finir qui m’est venue suite à la liste non exhaustive mais substantielle que vous avez faite des personnages célèbres qui ont été récupérés : pourquoi aucun d’eux ne communiquent avec Jean-Claude ?

    Le 25 octobre 2010 à 14:59, par Castor

    Une petite question encore (pour Esperluette ou d’autres) : en relisant le Texte de septembre 1973 où Karzenstein décrit sa découverte d’un bébé dans un carton : « cet Etre en devenir n’était encore qu’un individu en passe de rompre avec sa toute nouvelle vie consciente. Il m’incombait de prendre une décision, le bébé n’avait pas consommé sa probable rupture ». D’abord Karzsentein dit que l’individu est en passe de rompre et après elle parle de sa « probable » rupture. Or ce n’est pas la même chose : la première fois cela signifie que fatalement l’individu va mourir, il n’est que sur le point de mourir mais il va mourir. Après elle parle de « probable », donc que l’individu a de grandes chances de mourir. Pourquoi un tel revirement ? On passe d’une certitude à une probabilité. Karzenstein s’est-elle mise à douter et n’était-elle pas en mesure de savoir s’il allait mourir ou pas ? Il ne semble pas. Car pourquoi alors choisir de sauver le bébé de la mort si sa mort n’était que probable ? Ensuite, elle dit qu’il lui « incombait » de prendre une décision. On peut se demander pourquoi cette responsabilité lui revienait-elle ? Et juste après il est dit que « le Maître trancha alors pour (lui) laisser vivre cette dernière vie consciente », la prise de décision n’incombe donc plus à Karzenstein : encore une contradiction. Enfin, pourquoi laisser vivre une dernière vie consciente à cet Etre en devenir qui en mourant allait être récupéré par les entités ? Aucune raison n’est donnée, pourtant Karzenstein dit s’être opposée à certaines entités dans sa décision, elle devait donc avoir des raisons. Une de ces raisons aurait pu être une mission qui allait être confiée à Jean-Claude, or en août 1973 il est bien dit que ce ne sera pas le cas. Pourquoi donc avoir sauvé Jean-Claude et lui faire vivre cette vie de souffrance qu’il ne méritait pas puisqu’il était appelé à être récupéré ?

    Le 25 octobre 2010 à 21:36, par Esperluette

    Je répondrai aux deux messages de Castor qui devrait se reposer plutôt que de se prendre la tête avec ces entrelacs philosophiques totalement vains, dans le mesure où il se dit atteint par des problèmes de santé…

    Castor, prenez du repos, embrassez le front des membres de votre famille, parce que le reste on s’en fout.

    Contrairement à ce que d’aucuns affirment, je ne suis pas le fer de lance de J-C Pantel. Je le défends juste des médisances non fondées dont il est la cible. Sans plus. Je ne défendrai jamais l’indéfendable. Je crois son message juste, sans espoir ni désanchantement.

    De toute manière, je ne suis pas dupe quant aux agressions verbales ou physiques dont nous seront, tôt ou tard (Car déjà en réalité), des « victimes » de choix.

    Je reproche juste parfois à ceux qui tentent de s’accrocher à « l’histoire » de ne rien intenter pour la défendre…Pour cause de non disponibilité, ou autres…Or, il n’est aucune excuse valable. Et ce que l’on croit ses limites ne le sont pas, la plupart du temps, loin s’en faut (Expression qui est très souvent la leur).

    J’ai vu la limite de mes blogs qui n’ont eu absolument aucun répondant, alors que je souhaitais, au départ, beaucoup plus d’interactivité (Et oui, j’attends, même si les Êtres ont dit un jour : « Atteindre sans attendre, sans craindre, donc sans redouter », parce que je suis, avant tout, un être humain).

    Mais comme le souligne le dernier texte de Reinhardt, ce qui n’est pas donné, en fonction du Reçu, sera automatiquement repris…

    Comprenne qui sera, ou pourra (« Qui sait, peut… »Karzenstein).

    Le 26 octobre 2010 à 10:41, par trouvésurlilith ?

    Cher Père Luette, cette hargne, cette violence même que vous mettez à défendre la « parole » des vet en même temps que les reproches que vous faites à ceux qui ne mettent pas autant de fougue à défendre « leur foi » par manque de disponibilité dites vous (vous n’êtes pas sans savoir que ce terme de manque de disponibilité est un terme très cher à jcp, donc vous parlez un peu comme lui). Mais qu’entendez-vous par disponibilité ? Se consacrer à servir la « bonne parole » et combattre les pourfendeurs de celle-ci alors qu’en réalité ceux-ci veulent tout simplement comprendre le fond comme la forme (déjà dit sur ce site). Mais ce qui me dérange dans la détermination que vous mettez à cette action est l’aveuglement que vous démontrez, là se trouve réellement une véritable inquiétude car, comme vous le dites si bien en nous proposant des recoupements et quand nous effectuons modestement ceux-ci on peut dire que nous voyons poindre les germes d’un intégrisme certain. Vous savez, de ceux qui conduisent certains à se faire sauter, je crois que vous avez déjà parlé de camicasérisme, pour défendre la parole et la pensée unique qui se voudrait être la vraie parole… Il y a un réel danger dans votre attitude. N’a-t-il pas été écrit sur ce site que : « le noyau de vie est INDESCRIPTIBLE ». Pourquoi donc gaspiller ce capital d’énergie essentielle. Vous arrive-t-il de vous interroger sur le peu d’attention à propos de votre blog ? Procédez-vous à votre propre remise en cause ? Je vous parle ainsi sans trop de discours savants, parce que mon niveau de culture ne me permet pas un langage alambiqué et abscon… Vous parlez à vous, plutôt comme interlocuteur privilégié tout simplement parce que pantel ne parle pas et se réfugie derrière ses textes, il se cache en fait de crainte d’affronter la foule de questions (certaines justes et pertinentes) et de peur de devoir s’enfuir derrière quelques captages incompréhensibles et tout cela vous le savez bien car vous l’avez connu « fuir » ses responsabilités… Je n’ai pas le texte exact mais n’a-t-il pas écrit : « ………………se fuir est impossible………… » (quelque chose d’approchant). N’est ce point applicable à lui même ?

    Le 26 octobre 2010 à 18:42, par Esperluette

    A trouvésurlilith : Franchement, vu les saloperies que vous vomissez sur la figure de Jean-Claude Pantel, avec vos posts publiés par les Sceptiques du Québec, on est vraiment en droit de se poser la question de savoir ce que vous faites sur Jantel.org ?

    Et à qui vous ferez croire que Jean-Claude Pantel a mis un jour un chat dans un micro-onde ? tous ceux qui l’ont côtoyé savent que c’est impossible (Son amour pour les animaux est indéfectible), et ce n’est pas votre unique témoin V.S. qui changera la donne, au su du peu de crédibilité dont l’intégralité de l’entourage de J-C.P. lui accordait déjà à l’époque où tout le monde cherchait à savoir quelle qualité on pouvait bien attribuer à ce sombre personnage qui, pour ma part, m’apparut assez vite totalement incongru par rapport à l’affaire.

    Quant à défendre l’indéfendable, je voulais dire par là que, n’ayant pas été toujours d’accord avec les jugements portés par Jean-Claude Pantel sur certaines individus (Excès de sévérité pour certains, attitude beaucoup trop cool pour d’autres), je ne me porterai pas garant de certains comportements (bénins somme toute) qu’il a pus afficher parfois dans ses rapports amicaux.

    Ceci dit, je lui ai toujours témoigné ma confiance comme je la lui témoignerai, je l’espère, toujours.

    Le 26 octobre 2010 à 23:40, par Castor

    Je reprends donc ma copie (ce que je ne peux faire à moins que Yoyo me la renvoie) en espérant qu’elle satisfera Yoyo et en évitant donc de critiquer tous les propos contradictoires d’Esperluette : je me bornerai donc à déplorer qu’Esperluette ne daigne même pas me répondre et m’envoie prendre du repos alors même que je pose des questions concernant les Textes ; « on s’en fout » dit-il. Comprenne qui saura (et non « sera » : c’est plutôt lui qui semble avoir besoin de repos) ou pourra.

    Le 26 octobre 2010 à 11:23, par Castor

    Ah ?! Esperluette, encore une petite question (même si vous ne les aimez vraiment pas) : dans ce que vous dîtes, « je ne suis pas le fer de lance de Pantel (…) je ne défendrai jamais l’indéfendable. Je crois son message juste, sans espoir ni désenchantement », pouvez-vous me dire ce qui n’est pas défendable chez Pantel, ou alors tout est-il pour l’instant défendable et ce n’est qu’à l’avenir (vu que vous employez le futur) qu’il y aurait peut-être des choses indéfendables (et en cela vous admettez potentiellement qu’il existe des choses indéfendables mais que vous n’auriez pas perçues à l’heure qu’il est) ? Et s’il y a des choses indéfendables que faudra-t-il en conclure ?

    En ce qui concerne les Textes tout doit être défendable (et donc vous devriez répondre aux questions) puisque ce sont les Textes provenant non pas de Pantel mais d’entités supérieures. Pourtant vous dîtes : je crois « SON » message juste. Est-ce SON message ou le message des VET ? Auriez-vous fait un lapsus ? En cela on comprend mieux que quand on vous pose des questions concernant les Textes vous répondez que vous n’avez pas pour tâche de défendre l’indéfendable concernant Pantel, mais alors cela veut dire que les Textes c’est Pantel et non les VET.

    Car si c’est SON message, pourquoi le croire juste (c’est les messages des VET que vous devriez croire justes) et affirmer en même temps que vous ne défendrez pas l’indéfendable (car effectivement ce n’est qu’un humain) ? C’est encore contradictoire.


  • Le 26 octobre 2010 à 17:17, par Esperluette

    Castor, vous commencez, comme on dit en Provence, à me gonfler singulièrement les alibofis…

    Avant de parler de la confusion du langage employé par les VET, relisez-vous de grâce, de temps en temps, et si vous n’êtes pas consterner, comme moi je le suis, par cet écheveau d’idées confuses, cet embrouillamini d’explications illogiques, bâclées, sans queue ni tête, équivoques, rédigées pèle-mêle dans un français absolument abominable à lire, ce brouillon misérable et immature qu’est votre prose, alors, excusez-moi mais il y a là un vrai problème.

    Le 26 octobre 2010 à 23:03, par Castor

    Non Esperluette je ne suis pas consterné par ce que j’écris, mais au lieu de répondre à mes questions (ou tout simplement de demander que j’explicite mes propos si vous n’avez pas compris) il est beaucoup plus facile de discréditer mes propos sans aucun argument à l’appui.

    Le 26 octobre 2010 à 19:18, par Castor

    Mon avant dernier message n’a pas été publié, est-ce normal ?

    Le 26 octobre 2010 à 20:17, par Yoyo

    Oui, il y avait trop d’attaques personnelles, relisez-vous… Du même mouvement, je vous prie tous d’arrêter de juger les intentions des autres. Cela ne fait que nourrir les projections et c’est un peu trop obscène (chacun dévoilant trop de son intimité dans son interprétation péjorative de l’autre).

    Le 26 octobre 2010 à 16:34, par Rock en bol

    Vous jouez sur les mots, mon pauvre Castor. Tous les prophètes ont été initiés par des « entités supérieures ». A la fin qui trouve choquant qu’on parle du message de Jésus, de Bouddha etc ? Personne, parce que c’est + facile ou + commode de parler des « initiés » que de ceux qui les initient. Nous, et je suis sûr qu’il n’y a pas que nous, parlons entre nous du message de JCP, c’est juste quand on intervient sur Jantel.org qu’on précise « message des VET ». Au sujet des « revies », ce que j’ai compris (à mon modeste niveau) me fait dire que « vie consciente » est synonyme d’« existence ». Je peux me tromper mais c’est ce qu’on peut ressentir dans ce que nous avons lu et entendu pour le moment du VDO. Par exemple, JCP parle « d’existence en la Vie » dans sa chanson « entre existence et vie ». Avec ma compagne, on pense que toute la différence se trouve dans les mues évolutives où les mutants conservent un état conscient de ce qu’ils ont vécu antérieurement. Nous, par expérience, on ne peut pas en dire autant, on revient avec de vagues mémoires qu’on peut assimiler à des « aptitudes » comme le dit remarquablement bien JCP dans son VDO. Je donnerai aussi mon avis à « trouvé sur lilith » à propos des similitudes qu’il relève dans la façon de parler des VET. Je pense que pour nous tous qui cherchons un sentiment d’unité c’est une très bonne chose. On a déjà du mal quelquefois à faire les relations entre les messages, alors pensez un peu si chaque VET avait un langage différent, on serait complètement largués. Enfin, tout ça n’est pas bien grave, ça nous fait réfléchir et même si on sent en arrière plan une prédisposition à entrer très vite dans la polémique, on a l’impression que les intervenants ont fait un petit effort et qu’ils essaient d’élever le débat. Bravo, il faut continuer dans ce sens. A +.

    Le 26 octobre 2010 à 21:51, par Esperluette

    Je suis d’accord avec Rock en Bol, notamment avec cette équation qu’il nous soumet présentement : Vie consciente = Existence, ce qui me fait par ailleurs insister sur le fait que, quoiqu’on puisse souligner une uniformité de la Pensée en le penser (Du côté de cette classe des VET) - ce qui fut très justement relevé de la part de Rock en Bol - les Êtres doivent se voir tout de même considérés, avant tout, comme des existences à part entière (Des étants, dirait Aristote), dans la mesure où ils vivent l’Etat de vie qu’à travers une parcellisation d’Intelligence Divine (!)

    Eux aussi gardent mémoires d’aptitudes passées, à l’image de l’Entité Frida qui semble être très calée dans le domaine de la botanique.

    N’oublions pas que de dépendre d’un Système Stellaire, et donc d’un Support Tellurique dont il est membre, les limite grandement dans leur optique du Faire-Corps.

    Jean-Claude Pantel ne m’a-t-il pas une fois avoué que de savoir - consciemment parlant - que la planète qui nous intéresse : La Terre, allait un jour exploser, empêchait très nettement les Espèces transparentes à vivre la concordance en l’adaptabilité du moment de façon beaucoup plus efficiente que si Elles avaient été privé du penser ?

    Voilà pourquoi ces Races immatérielles sont actuellement en quête de l’Etat de non-penser (En la Pensée), Suprême pallier d’un Etat d’Être gravitant bien au delà de cet exercice d’état qui nous fut défini en tant « qu’adonnement à l’espérance ».

    Je joins mon penser à celui de Yoyo et des autres membres de Jantel.org à qui je formule mes excuses quant à des excès passionnels qui échappent, pour le moment, à mon contrôle.

    Mais je ne puis, à mon petit niveau certes, comprendre comment on peut douter de cette histoire qui aura coûté, à ceux qui la véhiculent, autant de bras cassés que de cassages de dents…

    Le 2 novembre 2010 à 23:07, par melusine

    je découvre ce site par un ami de Jean-Claude et je vois que même pour des messages qui peuvent nous apporter du bien et de l’aide les Terriens se « crêpent » le chignon ! Il faut peut être revisiter nos schémas et se dire que l’on nous a menti déjà au niveau de la religion catholique où bien des choses ont été cachées sciemment pour servir déjà des intérêts pas catholiques … Je crois que le Terrien a du mal à croire qu’il n’est pas seul dans l’Univers et que quoi qu’on puisse prouver, certains chercheront à discréditer ceux à qui ils arrivent des choses qui ne ne sont pas soi disant normales ! Il leur faudra d’autres vies avant d’accepter que d’autres mondes existent et que le nôtre est loin d’être parfait -preuve en est des disputes sur les blogs ! J’ai lu le premier livre de Jean-Claude et j’imagine que tous ces phénomènes devaient être inquiétants au début mais les messages reçus sont très intéressants. Par exemple, beaucoup de Terriens pensent que les choses qui leur arrivent sont le fait du hasard ! mais il a déjà été écrit bien des choses à ce sujet et personnellement je rejoins ce que dit Rasmussen à ce sujet. J’ai connu un ami de mes parents qui est maintenant décédé mais qui était contacté par des entités d’une autre galaxie ; j’ai (mes parents et d’autres témoins) vu son visage changé et rajeunir de 30 ans quand il nous parlait ; nous avons même été témoins de bruits étrangers à ceux environnants : tintements de chaînes, sensation de présence de mon dos qui s’était retiré de mon dos par aspiration quand je me retournais. Je croyais avoir rêvé bien que je n’étais pas seule à avoir ressenti ses choses étranges mais là aussi nous étions en présence d’un être contacté par d’autres intelligences. Il y a de toutes façons beaucoup de gens qui n’accepteront pas qu’il existe des choses qui puissent déranger leur optique. Bien que tout ne soit pas accessible à l’intelligence terrienne, il n’ en est pas moins vrai que selon l’incarnation présente, certains terriens soient amenés à vivre des expériences extra-terrestres ou intra-terrestres. Que chacun y croit ou pas, c’est l’affaire de chacun mais encore une fois certains terriens se croient obliger d’être désagréables avec leurs semblables ! ILS doivent bien rire !!!

    Le 3 novembre 2010 à 10:04, par haurrio

    Bienvenue à Melusine. Si vous désirez faire avancer votre propos en citant cet autre contacté et sa transfiguration quand il rapportait son message vous devez nous en dire plus. Décédé dites-vous, s’il est français et que vos parents l’on connu il pourrait s’agir de Jean M… (malheureusement abattu d’un coup de fusil à Lyon) ou Pierre M… (décédé autour des 80 ans quand ses extraterrestres lui promettaient une existence jusqu’à 120 années). Votre post reprend une bonne dizaine de fois le mot terrien qui revient en permanence ce qui tendrait à démontrer que vous prônez l’hypothèse extraterrestre comme on dit. Nous croyons savoir que jean claude Pantel avait pris des distances par rapport à ces hypothèses et aux contactés-témoins qui rapportaient les dits témoignages. Il en avait rencontré quelque uns et LUI aussi RIAIT sous cape

    Le 4 novembre 2010 à 20:34, par mélusine

    merci pour votre accueil. Non il ne s’agit pas des ces deux personnes dont je n’ai jamais entendu parler. Et maintenant qu’il est décédé, peu importe son nom, je ne pense pas que vous en ayez entendu parler. D’ailleurs je ne connaissais que son prénom. De toutes façons, à quoi cela sert il finalement de vouloir témoigner qu’il existe d’autres formes de vie en dehors de la terre puisque une bonne partie des Terriens ne veulent pas en entendre parler ! Je me demande ce qu’ils viennent faire sur ce site si c’est pour prouver le contraire ! alors que bon nombre de témoignages existent. Je ne voulais que témoigner en faveur de JC qui a dû et doit encore rencontrer bien des détracteurs. Ce n’est pas parce que l’on n’a pas vu que ça n’existe pas ! l’Univers n’est pas composé que de Terriens qui ne savent faire que la guerre encore au 21e siècle !!! ou bafouent les droits de l’homme. Je comprends que vous vouliez en savoir plus mais si cela vous intéresse, cherchez et peut être un jour vous trouverez et vous verrez des choses qui sortent de l’ordinaire. Amicalement/

    Le 3 novembre 2010 à 11:26, par bertrand72

    Votre témoignage est trés intéressant . Vous avez raison il ya beaucoup de contactés…qui se taisent ….et en cela il faut remercier J.C qui communique avec tous les risques que cela comporte…Je ne suis pas sur , que notre attitude de sale gamin les fait rire…On pourrait penser qu’avec une certaine évolution de la conscience certaines pitreries cessent, mais non , nous résistons , pour conserver nos mauvaises habitudes.Cependant il ne faut pas oublier tous ceux qui restent calmes et donc discrets ,sans oublier non plus ceux qui encaissent les coups de certains boxeurs qui ne font pas dans la poésie.

    Le 4 novembre 2010 à 20:46, par melusine

    Merci pour votre réponse. Je pensais qu’ILS doivent rire jaune parfois ! en effet, les essais nucléaires ne doivent pas les réjouir mais encore une fois, nos « fréres » terriens se croient les seuls dans l’univers et pensent pouvoir disposer de celui-çi comme ils le veulent ! En plus, on a pas assez de la terre, on veut encore conquérir et faire les mêmes choses sur une autre planète alors qu’on est pas encore capable d’être en paix avec l’Autre. Mais me direz-vous, Bertrand72, c’est encore un vaste programme et il faudra du temps avant que les consciences arrivent à celles des Etres de Lumière. Bien des vies … A bientôt

    Le 3 novembre 2010 à 11:43, par Esperluette

    N’exagérons rien Mélusine. Les polémiques ont été nécessaire car elles ont favorisé un esprit de groupe, une cohésion qui n’existait pas avant elles sur le site Jantel.org. Yoyo a décidé des les juguler à présent et je lui donne entièrement raison.

    Quant à ce que j’ai pu dire à propos de mes blogs, il ne faut pas voir de la méchanceté de ma part, mais juste une petite déception. La raison d’être d’un blog est l’échange, rendu possible par le postage de commentaires. Au bout de 4 mois, je n’en ai toujours pas reçu l’ombre d’un seul. L’alchimie n’a pas pris comme elle a prit sur Jantel.org. Tans pis pour moi.

    J’aurais aimer qu’on me poste par exemple certains critiques, positives ou négatives, sur la suite à donner au « Voyageur De L’Orage », laquelle fut désignée du nom de « SOFANA » sur le blog vdo-jantel.over-blog.com. Ou des question posées quant à certaines paroles de chansons très difficiles, comme « La Chanson Platonique », ou d’autres (Je ne prétends par avoir forcément toutes les réponses par ailleurs, peut-être que les internautes en ont beaucoup que je ne détient pas. Sûrement même. D’où la nécessité de l’échange).

    Ceci étant dit, il y a pour moi 98 pour 100 du site qui vaut vraiment le détour. Non, réflexion faite : 99.

    Le 26 octobre 2010 à 23:20, par Castor

    Rock-en-bol, faites-moi le plaisir de vous dispenser des familiarités condescendantes telles que : « mon pauvre » Castor. Mes interventions avaient pour objet entre autre d’éclaircir les concepts d’existence et de vie (re-vie) qui ne semblent pas si clairs dans les Textes. Mais bon, comme cela vient de ce « pauvre » Castor c’est forcément débile et n’y faisons pas attention.

    Pour ce qui est des messages de Jésus et Bouddha on peut dire stricto sensu que ce sont leurs messages même si ce sont des initiés, car ce sont eux qui se sont exprimés et non des VET dont on a enregistré les paroles, c’est pourquoi on ne dit pas dire « son » message en parlant des Textes que reçoit Jean-Claude.

    Pour ce qui est des mues évolutives qu’est-ce qui justifie qu’ils conservent leur identité puisque accédant à l’Etre ils devraient logiquement se débarasser de ces oripeaux identitaires ?

    Le 26 octobre 2010 à 21:53, par Isabella

    A Esperluette. Nous allons assez régulièrement sur votre blog et je tiens à confirmer qu’on y trouve de très jolies choses. C’est cet Esperluette là qu’on aime, comme celui qui rédige de pertinents commentaires quand on lui pose des questions.Ca nous fait penser qu’il sera peut-être un jour l’héritier des merveilleux messages que nous donne Jantel. C’est pour ça aussi que nous sommes navrés, cher Esperluette, de vous voir vous emporter avec des personnes indélicates qui ne viennent sur le site que pour détruire à défaut de savoir faire autre chose. On suppose et on est même certains que JCP sait tout ce qui se dit sur lui et qu’il ne cherche pas à se défendre est la meilleure leçon qu’il puisse donner à ceux qui médisent sur son compte. Maintenant, ces gens-là peuvent se consoler en relisant le message de Reinhardt, ils sont possesseurs de leurs idées et si ça pouvait suffire à leur bonheur, ce serait parfait car ils ne se croiraient pas obligés d’insister. Bonne soirée.

    Le 27 octobre 2010 à 12:51, par Rock en bol

    Vous vous trompez encore Castor Il n’y a aucune condescendance dans le qualificatif « pauvre » que j’ai utilisé à votre égard. L’adjectif « pauvre » exprime une sincère compassion. Jacques Brel disait « ce ne sont pas les bourgeois que je n’aime pas, c’est l’embourgeoisement ». C’est pareil pour ce que j’ai écrit pour vous, en vérité c’est l’énergie que vous mettez dans vos propos toujours orientés vers des sous-entendus suspicieux, voire sentencieux (certains sont même stoppés par le webmestre) qui alimente cette « pauvreté » que nous partageons d’ailleurs tous au départ. C’est cette « pauvreté » pour laquelle je conserve de la compassion. J’ai expérimenté cette critique sur moi avant tout, sachez-le bien. Simplement c’est en fonction de ce que je pense être la marge de manœuvre à laquelle j’ai droit que je me suis remis en cause (la maladie m’a beaucoup aidé et elle m’aide toujours), que j’ai délaissé le monde vulgarisé de l’ésotérisme (auquel j’ai appartenu, je le répète) pour aller vers quelque chose d’incontestablement + concret et + enrichissant dans le sens noble du terme. Si on se rapporte aux messages de notre JCP, on peut penser que la remise en cause et la marge de manœuvre font partie du « principe de répartition ». Je ne serai jamais docteur es-messages des VET, il y a plein de gens sur le site comme Esperluette, Yoyo, Régis, général Ganteaume ou Bertrand qui en ont sûrement + compris que moi sur les textes des VET. Ca ne m’empêche pas de continuer à travailler, au contraire, c’est un travail sur soi qu’on fait avant tout et c’est sur ça qu’il faut focaliser l’énergie, après je peux vous certifier qu’on arrive à se sentir moins « pauvre » sans pour autant tomber dans l’autosatisfaction.. Allez, trêve de commentaires, il faut garder courage . A +.

    Le 27 octobre 2010 à 20:32, par Yoyo

    Bref, je censurerai tout message qui servira à faire un procès d’intention à quelqu’un ; servez-vous du forum d’Esperluette pour ferrailler à votre guise ; ici, seuls les messages ayant quelque rapport avec les Textes seront publiés. Merci de tenir compte de cela.


  • Le 27 octobre 2010 à 21:03, par Esperluette

    Merci du cadeau, Yoyo…Mon site est fait pour les amateurs de poésie, le reste ?

    Le 28 octobre 2010 à 13:52, par bertrand72

    De temps à autre le site pique sa crise, fait sa petite fièvre , les polémistes,critiqueurs et sceptiques déboulent alors Esperluette les pourfend de sa vindicte acerbe , drôle de poésie…mais à la fin le docteur Yoyo siffle la fin de la récréation et Isabelle et Rockenbol ou d’autres vont pouvoir poser des questions à Jean-Claude dans la paix et l’harmonie , à l’image de Jantel.La vie est un long fleuve tranquille .

    Le 29 octobre 2010 à 12:18, par Isabella

    On va mettre à profit la fête de tous les saints pour recevoir pendant quelque jours notre petit groupe de travail. En général, c’est dans ces conditions où on se côtoie + longtemps qu’on avance sur l’étude des messages. Dommage que nos amis soient réfractaires pour introduire internet à leur domicile, ça pourrait aider à développer des débats qui existent certes entre nous mais qui restent trop dans notre cercle fermé. Ca viendra peut-être avec le temps. Un de nos amis, ancien professeur étant déjà intervenu sur le site, nous a promis de faire un développement détaillé du VDO quand il aura lu l’œuvre dans sa totalité. Il a déjà beaucoup apprécié ce qu’on a pu lire et écouter jusqu’à présent et je peux déjà affirmer que c’est un critique d’art hors-pair. Ca vaudra la peine de voir sa réaction finale, En tout cas, on essaiera d’en faire profiter tous ceux qui viennent sur le site. Bonne fête à tous même si on n’est pas des saints.

    Le 29 octobre 2010 à 20:42, par Yoyo

    Je rappelle ce qu’est un procès d’intention :

    Wikipédia : « Le procès d’intention est un sophisme consistant à condamner les actes d’une personne en lui prêtant des intentions inavouables et condamnables. Le caractère invalide de ce raisonnement vient du fait que les intentions ne sont pas prouvées, voire invérifiables. Elles constituent donc une prémisse insuffisante. »

    Merci d’arrêter d’envoyer au site des considérations sur les intentions présumées de M. Pantel ou des autres intervenants. Cela sort du champ d’étude des Textes du site ou du VDO. Et c’est très mal poli.

    Le 29 octobre 2010 à 23:12, par trouvesurlilith ?

    Le site va devenir triste, morne et sans âme, seuls les spécialistes des textes auront désormais droit de parole et nous retrouverons les 6 à 8 même intervenants qui se gargariseront d’approcher et de comprendre la connaissance. Yoyo vous êtes totalement libre et maître de vos décisions, d’un clic vous censurez, d’un autre clic vous laissez passer la bonne parole. Les textes ne parlent-ils pas de justesse ? Là, par vos décisions vous en manquez tout à fait. Et n’avez vous point remarqué que le site s’animait lorsque des questions autres prenaient corps pour donner libre court à l’espérance du début d’un débat. En cour-circuitant cette source vous négligez un espace considérable de liberté pour la compréhension. Continuez donc à faire joujou avec le vide et abusez de votre pouvoir de baïllonner l’espérance. C’est le troisième post (tous sans attaques) que vous censurez. Etonnant !

    Le 30 octobre 2010 à 19:59, par Yoyo

    Personne ne se gargarise de comprendre ! Nous n’avons pas besoin d’excitation mais de temps pour méditer.

    Le 30 octobre 2010 à 17:37, par alkir

    Oui, bravo - inutile de « chipoter » sur des questions sur lesquelles on pourrait débattre à l’infini sans avoir de réponse et sur lesquelles aussi chacun expose sa petite idée ou ses profondes convictions, même le père luette qui se veut le mentor du forum et le chantre de M. Pantel. Quand une question demande un éclaircissement, posons-la à M Pantel. C’est plus simple non ?

    Le 30 octobre 2010 à 19:56, par Yoyo

    Oui, certainement ; mais évitons de penser ce que les autres pensent = ce ne sont que des projections inutiles. M. Esperluette n’a jamais revendiqué d’être le mentor du forum et le chantre de M. Pantel = désolé, mais dire cela, c’est déjà parler à la place de l’autre.

    Le 31 octobre 2010 à 20:29, par Esperluette

    Bonjour tout le monde, j’aimerais faire partager aux internautes de Jantel.org cette vidéo postée sur You Tube qui est un extrait d’un film de Charlie Chaplin « The Circus » - sorti en 1928 - dans lequel on aperçoit une femme en train de…téléphoner avec un téléphone cellulaire !!!!!!

    http://www.youtube.com/watch?v=a8TE…;

    Pour moi, nulle doute que c’est un membre de l’OM et non pas une vulgaire pareidolie.

    Le 31 octobre 2010 à 20:51, par Esperluette

    Version expurgée, sans commentaire de l’auteur, du film de Charlie Chaplin « The Circus » où un anachronisme, manifestement - s’est invité durant le tournage :

    http://www.youtube.com/watch?v=TiIr…;

    Pour moi, ce n’est pas un simple quidam qui souffre d’une rage de dents avec un bloc de glace collé sur la joue et en parlant tout seul ! Charlie Chaplin était initié par les VET (Je rappelle que c’était un grand lecteur du philosophe allemand Schopenhauer et qu’il a vu bien des choses, bien avant les autres..)

    Le 31 octobre 2010 à 20:59, par Esperluette

    Je dois dire que celui qui m’impressionne le plus est le premier personnage qui précède La femme au téléphone, parce qu’une fois, j’ai vu le même, en compagnie de JCP, à un endroit où il n’aurait jamais dû être (Dans un chantier interdit au public et cerné de barrières, aperçu par aucun ouvrier présent, et le reste je le garde pour moi)…

    Version autre avec explication d’une chaîne anglaise : http://www.youtube.com/watch?v=IGMg…;

    Je ne doute pas.

    Le 31 octobre 2010 à 21:11, par Esperluette

    Pardon mais je dois dire, ne parlant pas l’anglais couramment, que la commentatrice semble trouver une explication de l’utilisation d’un téléphone cellualire comme normale dans la mesure où cette élégante dame appartiendrait à une aristocratie ayant eu accès, avant les autres, à une technologie avancée de type top secret…Je n’y crois pas un seul instant. Regardez le téléphone portable en question : Il n’y a même pas d’antenne : 1928 ! Merci de traduire le passage pour les plus doués en anglais, je reposte le lien :

    http://www.youtube.com/watch?v=IGMg…;…

    Merci d’avance.

    Le 31 octobre 2010 à 21:52, par Esperluette

    Certains doutent néanmoins de la théorie des VET et proposent, pour explications à l’apparition anachronique du fil de Chaplin « The Circus », une révolution technologique, déjà utilisée entre 1990 et 1930, qui s’appelait le « Western Electric Model 34A »Audiphone« Carbon Hearing Aid », et si certains peuvent éclairer nos lanternes là dessus, toute aide est la bienvenue :

    http://www.hearingaidmuseum.com/gal…;

    Le 31 octobre 2010 à 22:15, par Esperluette

    Sinon, explication encore plus rationnelle que le coup du sonotone électronique (ou de la prothèse auditive) de la « dame au portable » du film de Charlie Chaplin « The Circus » (1928) : en fait, elle ne ferait que se gratter la tête, sous son chapeau, tout en se parlant à elle-même…

    Voir le lien : http://www.youtube.com/watch?v=oCod…;

    Et vous, vous en pensez quoi ?

    Le 1er novembre 2010 à 12:23, par Esperluette

    Il est quand même étrange de voir que les deux individus (?) en question marchent exactement sur le même pas (Alors qu’une des deux serait en train de téléphoner). Le commentateur de l’extrait du film de Chaplin est frappé du fait que la dame (?) en réalité marche à la manière d’un homme et possède des traits de visage (En gros plan) plutôt masculins.

    Le 2 novembre 2010 à 10:33, par Esperluette

    Et oui, Yoyo, c’est comme pour la preuve de l’existence de Dieu, la preuve faisant défaut (Et pour cause), nous nous rabattrons toujours sur le débat d’arguments qui, pour toute thèse, admettra automatiquement son anti-thèse, et la synthèse continuera d’alimenter les doutes (cela dure comme cela depuis le commencement des temps).

    Mais il serait intéressant d’avoir l’avis des internautes.

    Pour moi l’hypothèse que la dame pose l’embouchure de son appareil auditif au plus près de sa bouche en se parlant à elle-même pour pouvoir tester son bon état de marche, ce qui à la fin la fait sourire, dans la mesure où elle s’apercevrait alors que son aide auditive a effectivement un fonctionnement correct, est le maximum que j’ai pu faire pour défendre la thèse des rationalistes et autres sceptiques.

    Mais même dans ce cas là, on s’arrête pour faire ce genre de test, non ? on ne continue pas à marcher ? Elle serait pressée ? vu comme elle est habillée, je pense qu’aucun travail ne l’attend. Et de toute manière, pourquoi faire ça dans la rue, au beau milieu du vacarme urbain ? Et quand bien même elle est heureuse que cela marche, au moment où elle s’arrête et semble sourire, pourquoi continue t-elle de parler et de garder son appareil dans la main, tandis qu’elle repart ?

    Parce qu’elle est tellement contente qu’elle continue à parler pour jouir du plaisir que son appareil marche à la perfection ?

    Possible. Mais une chose me frappe, regardez bien cette photographie proposée par l’article paru dans « Lu, vu et entendu » :

    http://www.livescience.com/php/mult…;

    Et comprenez bien : En tenant en main un tel appareil, la main de l’utilisateur devrait être placée légèrement derrière l’oreille pour enfoncer le conduit dans le creux auditif, alors que sur le film, la main est placée contre sa joue, devant son oreille, comme pour permettre à celle-ci de se coller contre la partie réceptive d’un…téléphone portable.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0