Etude des Textes transmis à Jantel
Vous êtes ici : Accueil / Chronologie des « Textes » / Année 1998 / 16 avril 1998
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

16 avril 1998

( aux alentours de 12 heures, puis aux alentours de 18 heures)

D 16 avril 1998     H 14:22     A Zilder + Karzenstein     C 0 messages


ZILDER - 1re intervention
- Un des points les plus difficiles et les plus subtils consiste simplement à clarifier ce que l’on doit entendre par la relation entre le contenu de la pensée et le processus du penser qui produit ce contenu.

La séquentialisation entraînée dans une vue du monde dirigée sur soi (apparaît alors sur l’écran le terme « égocentrisme » qui est répété trois fois) n’est pas seulement dans le contenu de la pensée mais dans l’activité générale de la personne qui est en train, en phase, de « faire le penser ». Elle est donc aussi bien dans le processus de la pensée que dans son contenu.

ZILDER - 2e intervention
- Envisager l’image d’une masse turbulente, de tourbillons dans un courant (apparaît alors sur l’écran une spirale) : la structure et la distribution des tourbillons qui constituent une sorte de contenu de la description du mouvement ne sont pas séparés de l’activité formative du courant en mouvement, lequel crée, maintient et dissout la totalité des structures tourbillonnaires.

Vous êtes prisonniers consciemment ou inconsciemment d’un mode de pensée qui essaye de s’analyser lui-même dans les termes d’une séparation présumée entre le processus du penser et le contenu de la pensée qui est son produit. Accepter un tel point de départ vous conduit à l’étape suivante : à chercher un mode d’action fantaisiste hybride à travers des causes causales qui mettraient fin à la séquentialisation dans le contenu, en même temps qu’elle(s) laisserai(en)t intouchée la séquentialisation dans le processus vrai du penser.

Il vous faut embrasser l’ensemble de la cause formative (causal - postoriginel) de la séquentialisation dans laquelle le contenu et le processus sont considérés ensemble dans leur intégralité.

KARZENSTEIN
- Contenu et processus ne sont pas deux choses existant séparément : ils sont deux aspects, deux visualisations d’un seul mouvement entier.

ZILDER
- De façon similaire, lorsque vous aurez embrassé réellement la réalité de l’unitaire du processus du penser que vous accomplissez réellement et le contenu de la pensée qui est le produit de ce processus, alors vous serez capable d’observer, de regarder, d’apprendre la totalité du mouvement de la pensée et ainsi de découvrir une action qui convienne à cet ensemble et qui mettra fin à la turbulence de ce mouvement - sous-mouvement - (puis apparaît en rouge « AMBIANT » et « SOUS-AMBIANT » sur l’écran) qui est l’essence de la séquentialisation dans toute phase existentielle.

 

Mots-Clefs

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher :

Rubriques :

Etude des Textes transmis à Jantel

1970-2020
Archives | | Contact

RSS 2.0