Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 1974 / Mars 1974
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Mars 1974

D 1er mars 1974     H 08:51     A Jigor     C 6 messages


JIGOR :

 La densité de l’Espace Vide, c’est-à-dire de la vacuité dudit Espace génère des particules (microcellules et précellules) de par la Loi des Echanges dont nous vous entretiendrons. Ces particules sont en suspens du support volumique qu’est la Terre. La lumière astrale, solaire en l’occurrence, traverse ces particules et leur octroie, selon la profondeur du volume qu’elles vivent et qui les vit, des expressions ondulatoires que vous pouvez nommer spectres : le spectre dont nous faisons état ici intéresse la vue, en tant que moyen de perception et parfois d’interception.
 Ce spectre va donner, à travers le prisme des couleurs que le sens précité interprète, une de ces couleurs à la chose perçue. Donc, une fois acquis que l’échange en les couleurs est dû à ce qu’irradie et filtre la lumière astrale en la superposition des couches vivantes de l’atmosphère, il ne conviendra plus qu’à en situer les nuances. Le meilleur exemple soulignant la différence des effets perçus en les divers volumes d’Espace Vide est l’eau. Elle prendra et rendra les couleurs que son environnement vécu en l’échange reçu/transmis lui conférera. Cela ira du cristallin au blanc, puis au bleu pâle, un bleu de plus en plus foncé la faisant accéder alors à ce que vous assimilerez au noir : votre prisme des couleurs ne vous autorisant pas à situer toutes les nuances qu’exerce la lumière en les volumes qu’elle visite. C’est l’absorption par la densité existentielle des choses de la quasi-totalité des radiations luminescentes qui leur interdit, en la situation évoquée, de réfléchir ce qui devient l’opacité dont votre vue n’établit plus, sauf exception, aucune synthèse. Ces radiations qui constituent la lumière incidente ne vous parvenant pas, l’acuité adaptative vous fait défaut car il faut alors avoir recours à la bioluminescence : l’aptitude à produire sa propre lumière.
 

QUESTION :

 Nous pensions que la couleur de l’eau était directement influencée par la couleur bleue du ciel…
 

JIGOR :

 Pourquoi alors l’eau des étangs et celle des rivières est-elle glauque et parfois grise ? Et pourquoi le débit des cascades en le courant qui le propulse a-t-il cet aspect blanchâtre, voire argent ? Ces divers états de liquide se trouvent également exposés au ciel. Par extension, je vous inciterai, à ne pas oublier que les poissons de mer n’ont pas, non plus, exactement la même couleur que leurs congénères des rivières… Et puisque vous faites référence au ciel, c’est presque vous faire offense que de vous rappeler qu’à très haute altitude, les cieux paraissent noirs. Tout cela est inhérent à la Lumière et au mouvement qu’elle déploie, en la Loi des Echanges dont je vous ai dit que nous reparlerons.
 

 

Mots-Clefs

6 Messages

  • C’est marrant d’avoir choisi, pour exemple, l’eau pour souligner la différence des effets perçus en les divers volumes d’Espace Vide… Quand on sait que le corps humain est constitué de 65% d’eau (80% chez les nouveaux nés)… Est-il pertinent de demander si ce choix est fortuit ? « L’eau prendra et rendra les couleurs que son environnement vécu en l’échange reçu/transmis lui conférera. »

    Puis il est précisé que « l’eau des étangs et celle des rivières est glauque ». (L’étang évoque la stagnation) Et puis aussi : « le débit des cascades en le courant qui le propulse a-t-il cet aspect blanchâtre, voire argent » (et même cristallin (le mot apparait plus haut)) ? (Le courant évoque le mouvement)

    Peut-on oser y voir ici une métaphore ?

    En effet, l’homme est fait essentiellement d’eau. La cascade qui propulse le courant donne un aspect blanchâtre, argent, cristallin à l’eau. Est-ce que cette avalanche de « Messages » durant plus de 40 ans ne serait-elle pas cette cascade ? La cascade propulse un courant ! Serait-ce ce fameux courant de pensée ? Est-ce que tous ces Messages, que reçoit Jean-Claude depuis plus de 40 ans, qui diffusent ce courant de pensée, ont pour but de rendre cristallin ceux qui les lisent ?

    Étrange que Jean-Claude fasse allusion au cristal à la fin de sa chanson, n’est-il pas ? à la 12min48s : https://www.youtube.com/watch?v=s7e…

    Et inversement, ceux qui « stagnent » sont, à l’exemple des étangs (ou bien se laissent porter par les rivières) glauques et parfois gris (gris ou aigris ? Lol).

    Est-ce fortuit aussi d’utiliser les mots : blanchâtre, argent, cristallin, bleu pâle ?

    Dans la tradition occidental chrétienne, le blanc évoque la pureté ! En Alchimie les trois couleurs de l’œuvre sont le noir, le blanc, le rouge. Le blanc évoque l’œuvre au blanc que l’on découvre une fois l’œuvre au noir accomplie : la purification ! L’Argent est associé à la Lune et dans les trois principes alchimiques sel - souffre - mercure, le soleil correspond au souffre, au principe masculin et la Lune correspond au mercure, au principe féminin, or Mercure est le messager des Dieux ! Le sel est celui qui scelle ! :)

    La couleur bleu pâle ! Le bleu de Chartres bien sûr ! Et comment sont réalisés les vitraux bleu pâle de Chartres ? Ils furent réalisé par des alchimistes qui incorporaient des poudres métalliques dans le verre fondu. La couleur que perçoit la vue n’est pas produite par réflexion (c’est à dire ; quand la lumière éclaire une fleur bleue, c’est que la matière qui la compose aura absorbé toutes les couleurs sauf la bleue), mais par interférence (c’est à dire ; la lumière passe au travers d’un matériau. Sa fréquence est modifiée comme les couleurs de l’arc-en-ciel que nous voyons sortir d’un morceau de verre qui n’est pourtant pas coloré). Et quel est le métal qui donne cette couleur bleue ? C’est l’Argent !

    Cristallin, cristal ! N’est-ce pas le matériau par excellence qui reçoit et qui renvoie la lumière comme s’il était transparent ?

    Et puisqu’on parle d’Alchimie : que cherche à faire l’alchimiste avec son creuset dans lequel il fait font fondre un bout de métal d’apparence vil ? Ne cherche-t-il pas à le purifier ? A le rendre transparent comme de l’… L’alchimiste Patrick Burensteinas devant son creuset à la 58min17s : https://www.youtube.com/watch?v=FSN

    Dans le Tome 2 de Jean-Claude, un observateur avisé remarquera que seuls 3 personnages occupent une place « dans la continuité » ! :) Jean-Claude bien-sur, Lucette et Jean Platania ! Le trio infernal ! Lol Sel - Souffre - Mercure !

    • Souffre : Jean Platania ! Il correspond au souffre par son caractère emporté, passionné, agité. Il voit le mauvais coté des gens.
    • Mercure : Jean-Claude ! Le rêveur qui a la tête dans les nuages ! Le doux artiste ! (Et puis n’est-ce pas lui qui reçoit les Messages ? (Mercure le Messager des Dieux !)) Il voit le bon coté des gens.
    • Sel : Lucette ! Qui tempère, qui réconcilie (qui scelle) les deux caractères contraires ! Elle encaisse la fougue de Jean et « ramène sur Terre » Jean-Claude !

     ;)


  • Je/Tu/Il a la pierre Philosophale


  • A le rendre transparent comme de l’… L’alchimiste Patrick Burensteinas devant son creuset à la 58min17s : https://www.youtube.com/watch?v=1GJ


  • Est-ce que les précellules sont l’équivalent des « tselem » ? A la 1h02min30s. https://www.youtube.com/watch?v=qTh…


  • Une hypothèse : Les éclats, issus de la masse ectoplasmique en fusion constante, amalgame fulgurant d’espace et de temps, se figent notamment en précellule (ou tselem) pour évoluer sur un support (sans nul doute lui-même constitué de ces mêmes précellules) en se privant délibérément d’une partie de Temps pour évoluer en l’Espace. Les échanges, qui se réfléchissent d’un coté à l’autre du miroir, s’effectuent à une vitesse que nos sens ne captent pas. Il serait plus exact d’ailleurs de préciser que nos pensées elles-même sont incapables de « capter/maitriser » ces échanges qui évoluent d’un coté à l’autre du miroir (Digression : ce pourrait-il d’ailleurs que d’un coté du miroir nous ayons le conscient et de l’autre coté l’inconscient ?) 2min.13s. https://www.youtube.com/watch?v=6WQ (A propos de cette vidéo, il semble légitime de s’interroger sur « le sentiment de manipulation » et par conséquent ce que l’on attend par « libre arbitre » : http://www.jantel.org/spip.php?arti… (mais cela n’est pas l’objet de notre hypothèse)). Nos « scientifiques semblent s’interdire l’accès à ces précellules (ou tselem) ». Néanmoins, les recherches et les hypothèses du système cosmologique JANUS de Mr. Jean-Pierre Petit pourraient apporter un éclairage intéressant sur « les éclats, issus de la masse ectoplasmique qui se privent délibérément d’une partie de Temps pour évoluer en l’Espace pour se figer en précellules » (ou tselem) qui continuent d’évoluer d’un coté à l’autre du « miroir » à une « vitesse » que les sens et le cerveau de notre espèce sont incapables d’appréhender, voir même seulement d’imaginer… 31min55s https://www.youtube.com/watch?v=7WG


  • Ce que l’on retiendra de toute cette histoire, c’est que plus un individu de l’espèce géométrique (notre espèce) reste dans les états de suspens, plus la qualité des choses à vivre lors de la géométrisation sera élevé. Ainsi, Jean-Claude Pantel, qui est demeuré longtemps dans les états de suspens avant sa géométrisation actuelle, par un rejet, un détachement, des « choses vécues » lors de sa précédente géométrisation, a pu bénéficier d’une initiation personnelle à la Tradition Primordiale. Une existence individuelle nourrie à une initiation personnelle à La Tradition Primordiale témoigne de la qualité de cette existence. Quel contemporain de Jean-Claude peut affirmer qu’il bénéficie d’une initiation personnelle à la Tradition Primordiale ? Quantité n’est pas synonyme de qualité : une faible quantité d’existence géométrique conduit à des existences géométriques de qualité.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0