Étude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Chansons / L’Éclipse
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

L’Éclipse

(texte de chanson)

D 14 janvier 2021     H 01:44     A Jean Claude Pantel     C 0 messages


 

L’interprétation que nous faisons de certains de nos dires se veut quelquefois approximative. Cette ancienne légende indienne s’en vient nous le remémorer. Ainsi, pouvons‑nous, une fois encore, nous rendre compte que « le mot n’est pas la chose », enfin pas toujours.

 


 

L’ÉCLIPSE

 

 

Lorsqu’au crépuscule s’éleva sa voix,

Sur les rives bleues du Manitoba,

Qu’ils soient squaw, sachem ou simple guerrier,

Tous firent silence car nul n’ignorait

Qu’il ne disait rien qui soit étranger

À la Réalité…


Ne savait–il pas appeler la pluie

Quand se desséchait la grande prairie ?

Consultant l’oracle, « touchant » les esprits,

Il savait la Mort, connaissait la Vie :

Oui, aux yeux de tous, il représentait

Le Savoir tout entier…


Aussi, quand il annonça sur un ton solennel :

– Demain, non plus jamais ne s’allumera le ciel,

Dès lors, les ténèbres ont pris en leur néant

Celui qui est, depuis le début des temps,

Notre Dieu Soleil ! –

Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm…


Personne ne songea qu’il pût se tromper,

Le Sorcier, le Vieux Sage, l’Initié,

Qui se retira, sans rien ajouter,

Les laissant pantois, les laissant muets,

Sans espoir aucun de revoir chanter

La Lumière de l’Été…


Auprès du totem, autour d’un grand feu,

D’aucuns demeurèrent en scrutant les cieux,

Lesquels étendirent leur drap étoilé,

Enjoignant chacun de se retirer

Et prier les Dieux, dedans son wigwam,

Pour le salut de l’âme…


 

Déçus, heureux, mais surtout surpris,

Ils virent l’aurore effacer la nuit.

La tribu entière se rassembla

Mais le vieil Indien, lui, lui n’était pas là…

 

 

Alors, quand un à un, en sa hutte, ils furent entrés,

Chacune et chacun, face à la dure vérité,

Put voir le Vieux Sage qui restait endormi,

Hier l’avait su conserver en sa nuit…

Pour l’Éternité…

Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm…


Pour l’Éternité…

Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm…


Pour l’Éternité…

Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm… Hmm…


 

Paroles et Musique : Jean-Claude PANTEL

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

JANTEL.ORG 
1973-2021
Archives | | Contact

RSS 2.0