Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Ouvrages / Le Voyageur de l’Orage / Le Voyageur de L’Orage - dialogues des neuvième et dixième tableaux
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Le Voyageur de L’Orage - dialogues des neuvième et dixième tableaux

D 29 novembre 2010     H 07:39     A Jean Claude Pantel     C 1 messages


 


<u>Neuvième tableau </u> : Dans le parc de l'Institut


 

Raphaël/ Azélia/Gaëtan/Janybel

 

Raphaël : « L’âge de Vérité », la formule est jolie, mais j’ai l’impression qu’il s’agit de nouveau là… d’une chimère supplémentaire…

Azélia : En fait, dans le fatras de toutes ces théories abstraites, moi, je persiste à penser que l’on s’en éloigne… de la Vérité…

Gaëtan : Regarder les choses en face fait quelquefois mal aux yeux et il est alors plus commode de détourner le regard. Pour ma part, je préfère affronter la réalité que la fuir…

Janybel : Je partage ton opinion, Gaëtan, se voiler la face, au fil des siècles, en sus de la lâcheté que cette réaction sous-entend, n’a coïncidé qu’à nous faire aboutir dans ce cloaque où patauge l’hypocrisie, laquelle nous fait déguiser l’incontournable résignation en confortable autosatisfaction…

 

> chanson : Le tour de l’inutile (doc)

 


<u>Dixième tableau </u> : Dans l'Amphithéâtre


 

Gaëtan/Voyageur/Dimitri/Raphaël/Janybel/Azélia/ (en présence des étudiants)

 

Gaëtan : En cherchant à oublier sa condition dans le confort, et même le réconfort de cette autosatisfaction que dénonçait Janybel, l’homme ne procéderait-il pas, justement, à s’occulter cette « vérité subtile » ?..

Voyageur : L’homme veut oublier sa condition, mais ladite condition n’oublie pas l’homme. Cependant, de par le libre-arbitre qui nous est attribué, rien ne nous empêche, du moins par intermittences, et surtout individuellement, de regarder ce qu’il ya lieu de « voir », quitte à seulement « entrevoir »…

Dimitri : Serait-il indiscret de te demander, Voyageur, ce que ces intermittences t’autorisent à « entrevoir » ?

 

> chanson : Inférences (doc)

> chanson : Inférences (mp3)

 

Raphaël : Et l’évaporation de cette substance, quand bien même ne serait-elle pas perdue pour tout le monde, condamnerait une réelle émancipation de notre état ?!.

Voyageur : Disons que, par voie de conséquence, cette « déperdition », dont il s’avère loisible de considérer qu’elle est de teneur émotionnelle, nous priverait de cette progression souhaitée…

Gaëtan : Sans prétendre avoir jamais considéré les choses sous cet angle, j’ai quelquefois songé qu’une force invisible pouvait régner sur notre humanité, influant sur notre liberté d’agir, voire de penser…

Azélia : A scruter trop souvent les étoiles dans ton télescope, Gaëtan, tu vas bientôt finir par voir plein de petits extraterrestres venir nous coloniser !.. (rires)

Dimitri : Allons, allons, restons sérieux…

Janybel : Oui, pour rester sérieux, et sans nous projeter dans de la science fiction mal établie, constatons que tout pourvoit à apporter quelque chose de lui-même à son environnement : du minéral à l’animal, en passant par le végétal… Au nom de quel passe-droit serions-nous exempts de fournir un produit de nous-mêmes à la Création ?

Voyageur : Lorsque les pensées s’unifient jusqu’à concorder de la sorte, et ce, sans concertation préalable, on se trouve en droit, et même en devoir, d’y déceler quelque tangible plausibilité …

Azélia : Que nous faudra-t-il encore entendre ? Peut-on sincèrement concevoir que de telles élucubrations ont leur place dans notre Institut ? Je vous reconnais une grande « fertilité imaginatrice », Voyageur, mais je persiste à croire que vous êtes dangereux pour des tempéraments sensibles, pour ne pas dire fragiles…

Gaëtan : Fragilité, comme sensibilité, figurent les ferments de « l’inspiration », Azélia… Réjouissons-nous que d’aucuns n’en soient pas dépourvus…

Dimitri : Puisque « d’inspiration » il se fait cas, sauras-tu nous dire, Voyageur, d’où t’est parvenue celle qui t’a donné d’entrevoir ce « bal de cristal » que tu viens de t’accorder à ouvrir ?

 

> chanson : Echos de Béotie (doc)

 

 

Mots-Clefs

1 Messages

  • Le 29 novembre 2010 à 16:56, par Isabella

    Merci pour les dialogues du VDO. On va bientôt pouvoir jouer la pièce nous-mêmes ! Enfin presque. Bonne soirée.

    Le 29 novembre 2010 à 18:44, par Esperluette

    J’aimerais partager avec les lecteurs de Jantel.org cette animation de Voltaire - en chair et en os - en train de déclamer son « Poème sur le désastre de Lisbonne ». Outre la beauté immense de cet écrit, nous retiendrons davantage encore ce rejet, ce refus de plussoyer à l’idée « d’Harmonie préétablie » inventée par Leibnitz, vision contre laquelle s’est toujours opposé le philosophe François Marie Arouet (De même contre Rousseau et sa « Lettre sur la providence »), et dont le syntagme s’est vu « synonymisé » dans les Textes de Jantel par celui de « Justesse Divine ». Saurions-nous, de notre côté, l’accepter sans s’y résigner ? Le chemin sera long pour chacun d’entre nous… Le lien You Tube : http://www.youtube.com/watch?v=rG08…;

    Le 30 novembre 2010 à 17:37, par Esperluette

    Bonjour tout le monde, Le blog jantel-les-vet2 a été créé pour permettre à des lecteurs potentiels de consulter l’ouvrage écrit par Jean-Claude Pantel « Les Visiteurs de l’Espace-temps TOME 2 Le Message » aujourd’hui épuisé : http://jantel-les-vet2.over-blog.com/ Faites passer le message autant que faire se peut pour tous ceux qui n’ont pas l’occasion de lire ce roman désormais introuvable. Merci d’avance.

    Le 30 novembre 2010 à 14:54, par Rock en bol

    La chanson « inférences » est un pur chef d’œuvre. On aime vraiment beaucoup la façon dont l’histoire est conduite. C’est vrai que l’étude des messages aide et que ça ne doit pas paraître évident pour tous ceux qui ne les ont jamais lus mais on connaît aussi des profanes qui ont été interpellés et qui sont allés aux messages grâce au VDO. On a hâte de découvrir le dénouement. En tout cas on peut dire déjà bravo. A +.

    Le 2 décembre 2010 à 14:35, par bertrand72

    La NASA doit nous informer aujourd’hui d’une découverte en astrobiologie qui aura un impact sur la recherche de preuves de vie E.T …Info ou intox ?

    Le 2 décembre 2010 à 15:04, par Esperluette

    Relisant la page 19 du deuxième Tome des Visiteurs de l’Espace-temps, je me suis aperçu que Jean-Claude Pantel y défendait le terme de métempsychose, à l’encontre de ce que lui préconisait Zilder dès les années 1997-1998. En réalité, Jean-claude ne se montre « métempsychosiste » que dans l’acceptation étymologique du terme relatant le passage d’un esprit, depuis un corps ancien (D’homme), vers un nouveau (encore humain). Il ne fait pas référence à une transmigration d’âme de type homme> animal, homme > végétal voire homme> minéral comme le défendent certaines croyances hindouistes. C’est donc dans une synonymie de Revie que le Voyageur de l’Orage se sert du terme de métempsychose dans la chanson « Métamorphose » en laquelle le chœur chante à tue-tête : "Viens-t-en Métamorphose, en tes métempsycoses, Faire éclore à jamais l’Age de Vérité !"

    Le 2 décembre 2010 à 22:51, par bertrand72

    La découverte d’une bactérie en Californie capable de se développer à partir de l’arsenic bouleverserait un des éléments fondamentaux de la science et ouvrirait des possibilités de vie sur des planètes qu’on avait classé un peu vite « invivables » . A suivre .

    Le 3 décembre 2010 à 20:34, par Isabella

    Le monde des bactéries est un monde qui n’a pas fini de nous étonner. De nombreux ouvrages scientifiques leur ont consacré des enquêtes prouvant qu’elles peuvent survivre à des températures inimaginables. De + si on se trouve comme le disent les VET dans une période de « mutation d’ensemble », on n’est pas au bout de nos surprises. Bon week-end.

    Le 4 décembre 2010 à 11:38, par Rock en bol

    Canicule en Israël avec incendies à l’appui, vague de froid ailleurs avec plein de victimes dans les 2 cas, l’année 2010 va finir comme elle a commencé et ça ne laisse rien présager de bon pour 2011. La continuité peut-elle s’interrompre ? Pour nous les hommes c’est sûr, pour la nature ça l’est beaucoup moins. Enfin on respectera le dicton, on fera contre mauvaise fortune bon cœur. A +.

    Le 5 décembre 2010 à 13:50, par bertrand72

    Bémol selon un article du Journal du Dimanche intitulé : « Nouvelle forme de vie ou simple coup de pub de la NASA ? »…En 1996 la NASA affirmait avoir découvert des bactéries extraterrestres fossiles dans une météorite provenant de la planète Mars.Las, il ne s’agissait que de vulgaires cristaux .A qui faire confiance ? Aux VET , bien sur !


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0