Étude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Chansons / S’Émerveiller au Mystère
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

S’Émerveiller au Mystère

(texte de chanson)

D 14 janvier 2021     H 01:44     A Jean Claude Pantel     C 0 messages


 

D’aussi loin que puisse remonter notre connaissance de l’humanité, nous remarquons que nous avons sans cesse été livrés au sentiment de peur  : jadis, peur de ne pas pouvoir comprendre ce que nous découvrions, aujourd’hui peur de ne pas pouvoir expliquer ce que nous avons découvert… Et si, une fois pour toutes, nous nous laissions simplement glisser dans l’enchantement ?

 


 

S’ÉMERVEILLER AU MYSTÈRE

 

 

La nuit en sa transparence

Répand ses flocons d’Étoiles,

Demain attend en silence

Qu’un souffle écarte ses voiles,


Là–haut, l’Aigle de son aile

Dessine une courbe en l’Espace,

Dessous la voûte du Ciel

Et « l’Air » enrobe sa trace…


Dans l’âtre du Centre du Monde

Bouillonne le sang des volcans :

Magma, en ton cœur abonde

Le « Feu » des veines du Temps,


Savoir en doser la flamme,

Afin de ne pas s’y brûler,

L’Enfer n’est que « filigrane »,

Le « Feu » reste la clarté !…


S’émerveiller au défi

Que nous jette le sort,

S’émerveiller quand surgit,

En marge du décor,

Un embryon du « mystère »

Qu’exhale le Destin,

Éclaboussés de Lumière,

S’émerveiller enfin

De vivre, de vivre,

Et d’être vécus…


Vois bien ces « perles d’orage »,

Happées par soleil et vent,

Rejoignent leur « vaisseau nuage »

Dessus Monts et Océans,


Ainsi, en l’ondée prochaine,

Le cycle de la « revie »,

Au sigle de son emblème,

Scellera un coin d’Infini…


S’émerveiller au défi

Que nous jette le sort,

S’émerveiller quand surgit,

En marge du décor,

Un embryon du « mystère »

Qu’exhale le Destin,

Éclaboussés de Lumière,

S’émerveiller enfin

De vivre, de vivre,

Et d’être vécus…


Rocher, sable ou bien poussière :

Support suspendu au Temps,

Tu es « d’Eau », de « Feu » et « d’Air »

L’amalgame du Vivant,


Éther, il fallait que chante

L’Esprit en te rejoignant,

De Terre, c’est en la tourmente

Qu’on fige les « Quatre Éléments »…


S’émerveiller au défi

Que nous jette le sort,

S’émerveiller quand surgit,

En marge du décor,

Un embryon du « mystère »

Qu’exhale le Destin,

Éclaboussés de Lumière,

S’émerveiller enfin

De vivre, de vivre,

Et d’être vécus…


 

Paroles et Musique : Jean-Claude PANTEL

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

JANTEL.ORG 
1973-2021
Archives | | Contact

RSS 2.0