Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Chansons / Les filles de la Raison
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Les filles de la Raison

(texte de chanson)

D 5 avril 2017     H 10:16     A Jean Claude Pantel     C 10 messages



Bonjour à tous,

Entre deux « séquences isolatoires » et la continuation de la rédaction de « Mémoire d’Eveil », Chantal et mes amis me tiennent au courant de ce qui se passe dans le monde que je qualifierai de « normal », et entre autres, sur le site Jantel.org. Lors de l’envoi du résumé du dernier entretien ayant eu lieu avec JADÖPHER, j’avais omis de dire à Chantal de joindre à la retranscription du Texte les paroles de la chanson « Les filles de la Raison ». Cette chanson, à laquelle il est fait allusion dans le dialogue avec JADÖPHER, traduit, ou plus exactement, résume (si tant est que puisse se résumer) ce que m’avait inspiré la triade Résignation/Tolérance/Acceptation.

J’ose espérer que la lecture de ces paroles aidera les visiteurs du site à mieux positionner ces trois valeurs. Voilà, après vous avoir transmis mes plus cordiales pensées, je vous abandonne la chanson, ou en tout cas ses paroles…

 


 

LES FILLES DE LA RAISON

 

Cela fait fort longtemps,

Juste après l’éclosion

De ce « tout existant »

Duquel nous procédons,

Quà des fins de « justesse »

Et de « répartition »

« La Création Déesse »

Enfanta la Raison


Celle-ci, à son tour,

Dans un même embryon,

Façonna les contours

De trois compositions,

Lesquelles vont depuis

S’échangeant les instants

Qui agencent nos vies

Au vent des quatre vents…


Sans qu’il faille donner

Un ordre à l’expression

Les voyant s’adonner

À doser l’émotion,

Elles s’en viennent répondre

Souvent à l’unisson :

Ce qui prête à confondre

Leur dénomination.


C’est ainsi que selon

La passion qui nous prend,

Le dosage en question

Varie les sentiments,

Et nous voilà versés

À la Résignation

Quand l’incapacité

Assoit sa position…

Puis selon l’importance

De l’enjeu qui se joue,

Voilà la Tolérance

Qui allège le joug…

Il n’y a plus alors

- But de « l’expédition » -

Qu’à lier notre sort

À Dame Acceptation…


Cela fait très longtemps

Bien après l’éclosion

De ce « tout existant »

Duquel nous procédons

Que la Résignation

Comme la Tolérance,

Soeurs de l’Acceptation,

Gèrent nos existences…

 

 

Mots-Clefs

10 Messages

  • Se faire une raison.. Agite le cogito, « Vivre » de la passion, Stimule a contrario, J’en perds la raison.. C’est perdue la chanson : Du pourquoi de la cause (.. Du comment de la chose.. ..)

    Les mots sur la jetée Me firent emprisonner Au filet du prêcheur de Foi de Liberté ! Une pêche miraculeuse, Immense raie lumineuse : Ô Roi déchu au trait (.. FA SI LA MI DO RÉ… ..)

    D‘hiver le vent frisson nous souffle une oraison. Poète béni du pain de Vie Le vin est bu, reste la lie Enveloppé d’un linceul de l’Ami un rien seul.. (. DO SI LA MI et SOL ..) DO SI LA MI est SOL

    D’un Oui obéissant Par Lui se résignant, Tolérance par l’ouïe s’offrir à d’autres sons : S’affirmer à la Vie par delà l’horizon, pour faire floraisonner (.. FA SI LA ad MI RÉ… ..)

    Et se gonfle le vaisseau des cœurs sans amiraux, Où rythme l’impulsion, pression à l’oppression, L’esprit alterne entre Yoyo Et qu’importe l’alter ego La Qualité en précision : « Capacité d’impression… » (.. LA MI FA SI LA ad MI RÉ ..)

    Par vide et de passions se mettre en infraction, or de toute convention Vivre la rédintégration ; Chanter de concerto il se fait tard, tantôt, S’exile notre radeau (… Puis se tire le rideau.. FA SI LA MIFA DO ..)

    Sûr, si j’ai effleuré LA MI pas SI flo RE Feignant d’Intercepter Cet Homme en Vérité, Je n’ai que fait le poids D’élire, délire, pour Roi De lyre et de prosopopée : (.. LA MI LA MI DO RÉ ..)

    D’un rien désordonné, De plomb, je suis Ferré ; Rien que des ordres Donnés : J’acquiesce RÉ SI LA MI, MI RE !.. Récit d’un Parangon d’Humilité, DONt Cœur, transmue l’Éternité.. C’est faute au Voyageur, DO-SI LA MI DO RÉ, Vêtu en Éclaireur, DO SI LA MI DORÉ… Venu en Éclaireur, (.. DO SI LA MI DORÉ.. ..)


  • Haaa ! Excellent !! :) Quelle inspiration JLA ! Bravo !

    Voilà un commentaire pertinent !

    Le Voyageur fait des émules !

    Je me souviens d’avoir faire part à Jean-Claude de mon étonnement sur l’étrange choix de ces êtres : En effet, pour transmettre leur savoir, leur cosmogonie, n’aurait-il pas mieux convenu qu’ils s’orientent vers un individu au profil plus « scientifique », plutôt que de le transmettre à un artiste ? Jean-Claude m’avait répondu que cela était du à son « rendu ». Je n’avais pas compris sa réponse.

    Mais à présent que j’ai eu de nombreuses conversations avec Jean et Guillaume, il apparaît que l’échange verbale dans des domaines très pointus parait très limité du fait que chacun maîtrise des concepts philosophiques, scientifiques, ou autres, qui lui sont propres. Ces concepts sont très difficiles à expliquer à un interlocuteur qui n’en maîtrise pas les bases. Par exemple ; j’ai lu et compris l’essai de Jean : le Temps Conté, parce que je m’intéresse à la science. Mais quand il me parle philosophie : je suis perdu ! Alors que Guillaume comprend les sujets philosophiques.

    Quoi de mieux qu’une bonne chanson pour transmettre l’Esprit, le Fond des Textes ! Pas besoin d’avoir des connaissances poussées pour en ressentir la quintessence ! (Ne dit-on pas qu’il vaut mieux un bon dessin plutôt qu’un long discours ?) :)

    (Il me semble que c’est dans une sourate du Coran que l’on trouve ces paroles : si tes pensées ne se tourne pas vers Dieu, alors chante ! ) :)

    De plus, celui qui souhaite se plonger dans l’étude de cette histoire ne peut éviter de jongler entre les chansons et les Textes ! Les Textes éclairent les chansons ! (Par exemple : Qu’est-ce que le Point de non Retour chanté dans la chanson : Autres temps Mêmes mœurs ? - Une lecture des Textes est obligatoire pour comprendre cela). Les chansons apportent de la légèreté à la complexité bien lourde des Textes ! Mais aussi un peu de poésie dans ce monde de brut ! (Lire les événements tragiques liés à cette histoire rapportés dans les Tomes 1 et 2). :(

    Quel génie de la part de ces êtres, pour faire don de leur savoir, d’avoir porté leur dévolu sur un artiste si inspiré ! Que ce soit sur le plan de l’écriture ou bien sur le plan musical ! …On peut dire que Jean-Claude le leur rend bien ! :)

    Oui ! Je pense que l’on peut dire qu’il le LEUR rend bien, car si ces êtres sont de la même espèce que Ummo (Ummites ou Ummains) qui se plaignent de leur retard dans l’art (331 / L’ART . En toute objectivité , nous devons reconnaître l’authentique retard de UMMO dans ce domaine par rapport à l’Humanité Terrestre . A présent nous avons compris comment une découverte technique faite par nous dans les premiers stades de notre Histoire a eu pour conséquence d’atrophier tout le développement des manifestations picturales -sculpturales , telles que celles qui sont faites sur votre planète . - Source : https://www.ummo-sciences.org/fr/D4… )

    avec Jean-Claude, ils ne doivent pas être déçus ! :)

    Sacrée Loi des Échanges : Donné/reçu/transmis ! ;)


  • Pour ceux et celles qui le désirent, cette page Facebook a été créée pour exprimer son ressenti des chansons du VOYAGEUR DE L’ORAGE :

    https://www.facebook.com/groups/142…

    Merci pour votre attention, &.


  • Salut Yoyo, il y une erreur dans le poème/chanson, ce n’est pas :

    Elles s’en viennent répondre Souvent à l’unisson : Ce qui prête à confondre leur dénomination.

    Mais :

    Elles s’en viennent répondre Souvent à l’unisson : Ce qui prête à confondre Leur dénomination.

    Sinon niveau rime, on ne s’y retrouve pas.

    Amitié.


  • Je ne trouve pas le profil de Jadöpher sur Facebook ! :( Lol


  • Un jour dans les Alpes j’ai crié : La vie est méchante ! et l’écho m’a répondu : Mais… chante !  :)


  • Je suis t’es rien. Et vous ? lol (Principe Volume/Vide)


  • Je souffre, donc je suis. &


  • Le ramoneur dit presque la même chose… :’’le souffre.. donc la suie..’’ Et rien n’empêche de chanter et de rire puisque c’est le propre de l’homme.. Tandis qu’il y a Interception & interception, personne n’est dupe. J’approuve à mon corps défendant que la souffrance sous toutes ses expressions - pas sûr qu’on les connaissent toutes ! - sait aiguiser/réveiller/attiser/affuter nos esprits. Le confort endort et se fige la mort.. la souffrance éveille la conscience en la mouvance..


  • C’est un vrai philosophe ce JLA. :)


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0