Étude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Chansons / Devenons !
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Devenons !

(texte de chanson)

D 1er janvier 2021     H 10:48     A Jean Claude Pantel     C 0 messages


 

Jeter à bas le conditionnement du mode de vie qui entrave l’Amour  : se rendre ainsi compte que la Création ne nous limitera pas à ce que nous sommes aujourd’hui. Une vision ? Un vœu pieux ? Cessons de nous confiner seulement à ce que nous voyons.

 


 

DEVENONS

 

 

Du fait de tant d’espoirs, voués au pilori,

Elle s’en vient l’Histoire, demander un sursis :

Une trêve, le temps de bien cerner enfin

Le « pourquoi », le « comment » du début d’une fin.

 

 

En marge des fléaux qu’on dit à notre porte,

Au nom des idéaux que la Morale apporte,

Si la Planète Terre doit, une fois de plus,

Endosser la colère de quelque Dieu déchu…


Devenons les Titans de l’Amour ! Et en chœur,

Débusquons de l’instant ce qu’est « l’ordre intérieur »,

Irradiés du Cosmos par la même Lumière :

Celle de la symbiose qui régit l’Univers !

Pas de religion pour canaliser la Foi,

De politique pour cadencer notre pas,

Pour vivre sans entrain, sans désenchantement,

La Mort du « quotidien » : dérisoire bilan !


Sans doute que lassés de nous sentir sereins,

Les démons du Passé passeront leur chemin,

Négociant par ailleurs leur triste destinée,

Laissant à d’autres fleurs le soin de s’exhaler…


Et tous nos faux besoins, insatiables envies,

Connaîtront le déclin, en le corps de l’oubli,

Et petit à petit, l’ennui, cédant le pas,

Se verra interdit de séjour ici–bas !


Et se reconstruira, ainsi à notre insu,

Ce que fut autrefois, ce qui fut le début,

Ce qui a précédé ce qu’aujourd’hui nous sommes :

Espèce inachevée que l’on appelle l’Homme !

Au terme de la mue, de la métamorphose,

En la forme et le but du bon ordre des choses,

Le verbe « être », après trop de temps limitatifs,

Se conjuguera au Présent Définitif !

 

 

Et quand bien même si, se prolongent encore,

Par une antinomie, les méandres du sort

Qui nous est dévolu depuis des millénaires,

Nous aurons convaincu, par–delà nos frontières,

 

 

Une force plus forte que « l’acte » ou le « langage » :

Un courant qui exhorte, depuis l’Âge des âges,

Ce renouveau transi, refrain de l’Absolu,

Que nos voix aujourd’hui cristallisent aux nues !


Devenons les Titans de l’Amour ! Et en chœur,

Débusquons de l’instant ce qu’est « l’ordre intérieur »,

Irradiés du Cosmos par la même Lumière :

Celle de la symbiose qui régit l’Univers !

Pas de religion pour canaliser la Foi,

De politique pour cadencer notre pas,

Pour vivre sans entrain, sans désenchantement,

La Mort du « quotidien » : dérisoire bilan !


Et se reconstruira, ainsi à notre insu,

Ce que fut autrefois, ce qui fut le début,

Ce qui a précédé ce qu’aujourd’hui nous sommes :

Espèce inachevée que l’on appelle l’Homme !

Au terme de la mue, de la métamorphose,

En la forme et le but du bon ordre des choses,

Le verbe « être », après trop de temps limitatifs,

Se conjuguera au Présent Définitif !


Devenons les Titans de l’Amour !


 

Paroles et Musique : Jean-Claude PANTEL

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

JANTEL.ORG 
1973-2021
Archives | | Contact

RSS 2.0