Étude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Textes connexes et commentaires divers / Chansons / Délire ou prophétie
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Délire ou prophétie

(texte de chanson)

D 15 janvier 2021     H 14:37     A Jean Claude Pantel     C 0 messages


 

Pour la circonstance, nous sommes confrontés aux relents ancestraux de la sinistre vindicte populaire : cet obscurantisme de toujours qui condamne sans appel « tout » ce qui nous expose aux limites de nos capacités réceptives et analytiques.

 


 

LIRE OU PROPHÉTIE

 

 

Jailli dans le feu de l’orage,

Voilà que de lui se propage

Un ectoplasme : une vision

Qui tourne tout en dérision,

Au carrousel de ses préceptes,

En la spirale de ses concepts,

De cette éthique de nos valeurs

À l’atavique Loi du Malheur !


L’Imaginaire fait sa mue :

Le Diable devient ingénu,

L’Atlantide émerge des flots

Avec Noé sur son radeau,

Sur le parvis de l’Avenir

L’Androgyne semble revenir,

Fusées de pierre : les moulins volent…

Et la matière prend la parole !


Délire ou prophétie, qu’importe !

Balaie devant sa porte

Un point de non–retour…

Ses dires, qui montent comme « prière »

Au–dessus du cratère

Du « volcan de nos jours »,

Inspirent l’éruption de « l’Étrange »,


Et la lave, en l’échange,

Fertilise l’Amour !


À quoi donc tient cette Passion

Qui l’anime en sa dimension ?

De quelles entrailles est–il issu ?

Combien de fois a–t–il vécu ?

Qui l’a doté de sa ferveur ?

Quel Dieu lui octroie ses faveurs ?

En sa Raison qui n’a pas tort,

En ses chansons semant la Mort…


La Mort, la mort des servitudes,

La mort des inquiétudes

Qui nous rongent le cœur,

La Mort, la mort de la violence,

Celle de la malchance :

De tout ce qui fait peur…

La Mort, la mort de cette « mémoire »

Qui amenuise l’Espoir :

La Mort de ce qui meurt !…


Délire ou prophétie, qu’importe !

Balaie devant sa porte

Un point de non–retour…

Ses dires, qui montent comme « prière »

Au–dessus du cratère

Du « volcan de nos jours »,

Inspirent l’éruption de « l’Étrange »,


Et la lave, en l’échange,

Fertilise l’Amour !


Délire ou prophétie, qu’importe !

Balaie devant nos portes

Un point de non–retour !

Ses dires, qui montent comme « prière »

Au–dessus du cratère

Du « volcan de nos jours »,

Inspirent l’éruption de « l’Étrange »,


Et la lave, en l’échange,

Fertilise l’Amour ! …

Fertilise l’Amour ! …


 

Paroles et Musique : Jean-Claude PANTEL

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

JANTEL.ORG 
1973-2021
Archives | | Contact

RSS 2.0