Vous êtes ici : Accueil » Chronologie des « Textes » » Année 1974 » Octobre 1974
+Editez l'article au format .pdf pour l'imprimer : Enregistrer au format PDF
 

Octobre 1974

D 1er octobre 1974     H 08:55     A Rasmunssen + Karzenstein     C 1 messages


Question
- Comment définir le Hasard ?

Rasmunssen
- Le Hasard est la définition de l’incapacité à déceler des tangibilités [1] à ce qui est, est advenu, à ce qui advient et, par extrapolation, à ce qui est à même d’advenir dans le cadre d’événements qui sont accaparables par les sens de la majeure partie de votre Espèce. C’est un besoin de rassurance qui détermine la chose, son effet subsistera et vous conduira à assimiler, sous couvert de la terminologie du mot hasard, nombre de situations dont vous n’expliquerez pas la cause et, à plus forte raison, l’origine de la cause. Il n’est que de prendre le cas précis de la prise de contact entre Jankis et Jantel : quiconque alléguerait un semblant de « fortuité » à ce positionnement circonstanciel, s’exposerait, y compris pour votre Espèce, à un irrationalisme on ne peut plus rationnel (rires), disons, pour demeurer dans la joyeuseté, qu’en la situation évoquée, le Hasard, bien que n’existant pas, était au courant de votre rencontre, si vous m’autorisez cet embryon de syllogisme (nouveaux rires).

Karzenstein
- Ajoutons que d’autres rencontres, avec d’autres individus, vous permettront, de par les formes qu’elles prendront, d’établir certaines similitudes avec la situation qui vient d’être opportunément évoquée...

Rasmunssen (au sujet de certaines incursions possibles de l’homme dans d’autres dimensions)
- Le « circonstanciel  [2] est dépendant du Temps, puis ensuite de l’Espace, donc en désuperposition, de la chronologie et du lieu. Vos incursions dans ce qu’est le Temporel, à travers le schéma traditionnel, dirais-je, de chaque cyclique sont inhérentes à l’essential qui détermine chaque Espèce. En ce qui concerne la vôtre, pour ne citer qu’elle, ces incursions ne s’effectuent qu’en état dit inconscient, exceptionnellement en semi-conscient. De ce fait, elles se mémorisent uniquement à votre insu, ne révélant leur vécu, par le mode verbal, voire écrit, que « rarissimement » et, il convient de le dire, très incomplètement...

Nous n’excluons pas les potentialités virtuelles de l’homme en la matière, mais force est d’admettre que l’eccéité  [3] qui vous définit n’autorise pas d’accès continu à la chose, de par un échange spasmodique sur lequel, les entretiens à venir sauront progressivement vous éveiller en temps choisi. La preuve flagrante de l’absence de constance en la situation débattue est votre incapacité à reconduire l’acte de façon précise et dirigée en le qualitatif qui le pourvoit. Ce qui est normal, puisque la mémorisation des facteurs entrant en lice, en ce mouvement, ne demeure que la survivance non-situable du support intuito-instinctif, que plagie, en quelque sorte, faute de ne pouvoir faire mieux, votre cogito, c’est-à-dire votre conscient d’être, et ce, en fonction de la géométrisation qui vous dimensionnalise.

Notes

[1Tangible provient de tangere qui signifie « palpable »

[2circonstance : ce qui accompagne ou est autour

[3eccéité ( prononcer : ek-seïté) ; du latin ecce, voici ; en philosophie ( Duns Scot) ce qui fait qu’un individu est lui-même et pas un autre

 

Mots-Clefs

Dans la même rubrique

1er novembre 1974 – Novembre 1974

1er octobre 1974 – Octobre 1974

1er avril 1974 – Avril 1974

1er mars 1974 – Mars 1974

1 Messages

  • # Octobre 1974 Le 19 septembre 2006 à 23:45, par jill bonjour et merci pour tout ce que porte votre site, je suis interpellé par la phrase suivante : le cogito est la conscience d’être, j’avais cru comprendre que le cogito, est le processus de la pensée, c’est à dire dans le champs de la conscience d’avoir, pourquoi ce paradoxe ?

    repondre message

    # Octobre 1974 Le 2 octobre 2011 à 16:43, par Ôlitvieest Personnellement, je relève le concept de « chose », qui n’est pas relevé comme concept par ce site.

    « Nous n’excluons pas les potentialités virtuelles de l’homme en la matière, mais force est d’admettre que l’eccéité [3] qui vous définit n’autorise pas d’accès continu à la chose »

    Ce concept est étrangement, très proche, carrément en écho avec le concept de « chose » chez Lacan.

    Encore une fois, la façon dont est représenté l’humain, entre guillemet « tout le temps à côté de la plaque du réel » à cause d’une lacune que l’humain croit être une faculté : la conscience d’être, cette façon colle absolument à ce qu’enseigne la psychanalyse.

    Voici un lien :

    Voir en ligne : concept de « la chose »

    # Octobre 1974 Le 2 octobre 2011 à 21:24, par Patrice Monsieur Jill, je ne suis pas un expert des Textes, ainsi que je l’ai déjà concédé. Aussi sans vouloir me substituer à des personnes plus calées que moi qui animent ce site, et qui seront donc capables de vous répondre mieux que moi, je me permets de vous indiquer qu’il y une longue étude qui a été faite sur « le cogito ». D’après ce que j’ai pu retenir, le cogito est considéré dans les Textes de mr.Pantel comme la partie émergente de « la conscience ». La conscience est définie, toujours d’après les Textes, comme un ensemble constitué de trois parties : « l’inconscient », « le semi-conscient » et « le conscient » qui est en fait « le cogito ». Je n’irai pas plus loin, il y a sur le site tous les Textes et vous trouverez les indications que vous cherchez et qui vous éclaireront davantage que je n’ai su le faire.

    # Octobre 1974 Le 16 octobre 2011 à 08:03 L’inconscient, le semi-conscient et le conscient, dites-vous ? Les V.E.T auraient-ils tout pompé sur Freud ? ... . En tout cas, c’est fort semblable, avec une teinte de stoïcisme.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher

Rubriques

 

Dernières brèves
  • 16 janvier 2016
     Décès de Régis B.

    Le grand ami de Jean-Claude , Régis B. nous a quittés récemment . C’est lui qui transmettait les Textes . Que tous ceux ou celles qui l’ont connu aient une petite pensée pour cet homme discret mais engagé . Toutes nos condoléances à sa merveilleuse épouse Annie (...)

  • 24 juillet 2014
     Note de webmestre : Google est parfois plus...

    Note du webmestre : Google est parfois plus performant que le moteur de recherche du site à cause de sa souplesse inégalée ; il suffit de demander un mot ou une expression à la page http://www.google.fr/advanced_search++cs_INTERRO++hl=fr en ajoutant la référence « jantel.org » dans la case demandée pour le (...)

  • 23 juillet 2014
     Autres sites intéressés par « Jantel »

    Je rappelle les sites d’Esperluette : http://vdo-jantel.over-blog.com http://www.jantel-esperluette.com/ http://jantel-les-vet1.over-blog.com/

  • 11 septembre 2013
     Le pianiste Gilbert Pagano nous a quittés ce...

    Le pianiste Gilbert Pagano nous a quittés ce mercredi 11 Septembre 2013 à l’âge de 70 ans. Que tous ceux et celles qui l’ont connu aient une petite pensée pour lui. Voir le site d’Esperluette : http://www.jantel-esperluette.com